image
image
image

Votre IP : 3.80.177.176
Dernier ajout : 12 décembre
Visiteurs connectés : 20

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Entretenir le bateau -forum- > Quel inox pour un arbre d’hélice ?

Rubrique : Entretenir le bateau -forum-

__________________________________________________________________________________________________________________

Quel inox pour un arbre d’hélice ?Version imprimable de cet article Version imprimable

Publié Août 2013, (màj Août 2013) par : kerponant   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Bonjour.
Je dois remplacer mon arbre d’hélice : 40cv, 25mm, 1,50m actuellement sans doute en 316L.
Quel est l’intérêt (ou le domaine d’application) des autres nuances proposées : V174, Remanit ?

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

20 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 11 août 2013 16:36, par Négofol écrire     UP Animateur

    Le V174 est un nom commercial (Valbruna) du 17-4 PH, acier à haute résistance peu conseillé à la mer (c’est l’acier des manilles Wichard haute résistance....).

    Remanit est le nom commercial des inox de la firme WITTEN-KREFELD GmbH, un peu comme Uginox chez nous : ça ne veut rien dire sans préciser la nuance concernée... Il y a une trentaine au moins d’alliages portant ce nom général !

    Répondre à ce message

  • 27 décembre 2017 18:12, par vendesir écrire     UP  image

    petite précision :

    Sur ce site , aller dans « articles », puis : entretenir le bateau, puis : la corrosion des métaux en mer.
    Et vous verrez pourquoi j’ai parlé de l’inox 318.

    Répondre à ce message

  • 28 décembre 2017 12:47, par aikibu écrire     UP  image

    Je viens de demonter ma ligne d’arbre, car j’ai senti une petite usure sous le patin froteur..
    J’explique :
    Ayant un accouplement elastique et une anode exterieure sur le tube d’etambot, j’ai voulu, pour economiser l’anode de bout d’arbre, mettre un froteur (charbon de recup d’un moteur elec ) pour relier l’arbre au tube d’etambot .
    Quand on essaye au metrix tout est passant et je m’etonne que le froteur ait creusé l’arbre sur quelques dixiemes, meme si la graisse du presse etoupe a debordé et a peut etre isolé le contact....
    Toujours est il que je voudrais savoir si je peux « recharger » l’arbre avec une soudure martelée avec electrode 316L et le faire rectifier ensuite sans trop de degats (deformation de l’arbre, piqures futures dues à la difference d’alliage ( arbre en 316 L , mais difficile d’avoir pile poil le meme alliage), retrait intempestif amenant des contraintes, et j’en passe...),
    Accessoirement si quelqu’un a un avis sur l’ usure prematurée due au froteur....en precisant que le presse etoupe classique est en bronze, le tube etambot en 316L ainsi que la piece exterieure soutenant la bague hydrolube, l’anode exterieure etant fixée sur cette derniere piece et que l’anode bout d’arbre se corrode normalement ainsi que l’anode du tube.....

    Répondre à ce message

  • 30 décembre 2017 19:59, par aikibu écrire     UP  image

    C’est egalement la question que je me pose, quelques dixiemes (5 environ ) mais maintenant que la ligne est sortie.... ???
    Cela va se jouer sur le devis de rectifiage de l’arbre, pour la soudure j’ai un soudeur sous la main, pratique les copains.....
    Pa contre avez vous une idée de ce qui a pu provoquer cette usure, par un frotteur banal et relativement mou par rapport à l’inox en question...
    Corrosion galva sans doute, mais pourquoi... ? le frotteur est relié à l’anode exterieure par le tube d’etambot, pour justement eviter cette corrosion..... ? et meme la graisse classique, blanche, normale, qui degueule du presse etoupe et isole le frotteur de l’arbre, à mon sens ne devrait pas occasionner de cette corrosion, à mon sens seulement..d’autant comme precisé, que le frotteur est à l interieur. du bateau, au ras du presse etoupe, et puis du point de vue mecanique cette graisse devrait meme faciliter le frottement....
    Merci de toutes les idées, meme celles parraissant saugrenues au premier abord, suivant le principe du « brain storming » quand on est dans une impasse..

    Répondre à ce message

    • 31 décembre 2017 07:24, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Il est fort possible en effet que ce soit de la corrosion galvanique, car le balai est en graphite (c’est pourquoi on dit parfois « charbon » ) et le carbone est le plus électropositif des éléments :

      http://www.plaisance-pratique.com/l...

      Normalement, on évite le contact entre carbone et métaux (par exemple sur les structures en fibre de carbone on isole les matériaux par des plis de tissu de verre) pour cette raison.

      Pour la mise en continuité des arbres sur les « gros » bateaux on utilise des balais en argent sur une piste en argent ou cuivre rapporté sur l’arbre... pas de balai carbone...

      http://www.cathwell.com/products/pr...
      https://cathodicme.com/propeller-sh...

      Répondre à ce message

      • 31 décembre 2017 12:16, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        Ah que je suis content de cette dernière réponse, très rafraichissante pour le neurone.

        Dès le post initial de aikibu j’ai tilté sur le mot charbon (charbon == graphite, pour moi) et un neurone outré a rappellé que le graphite est le plus electrochose de ce qu’on trouve à bord (du coup c’est le receveur de tout transfert de matière par électrolyse, comme peut-être ici) et est donc à bannir de toute réalisation nautique non totalement maitrisée (un marin sais tout faire, mal, il ne maitrise jamais suffisamment, toujours). Du coup j’ai aussi débarqué la graisse graphitée dont j’étais particulièrement fier (pourquoi ?) et retour à l’atelier à terre, loin du sel. J’aurai pu/du intervenir mais nos moteurs de recherche (neuronal et PTPien) étaient un peu givrés, rien pour étayer.

        Ah, le même neurone a (maintenant ?) clairement le souvenir de l’auteur de cette constatation et vaguement que c’était à propos de ce carbone qui sert à remplacer le « plastique » dans les « GRP » modernes.

        Que l’auteur soit donc remercié ici de ce dégivrage salutaire ;-)

        Répondre à ce message

      • 31 décembre 2017 12:17, par aikibu écrire     UP     Ce message répond à ...  image

        Je crois que tu as mis le doigt oû ça fait mal.....et si l’usure n’est que de ces quelques dixiemes, ce doit etre en partie grace aux anodes d’etambot et de ligne d’arbre....
        Merci d’avoir resolu le probleme, ne me reste qu’à trouver la solution, un frotteur à l’argent, mais un petit frotteur, pour un particulier cela risque d’etre rock ’n roll....on verra bien
        Ou une autre solution en passant par le moteur en by passant l’accouplement elastique.....

        Répondre à ce message

        • 31 décembre 2017 12:24, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

          Ou une autre solution en passant par le moteur en by passant l’accouplement elastique.....

          Allez, j’ose.
          relier l’aval de l’accouplement (coté étambot) et l’amont (coté moteur) par un frotteur, même en graphite, à condition quce ce graphite soit hors conditions de corrosion galvanique, donc loin de l’eau de mer, ce qui dans une cale moteur (qui de plus est souvent chauffée/asséchée) est normalement réalisé. De plus ce frotteur là peut même au fil des temps manger un peu d’arbre, il devrait suffire, si c’est le cas, de déplacer légèrement le point de frottement, à l’occasion
          Allez, osé (c’est à ça qu’on les reconnait ;-) )

          Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales