image
image
image

Votre IP : 54.158.52.166
Dernier ajout : 20 septembre
Visiteurs connectés : 13

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Mon projet > Le projet de Carthage > Les étonnements du nul : c’est quoi, cette tresse ?

Rubrique : Le projet de Carthage

__________________________________________________________________________________________________________________

Les étonnements du nul : c’est quoi, cette tresse ?Version imprimable de cet article Version imprimable

Publié Mars 2013, (màj Mars 2013) par : Carthage   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Mots-clés secondaires: électricité

Je découvre mon vieux bateau ; mais n’en ayant jamais regardé d’autre avec ces yeux-là, je ne sais pas si ce que je vois, et qui m’étonne, est bien normal. J’aurai sûrement des tas de questions, en voilà déjà une.
Mon (beau) bateau est un Arpège de 1968, polyester donc, à contremoulage (bien, pour la restauration !), qui n’a pas été trop massacré, juste un peu, et qui a été entretenu, juste un peu aussi.
Et de déchéance en déchéance il est tombé dans mes mains inexpertes.

La question du jour : bateau délaissé depuis octobre. Hier, j’ai enlevé les planchers et le capot du moteur. Surprise : y’a de l’eau (on en reparlera, question d’un autre jour). J’ai vidé, nettoyé, et regardé.
Les boulons de quille sont apparents par leur forme, mais noyés de résine. Il part du dernier (enfin, du boulon le plus à l’arrière) une tresse métallique d’environ 3 cm de large, qui va vers l’arrière, que j’ai suivie en pointillés, et dont je n’ai pas encore réussi à localiser le point d’arrêt.
Je dis que je l’ai suivie en pointillés, parce qu’elle suit le fond dans l’axe du bateau, mais elle est interrompue (cassée, arrachée ?) en plusieurs endroits. Ce n’est pas récent : sur certaines parties, elle a même reçu de la peinture.

Donc mon interrogation, c’est trois questions :
1) qu’est-ce que c’est ? une mise à la terre ? Une protection foudre ?
2) puisqu’elle est interrompue, j’imagine qu’elle ne sert plus à rien. C’est grave ? Dangereux ? A oublier ? A remplacer ? (et comment diable ?)

3) question subsidiaire moins importante bien que : ça se peint, la cale ? Avec quoi ? Même peinture que les oeuvres mortes ?

Merci...

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

15 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • La tresse de masse a 3 fonctions :

    • amener la foudre dans le gréement vers la mer par la quille. Mais c’est une fonction très aléatoire car il faut avoir la foi et que la foudre aie peu d’énergie pour que ce soit efficace.
    • protéger de la corrosion galvanique toutes les pièces métalliques du bateau à condition que la tresse soit connectée à des anodes sacrificielles.
    • avoir une installation 230V à bord qui soit aux normes de sécurité humaine.

    voir ceci : http://www.plaisance-pratique.com/2...

    Pour la cale, il y a des peintures spécifiques, genre « Danboline » : http://www.yachtpaint.com/fra/diy/p...

    Répondre à ce message

    • Sur l’Arpège, pas de 220V à bord ; je ne sais pas si ça se faisait sur d’autres bateaux, à l’époque.
      Anodes sacrificielles : pas vu, mais je n’ai pas trouvé la deuxième extrémité, donc il y en a peut-être par là-bas ; et puis, même question : en 68, est-ce qu’on en mettait autant qu’aujourd’hui ? Sur l’arbre d’hélice, oui, mais à l’intérieur, je ne sais pas.
      Amener la foudre vers la mer... oui, mais comme ç’a été dit ailleurs sur ce fil, il faudrait que ce soit connecté aux haubans (puisqu’au mât, sur l’Arpège, ça me paraît difficile). Je dois vérifier.

      Répondre à ce message

  • Ces tresses sont une misère sur les bateaux car elles se corrodent en moins de deux. Elles sont la plupart du temps utilisées comme protection anti foudre pour relier le mat à la quille, ce qui fait qu’on ne peut pas les utiliser comme terre (protection 220 V).

    Dans mon cas personnel, j’ai viré cette tresse pourrie en la remplaçant par du câble cuivre gainée 2X35 mm2. Je ne suis pas persuadé que cela soit une protection vraiment efficace en cas de foudre, mais sait on jamais ..... Pourquoi 2X35mm2 ? Parce que ma pince à sertir ne peut pas sertir des cosses plus grosses :-) et que 70mm2 au final me semblait suffisant. Évidemment, montage avec étamage, gaine thermorétractable pour assurer un minimum d’étanchéité. Je l’ai fait quand j’ai changé mes boulons de quille, car la plaque qui supportait la tresse était trop corrodée également pour faire un montage correcte.
    Il y avait dans cette ligne de tresse un gros fusible de 500V, dont je me pose toujours la question de l’utilité, et que je n’ai pas remonté.

    Il y a un excellent article de Voilelec qui décrit bien ces problèmes, avec des photos de montage :

    http://www.voilelec.com/pages/quille.php

    En cherchant bien Carthage, tu devrais retrouver le départ de cette tresse au niveau de la base d’un tirant intérieur de hauban (sous les cadènes de pont)

    Pour la protection 220V, sur mon bateau, c’est une plaque de masse traversante et dissociée du reste

    Répondre à ce message

  • J’oubliais de vous remercier pour les divers liens, que je vais aller voir tout de suite.

    J’ai vérifié dans le manuel, et ô surprise, oui la tresse est mentionnée.
    "L’ensemble du gréement est mis à la masse par une tresse métallique reliant le tirant de cadène de bas hauban babord au lest. En temps normal, ce circuit est coupé par un parafoudre fixé sur la tresse sous les équipets de penderie. Le circuit n’est rétabli qu’en cas de décharge électrique d’une intensité importante.
    Sur les bateaux antérieurs au n° 330 (mon cas), cette tresse part d’une cadène de patara et le para-foudre est fixé sur le bloc moteur côté tribord.
    C’est ce qui permet d’utiliser le gréement comme antenne. La prise d’antenne joint par l’intérieur le patara tribord à la table à cartes.« Bon, ça s’éclaire... et ça s’obscurcit. »Prise d’antenne« , ils disent... pas la moindre idée de à quoi ça ressemble. »Parafoudre« non plus d’ailleurs. Et »mise à la masse" : je croyais qu’on ramenait les équipements à la masse en ramenant tous les neutres sur un point unique du bloc moteur.
    Ca me surprenait un peu, jusqu’à ce que j’aie lu que le moteur communiquant avec la mer, ça dégage vers la mer.
    Ou bien je n’ai rien compris (ça ne m’étonnerait pas), ou bien cette tresse, en fait, a juste la fonction anti foudre ?

    Mais ma question numéro 2 ? Dans l’état où elle est, la tresse, qu’on ne me dise pas qu’elle sert à quoi que ce soit. Faut-il en remettre une ? Et le parafoudre ? S’il existe toujours, il n’est connecté ni au boulon de quille, ni probablement (puisque j’ai perdu la tresse quelque part sous le moteur, je ne peux pas affirmer) au patara. Si je remets une tresse (ou un câble), faut-il raccorder ça au parafoudre ? A quoi voit-on qu’il est opérationnel ? Sinon, faut-il le remplacer ?
    J’avoue que ce problème-là, je ne m’y attendais vraiment pas.

    Répondre à ce message

    • Ah bah je ne suis pas venu pour rien, cela signifie que ce que j’appelais un « fusible » et devant lequel je restais comme une poule devant un peigne, était en fait un isolateur qui laisse passer les courants de plus de 500V.

      Bah merci Carthage, au moins j’ai appris un truc aujourd’hui grâce à toi :-)

      Donc déjà, si tu ne comptes pas utiliser ton mat comme antenne, tu peux virer cet isolateur. Il y en a qui le font pour recevoir les cartes météo en BLU :

      http://keralas.free.fr/meteo.htm

      L’isolateur est un cube rectangulaire comme un fusible couteau d’environ 10 cm de long et de 5 cm de section, en général blanc, avec un gros voltage indiqué dessus, et généralement avec deux bout de tresse pourrie de chaque coté :-D

      Pour la foudre, ben moi j’ai remis du cable, c’était vite fait à faire, en me disant que au cas où, j’aurais essayé de mettre toutes les chances de mon coté ! Mais sans grande illusion quand même ......

      Répondre à ce message

  • Ha ! je viens enfin de comprendre à quoi sert le piton qui sort de la quille à côté du loch, avec un câble de terre dessus.

    Du coup je vais reprendre mon circuit élec, et virer tout ça, tout en (re)connectant tous mes pôles (négatifs je crois, cf article sur le thème) entre eux.

    J’ai bien fait de passer ...;-)

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales