image
image
image

Votre IP : 54.224.109.48
Dernier ajout : 24 juillet
Visiteurs connectés : 224

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Le confort à bord > Le froid à bord > Diagnostics sur un compresseur frigorifique en panne

Rubrique : Le froid à bord

__________________________________________________________________________________________________________________

Diagnostics sur un compresseur frigorifique en panneVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Juin 2011, (màj Juin 2011) par : tilikum   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Dans cette page, je vais vous donner les informations qui vous permettront de diagnostiquer, et peut-être de dépanner un groupe frigorifique utilisant un compresseur Danfoss BD35F ou BD50F.

Danfoss BD35F ou BD50F

Carte d’identité : ce compresseur est bitension, avec détection automatique de la tension d’alimentation, 12 ou 24 volts. Il est même protégé contre les inversions de polarité. La vitesse du moteur peut être programmée entre 2000 et 3500 tours / minute, ce qui permet de choisir la puissance du compresseur. A 3500 t/m, le BD50F est deux fois plus puissant que le BD2.5F.

La tension de coupure, qui était de 10.5 volts avec 11.5 volts pour la remise en route pour le modèle BD2.5 12 volts, et de 21 volts pour la coupure, et 23 volts pour la remise en route du modèle 24 volts, s’avère complètement différente pour la nouvelle génération BD35F/BD50F.

 En utilisation 12 volts, le réglage d’usine coupe le compresseur à 10.4 volts, et autorise la remise en route à 11.7 volts.
 En utilisation 24 volts  : PIEGE ! la coupure réglée d’usine est de 22.8 volts, avec une remise en route à 24.2 volts ! Les installations 24 volts se trouvent généralement sur les bateaux de plus de quinze mètres, couramment équipés au minimum d’un réfrigérateur et d’un conservateur.

La coupure par tension trop basse

Imaginons un de ces bateaux équipés en 24 volts, où l’installateur n’a pas lu la notice Danfoss.

Il est tard, toutes les lumières sont allumées, avec la télé en marche, et le téléphone par satellite en stand-by. La tension des batteries est à 24.1 volts. Normal. Un des passagers va faire un tour là où le Roi va à pied, appuie sur le bouton de rinçage de la cuvette, ce qui consomme 30 ampères durant dix secondes, provoquant une brève chute de tension de la batterie à 22.5 volts, sans que personne ne s’en aperçoive. L’unité électronique Danfoss, bête et disciplinée, se met en sécurité, et n’autorisera le compresseur à se remettre en route qu’à condition que la batterie lui fournisse une tension supérieure à 24.2 volts. Ce qui suppose la mise en marche d’une source d’énergie, groupe électrogène ou moteur de propulsion. A 23:00 heures, ce n’est pas drôle … L’utilisateur sera peut-être au bord de la dépression nerveuse, constatant le dégivrage systématique du frigo et du conservateur chaque matin, à moins de faire tourner huit heures par jour le groupe électrogène !

Retour à la notice Danfoss : la tension de coupure peut être modifiée. Dans le cas d’une installation 24 volts, il suffit de shunter la borne « C » avec la borne « P » de l’unité électronique, pour reprogrammer la tension de coupure à 21.3 volts, avec remise en route à 22.7 volts. Fin du problème !

Aspects techniques :

PDF - 129.7 ko
Fiche technique du BD50F

L’unité électronique de ces compresseurs permet de brancher une LED entre la borne « + » et la borne « D », ce qui va générer des codes très instructifs.

Ces codes sont visibles par des séquences de clignotements de la LED toutes les quatre secondes, dont voici les significations :

  • un clignotement : tension batterie trop basse.
  • deux clignotements : sur intensité ventilateur > 0,5 ampère en marche, ou 1 ampère au démarrage.
  • trois clignotements : rotor bloqué, cause probable, la pression n’a pas eu le temps de s’égaliser, >5 bars, (>73PSI). Cela arrive souvent avec les thermostats +30/-30°C.
  • quatre clignotements : surcharge moteur, vitesse < à 1800 t/m.
  • cinq clignotements : surchauffe de l’unité électronique.
  • Additif pour les vieux compresseurs BD2, BD2,5 et BD3, on peut brancher une led sur les mêmes bornes mais il y aura un seul code : celui de la tension trop basse avec allumage de la led en continu.

Normalement, ces codes s’annulent d’eux-mêmes, dès que les conditions reviennent à la normale.

N’essayez pas de faire fonctionner le compresseur directement en courant continu. Ce compresseur utilise un moteur alternatif triphasé, et l’unité électronique est essentiellement un convertisseur qui transforme le courant continu de la batterie en courant alternatif triphasé.

Le code d’erreur le plus fréquent est celui d’un clignotement, qui indique une tension trop basse. Cette tension n’est pas celle de la batterie, mais celle aux bornes de l’unité électronique.

Soyez attentif, même des professionnels se font avoir : au moindre mauvais contact, l’unité électronique va se mettre en sécurité, et il n’y a pas de temporisation. L’électricien amateur ou parfois professionnel, va appliquer les pointes de touche d’un voltmètre sur les bornes de l’unité électronique, pour vérifier la tension. C’est la bonne procédure.

Mais la plupart des multimètres modernes sont à affichage digital, et il y a un temps de réponse pour l’affichage. Or dans le cas d’un contact défaillant, le compresseur va tenter de démarrer, l’unité électronique va se mettre en sécurité, et la LED clignoter sans que le voltmètre n’indique la moindre chute de tension. La mise en sécurité s’est produite en moins d’un dixième de seconde, et le multimètre n’a rien enregistré ! Sur certains multimètres à affichage analogique, l’aiguille est tellement bien amortie qu’on a le même problème …

Il y a une parade toute simple pour savoir la vérité : brancher à la place, ou en parallèle, une ampoule de 12 volts 100 watts. Comme c’est une bête résistance sans sécurité électronique, on pourra enfin lire la vraie chute de tension, sur n’importe quel type de multimètre.

Passons maintenant aux questions courantes :

  • Mon compresseur ne s’arrête plus, mais le réfrigérateur est aussi frais que d’habitude
     
    • Dans le cas d’un refroidissement à air, le ventilateur fonctionne-t-il ?
    • S’il fonctionne et qu’il y a présence d’une mascotte autre qu’une tortue vivant à bord, le condenseur n’est il pas obstrué par un tapis de poils ou de plumes ?
       
      Le geste du professionnel consiste à contrôler la température à la sortie du condenseur. Pour un refroidissement à air, celle-ci ne devrait pas être supérieure à 15°C au dessus de la température ambiante.
       
    • Dans le cas d’un refroidissement à eau, la pompe fonctionne-t-elle ?
    • Si oui, l’eau circule-t-elle ? (contrôle de la vanne, du filtre, de la pompe)
       
      La température du réfrigérant à la sortie d’un condenseur refroidi à eau ne devrait pas dépasser de plus de un ou deux degrés celle de l’eau de refroidissement. Sinon, il y a encrassement du condenseur, ou sous-dimensionnement de celui-ci pour la température locale de l’eau.
       
      Si le condenseur est réellement sous-dimensionné, il y a faute du fabricant. En effet, pourquoi payer aussi cher une installation refroidie par eau de mer, si le rendement est égal ou inférieur au même groupe refroidi à air, normalement moitié moins cher ?
       
  • L’évaporateur est bizarre, il n’est givré qu’en partie …
     
    Réponse : manque manifeste de réfrigérant, probablement dû à une fuite de celui-ci. Voir du côté des raccords rapides. La moindre trace d’huile signifie une fuite de réfrigérant au même endroit. A moins que vous n’ayez aspergé le groupe avec de l’huile à titre préventif, espérant l’empêcher de rouiller … cela prive le frigoriste d’une piste facile à suivre !
     
  • L’évaporateur est bien givré, mais la tubulure de retour au compresseur givre aussi …
     
    • Trop de réfrigérant ! (quelques grammes suffisent...)
    • Conséquences : pression d’évaporation plus haute = température plus haute + consommation plus élevée !
       
  • Rien ne se passe, le compresseur ne démarre pas
     
    Si l’unité électronique est bien alimentée, le circuit du thermostat est peut-être coupé. On peut essayer de shunter la borne « C » avec la borne « T » pour lever le doute.
     
  • L’intensité absorbée par le compresseur est plus importante que la normale :
     
    • Si personne n’a modifié la charge de réfrigérant du circuit (surcharge... ce qui est fréquent) il est probable que le compresseur est en fin de vie, ce qui est rare mais pas impossible.
       
    • On pourrait penser à un circuit bouché mais s’il y a une obstruction quelconque dans un circuit frigorifique fermé, comme par exemple un capillaire ou un détendeur bouché le symptôme est toujours le même : le compresseur n’ayant plus rien à compresser (pomper) son intensité n’augmente pas mais au contraire descend au minimum, soit moins de 2 à 3 A pour un petit Danfoss !
       
       
  • En dégivrant l’évaporateur, ça a fait "pshhhhh !
     
    On range le couteau, on se flagelle et on sort son porte-monnaie !!! Car on ne dégivre pas avec un objet coupant et dur :-P

_/)

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

98 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • Bonjour je suis tres ennuyé je ne sais pas comment relancer le compresseur qui semble bloqué et ne pas vouloir démarrer malgré les tentatives de lancement automatique toutes les minutes ?
    Merci beaucoup pour l aide que vous pourrez m apporter.
    Est il possible que cela provienne d une temperature négative exterieur tres basse (-10°C)

    Cordialement.

    Répondre à ce message

  • Bonjour,
    je viens vers vous avec un petit problème sur groupe frigo Danfoss BD 2,5 qui sonne mais ne démarre pas (sauf le ventilateur !!) Le compresseur reçoit bien du courant, mesurer au Métrix mais ne bronche pas !! Il est tombé en panne après une nav. avec un peu de gite pendant quelques heures mais avant il fonctionnait très bien.
    Avez vous une idée si c’est le compresseur qui est bloqué et donc à changer ou bien autre chose. ? Pourquoi bip-t-il au bout de 40 ou 50 secondes sans démarrer ?
    Merci d’avance de vos réponses et à bientôt de vous lire
    Kéjadenn

    Répondre à ce message

    • Bonjour,

      Le BD2.5 commence à dater... les derniers ont été fabriqués avant 1994 ! ;-)

      Pour les vieux compresseurs BD2, BD2,5 et BD3, on peut brancher une led sur les mêmes bornes décrites dans l’article ci dessus,mais il n’y aura qu’un seul code : celui de la tension trop basse avec allumage de la led en continu.

      Une panne classique de ce compresseur est le fusible intégré à l’unité électronique, qui ne sert à rien là où il est installé : en principe, le fusible ou le disjoncteur est installé au plus près de la source, en général dans le tableau électrique : on protège en priorité la ligne d’alimentation !

      En pratique et partant de ce principe, il n’y a plus de fusible dans les unités électroniques des compresseurs modernes.

      Si la panne provient de ce fusible intégré, il suffit de le supprimer... à condition que la ligne soit bien protégée dans les règles de l’art.

      Les anciens comme les nouveaux compresseurs Danfoss sont conçus pour fonctionner en continu jusqu’à 30° de gite, ce qui est (au moins à mon goût) considérable.

      Mon congélateur est équipé avec un BD2.5 de plus de vingt ans, il est refroidi par l’eau de mer et ne souffre pas, mais j’ai dû remplacer l’unité électronique après quinze ans...

      Une autre panne connue est le grippage progressif de la mécanique, surtout avec les derniers modèles au R134a. On arrive parfois à les faire redémarrer d’un grand coup de marteau sur la carcasse à l’instant de la tentative de démarrage, mais si ça fonctionne ce ne peut être que provisoire...

      _/)

      Répondre à ce message

  • Mon compresseur « cogne » au démarrage pendant 5 secondes, est-ce grave docteur ? :)

    Répondre à ce message

    • Non, ce n’est pas normal du tout, ça cogne facilement si le compresseur est agité, ce qui est courant dans les véhicules roulants, mais je n’ai encore jamais constaté cela à bord d’un voilier... :-/

      J’imagine qu’il est bien installé à l’horizontale ? ;-)

      A l’intérieur de la carcasse, le compresseur est simplement posé sur quatre ressorts très souples, et son débattement est limité par des butoirs en plastique, les « shock absorber » de l’image ci-dessous.

      D’autres vues internes sont visibles dans ma photothèque

      _/)

      JPEG

      Répondre à ce message

  • Quelqu’un a-t-il réfléchi à la possibilité de limiter la chute de tension aux bornes du compresseur en utilisant un condensateur ?

    J’ai un BD35F : au lancement du compresseur la tension baisse de manière assez conséquente à ses bornes. Quand la batterie est faible 11,8V par exemple, au lancement la tension passe sous les 10,4V après quelques secondes et le compresseur se coupe. Puis la tension remonte, le compresseur se lance à nouveau peu après, et le cycle se répète... Je dois le couper le frigo :/ .

    Répondre à ce message

    • Quelqu’un a-t-il réfléchi à la possibilité de limiter la chute de tension aux bornes du compresseur en utilisant un condensateur ?

      ... beaucoup moins onéreux et surtout moins dangereux pour l’électronique, éliminer la cause de la chute de tension !

      Quand la batterie est faible 11,8V par exemple, au lancement la tension passe sous les 10,4V après quelques secondes et le compresseur se coupe.

      A 11,8 volts, la batterie est complètement déchargée, la fonction de coupure n’est pas là pour protéger la batterie comme le discours marketing le prétend, mais pour protéger le compresseur.

      Puis la tension remonte, le compresseur se lance à nouveau peu après, et le cycle se répète... Je dois le couper le frigo

      Sage décision que de couper le frigo à ce stade... afin d’éviter de définitivement flinguer la batterie !

      Ceci dit, on peut tricher en programment la coupure de tension basse de 10,4 volts à 9,6 volts en shuntant la borne « C » avec la borne « P »... histoire d’achever la batterie... ! :o)

      _/)

      Répondre à ce message

    • En gros, il y deux cas de figure :

      • soit la batterie est vide, et un condensateur n’arrangera pas le problème
      • soit la batterie est encore correctement chargée, mais les câbles entre batterie et compresseur sont de section trop faible ... et il vaut mieux les changer.

      Répondre à ce message

      • pour compléter :

        les câbles entre batterie et compresseur sont de section trop faible

        Il y a aussi le cas où « ça marchait et ça ne marche plus » à quelques années d’intervalle. En effet, la résistance des connexions augmente souvent avec l’age et la corrosion, et connexion c’est à la fois le câble et aussi les cosses et encore les écrous de serrage. Avec le temps tout ça devient résistif. Parfois un coup de brosse métalique et/ou de désoxidant (spray en bombe) suffit, parfois il faut changer la cosse sertie, parfois enfin il faut changer le câble. Personnellement j’ai tout pratiqué, grâce aux enseignements anciens de l’auteur que je commente ;-)

        Répondre à ce message

  • Bonsoir a tous , a Tlikum en particulier .
    a bord depuis 25 ans.....un frigo boat AV 12
    Réfrigérant. .....R 12.
    BD 2,5. 102 N 3015. Évaporateur en O .
    sans aucun problèmes depuis 7 ans ( achat du bateau).
    le compresseur fonctionne.
    le ventilateur fonctionne.
    pas de fuite huileuse aux raccords .
    Mais quasiment pas de froid sur l’evaporateur, aucun givrage.
    apres avoir lu et relu.........est-ce qu’une recharge en gaz et si oui lequel... ?
    pourrais être une solution .. ?
    bien sur comme habituellement cela arrive a une semaine du départ...
    j’avais constate à la dernière utilisation un froid moins net, mais la meteo était si mauvaise.....que cela n’était pas primordial.
    Merci de vos réponses.
    Maurice sur Ti Punch.

    Répondre à ce message

    • apres avoir lu et relu.........est-ce qu’une recharge en gaz et si oui lequel... ?
      pourrais être une solution .. ?

      Le problème, c’est que s’il manque du fluide réfrigérant... c’est qu’il y a une fuite ! Donc, avant de recharger il faut trouver la fuite, la réparer...

      Comme le R12 n’existe plus en Europe, il faut trouver soit du R413A, de plus en plus difficile à trouver, ou le drop-in actuel qui est le R426A.

      En pratique, peu de frigoristes s’intéressent à ce genre de boulot, préférant vendre une installation neuve garantie.

      Du coup, pas besoin de frigoriste, l’installation d’un groupe préchargé neuf est à la portée de n’importe quel amateur soigneux ! ;-)

      _/)

      Répondre à ce message

  • c’est malheureusement ce que je pensais.
    Réparer ne semble donc pas être la solution.
    il faut donc déposer l’ensemble y compris l’evaporateur et tubulure et tout reposer.
    Merci de cette réponse.
    actuellement quel est le bon choix de compresseur /évaporateur ( sans refroidissement a eau). ?

    Répondre à ce message

  • 6 juin 2013 12:46, par fulup écrire     UP

    Question, avec un compresseur qui ne démarre pas et la LED qui clignote 5 fois en continue toutes les 5s.

    J’ai vérifier le thermostat tout est bon, par contre 5 flash est noté plus haut comme une surchauffe du contrôleur, ce qui ne peut pas être le cas puisque je viens de le brancher.

    Question : avec 5 flash et un contrôleur froid c’est a coup sur le régulateur électronique, ou c’est aussi possible que ça soit une fuite de gaz, on peut voir sur la photo un peu d’oxydation, par contre il n’a que 5 ans ce qui n’est pas vieux pour ce type de matériel.

    Je suis évidemment en balade entre Madère et les Canaries et donc pas possible d’emprunter un autre contrôleur pour faire un test.

    JPEG

    Répondre à ce message

    • 6 juin 2013 14:01, par tilikum écrire     UP     Ce message répond à ...

      Question : avec 5 flash et un contrôleur froid c’est a coup sur le régulateur électronique, ou c’est aussi possible que ça soit une fuite de gaz, on peut voir sur la photo un peu d’oxydation, par contre il n’a que 5 ans ce qui n’est pas vieux pour ce type de matériel.

      Cinq flashs, c’est en effet la surchauffe de l’unité électronique, mais là, c’est chaud bouillant ! Donc, en effet panne probable de celle-ci...

      Pour l’oxydation des brasures du déshydrateur, rien d’anormal, c’est dû au décapant lors du montage, s’il y avait fuite, ce serait gras.

      _/)

      Répondre à ce message

      • C’est bien ce que je craignais, c’est le contrôleur qui merde, de toute façon même avec une fuite de gaz le contrôleur aurait du démarrer quitte à passer en erreur après, et dans mon cas ça part à 5 flash des la mise sous tension.

        Par contre pas simple de trouver une unité a vendre seule. On trouve des compresseurs complets, mais un contrôleur seul ça semble compliqué.

        Question : quelqu’un serait ou trouver un contrôleur au Canaries ? Alternativement en stock dans la région de Vannes/Lorient ? Ma femme prend l’avion demain pour me rejoindre, elle aurait donc le temps d’aller le chercher, si quelqu’un en avait un en stock.

        Répondre à ce message

        • Normalement, n’importe quel distributeur de groupes frigorifiques ou de compresseurs a des unités électroniques en stock.

          Lorsque je commande une palette de 24 compresseurs, je prends toujours une quinzaine d’unités électroniques d’avance, la panne la plus fréquente étant due à l’eau... :o)

          On peut même utiliser des unités électroniques d’autres marques comme par exemple ACC∕Cubigel, ou Coldex, toutes fournissent du courant alternatif triphasé de 18-19 volts.

          En plus, ces dernières sont souvent 30 ou 40% moins chères que celles d’origine Danfoss... fabriquées en Chine ! B-)

          _/)

          Répondre à ce message

          • Désolé pour la réponse tardive, mais je suis toujours en nav et entre les connections WIFI aléatoire et le manque de courage je n’avais pas répondu.

            Comme proposé par tilikum c’etait bien le contrôleur qui était en panne. Par contre la bête n’est pas simple à trouver. Les grands distributeur Uship,AD, BigShip ou les vendeurs d’accessoires de camping-car qui ont pourtant tous les compresseurs à leur catalogues ne savent pas livrer le contrôleur seul.

            C’est finalement Marine-Composite du Crouesty qui nous à sauvé. Il a réussi à faire venir un contrôleur en urgence de Nantes. Non pas que MarineComposite soit un expert en Frigo (comme son nom l’indique il fait du composite) mais grâce à son réseau de relation il à su trouver le distributeur et faire parvenir la pièce quelques heures avant que ma femme n’embarque.

            Conclusion : nous avons de nouveau un frigo et vu les températures, nous bénissons tout les jours notre sauveur.

            Répondre à ce message

  • Retour sur les bons conseils de Tilikum.
    donc , c’est fait ,j’ai choisi le modèle Madrid , évacuation de l’air chaud par le haut, mieux adapté à mes ventilations actuelle.
    moyennant la mise en place d’un coude a 45 où 90°en diam 90mm.
    tres bon accueil de la Sté Kok , le contact humain est vraiment présent.
    mise en place a partir de demain.
    Merci encore de votre aide.
    Maurice.

    Répondre à ce message

    • Un détail pour le montage : les raccords rapides sont équipés de clapets étanches qui s’ouvrent lors de l’assemblage, laissant ainsi passer le fluide sous pression.

      Au moment de raccorder les filetages, si on se rate la pression tend à écarter les raccords, et le réflexe est de les rapprocher à nouveau... ce qu’il ne faut surtout pas faire, car le joint torique se met de travers et se déchire !

      Il vaut mieux ne pas insister et de recommencer tranquillement la manœuvre... ! ;-)

      Bons glaçons ! |-)

      _/)

      Répondre à ce message

      • Bonjour Fred.
        voila tout est en place et fonctionne ......fait du froid.......mais.... !!!
        la tubulure se givre jusqu’à la sortie du capillaire........
        L’evaporateur en o température au fond - 11°
        n. Devant. - 5°
        par contre au bout de 4 h de fonctionnement température dans le volume ( pas plein.......) 9 a 12°.
        temperature ambiante dans le bateau 30 a 31°.aujourd’hui .....
        En raccordant, je n’ai pas perdu un poil de gaz , pas de spchitt........c’est peut-être la le problème , ????
        j’ai également remarqué que le thermostat règle sur 4,5 pas de régulation marche / arrêt ....
        par contre en manœuvrant la molette , elle fait bien déclencher la marche /arrêt du compresseur.
        si je dois vider un peu de gaz..... ????
        quelle est la bonne procédure , pour ne pas en perdre trop ?
        Pour ne pas abîmer le joint torique ?
        Merci de tes conseils que tu partage si généreusement .

        Répondre à ce message

        • En attendant la réponse de Tilikum, où est installé la sonde sur l’évaporateur ? A l’extrémité qui est à -5° ou à celle qui est à -11°C ?

          Selon le cas (-5 ou -11°C) , ça change pas mal le point de déclenchement du thermostat.

          Lorsque je mets mon thermostat assez bas en température, le compresseur met très longtemps à amener le réfrigérateur à l’équilibre en partant de la température ambiante. De mémoire, probablement plus de 4 heures.

          Répondre à ce message

        • En raccordant, je n’ai pas perdu un poil de gaz , pas de spchitt........c’est peut-être la le problème , ????

          C’est bien là le problème... le constructeur considère que l’amateur va probablement perdre un peu de gaz lors du raccordement... et charge un peu plus.

          Comme tu n’as pas perdu de gaz... il y en a trop ! :o)

          Il est facile d’y remédier, mais comme la manip est règlementée par les lois européennes... je vais de donner la procédure par MP ! ;-)

          Là, je ferme l’atelier, je t’envoie ça dans une heure ou deux à partir du bateau.

          _/)

          Répondre à ce message

  • Bonjour,
    J’ai un contrôleur défectueux avec résistance brûlé près IRF540 MOSFET et ainsi compresseur ne peut pas démarrer. Quelqu’un peut télécharger une image du circuit interne pour AV12 unité.
    Frigobat modèle E250154.

    Merci.

    Répondre à ce message

  • En attendant la réponse de Tlikum,
    pour légèrement décharger le circuit en gaz, quel est le raccord a dévisser ?
    celui très fin du capillaire ?
    ou celui du tube un peu plus gros ?
    peut-être que le plus fin permet un dosage plus facile, car moins de débit... ?

    Répondre à ce message

  • Bonjour à tous,

    Un peu d’aide SVP. Je viens d’acheter un BD35F avec un évaporateur VD09, le tout flambant neuf. Tout est installé, je mets en marche et miracle les 2° sont atteints rapidement. Puis le thermostat joue son rôle et stoppe le compresseur. Au redémarrage, le compresseur cale. Rien ne redémarre. J’ai du attendre 1h30 pour relancer le frigo et enfin avoir le compresseur qui démarre. Le cycle semble se répéter de la sorte. J’ai une vague connaissance du temps nécessaire à l’égalisation des pression BP et HP, mais 1h30 ça me semble beaucoup...

    Quelqu’un a une idée du problème ??

    Merci par avance
    Marc

    Répondre à ce message

    • Quelqu’un a une idée du problème ??

      Neuf fois sur dix, c’est un problème d’alimentation électrique... lire le § « Aspect techniques » de l’article où la procédure de diagnostic est décrite, il faut juste investir dans une led 12 volts.

      _/)

      Répondre à ce message

      • Neuf fois sur dix, c’est un problème d’alimentation électrique...

        Comme on dit, ça à l’épaisseur du vécu, cette remarque.
        Ca existe des LED qui s’allument quand il y a 12V et qui râle comme il faut dès qu’il n’y a plus que 11V ou en tout cas pas assez (c’est une question). J’ai ça maintenant mais ne l’avais pas sur le cata où le 12V tombait à 6V au démarrage (enfin, à la tentative) du groupe : mauvais contact bien sur. Et le frigoriste, lui, il a tout de suite sorti son voltmètre pendant que j’actionnais marche/arrêt.
        L’épaisseur du vécu, vous dis-je

        JPEG

        Répondre à ce message

      • J’ai bien 3 clignotements sur la LED du thermostat = Rotor bloqué selon la doc. Le restant de l’électrique me semble bien connecté, et l’unité électronique est neuve elle aussi.
        J’ai rajouté un 2e ventilateur pour essayer de palier à une sécurité de chauffe, mais le résultat est le même : toujours 1h30 d’attente environ pour que le compresseur redémarre...

        Rien de plus pour l’instant
        Marc

        Répondre à ce message

        • Le code 1 clignotement pour tension basse est souvent lié avec le code 3 clignotements pour rotor bloqué, j’explique :

          Si la tension d’alimentation est insuffisante, le compresseur se met en sécurité tension basse, 30 secondes plus tard le compresseur tente de redémarrer alors qu’il n’a pas eu le temps d’égaliser les pressions... d’où code d’erreur rotor bloqué.

          Il y a peut-être d’autres raisons comme une surcharge de fluide réfrigérant, ce qui n’est pas si rare que ça !

          Si on ajoute un deuxième ventilateur, je conseille toujours de ne pas le brancher en parallèle avec celui d’origine, mais de l’alimenter par l’arrivée de l’alimentation du compresseur, ainsi il tournera tout le temps et continuera d’évacuer le chaleur autour du compresseur à l’arrêt qui redémarrera dans une atmosphère plus fraîche, avec une consommation totale sur 24 heures moindre.

          _/)

          Répondre à ce message

          • La mise en sécurité pour tension basse n’est selon moi pas à envisager dans ce cas puisque c’est pour sur le thermostat qui met un arrêt au compresseur à la température voulue. Pour preuve, avec un thermostat mis à fond, le compresseur ne s’arrête pas.

            Pour le 2e ventilateur, je l’ai mis en parallèle, je retiens ta suggestion pour le mettre en continu depuis la source du compresseur.

            Surcharge de gaz... ??? Je n’ai pas de mano, je ne peux pas vérifier pour l’instant. La seule chose que je peux dire c’est que le compresseur et l’évaporateur sortent à peine de l’usine et ont donc normalement du avoir des réglages d’usine que j’espère dans les clous... Maintenant j’ai acheté le compresseur et l’évaporateur chez 2 fournisseurs différents. Les 2 éléments doivent-ils être chargés à l’origine en gaz ?? Compresseur ET évaporateur ou seulement l’un des 2 ? Peut-être les 2 auraient été chargés lors d’achat individuel alors qu’un seul l’aurait été si j’avais acheté le tout chez le même fournisseur... ?? Idée stupide ??

            Merci pour votre aide
            Marc

            Répondre à ce message

            • En principe, le compresseur est juste mis sous pression en phase gazeuse, et la charge réelle de fluide est chargée dans l’évaporateur qui peut être de tailles très différentes... donc charges différentes.

              Par conséquent, tant qu’on est dans la même marque, acheter le groupe chez l’un et l’évaporateur chez un autre n’a aucune importance.

              Un manomètre n’est pas indispensable pour ajuster la charge au gramme près, il fait juste gagner un peu de temps !

              Vérification : thermostat à fond, observer visuellement l’évaporateur qui doit être uniformément givré sur toute sa surface. Si la tubulure de retour givre, ce qui est inutile car on veut refroidir l’intérieur de l’enceinte et pas l’extérieur signifie qu’il y a trop de fluide.

              S’il y a trop de fluide, outre le désagrément d’avoir de l’eau de condensation qui mouille tout, on est trop haut en pression et le groupe consomme plus pour une production frigorifique moindre.

              Ceci pourrait expliquer le problème du code d’erreur 3 : groupe froid, la pression égalisée serait à peine inférieure aux fatidiques 5 bars, et groupe chaud juste au dessus, ce qui peut expliquer l’heure et demie pour redémarrer...

              Une mesure de l’intensité absorbée est aussi un bon indicateur, et le réglage de la vitesse du compresseur indispensable.

              _/)

              Répondre à ce message

              • Complément d’information :

                Il y a environ un mois, on m’appelle pour le frigo en panne d’un 55’ flambant neuf, la veille de la livraison au propriétaire...pour un code 3 ! :-/

                Le compresseur n’a jamais démarré et ne pouvait sûrement pas démarrer : la pression était de 9 bars ! :-O

                Ceci prouve deux choses :

                • Il y a eu probablement deux fois la charge... :o)
                • Le constructeur du bateau ne vérifie pas ses installations avant livraison... ! :’-(

                Pourvu que ça dure... B-)

                _/)

                Répondre à ce message

              • Retour sur l’ajustage du volume de gaz dans mon installation neuve.
                suivant les conseils , j’ai partiellement décharge le gaz en deux ( petite fois....) trop petite peut-être...... !!
                par contre le thermostat régule maintenant jusqu’à la position 4 ( marche /arrêt ).et quasiment pas de givre sur la tubulure.

                au delà de la position 5 ,le compresseur compresse......sans s’arrêter et givre très net sur la tubulure.....
                je crois que je suis sur la bonne voie, mais je ne voudrais pas aller trop loin dans la réduction de volume de gaz.
                alors , est- ce que je vide encore un peu ??????
                Maurice.

                Répondre à ce message

    • Une idée gratuite, de non spécialiste : si le thermostat est mis au max de froid, la durée de rotation du compresseur augmente sans blocage avant la coupure du thermostat ?

      Répondre à ce message

      • Bjr Robert, si c’est à moi qu’est adressé cette question, la réponse est OUI. Si mon thermostat est mis à fond, le compresseur fonctionne très longtemps sans coupure de rotor ou autre. Pkoi ? Précise ta pensée STP.
        Marc

        Répondre à ce message

        • Pour vérifier que ce n’est ni une surchauffe du compresseur ni une baisse de l’alimentation. La réponse est déjà donnée entre temps.

          Tilikum a donné les bonnes raisons possibles. Il en reste une dernière, panne de l’électronique neuve, ça arrive au meilleurs !

          Répondre à ce message

          • Il en reste une dernière, panne de l’électronique neuve, ça arrive au meilleurs !

            Je confirme : étalé sur vingt ans, en ce qui me concerne c’est environ 2% des unités électroniques qui sont en panne dès le premier jour... dont une qui fonctionnait en 24 volts mais pas en 12 volts. Dans le doute, au lieu de l’installer chez un client, je l’ai mise sur le compresseur de mon frigo, le bateau est en 24 volts ! |-) C’était il y a une dizaine d’années, ça fonctionne toujours ! :-)

            _/)

            Répondre à ce message

            • Bonjour,

              J’ai mesuré la pression de mon compresseur là où je le pouvais c’est à dire sur la seule borne de disponible, la borne D. Prise après 2h de repos, la pression était de 55 à 60 psi. J’ai mis en route le système qui a bien démarrer, la pression est tombée rapidement à 25 psi puis en décroissant légèrement dans le temps jusqu’à 15 psi après 10 bonnes minutes de fonctionnement. A l’arrêt du système (par thermostat) la pression s’est mis à remonter lentement pour atteindre les 55-60 psi initiaux après une heure.

              Tout ceci vous parait-il normal ? Pour ma part je n’y comprends rien.
              Merci par avance
              Marc

              Répondre à ce message

            • 15 juin 16:02, par tilikum Ce message répond à ... Animateur
              Il en reste une dernière, panne de l’électronique neuve, ça arrive au meilleurs !

              Je confirme : étalé sur vingt ans, en ce qui me concerne c’est environ 2% des unités électroniques qui sont en panne dès le premier jour... dont une qui fonctionnait en 24 volts mais pas en 12 volts. Dans le doute, au lieu de l’installer chez un client, je l’ai mise sur le compresseur de mon frigo, le bateau est en 24 volts ! C’était il y a une dizaine d’années, ça fonctionne toujours !

              Bonjour à toutes et à tous.
              Pour compléter quelques informations et vous remercier pour toutes ces explications sur le groupe froid, j’écris ce message.

              Suite à une panne sur un db35f, Le module électronique est défectueux.
              En recherchant la panne je me suis aperçu qu’il y avait un convertisseur utilisant la fonction BOOST (augmentation de tension), c’est à dire réaliser du 24v ( ou plus) avec le 12v. Donc effectivement si la panne concerne ce fameux BOOST l’électronique fonctionne en 24v et non en 12v.
              Cette panne peut provenir soit du transistor MOSFET ou des diodes diode schottky (petit circuit cms 3 pattes- double diodes) du BOOST.

              Je vais essayer d’alimenter ce groupe en 24V CC pour voir avant de remplacer ces composants.( j’ai réussi à les dessouder et ce n’est pas du tout évident...)

              Le moteur du compresseur doit tourner en 24v alternatif triphasé et non en 12v.
              J’avais fait un essai d’alimenter le compresseur directement en 12v alternatif tri sans succés avant de trouver ce fameux booster !

              Par contre dans mon cas le MOSFET est en court circuit il faut donc le dessouder avant de réalimenter le module électronique et remettre en état la piste qui sert de fusible interne.

              Répondre à ce message

              • Le moteur du compresseur doit tourner en 24v alternatif triphasé et non en 12v.
                J’avais fait un essai d’alimenter le compresseur directement en 12v alternatif tri sans succés avant de trouver ce fameux booster !

                Dans le but de vérifier les compatibilités entre marques, l’ai mesuré les sorties triphasées alternatives des unités électroniques Danfoss, Steco, Acc, Cubigel, Coldex : alimentées en 12 ou 24 volts CC toutes sortent du 18 à 19 volts alternatif triphasé avec une sinusoïde... hum... très primitive ! :-/

                Certaines unités, notamment chez Danfoss/Steco et Cubigel peuvent être alimentées entre 10 et 42 volts CC, ce qui permet un fonctionnement sur panneaux solaires sans batteries.

                Une pub d’époque montrait ainsi un frigo médical portable et un panneau solaire, suspendus de part et d’autre de la bosse d’un dromadaire dans un paysage saharien... :-))

                _/)

                Répondre à ce message

                • Merci pour cette information.

                  J’ai réalisé un schéma théorique de la partie puissance (seulement la partie des MOSFET , le circuit imprimé collé sur le radiateur) et effectivement la tension mesurée doit être différente de 24V alternatif... ceci est certainement dû à un manque de sinusoïde parfaite , à une fréquence différente des 50hz et à un condensateur du booster un peu faible en capacité.
                  Par contre pour lire les référence des composants ce n’est pas du tout évident... comme il n’y a qu’un seul MOSFET de détruit, j’y mettrai un équivalent ! (à voir chez International Rectifier)

                  Bonne journée

                  Répondre à ce message

  • Bonjour,
    Question annexe sur le compresseur : quelle est la température normale à la surface du « bidon noir » en fonctionnement ? à partir de quelle température peut-on considérer qu’il y a un problème ? et à partir de quelle température faut-il considérer que même si le problème est résolu, le fluide réfrigérant en a pris un coup et est à remplacer ?

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Je m’excuse de m’introduire dans ce fil de discussion. Mais en cherchant des infos sur le compresseur DB35f je suis tombé sur cet article qui est très interessant.

    Je possède un compresseur DB35f mais pas sur un bateau sur un camping Car. Il refuse de démarré. Dans un premier temps, j’ai pris les différentes tension et tout semble correct voir limite surtension ? (tension 14.25 v). Le ventilo fonctionne par intermitance mais le compresseur ne démarre pas. J’ai shunté le thermostat mais rien n’y fait.

    Du coup j’ai fais le test avec une led et j’ai 3 clignotement donc d’après ce que j’ai lu le rotor doit etre bloqué.
    Je ne suis pas spécialiste mais que dois je en conclure ? qu’il est foutu ou tout simplement en surppression et qu’une purge pourrai faire quelque chose.
    Comment doit on proccéder pour purger le compresseur pour espérer débloquer le rotor ?
    J’ai regardé, je n’ai pas trouvé d’organe de purge ou robinet.
    Qui peut réaliser ce type d’opération ? réparateur Frigoriste ?

    D’avance merci, de m’éclairer sinon je vais etre obligé de casser la tirelire chez Danfoss.
    Fredo

    Répondre à ce message

    • Je possède un compresseur DB35f mais pas sur un bateau sur un camping Car.

      Ce n’est pas un problème : les compresseurs CC Danfoss n’ont pas été développés pour les bateaux mais pour les wagons restaurant des trains de la Deutche Bahn... allemands ! Ils n’existaient d’ailleurs à l’époque qu’en 24 volts, les camions s’y sont intéressés... et vu le succès Danfoss a sortit les versions 12 volts.

      Je possède un compresseur DB35f mais pas sur un bateau sur un camping Car. Il refuse de démarrer

      Question : le compresseur n’a jamais démarré depuis son installation, ou le problème est apparu récemment ?

      Dans un premier temps, j’ai pris les différentes tension et tout semble correct voir limite surtension ? (tension 14.25 v).

      14,25 volts n’est pas une surtension : la sécurité surtension de ce compresseur est de 17 volts !

      Le ventilo fonctionne par intermitance mais le compresseur ne démarre pas.

      C’est le symptôme typique d’une mise en sécurité en manque de tension... merci de relire attentivement l’article. ;-)

      _/)

      Répondre à ce message

      • Bonjour

        désolée pour la réponse tardive.

        Après avoir relu le doc et refait les tests, j’ai shunté la borne « C » avec la « P » mais rien n’y fait j’ai toujours 3 clignotements. J’ai effectivement une batterie auxilliaire qui présente des signes de fatigue, mais quand je fait les test avec le moteur allumé ou branché sur le secteur j’obtient la meme chose.
        Du coup, je me pose la question de savoir si le compresseur à fonctionné depuis que j’ai acheté mon CC (lors de l’achat j’avais vérifié que le frigo fonctionnait mais maintenant j’ai un doute).
        Je viens de repasser 2 heures dessus et comme je ne suis pas spécialiste, je pense que je vais jetter l’éponge.
        A votre avis est il necessaire de trouver un réparateur ça peut valloir le coup ou ça sert à rien ?
        Merci d’avance,
        Fredo

        Répondre à ce message

        • Bonsoir Fredo,

          Pas facile de diagnostiquer le problème à la distance qui nous sépare : à cette heure, 21:40 au mouillage du Marin en Martinique, je déguste une giclée de Grand Marnier sur un glaçon avant d’aller faire dormir mes yeux !

          Du coup, je me pose la question de savoir si le compresseur à fonctionné depuis que j’ai acheté mon CC (lors de l’achat j’avais vérifié que le frigo fonctionnait mais maintenant j’ai un doute).

          Il y a deux manières de tester le frigo :

          • La version « trente secondes », le machin tourne (au moins le ventilo), poste suivant, le chauffage... ?
          • La version « lente », où l’on s’assure que le machin produit bien des glaçons... faut bien une heure !

          A votre avis est il necessaire de trouver un réparateur ça peut valloir le coup ou ça sert à rien ?

          Il n’est pas impossible que le précédent propriétaire du CC ai eu un problème avec son frigo, qu’un technicien approximatif aurait réalisé un appoint de fluide réfrigérant exagéré provoquant une surcharge qui pourrait expliquer le code 3.

          La seule solution est en effet de faire appel à un pro équipé au minimum d’un manomètre, histoire de vérifier qu’à l’arrêt la basse pression est bien inférieure à 5 bars sous peine de de déclencher le code 3, ce qui pourrait signifier une surcharge du système...

          Ce qui n’exclut pas une panne purement électronique !

          _/)

          Répondre à ce message

  • 26 mars 2015 14:03, par Nevermind écrire     UP Animateur

    Bonjour,
    oui une Led de 12v avec une resistance, le mode de calcul :

    http://fantaisyland.fr/cms_resistan...

    jean Paul

    Répondre à ce message

      • Merci,
        Pour rester dans l’esprit de Pacolarame, mais ça rejoint mon niveau, technique de ce point de vue,
        Un petit dessin montrant comment on intègre la résistance, serait le bienvenu. C’est une chose que l’excellent Fred n’a pas abordé...
        Par ailleurs, y a t il une polarité à respecter pour le branchement de la led lors des test ???

        Michel

        Répondre à ce message

        • Il faut souder la résistance sur une des pattes (n’importe laquelle) et le plus simple est de souder aussi deux bouts de fil sur la sortie de la résistance et la patte restante pour avoir une manipulation plus facile. Un bout de gaine thermorétractable protègera les soudures.

          Une LED est polarisée et elle doit être connectée dans le sens passant : voir schéma.

          Aucun risque à la connecter à l’envers (c’est une diode...), mais elle ne s’allumera pas !

          Encore plus simple : acheter un voyant LED 12 V avec sa résistance précablée :
          http://www.conrad.fr/ce/fr/product/...

          JPEG

          Répondre à ce message

          • Encore plus simple : acheter un voyant LED 12 V avec sa résistance précablée :

            Oh que oui. Bien sur c’est considérablement plus cher (2€ au lieu de 0,3 €, en gros) mais l’énorme avantage de la résistance précablée, avec résistance calculée pour du 12V et pour laisser passer 20 mA, est que la résitance est noyée dans le boitier de la LED. Du coup il n’y a plus que deux pattes à souder sans risque de désouder la résistance ou de casser la soudure. Pour nous qui travaillons comme des cochons (polyvalents, certes) et attendons (exigeons) du résultat qu’il soit robuste et durable, c’est du pain béni.

            Une remarque

            • pour pacolarame et la « lampe LED 12 V du commerce » : les LED sans résistance interne ne sont pas spécifiées pour une tension précise mais pour une gamme de tension (inférieure à 50V DC peut-être), par contre le courant qui les traverse doit généralement être limité à 20 mA (au dél)à ça chauffe trop et ça claque), ce qui défini la valeur de la résistance à lui adjoindre pour un fonctionnement sous 12V. Bien sur la résistance doit être un peu plus forte si on tolère des excursions à 15-16V (souvenez-nous : U = R x I, avec I valant 0,02A et U valant 13V va donner 600 ohm, et 7 à 800 ohm si on tolère les excursions)
            • j’adore aussi les LED pré-cablées et clignotantes, guère plus chères (2,5€) et pour le prix ça attire encore mieux l’attention. Existe en rouge, vert et autres ...

            Répondre à ce message

  • Du Mexique, avant de mettre route à l’est dans les prochains jours .

    Bonjour à tous, un peu plus ceux que je connais.
    Merci à Michel pour avoir accompagné ma demande : je vois que ce n’est pas si simple. Mais , j’ai désormais tout compris.

    Un grand merci à Tilikum pour le dépannage de mon frigo, indispensable pour la margarita ( un mélange local de citrons verts et l’espèce d’ouzo autochtone qu’on appelle ici tequila).

    Répondre à ce message

    • Au fait, le (la ?) Margarita serait originaire de Tijuana, lieu que j’ai un peu hanté dans ma vie professionnelle.
      Le plus marrrant est que la recette « officielle » est 50 % de Tequila, 25 % de jus de citron vert et 25 % de Triple Sec.
      Le Triple Sec a été inventé au début du XIXème par François Raspail, chimiste français (celui du Boulevard...).
      Donc le Margarita est 1/4 français...

      Répondre à ce message

  • Bonjour à tous

    J’ai un frigo Waeco CR40 avec un groupe DB35 le soucis c’est qu’il n’a jamais fonctionné correctement
    il fonctionne 5mn il s’arrête 5mn et très souvent il s’arrête puis redémarre immédiatement et s’arrête
    à la sortie du compresseur au démarrage le tuyau et très froid

    alimentation en fil 2.5mm² sur environ 2.5m batterie AGM 95A et en plus le chargeur de quai est branché

    je pensais au boitier électronique, mais un dépanneur me dit le boitier électronique fonctionne ou ne fonctionne pas

    c’est grave Docteur

    Répondre à ce message

    • Bonjour,
      comme l’a dit Tilikum un peu plus haut, la plupart des pannes proviennent de l’alimentation.
      2,5m² n’est pas suffisant, j’ai le même et viens de regarder sur la notice, pour une longueur de 2m50 il faut du 6m²
      Jean Paul

      Répondre à ce message

      • Je confirme, la qualité de la ligne d’alimentation est vitale, tout composants confondus.

        Sur mon (ex) cata, au bout de 8 ans de vie, un frigo avait ce symptome.
        Une étude attentive et rapide par l’homme de l’art à mis (aisément, il a de l’expérience, lui) en évidence un 12V qui tombait vers 11V, mesuré aux bornes du compresseur car c’est là le seul point de vérité.
        Ensuite j’ai pu (ça c’est de ma compétence) constater que ce 11V- provenait d’une languette faston d’une carte de distribution de l’alimentation, languette dont la soudure avait presque entièrement cassé sous le poids des ans. Réfection de la soudure et aussi pontage avec du souple et c’est reparti.
        (très chouette le système de distribution du 12V chez Catana).

        Donc : un voltmètre, le plus près possible (== qq cm.) du moteur du compresseur.

        Et si on insère un watt’s up (un truc à 50€ qui mesure et flique la conso, on en parle sur PTP) alors on est consterné.

        Allez, encore une couche pour désoler le lectorat : mon Navtex furuno, qui peut indiquer la tension qu’il reçoit sur son alim, me semblait pessimiste de près d’un volt. Problème résolu en titillant le vieux (vieux = 1990) fusible de protection, à 2m de là, fusible constitué d’un barreau de plastique brun de 20mm x 3mm et conique aux deux bouts (j’en ignore le nom). Dans ma liste des projets il est question de remplacer les fusibles par des ATO (demander à gogol, c’est ceux qu’on trouve dans les auto)

        yvesD

        Répondre à ce message

  • C’est quand même magique cette petite led ! Problème de frigo, led mise en place en soudant une petite résistance de récup, et les 3 petits flash confirment ce que je pensais, c’était la sonde du thermostat qui faisait des siennes.

    Du coup je laisse la led à poste fixe juste au dessus de l’indicateur de T° du frigo, comme ça s’il y a un soucis, je le verrai tout de suite. Comprend pas d’ailleurs que ce ne soit pas inclus en standard cette led, incluse dans le boitier du thermostat par exemple.

    Merci Fred, tes informations sont toujours aussi précieuses, dommage que tu te sois fait plus rare ces derniers temps :-)

    Pour info, et contribuer à enrichir ce fil, pour moi les symptômes étaient un groupe qui démarrait, s’arrêtait, redémarrait et s’arrêtait à nouveau, parfois en cognant. La sonde du thermostat n’était pas bien en contact avec l’évaporateur, et surtout le thermostat n’est pas de bonne qualité, ce que je soupçonnais depuis un moment déjà ......

    Répondre à ce message

    • Du coup je laisse la led à poste fixe juste au dessus de l’indicateur de T° du frigo, comme ça s’il y a un soucis, je le verrai tout de suite. Comprend pas d’ailleurs que ce ne soit pas inclus en standard cette led, incluse dans le boitier du thermostat par exemple.

      bonjour,
      elle est présente sur le thermostat sur les derniers modèles.

      J’en avais installé une seconde sur le tableau électrique, mais celle ci était trop faible pour être vue de jour, je l’ai supprimée.

      Jean Paul

      Répondre à ce message

  • Re bonjour à tous

    La suite de mon problème :
    j’ai changé le câble électrique 2.5 mm², par du 6 mm² et même du 10 mm² le problème persiste toujours, 5 mm de fonctionnement et 5 mm d’arrêt. Par moments, pas toutes les fois il s’arrête, redémarre aussitôt et s’arrête environ 30 secondes après.

    je vais refaire des essaies des que je retourne au bateau

    Guy

    Répondre à ce message

  • bonjour
    j’ai voulu dégripper le bouton du thermostat car il était dur. J’ai mis du dégripp, ça tourne mais le thermostat ne fonctionne plus, le frigo est en marche permanente
    Comme je suis au Cap Vert en ce moment, je ne sais pas trop quoi faire. Le thermostat a l’air d’être indémontable sans enlever le tuyau du réfrigérant.
    quelle solution ai je ? j’ai pensé à mettre un programmateur, mais je n’en ai vu qu’en 250v.
    merci de vos conseils

    Répondre à ce message

  • Bonjour à tous, j’ai tout lu et je crois comprendre le début de mon problème ( juste le début ). J’ai un groupe Waeco CU-95 qui marchait très bien jusqu’ici. Il marche mal depuis une semaine : démarrage pendant quelques secondes puis arrêt, redémarrage environ 1mn plus tard, juste quelques secondes et ainsi de suite. Le thermostat est muni d’un voyant rouge qui clignote, 3 clignotements à la suite. Le changement de position du thermostat ne change rien et c’est juste frais, alors qu’avant j’avais un vrai freezer ( c’est mon second frigo ).
    D’après ce que j’ai lu ci-dessus, ce serait un blocage du rotor ? Où y a-t-il un rotor et comment le débloquer ? Ou bien c’est tout à fait autre chose... ?
    Merci de vos lumières.

    Répondre à ce message

    • Suite de l’histoire, sachant peu de choses mais au moins que corrosion et faux contacts sont la première cause des problèmes électriques, j’ai un peu titillé les branchements et ça a l’air de remarcher. Plus de diode clignotante, et fonctionnement en continu normal.
      J’avais omis de signaler que la notice comporte un maigre chapitre sur les pannes, qui semble avoir été rédigée par un humoriste... 3 clignotements : mettez dans le frigo des aliments déjà rafraîchis... !
      :-)):’-))B-)

      Répondre à ce message

  • bonjour a tous
    tout d’abord une petite présentation rapide
    je suis pietre navigateur 3 semaines par ans quand la mer est belle.
    je possede un rio 600 cruiser 135 cv.
    je "navigue uniquement en corse et pas très loin du bord mon épouse a peur et moi je ne suis pas fiers non plus.
    j’arrive sur les 60 ans ou plutôt 30 ans plus quelques années d’expérience (LOL)

    voici mon soucis
    j’ai récupéré une glacière de camion man.
    il y as dessus biensur le groupe froid 35f.
    il est alimente en 12 volts(13,5 pour pour être juste)
    quand je le branche j’entend bien un relais coller.
    la led s’allume une fraction de seconde puis s’éteint de suite.
    elle ne clignote pas.
    quand je débranche la batterie elle se rallume un faction de seconde.
    j’ai branche une led comme indique mais les même symptômes
    donc la panne ne peut être indiquée avec les clignotements.
    a l’entrée du moteur pas de courant triphasé.
    j’ai également branche letermostat en direct ou plutôt shunté.
    pas de résultat.
    quelqu’un peut il m’aider ou me dire ce que je peut contrôler d’autre.
    merci

    ps j,’ai bien 13,5 volts a l’entrée du boitier électronique
    en 24v il as les mêmes symptômes

    Répondre à ce message

  • me re voila j’ai poste mais je ne vois pas mon post ?

    donc je récapitule
    j’ai shunte le thermostat entre les bornes t et c ça fonctionne
    la glaciere fais du froid youpi
    j’ai donc fais l’essais en shuntant les deux fils venant du compartiment froid et la sa ne marche pas je pense qu’il y as un soucis sur la carte de régulation mais je ne maitrise pas les composants electronique
    quelqu’un peut il m’aider
    merci

    Répondre à ce message

    • Bonsoir
      Pas facile de répondre à vos questions. Pour beaucoup de navigateurs, la production de froid est vitale : on conserve des aliments, on refroidi les boissons, on peut conserver ds médicaments, on fabrique des glaçons pour l’apéritif.... En croisière dans nos eaux, on ne peut pas vivre sans.
      Aujourd’hui, pour moins de 500 euros on peut faire poser par un professionnel un compresseur et un évaporateur performant. le mien a été posé par un pro, il y a 5 ans... Coût : 100 euros par an, soit dans mon cas, moins de 30 cts d’euros par jour...
      Je peux moduler ma production de froid en fonction des réserves de mes batteries... Et je peux moduler ma production électrique en fonction des besoins de mes production de froid... Tout ça pour une installation neuve, efficace, économe et facile à poser... Je pense que nous bénéficions des progrès développés pour les camping car...
      Dans tous les cas, simples à installer. Donc, je ne sais pas répondre à votre question sur l’installation d’un compresseur d’occasion, mais si un passionné nous trouve des solutions « efficaces » je suis preneur
      Cordialement, Michel

      Répondre à ce message

    • la carte de régulation pour moi c’est le bloc thermostat, équipé d’une sonde spécifique (== apairée au bloc thermostat, l’ancien n’est pas réutilisable) il décide de laisser le compresseur tourner ou pas, avec les hystérisie qu’il faut, et ça suffit. J’avais changé ça sur le cata en 2001, marque AKO dans mon souvenir, espagnol de mémoire. Très programmable, moins de 100€ à l’époque.

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright des logiciels, charte graphique, et images du bandeau supérieur : reproduction interdite sauf autorisation de reproduction de Robert Schirrer