image
image
image

Votre IP : 3.239.159.107
Dernier ajout : 7 mars
Visiteurs connectés : 9

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Entretenir le bateau -forum- > De l’eau au fond du bateau...à sec

Rubrique : Entretenir le bateau -forum-

Dans cette rubrique on trouvera également :    0 | 30 | 60 | 90 | Tout afficher (108 articles)

Réparation intérieure Type de tuyau dessalinisateur vidanger un groupe électrogène (...)
ridoir de pataras hydraulique (...) Placer une pendanode voilier (...) entretenir mon quick silver (...)
Carburant Expertise coque cherche joint plat pour un (...)
réimperméabiliser un taud en (...) Secteur denté usé sur barre à (...) poulie de réa à plat pont usée « (...)
refaire le joint de quille nettoyage suie sur le pont antifouling sur sonde ?
Safran très dur De l’eau au fond du bateau...à (...) Réfection vaigrages fixation (...)
Changement passe coque : quel (...) Entretien annuel sur une embase Primaire épxoxy pour l’acier
bulle d air dans compas de (...) Durée de vie des vannes de (...) Durée de vie des vannes de (...)
Coque acier - vanne inox ou (...) laisser le bateau à flots ? Contreplaqué et xylophène/décor (...)
Axe dérive avec systéme de coquilles Extincteur à poudre et pression (...) Fixation des planchers
Vernis antiderapant Centreur d’arbre d’hélice Infiltration de pluie sur mat (...)
réparation Chassiron CF Tubes de béquilles : les recouper = Rénovation de coque, sablage ou (...)
Rénovation Plexis Craquelés extraire le moyeu d’une Aérogen (...) Annexe poreuse
quelle huile pour ma passerelle Calage mécanique du zero de (...) Une « panoplie » du bon outillage
Rénovation Jeanneau Excellence Quel bon truc pour conserver (...) embout à rotule amovible
pompe à eau Installation de marches de (...) peinture et antifouling
entretien de winch Lewmar Reportage TF1 - Passion bateau (...) Démontage boîte à DORADE sur un (...)
Rénovation pont en Marinedeck Anode sur lest en plomb ? électrolyse sur mèche de safran
peut on « reprendre » un primaire quelle « qualité » de nitrile (...) teinter de l’interprotect
Remplacement des bagues de (...) Problème avec les réservoirs (...) Nettoyer le pont d’un bateau (...)
Enduit époxy sur acier Fixation inox alu révision compas suunto
reprise de gelcoat Quelle matiere pour remplacer (...) Rénovation Guindeau DORADO
Polissage aluminium en milieu (...) Agrandir un trou sans vibrer Pare-brise : plexi or not plexi
protection corrosion moteur (...) traitement menuiserie interieure produit additif régénérant de (...)
Détartrage moteur in-board Antifouling au cuivre étancher un perçage dans du (...)
Le bateau est trouvé... Quille / Lest Plomb : quel (...) mastic d’étanchéité PERMAGUM (...)
Cherche bouchon de nable filetage Quel inox pour un arbre d’hélice Réglage câblesde barre push-pull
Fabrication d’un réas de drisse (...) bagues safran Voyage 1250 planning refection
Un T à la masse plaque Quels types de vannes sur une (...)
Que faites-vous de votre bateau en dépose-repose panneaux de pont problème de clutch sur un pilote st
Platine de barre de flêche sur (...) Reconditionner mon bateau Découpe d’un réservoir en polyéthylène
répation moteur pilote Raymarine Chromate de zinc Bimini rigide
explorer les recoins innaccessibles le toit puis les fondations,ou (...) peindre
anode Dessalinisateur site technique intéressant en (...)
entretien guindeau bronze chromé Antifouling exotique refection panneaux ouvrant de (...)
Jeux de clef pour perkins scie à oscilation FEIN ou bosch Mesurer la viscosité de l’huile (...)

__________________________________________________________________________________________________________________

De l’eau au fond du bateau...à secVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Mai 2018, (màj Mai 2018) par : aikibu  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Bonjour

Est il concevable que le bois d’un bateau ancien rebordé en 2014 et depuis à l’eau, commence à relacher de l’eau salée dans les fonds, au bout de quatre mois au sec.
J’explique, sans m’expliquer le phenomène .
Depuis son rebordage ( environ 4ans ) le bateau fait un peu d’eau dans les fonds car il a gercé et n’a pas retrouvé son etancheite premiere dans les structures massives , principalement etambot.(1à 2 l /sem)
Depuis qu’il est au sec pour carenage aprofondi, les 3 premiers mois les fonds restent secs, puis l’eau est apparue et elle est salée...???
Le pont semble etanche, pas de coulures suspectes sur les vaigrages ni en dessous, pas de fuite sur les reservoirs, rien sous le moteur qui amenerait l’eau dans le puisard...???
J’en arrive à la conclusion d’une source d’eau de mer, le bois gorgé relargue son trop plein surtout que les temps sont plutot secs...mais je n’y crois pas vraiment....
Quelqu’un aurait il une experience similaire ...??

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

9 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 28 mai 2018 14:40, par yvesD écrire     UP Animateur

    Non, pas d’expérience similaire (coque en GRP). J’ai bien noté que ton bateau est au sec donc sans eau salée autour ;-)

    puis l’eau est apparue et elle est salée... ???

    Se pourrait-il que cette eau soit de l’eau de condensation atmosphérique qui ruisselle ensuite sur les bordés à l’intérieur (copieusement salés par des années de brassage) pour en rincer le sel et s’en saler. Un peu contourné, je l’admet.
    Masi alors, rincer le bordé intérieur à l’éponge et l’eau douce (gouter périodiquement l’éponge pour y trouver du sel, ça se fait), assécher le tout et attendre, ça serait le truc à faire.

    Coller du PQ (l’un des traceurs des ruissellements, avec le blanc d’Espagne, le feutre marqueur à tableau blanc, et autres à retrouver sur PTP) quelques centimètres au dessus du fond de la cale et attendre ?

    Que le bois massif des bordés ressue du sel ça me parait dur à croire.

    Tu nous tiens informé de tes découvertes ?

    Répondre à ce message

  • 28 mai 2018 17:43, par lysigee écrire     UP  image Animateur

    une remarque : une eau au gout « salé » n’est pas forcement de l’eau de mer.
    Mon hypothèse de départ, il y a quand même eu infiltration d’eau de pluie depuis le pont. Comme tu le dis, le pont « semble » étanche, mais la pluie peut s’infiltrer par de minuscules fentes.
    Si on accepte cette hy^pothèse de départ, deux hypothèses secondaires :
    Première hypothèse : l’eau de pluie n’est pas salée quand elle tombe, mais dès qu’elle touche une surface, elle se charge des minéraux présents sur cette surface. Ici chaque fois qu’il pleut, le pont est couvert de sable rouge, et il y a peu de doutes qu’une fois arrivée dans les fonds, l’eau ait un gout de minéral.
    Deuxième hypothèse : il y avait dans les fonds un reste de cristaux de sel, provenant d’entrées normales pour un bateau en bois, et l’eau de pluie a dissous ce reste de sel, et il en faut peu pour qu’on en sente le goût. Je viens de faire l’expérience : je viens de laver les fonds de mon voilier, et comme je venais de lire lton post et la réponse de Yves, j’ai goûté l’eau propre avant quelle soit évacuée par la pompe de cale. Et cette eau, qui semblait limpide avait un gout .
    Ce ne sont que des hypothèses.
    Robert
    à Licata sur Lysigée

    Répondre à ce message

    • 29 mai 2018 23:34, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Encore une autre entrée possible d’eau non encore salée
      Yves.

      Répondre à ce message

      • Merci de votre participation a mes recherches, mais je n’ai pas encore trouvé l’erreur ....
        Il y a tellement de possibilités de fuites microscopiques, qui additionnées font une mare perceptible et salée que je cherche encore, bien que ne faisant pas que ça, le grand carenage sur un vieux bateau de 13m n’est pas une sinecure, sirtout tout seul, mais quand on aime.....
        J’y retourne pour en avoir le coeur net, et vous en avise si j’arrive à un resultat....effectivemeent le relarguage par le bois gorgé me parait illusoire, surtout de bordés iroko de 30mm d ’epaisseur, vieux de 7 à 8 ans ...

        Répondre à ce message

        • Apres moultes recherches, j’ai enfin trouvé au moins une source.....de fuites, un bete coude à 90° d’evacuation du cockpit dont le filetage de raccordement du collet barru fuit malgre un joint torique de belle section...l’eau s’echappe par le filetage...???
          , Apres avoir resseré, desseré, pour ajuster la pression du joint, je n’ai resolu le probleme qu’en mastiquant le dit filetage avec mastic MS qui prend sur de l’humide...
          L’eau en question ne restait pas sur le fond du bateau, mais s’infiltrait sous les varangues, dans les fissures entre les couples et la quille ..etc...pour finalement sourdre insidieusement dans le puisard. c’est le pourquoi , je suppose ,du manque de traces d’humidités sur le fond et sur les bordés ...
          Encore un probleme ...presque resolu, car je vais bien tomber sur d’autres fuites....

          Répondre à ce message

          • 8 juin 2018 16:06, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

            Merci de ces précisions, on souffle !

            car je vais bien tomber sur d’autres fuites....

            Eh, eh, tant qu’il y a de la vie ;-)
            Bon courage.
            Yves.

            PS : d’expérience, si un joint fuit, en le serrant plus il fuit plus. En robinetterie, on garde le joint fibre dans la bouche (humidifier) pendant toute la préparation, on pose le joint, on resserre les écrous au minimum, on rétabli l’eau et on serre doucement jusqu’à plus fuite. Valable aussi lorsqu’on resserre le joint du couvercle de filtre grossier d’eau de refroidissement : si ça fuit, on dessert (si !)

            Répondre à ce message

            • C’est pour cette raison que j’ai serré puis desseré le fameux joint torique afin de trouver la bonne compression,sans y arriver.....donc mastic MS, la panacée des fuites intempestives

              Répondre à ce message

              • 8 juin 2018 18:40, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

                Il est vraisemblable que le joint a rétréci ou durci en vieillissant et n’assure plus l’étanchéité : dans un joint torique, normalement seule l’élasticité du caoutchouc assure l’étanchéité, pas le serrage.
                Par contre, un joint torique n’est pas normalement utilisé avec un collet battu, mais un joint plat...

                 ?

                Répondre à ce message

                • Nous sommes bien d’accord, il y avait un joint plat classique en place, mais serrage, desserrage, il ne voulait pas etancher le collet.
                  Je suis donc passé au joint torique, esperant que dans le volume du caoutchouc je trouverais une elasticite propice, mais serrage moderé, plus fort, violent , ou desserrage dans les memes proportions rien n’y a fait...
                  Le mastic MS de chez « berner », pour ceux qui auraient besoin de precision, a tres bien fait son office, en en tartinant le collet et le filetage....petits problemes sans doute au demontage, mais sait on de quoi demain sera fait...

                  Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales