image
image
image

Votre IP : 34.239.158.107
Dernier ajout : 23 août
Visiteurs connectés : 11

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > L’électricité à bord -forum- > Coupleur répartiteur > Installation d’un Argo Fet, répartiteur

Rubrique : Coupleur répartiteur

__________________________________________________________________________________________________________________

Installation d’un Argo Fet, répartiteurVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié 13 juillet, (màj 14 juillet) par : Javerne  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Bonjour à tous,
Un petit coup de main ?
Je désires installer un Argo Fet de Victron pour réguler les charges de mes batteries, et le mode d’emploi indique que je dois connecter le câble sortant de l’alternateur sur la borne « input ».
Et mon problème c’est que le câble qui sort de mon alternateur va sur le démarreur qui ensuite va au travers d’un gros câble sur la batterie moteur...
Donc, je ne sais pas quel câble raccorder sur l’argo Fet ?
Est-ce qu’une personne aurait une idée sur la façon de procéder ?
Merci d’avance et bonne navigation

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

13 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

  • Précision initiale pour les lecteurs : le argofet est un répartiteur de batterie à diode (mosfet sans doute) dont la chute n’est pas de 0,6V (cas des répartiteurs historiques) mais de 0,02 à 0,1 V (voir notice en PJ). Il doit s’interposer entre la sortie de production de l’alternateur et chacun des (plus des) trois parcs de batterie

    Argo Fet de Victron pour réguler les charges de mes batteries

    il n’y a pas de régulation de la charge des batteries au sens strict, ce rôle serait tenu par un regulateur placé dans l’alternateur (généralement très sommaire, et qui applique la même régulation aux 3 parcs derrière le argofet, pas terrible) ou placé en aval du argofet pour réguler un parc précis (mieux mais le argofet risque d’être inutile par ex avec un A2B de Sterling)

    Ceci dit, la description que vous faites ne suffit pas pour lever le doute. En effet, dans tous les cas (avec ou sans répartiteur) les moins de l’alternateur, du démarreur et de tous les parcs doivent être reliés entre eux, Avec le argofet le plus de l’alternateur (sa borne B+) doit être relié au input du argoplus et ses sorties output-i vont être reliées au plus de chacun des trois parcs
    Vous devez donc déterminer si le cablage que vous évoquez porte un moins ou un plus.

    • S’il porte un plus vous devez maintenir la liaison plus directe entre batterie-moteur et démarreur et interposer le argofet entre le B+ et le input (donc sur le plus)
    • S’il porte le moins, vous devez retrouver la liaison plus pour la modifier comme ci-dessus.

    La PJ montre bien que ce répartiteur s’insère entre le B+ de l’alternateur (la sortie plus de production de courant) et le plus de chacun des 3 parcs de batteries. Le moins de l’alternateur et des 3 parcs n’est pas concerné.

    Répondre à ce message

    • Bonjour Yves, et merci pour ces détails techniques. Le plus de mon alternateur est actuellement raccordé au plus de mon démarreur, qui est également raccordé au plus de ma batterie moteur avec une plus grosse section.
      donc en lisant le mode d’emploi, il est indiqué que le plus de la production de l’alternateur doit aller sur la borne input de l’argofet.
      ce qui doit vouloir dire que je dois supprimer la liaison entre l’alternateur et le démarreur ?
      est-ce exact ?

      Répondre à ce message

      • Bonjour
        Je pose une question qui pourrait paraître simpliste : comment sont connectées vos batteries de service depuis l’alternateur, actuellement ???

        Michel

        Répondre à ce message

        • Actuellement, l’alternateur charge la batterie moteur, et les batteries de service en même temps.
          Jai un catamaran de 44 pieds, et une batterie moteur par coque, et 1000 ah de batteries de service placées à l’avant au centre du bateau.
          jai un alternateur par moteur, donc par coque, et une batterie moteur par moteur.
          mais les alternateurs chargent tout en même temps.
          ainsi que le solaire et l’éolienne, et le chargeur de quai qui se trouvaient à l’arrière à côté des batteries moteur.
          j’ai déplacé la production solaire et installé le MPPT à côté des batteries de service, ainsi que le chargeur de quai.
          jen suis maintenant à installer ces deux Argo Fet pour permettre à l’alternateur de charger les batteries en fonction de leur capacité... si j’ai bien compris le mode d’emploi...
          je dois encore installer un isolateur galvanique, car j’ai détruit une anode en moins d’un mois, en ayant passé deux semaines en marina sur la prise de quai. (Qui ne sert qu’à recharger mes batteries de service).
          suis-je assez précis avec mes explications ?

          Répondre à ce message

          • jen suis maintenant à installer ces deux Argo Fet pour permettre à l’alternateur de charger les batteries en fonction de leur capacité... si j’ai bien compris le mode d’emploi...

            L’argofet permet à l’alternateur de charger simultanément la batterie moteur et la batterie servitude. L’alternateur produira un courant (en fait, plus ou moins de courant) sous une tension qui dépendra de la tension apperçue sur D+ (61, c’est l’excitation) lequel doit être raccordé au energize du argofet (voir schéma).
            La documentation ne précise pas du tout le comportement de cette tension d’excitation energize et comment elle est fabriquée en fonction de la tension sur output1 et output2, et c’est là que le bât blesse comme il a toujours blessé avec les répartiteurs historique (ceux à diodes chutant 0,6V).
            Il faudrait, lorsqu’une batterie est bien vide (la batterie de servitude, le plus souvent) ou bien sollicitée (sa tension est alors faible) que l’excitation (fabriquée sur energize) reflète cette faible tension histoire de pousser l’alternateur à produire beaucoup, la tension de l’aternateur montant progressivement jusqu’à atteindre une valeur élevée (autour de 14V pour du plomb) à mesure que la batterie la plus déchargée se remplie.
            Il faut donc que le répartiteur soit assez astucieux (intelligent dira le marketting) pour fabriquer un energize qui remplisse au mieux et au plus vite la batterie la plus déchargée. Le plus souvent le energize sur des répartiteurs historiques était pris sur la batterie servitude éventuellement compensée de la chute des 0,6V. On relira avec intérêt ce que Pallas (au édition AETA) en écrit.
            En fait il faudrait que le argofet se comporte comme un vrai régulateur.

            Cette difficulté à atteindre cet objectif a conduit (dans mon esprit) progressivement à abandonner les répartiteurs pour des booster à deux sorties

            Pour conclure votre assertion : oui et non, le argofet chargera les batteries en fonction de leur capacité (vrai si les deux parcs sont de même techno et au même %age de charge) , et non, le argofet ne rechargera pas une batterie en fonction de son état de décharge. Le but recherché sra rarement atteint.

            Répondre à ce message

            • Encore une petite question : quelle est l’utilité de la borne D+ 61 ?
              et quel fil de l’alternateur dois-je brancher sur la borne énergie ?
              et est-ce nécessaire de brancher ce câble ?
              merci d’avance pour vos réponses et bonnes salutations de Kota Kinabalu, Bornéo, Malaisie.

              JPEG

              Répondre à ce message

              • La borne D+ est normalement l’excitation de l’alternateur.
                Le schéma montre qu’il faut connecter l’Argofet au (+) coupé par la clef de contact (et au (-) de la batterie afin d’alimenter le circuit électronique (ce n’est pas un simple répartiteur à diodes) afin d’éviter la consommation de ce circuit lorsque le contact est coupé et que l’alternateur ne produit pas... et d’amorcer l’alternateur !

                C’est expliqué dans le paragraphe avant le tableau du document joint à la première réponse.

                Répondre à ce message

              • Il faut reconnaitre que ce sujet des alternateurs est une tête de gondole sur PTP, interroger le moteur de recherche avec le mot clé alternateur renvoi 95 articles ou fil ouvert sur ce sujet, parmi lesquels on trouve l’article de référence de JP : Alternateurs : en savoir plus pour les non spécialistes ici : http://www.plaisance-pratique.com/A...

                Ce 61 (ou D+ ou EXC ou encore IND selon les marques) est l’alimentation du régulateur interne (voir le croquis de l’article de JP ici en PJ)Cette alimentationl est généralement produite par l’alternateur lui-même qui utilise 3 mini-diodes pour redresser une alternance sur deux (rappelez vous : l’alternateur produit du triphasé, il faut donc 3 diodes pour redresser chacune des alternance donc 6 diodes au total). Cette demi alternance est largement suffisante pour alimenter le régulateur.
                Ce 61 peut être produit de manière externe, c’est le role de la borne energize du argofet, borne à raccorder au 61 si l’alternateur ne fabrique pas en interne cette alimentation et/ou peut-être utiliser/préférer une référence externe.

                Il y a une confusion possible dans ce que j’ai écris en suggérant qu’on peut pipeauter la régulation en imposant une sorte de tension d’excitation externe sur 61. En effet ce 61 alimente le régulateur et/mais l’électronique de régulation s’appuie sur la tension produite (B+ ou équivalent) pour exciter plus ou moins le rotor et du coup obtenir un courant plus ou moins fort sur le stator (donc B+). La tension du (fort) courant produit sur B+ est identique sur D+(faible courant). Certains alternateurs (ceux montés par Volvo sur la série 20x0) prennent leur tension de référence sur B+ sauf si D+ n’est pas laissé en l’air mais est raccordé à quelque chose (souvent la sortie du répartiteur, votre energize) auquel cas c’est cette dernière tension qui est prise en compte pour la régulation. Un peu « confusant »

                Dans vote cas il doit être possible de ne pas raccorder ce energize à 61, laissant au régulateur de l’alternateur le soin d’utiliser la tension produite (sur B+) comme référence pour la régulation. l est sans doute être judicieux de se faire confirmer ce point par Victron

                GIF

                Répondre à ce message

          • en ayant passé deux semaines en marina sur la prise de quai. (Qui ne sert qu’à recharger mes batteries de service).

            Cette pratique de laisser la prise de quai doit être formellement déconseillée lorsqu’il n’y a personne à bord (longue durée, entretient float des batteries). Lorsqu’on quite le bateau on débranche toujours le quai.
            Lorsque cette pratique ne vise qu’à recharger des batteries que des équipiers vident (donc faibles durées) c’est moins inacceptable, c’est même incontournable. Mais si vous grignotez vos anode en quelques semaines il faudra mieux choisir vos voisins (pas de coque doublée de cuivre) ou vos marina ;-)

            Bien sur qu’un isolateur galvanique aide dans ce cas (moi, je préfère le transfo d’isolement, plus cher, 500 à 1000 € .vs. 150 €, mais avec tellement d’avantage en plus)

            Répondre à ce message

      • Sans tenir compte de vos précisions (un cata, deux coques, deux alternateurs, etc.), oui :

        • le démarreur doit être raccordé directementet uniquement à sa batterie moteur
        • l’alternateur doit être raccordé à l’argofet (input)
        • une sortie de l’argofet alimente la batterie moteur
        • l’autre sortie alimente le parc de servitude
        • il faut donc supprimer la liaison directe entre l’alternateur et le démarreur

        • Dans ce schéma toute la régulation sera faite par le régulateur de l’alternateur, généralement sommaire et pas très bien adapté à l’utilisation sur un bateau (ils sont prévu pour des automobiles, marché bien plus vaste). C’est là que le bât blesse un peu.

        Remarque  : sur PTP on a pas pris le virage répartiteur mosfet et on uitilise le plus souvent un cyrix (ou équivalent) entre la batterie moteur (généralement reliée directement à l’alternateur) et la batterie servitude. Cette dernière n’est alimentée par l’alternateur que lorsque la batterie moteur devient bien chargée (c’est très rapide, on la décharge tellement peu à chaque coup de démarreur) c.a.d dès que sa tension dépasse en gros 13,3V. Le moteur de recherche (en haut à gauche) renseignée avec le mot cyrix vous ramènera du gros, en abondance.

        Vous trouverez aussi pas mal de fils concernant les difficultés de régulation en présence de multiple source, ainsi que des fils à propos des catamarans, nombreux retours de vécus.

        Je fais personnellement un peu exception, ayant supprimé mon cyrix et installé un A2B (booster d’alternateur, et régulateur plus moderne) entre d’une part le B+ de l’alternateur et d’autre part la batterie moteur (par une sortie pas bosstée, à faible courant) et la batterie servitude (par la sortie amplifiée et modernement régulée). Ce montage compense la sommairitude du régulateur de l’alternateur et me permet dans la vraie vie de recharger les batteries de servitude de 330 Ah avec un courant de 60A

        Bon courage.

        Répondre à ce message

        • Quelques compléments :

          • Un Cyrix, comme d’ailleurs un répartiteur à diodes, ne connaît pas l’état de charge des parcs et charge les deux parcs en parallèle avec la tension que veut bien fournir l’alternateur (souvent 13,8 V).
          • Avec un alternateur classique la tension fournie est une valeur standard qui ne charge pas de façon optimale les batteries et, en particulier n’assure pas une charge à 100 %.
          • Il est donc souhaitable que les parcs batteries soient de même technologie
          • La solution citée par YvesD du A2B permet de spécifier la technologie du parc servitude et donc les tensions de charge, ce qui est préférable.

          Répondre à ce message

  • Un tout grand merci à tous pour cette mine d’informations et de conseils.
    Y’a plus qu’à ... Comme on dit chez nous.
    Ce matin achat de câble, de cosses, et montage du tout.
    Passez une excellente journée et salutations de Kota Kinabalu, Bornéo, Malaisie, où nous sommes actuellement avec le bateau.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales