image
image
image

Votre IP : 54.82.79.109
Dernier ajout : 15 décembre
Visiteurs connectés : 17

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Le confort à bord -forum- > Comment se passer d’un boitier de commande Frigo « ASU »

Rubrique : Le confort à bord -forum-

__________________________________________________________________________________________________________________

Comment se passer d’un boitier de commande Frigo « ASU » Version imprimable de cet article Version imprimable

Publié 28 juillet, (màj 28 juillet) par : scorseau   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Bonjour,
j ’ai cru comprendre que l ’on pouvait se passer du boitier électronique « rouge » qui assume la fonction dite « intelligente » ASU en faisant un branchement direct sur le boitier noir d ’origine du groupe .
En dehors du + et du - et du ventilo .. Qui saurait m ’indiquer quelles bornes « shunter » et surtout ce que l ’on fait des câbles type Pc de la sonde de température ?
Remerciements anticipés ;
Salutations cordiales .

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

11 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

  • Sur le catana en 1999 j’avais des frigo directement moulés dans l’aménagement intérieur et équipés d’un compresseur Danfoss. Un boitier intelligent (marque AKO modèle 14112, voir http://www.plaisance-pratique.com/d... et la notice jointe) piloté par sa propre sonde (sonde, appariée à ce boitier AKO) et l’alimentation du compresseur qu’il contrôlait par un bête relai interne NO/NC (voir description jointe, sa notice et une photo du boitier ouvert apparait dans des post suivant)
    Sur la description on voit que ce boitier doit être alimenté (en 12 ou 24V), qu’il doit être équipé de sa sonde et qu’il commande un relai NO/NC (à toi de choisir judicieusement) qui s’interpose entre le plus de la batterie et le plus de l’électronique du compresseur

    Pour répondre à ta question, non on ne se passe pas du boitier rouge de ta photo, on le remplace par un module fonctionnellement équivalent, et y en a plein.

    Dès cette époque (1999) j’avais retenu que dans la production du froid tout est très modulaire et interchangeable individuellement dès qu’on dépasse le stade du frigo ’all in one’. Un vrai mécano pour bricolo, et certainement plus favorisé en Grèce ou Espagne qu’en Finlande.

    Répondre à ce message

  • montant un nouveau groupe de froid danfoss , en suivant les conseils de tilikum le boitier etc sert à convertir le courant continu 12v ou 24v en courant alternatif , c est un convertisseur avec des reglages permettant de regler la vitesse , en intercalant les resistances adequates etc les sondes de protections venant couper l alimentation du groupe . les securites.
    Tous les danfoss fonctionnent ainsi. Donc absolument necessaire. Sur la photo en pdf , il s agit d un thermometre electronique , les modeles sont nombreux certains sont doubles pour frigo et congelateur. il est necessaire pour controler nos 4 ou 5 degres en frigo et verifier ainsi la marche du groupe . reglage conso etc.. ps sur le net vous trouverez les plans et schemas du danfoss avec les bornes et leurs usages . amities bertrand

    Répondre à ce message

    • Tout à fait, il y a deux fonctions distinctes : 1- fabriquer du triphasé à partir du 12 ou 24 VDC ; 2- mettre en route ou arrêter le compresseur en fonction des températures, des consignes et des hystérisies.
      Dans ma compréhension - et je peux me tromper bien sur, sur la photo initiale, le bloc noir fabrique le triphasé, le bloc rouge assure la régulation.

      Répondre à ce message

      • oui je pense qu il s agit d une interface de connexion qui se greffe sur le boitier noir,
        probablement il sert à l arrivee du 12 v, aux sorties des securites relais ou autre et une sortie sonde.. et systeme de regul, je ne suis pas pro , mais a voir , cela a l air d un tres bon materiel construit il y a plus de 12 ans . on doit pouvoir trouver un module de remplacement. F3DD . bertrand

        Répondre à ce message

        • Bonsoir,
          je n ’etais pas en vac ... je ruminais toutes ces infos dont je vous remercie tous .
          Le temps de cogiter un peu plus j ’ajoute que le compresseur est un INDEL , et c ’est là que ça coince : env 300 € le boitier rouge ... !!!!...
          J imaginais benoitement que je pouvais éviter ce débours en shuntant le boitier rouge quitte à ne conserver qu ’un groupe à gestion purement manuelle ... ????
          Je vais me livrer à une expérimentation ( la semaine prochaine ) pour vérifier que le groupe n ’est pas en cause et que seul le boitier rouge est incriminable : j ’ai trouvé cette procédure de test ici :
          https://www.keoghsmarine.com.au/ind...

          Ou le « jumper » permettrait de contrôler l ’état du groupe et du boitier noir ..
          Je reviens vers vous après test .
          Remerciements renouvelés , salutations cordiales ;

          Répondre à ce message

          • En lisant attentivement le papier que tu cites il me reviens que sur mon catana j’ai changé en 2001 l’équivalent de ton boitier noir (et ça a remarché, c’est l’équivalent de ta pièce à 300 €) et en 2004 l’équivalent de ton boitier rouge (le AKO que je cite, et ça a remarché). J’ai accumulé pas mal de notices en 2001 et 2004 (cf PJ pour mon BD35 ou BD50, me souviens plus).
            Une remarque à propos de ton boitier noir (celui qui fabrique entre autre le triphasé et dont tu shunte T et C pour simuler une consigne d’action de la part du rouge) : il est fabriqué par Danfoss, il a une référence Danfoss mais son prix est fixé par chacun des nombreux ’intégrateur (Indel dans ton cas). Une piste serait de relever sa référence Danfoss sur le sticker et de gogoliser jusqu’à trouver un prix avoisinant les 100 plutot que les 300 €. Isotherme/Indel, c’est pas des tendres.
            comme d’hab en froid, tout est très interchangeable, sauf les catalogues des intégrateurs ;-)
            Et mon impression est que le boitier noir est imposé par le compresseur, pas par le reste.
            Si avec ça tu ne retrouve pas le sourire ;-)

            Répondre à ce message

  • Bonjour à tous,
    voici une vraie vraie bonne nouvelle ...
    J ’ai pu constater grâce au « jumper » que le groupe fonctionnait bien , en première étape .
    En deuxième étape j ’ai démonté le fameux boitier rouge pour photographier son code composant ... Passé un bon coup de bombe « spécial contacts » , j ’ai remonté par acquis de conscience ET CA RE MARCHE !!!!! Belle économie !!!!
    Pour Yves : le code du composant du boitier rouge ASU est assez « ésotéro - hermétique » , rien pu trouver après diverses « googélisation » : il est noté :
    ASU V 1,6
    23 03 2006 20189
    CEG 0000 8 DA ..... ??????
    Si Yves à une idée , ce serait bien de pouvoir disposer d’un « spare » de cet élément en cas de récidive ....
    Dans tous les cas, merci à tous pour les excellentes suggestions et le support moral transmis .
    Remerciements renouvelés , salutations givrées et cordiales .

    Répondre à ce message

    • un spare ’plug to plug’, je ne sais, avec cette référence non gogolisable

      mais un boitier qui ferait le boulot de gestion de la sonde de froid et de régulation, j’aurai tendance à dire que n’importe lequel fera l’affaire, il suffit qu’il interrompe ou rétablisse l’alimentation du compresseur en fonction des infos de la sonde et de la configuration imposé par le connaisseur en apéritifs et autres boissons fraiches ;-) C’est juste un relais intelligemment commandé

      Allez, un coup bien frais à la santé de tous sur PTP, et de celui qui a pensé aux connecteurs. Ah, ces connecteurs.

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales