image
image
image

Votre IP : 54.162.123.74
Dernier ajout : 15 juillet
Visiteurs connectés : 13

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > L’électricité à bord -forum- > Courant alternatif > la terre en autonomie

Rubrique : Courant alternatif

__________________________________________________________________________________________________________________

la terre en autonomieVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié 9 avril, (màj 9 avril) par : simon Ramonville  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Bonjour,

Petite présentation :
Je viens de terminer la rénovation d’une vedette hollandaise de 13m en acier après 3 ans de rénovation en solo dont la dernière année au chômage pour finir !
Le précédent propriétaire avait trouvé malin de percer des trou partout pour fixer un plancher sur tous les ponts, le résultat a été catastrophique, infiltrations de partout… Tout péter pour tout refaire en bouchant plus d’un milliers de trous ( si si…)

Je touche au but et viens d’installer Panneaux solaires /régulateur mppt/batterie/convertisseur multiplus, le tout pour être autonome.

Circuit en 12v pour pompes et éclairage et 230 en passant par un tableau électrique pour l’électroménager.

Quand je suis à quai, pas de soucis, j’utilise la terre du quai pour mon circuit de servitude (pas de terre reliée au châssis).

Je me pose la question d’une mise à la terre quand je suis en autonomie, loin d’un quai.
Et là, plus je lis sur le net, moins je comprends, ou alors je trouve trop d’avis contradictoires.

Je découvre la mine d’or qu’est ce forum et me décide à poster ma première question.

Est-ce dangereux d’être sans terre ? Le différentiel 30mA fonctionnera-t-il correctement ?
Si j’ai les pieds sur mon plancher en bois et que je prends le jus, que se passe-t-il ? Mort horrible ? Ca disjoncte ? Un mix des 2 ? ;)
Dans l’éventualité d’une mise à la terre sur la coque, ne vais-je pas accélérer l’électrolyse ?
Ai-je besoin d’un transformateur d’isolement à 800€ ?

Si des gens pouvaient enfin me donner des réponses argumentées. Merci d’avance à la communauté.

J’essaierai en retour de partager mes connaissances plutôt empiriques sur la rénovation des bateaux.

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

2 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 9 avril 21:44, par simon Ramonville écrire     UP  image

    Je précise que je suis autodidacte « généraliste », mais que l’élec me dépasse, ça ne rentre pas. Merci de bien m’expliquer avant de me traiter d’inconscient ;)

    Répondre à ce message

  • 10 avril 07:02, par Négofol écrire     UP Animateur

    Le sujet est largement couvert sur le site et notamment ici :

    http://www.plaisance-pratique.com/2...

    En résumé, il est nécessaire et obligatoire de prévoir une « terre du bord » à laquelle on reliera le conducteur de protection (le fil jaune-vert).

    Il y a des risques d’électrolyse lorsque le bateau est relié au quai et un séparateur galvanique est fortement souhaitable. Un transformateur d’isolement est encore mieux. Ceci est particulièrement vrai sur un bateau métallique.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales