image
image
image

Votre IP : 54.224.150.24
Dernier ajout : 21 octobre
Visiteurs connectés : 16

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Instruments > Communications > La BLU, installation à bord d’un voilier

Rubrique : Communications

__________________________________________________________________________________________________________________

La BLU, installation à bord d’un voilierVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Juin 2012, (màj Juin 2012) par : F3dd   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

 
Lire également :

Schéma de principe :

La qualité des transmissions en BLU passe par :

  • Un bon transceiver
  • Une bonne antenne
  • Un bon plan de masse
  • Une installation réalisée selon les règles de l’art

Une configuration avec un transceiver moyen, mais avec une bonne antenne et un bon plan de masse fonctionnera bien.

Une configuration avec un excellent transceiver mais une mauvaise antenne ou un mauvais plan de masse donnera de piètres résultats.

Installation de l’émetteur-récepteur ou transceiver :

  • Ces appareils peuvent « sortir » entre 100 et 150 watts, voir plus, il va sans dire que le cordon d’alimentation doit être le plus court possible et directement relié aux bornes d’arrivée du tableau. En pointe, on consomme en émission entre 15 à 25 ampères, les connexions sur le bornier doivent donc être bien dimensionnées.
  • Certains transceivers ont une boite d’accord intégrée à l’appareil. Elle doit être impérativement mise hors service (désactivée). Ces boites d’accord intégrée ne sont pas faites pour accorder les antennes « long fil » de nos voiliers, elles ajustent l’impédance dans un spectre étroit entre 25 et 200 ohms maximum. En maritime, les lignes filaires présentent des impédances très élevées (millier d’ohms ) qui ne peuvent, en aucune façon, être traitées par ces petites boites.
  • De toute évidence, vous installez cet appareil à l’intérieur, le plus souvent près de la table à carte, mais ce n’est pas une obligation. Certains, comme l’ICOM 706 ou le 7000 ou le Kenwood TS 480 HX ou SAT, ont des façades détachables permettant une installation déportée de celle-ci, l’appareil étant installé dans un endroit qui tient compte des contraintes d’espace et de volume du voilier.
JPEG - 52.8 ko
Façade déportée de l’ICOM 710

Installation de l’antenne :

Pataras faisant office d’antenne.
  • Pour des voiliers jusqu’à une quinzaine de mètres, la partie comprise entre les deux isolateurs doit mesurer 12,30 m. Idéalement, l’isolateur du bas est positionné à environ 1,5 m du ridoir de pataras, la liaison entre la boite d’accord et le point de contact de l’antenne n’excéde pas 2 m (le plus court possible).
  • Vous verrez que sur certains voiliers, le câble HF qui va du bas de l’antenne à la boite d’accord est tenu écarté de quelques centimètres du pataras par de petits morceaux de tube plastique. C’est un gadget qui ne modifie pas la qualité des transmissions. La perte par induction due à la proximité du pataras ne changera pas d’une manìere significative entre 0 et 5 cm. Je l’ai constaté à plusieurs reprises.
Antenne fouet :
  • Sur un bateau à moteur, l’antenne sera verticale.
  • Sur un voilier il y a un risque que le pataras ou le ridoir détériore le rendement de l’antenne. C’est la raison pour laquelle il faut légèrement incliner l’antenne fouet vers l’arrière. J’ai procédé à de nombreux tests sur des voiliers de grandes croisieres de grandes marques : seulement 10 % avaient intérêt à le faire, et ces derniers avaient 2 pataras vers l’arrière. Pour les autres leurs problèmes venaient d’un contrepoids douteux et très largement insuffisant.

Installation de la boite d’accord :


PDF - 1.8 Mo
  • Dans le cas le plus fréquent la boite d’accord est installée à l’intérieur, dans le coqueron arrière, le plus près possible de la descente d’antenne (2 mètres maxi).
  • Le cable HF traverse le pont par un passe-coque étanche.
  • La boite d’accord est vendue comme étanche. Certains l’installent à l’extérieur sur le portique pour avoir une liaison boite d’accord / pataras la plus courte possible. Le problème dans ce cas est d’amener un petit feuillard de masse depuis notre ligne de terre intérieure jusqu’à la boite d’accord. Voir dans le fichier ci-dessous, l’excellente installation de Benoit CHABOT VA2BCX
JPEG - 16.6 ko
La boite d’accord dans le coqueron arrière

Le plan de masse, ou contrepoids, ou « terre » :


Pour un voilier en polyester, installation de la Dynaplate :

  • Le plan de masse ou contrepoids est l’ensemble des éléments qui vont constituer « la terre » : La Dynaplate, les bande de cuivre, éventuellement les cuves.
  • La Dynaplate est fixée le plus en arrière possible du bateau, pour être le plus près possible de la boite d accord, sur une partie plate qui restera toujours immergée quelle que soit la gite du bateau.
  • Elle est boulonnée à l’extérieur de la coque, en perçant deux trous selon le gabarit fourni par Dynaplate. Elle n’est évidemment jamais recouverte d’anti-fouling.
  • Cette Dynaplate rejoint la boite d’accord par l’intérmédiaire de notre plan de masse (large bande de cuivre). Elle augmente considérablement la surface de notre contrepoids.
Pour un voilier en aluminium :
  • Le shéma de l’installation du plan de masse est le même que pour une coque en polyester sauf que le transceiver et la boite d accord sont isolés de la coque (installation sur une planche ou un panneau plastique) et que leur mise à la masse se fait par l’intermédiaire de ponts de condensateurs.
  • Immédiatement après la boite d’accord isolée, on intercale un pont de condensateurs (voir les références dans l’article « La BLU, Le matériel ») . Le pont de condensateurs laisse passer la masse sur les appareils mais arrête la ionisation de l’émission, évitant ainsi tous les problèmes électrolitiques avec le métal. Les condensateurs sont installés le plus près possible de la boite d’accord, idéalement sur son isolant (panneau bois ou plastique)
JPEG - 7.5 ko
Pont de condensateurs
JPEG - 57.5 ko
Schéma pour une coque en aluminium

Les liaisons entre les différents éléments :

Le plan de terre :

  • Pour comprendre son rôle, imaginons une colonne de descente des eaux d’un immeuble, une espèce de gouttière, qui relie coffres métalliques, Dynaplate, tout cela va constituer la terre de notre bateau. En fait, ce « plan de terre » est indispensable au bon rayonnement de l’antenne.
  • Ce plan de terre est constitué de bandes de cuivre très fines, les plus larges possible (10 cm), que nous appellerons plan de terre général, qui relient les différents éléments, soit directement, soit par l’intermédiaire de petit feuillards. (Voir schéma de principe en début d’article).
Liaison antenne / boite d’accord :
  • C’est un câble unique fortement isolé (appelé dans notre cas « câble HF ») d’une bonne section, minima 2,5 mm2, allant de l’antenne (en fait le pataras, juste au dessus de l’isolateur) à la borne steatite (la borne isolée de la boite d’accord).
  • On peut utiliser du RG213 en ayant retiré la gaine et la tresse. (Très bon isolement rg213 7000 v) mais fragile. (A changer tous les trois ou quatre ans, (oxydation au niveau du contact malgré l’étamage et aussi choc thermique)
  • La partie qui est accolée au pataras est dénudée sur 5 cm, étamée et fixée au pataras par deux serre-cables. Cette liaison est protégée par une gaine thermo-rétractable ou du chatterton plastique.
JPEG - 8.7 ko
RG 213. Il faut retirer la gaine noire et la tresse dorée

Liaison transceiver / boite d’accord :

  • Pour les boites type universelle pouvant fonctionner avec n’importe quel transceiver, il y deux circuits de liaison :
    • Un coaxial 50 ohms partant de la sortie HF du transceiver vers la boite d’accord.
    • Un cable d alimentation en 12 v
  • Certaines boites dédiées à des transceivers spécifiques, en plus du coaxial, utilisent un câble specifique à plusieurs brins (Télécommande, alimentation etc...). Personnellement je déconseille cette solution car si vous changez de transceiver, vous serez également obligés de changer votre boite d’accord.
     

Mise à la masse de la boite d accord :

  • La mise à la masse de la boite d’accord se fait par une tresse (2 à 5 cm) qui rejoint notre plan de terre intérieur au bateau. Elle est plus facile à mettre en œuvre lorsque la boite d’accord est à l’intérieur (proximité de notre feuillard de cuivre), que lorsqu’elle est à l’extérieur.
     
     

Bertrand DESHAYES, F3dd

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

111 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 19 novembre 2012 18:07, par Mahmgm écrire     UP  image

    Pour ma part sur mon bateau j’avais installé une BLU ICOM718, un Pactor, un accordeur d’antenne AT130 et une antenne Shakespeare (à 2 brins et non 3 car trop fragile !!!).
    Pour la mise à la terre j’avais relié la masse de l’accordeur d’antenne à 5 écrous internes(pour palier une éventuelle corrosion de l’un d’entre eux) correspondant aux embases des fixations du balcon arrière car je refusais de percer la coque pour installer une plaque de masse. Un des navigateurs hollandais que j’ai connus laissait trainer derrière son bateau une ancienne filiaire qui lui servait de masse, une autre idée. Ainsi le plan de mes filières constituait mon plan de masse qui équilibrait exactement mon antenne. Avec cette installation j’avais un TOS de 1 (on ne peut faire mieux !!!) et mes liaisons à travers l’Atlantique se faisaient facilement avec seulement 30W de puissance. Un autre avantage de cette installation était que je pouvait me servir de ma BLU même lorsque le bateau était au sec pour carénage, il ne faut pas s’amuser à le faire avec une plaque de masse !!!
    A ce sujet je dois préciser que la documentation de branchement de la BLU à l’AT130 comporte une erreur dans les branchements (non corrigée même dans leur correctif) qui en diminue grandement les performances.
    Quant aux liaisons internet (messagerie, réception de fichiers grib, etc....) en utilisant Sailmail je n’avais pas de problème d’accès à de nombreux relais avec un débit correct.

    Répondre à ce message

    • Avec cette installation j’avais un TOS de 1 (on ne peut faire mieux !!!

      En effet, on ne peut faire mieux, mais ne pas oublier deux détails :

      • Un TOS de 1:1 ne veut pas dire que ça fonctionne bien, juste que la boîte d’accord fait bien son boulot.
      • Une charge fictive au fond de la cave sous le tas de charbon a toujours un TOS de 1:1... et ne rayonne rien... ! :-P

      _/)

      Répondre à ce message

      • Bonjour,
        En effet un TOS est toujours à surveiller mais voilà lors de mes traversées de l’Atlantique j’ai pu tester que grace à ce bon TOS j’ai pu rester en relation avec des correspondants lointains (Daniel à Paris, Eic au Surinam, etc...) avec une faible puissance d’émission en tout cas largement inférieure à d’autres bateaux qui traversaient en même temps que moi et à qui j’ai fait corriger notamment les erreurs dans la documentation de branchement de l’accordeur d’antenne.
        Voilà c’était mon expérience vécue.

        Répondre à ce message

  • 7 décembre 2012 00:24, par MICHEL FK8IK écrire     UP  image

    Merci Bertrand pour cet excellent article sur la BLU en MM,
    Toutefois, j’ai une question sur la valeur du pont de condensateurs.
    j’ai réalisé sur mon Ovni 35 donc alu, un montage du même genre.
    La boite d’accord n’est pas auto mais une MFJ 949 B reliée au FT897 positionnés à la table à carte.
    Ces deux appareils sont reliés à la masse par un mètre de câble de terre de section environ 5mm
    et passant par 3 condos en // de 500 pif 1,5kv (récup)
    je pars de la boite d’accord à l’antenne par un coax 50 ohm, avec choc balun de 8 tours sur un diamètre 60 à l’arrivée sur une prise châssis fixée sur boitier plastique d’électricien.
    l’ame est soudée à la shakespeare 390 de 7m, la tresse à la masse du bateau par 10 cm de câble de terre de section environ 5mm environ 10 cm et passant par 2 condos en // de 500 pif 1,5kv (même récup).
    Constatation : pas de fuites de courant à la coque contr-ôlées par un détecteur de fuite, la boite fait bien son travail de 40 à 10 m. Je n’ai encore pas fait d’essais de rendement (à suivre) sauf local mais sans grand intérêt. Je peux monter pleine puissance du poste 100 W
    Questions : le montage vous semble t-il correcte et la valeur des condos qui est très différente de celle préconisée dans votre article a t-elle une importance et les condos vers l’antenne jouent t-ils un rôle dans le système antenne. Je vous joints un petit schéma qui peu facilité la lecture de mon explication.
    Merci pour vos commentaires et bonne nav, à bientôt sur le caillou
    73
    Michel FK8IK

    Répondre à ce message

  • 7 décembre 2012 00:41, par MICHEL FK8IK écrire     UP  image

    Désolè Bertrand je me suis trompé de fichier, voilà le bon

    JPEG

    Répondre à ce message

    • un bateau métalique est un super contrepoids , les condos jouent leur role d isolant hf , par contre le rendement de la boite d accord ne pourra être optimum. tu auras bien un reglage de 1/1 mais ton cable coaxial rayonnera dans le bateau ( voir illumirera des ampoules leds à proximités) :

      En effet , lorsqu’on attaque un long fil comme antenne , le brin rayonnant démarre depuis la boite d’accord. c est la raison pourlaquelle ,les boites d’accord automatiques sont toujours plaçées tout pres de l antenne. souvent place a l exterieur au pied de l antenne, pour que la liaison de sortie de boite au pataras soit le plus court possible , ou perpendiculaire au bateau , cette portion jouant le role d’antenne avec le pataras ou la canne a peche ou tout autre fil grimpant.
      la boite d accord a la table a carte , tu auras une partie qui rayonnera dans le bateau . la partie entre la sortie de ta boite et l’antenne exterieur... c est pas grave mais tu peux perdre plus de 10% au moins. les chocs baluns pour éliminer les courants de gaine, se placent également au pied de l antenne, ou à son point d’alimentation. donc on resume : ton antenne va parfaitement s’accorder , mais une partie de ton emission sera perdue dans le bateau. C est le probleme des boites d accord manuelle. Par contre si tu fais un dipole monobande , ton coaxial interieur ne rayonnera pas... cqfd 73 bertrand à trinidad

      Répondre à ce message

  • 7 décembre 2012 05:36, par MICHEL FK8IK écrire     UP  image

    Merci Bertrand pour la réponse qui me satisfait et m’éclaire un peu plus, comme les diodes qui s’allumaient effectivement avant ma nouvelle installation.
    Avec le coax, la self de choc et les condos en pied d’antenne je n’ai plus d’éclairage par les diodes, hihi.
    Donc on peux penser que le rayonnement à l’intérieur s’il n’est pas nul, a été certainement réduit.
    J’envisage l’achat d’une boite d’accord auto, qui en plus d’éviter le rayonnement à l’intérieur du bateau, facilite également le changement de bande et les réglages répétés.
    Pour les dipôles, j’ai déjà testé ainsi que la bazooka que j’ai en 2eme antenne, mais peu pratique dans les virements de bord pour de la navigation de lagon et de plus mono bande. mais à ne surtout pas négliger comme antenne, j’en suis très satisfait.
    je me permet de profiter de ce message pour te transmettre les amitiés de Daniel VK4AFU que je contacte souvent sur 40m (pour nous c’est du local).Il serai intérressé des nouvelles de la fractale donc si tu peux m’en donner ou lui transmettre un petit mail, je pense qu’il en serai très heureux.
    Au plaisir de te lire
    Amitié
    Michel

    Répondre à ce message

  • 10 décembre 2012 15:31, par NOVA VIDA écrire     UP

    Bonjour
    Je vais installer un TS480 sur mon catamaran
    Je pense qu’une « Rallonge » entre la face détachable et l’émetteur serait intéressante, j’ai vu qu’il existait un kit (PG 4Z) de 4 mètres ?
    Cela me permettrait d’installer la face détachable à la table à carte et l’émetteur le plus loin possible (pour éviter les QRM) Dans le bas d’un placard, par exemple (au niveau des planchers)
    Car à la table à carte il y a un radar, une VHF, un GPS, La centrale de nav, un PC, ... De plus, je pourrais relier facilement la masse avec le feuillard de cuivre de la dynaplate au TX et ainsi me rapprocher la plus possible de la boite d’accord SC3000 ?
    Quand pensez vous ?
    Philippe

    Répondre à ce message

    • PAS MAL COMME INSTALLATION AVEC LA FACE DÉTACHABLE.
      J’AIMERAI BIEN AVOIR UN AVIS SUR LE RAPPORT QUALITÉ PRIX DE LA BOITE D’ACCORD GC3000 DONT J’ENVISAGE L’ACHAT PROCHAINEMENT.
      ICI POUR MA PART L’ANTENNE EST UNE SHAKESPEARE 390 DE 7M
      CORDIALEMENT
      MICHEL

      Répondre à ce message

      • Bonjour Michel
        j’ai acheté ma boite d’accord SG3000 chez Radio 33 à 233 € HT..... Excellent rapport qualité / Prix
        Je pense aussi que ton antenne SHAKESPEARE 390 est une trés bonne antenne, j’ai trouvé la 393 chez West Marine aux USA livré Martinique pour 319 € .... je pense que c’est trés correct ?
        Philippe

        Répondre à ce message

        • Ok, je les contacte, j’ai acheté chez eux le TS 590 S KENWOOD pour le QRA (pardon, maison pour les non initiés au code Q).
          Ok pour l’antenne la seule différence je crois entre la 393 (3 brins) et la 390 (2 brins) est la rigidité en mer formée plus favorable pour la 393. Si j’avais eu le choix j’aurai pris celle là mais la 390 était neuve et disponible sur la Nouvelle Calédonie au prix de 125 euro (15.000 franc Pacific).
          Je précise prix d’ami (elle avait été achetée mais jamais utilisée) sinon c’était plutôt 500 euro rendu Calédonie.
          Je n’ai pas encore eu le loisir de voir son rendement en DX (longue distance). Mais j’ai contacté le japon et les philippines à partir du lagon calédonien lors des 1ers essais. Le montage à l’air sérieux avec le brins rayonnant noyés dans la fibre qui sont d’ailleurs au nombre de 3 sauf dans le dernière brin (on les voit par transparence l’intérieur du tube)
          Avec la boite d’accord actuelle MFJ je l’accorde du 7 mhz au 30 mhz sans problème.
          Mais la boite d’accord automatique est un plus : adaptation directe à partir de l’antenne et suppression des réglages manuel aux changements de bande.
          Merci pour l’info sur la SG 3000 et au plaisir de te relire.
          Michel FK8IK

          Répondre à ce message

          • pour l’antenne la seule différence je crois entre la 393 (3 brins) et la 390 (2 brins)...

            La différence est surtout que la 393 peut être expédiée par FedEx ou DHL, contrairement à la 390 dont l’emballage est trop long... ;-)

            _/)

            Répondre à ce message

            • Ok, je n’avais pas pensé à ça effectivement en 3 brins le coût du transport doit être nettement inférieur, mais le fait que le dernier brin soit plus court le rend plus rigide et il me semble qu’un des argument de vente était la meilleur rigidité en mer formée, mais bon méfions nous des slogans publicitaires, ils cachent quelquefois d’autres raisons.
              Quoi qu’il en soit, la conception paraît sérieuse, reste à voir le rendement, affaire à suivre......

              Répondre à ce message

              • Il y a aussi l’antenne du maritime mobile fauché qui fonctionne très bien : la base est une canne à pêche télescopique, on en trouve de 8 mètres, dans laquelle on installe un fil électrique ou un feuillard de cuivre. B-)

                Surtout ne pas utiliser une canne en carbone, c’est conducteur ! :-(

                _/)

                Répondre à ce message

                • Ah, oui, je connais bien j’en ai fabriqué une, avec un mat de planche à voile de 4,50 ( en deux partie donc pratique à stocker)+ une canne à pêche de 7 m (télescopique) donc 11,50 moins l’emboitement et la partie du scion coupée ( partie pleine).
                  j’ai donc fini avec un brin rayonnant de 10,60 environ,composé d’un coaxial de 6mm de diamètre shunté en partie haute et basse(voir plus haut dans le forum « matériel », mais sans le Balun 1/9).
                  (on peut faire avec du fil elec. mais multi brin, souplesse pour le montage et démontage).
                  Ca fonctionne très bien, j’ai contacté l’Afrique, l’Asie, L’Europe, l’Amérique, toujours à partir du lagon calédonien.
                  Un seul inconvénient : trop haute en navigation donc seulement valable au mouillage et encore il ne faut pas qu’il y ai 30nd, sinon il faut des colliers à chaque changement de diamètre de la canne pour éviter qu’elle ne se rétracte.
                  Je l’ai installée à la maison, elle fonctionne très bien également, surtout sur 7 Mhz (proche du 1/4 onde) et 18 Mhz (5/8 onde) et sur les autres bandes avec moins de rendement et bien sur avec boite d’accord sauf sur le 18 Mhz (swr 1 ;2).
                  Le tout bien sure en fibre de verre, il faut le rappeler pas de fibre de carbone, c’est conducteur (foudre en mer, mais aussi ligne électrique dans les opérations de portable).
                  Si les essais de la 390 ne me satisfont pas complètement, je pense que pour les mouillages de plusieurs jours c’est elle qui prendra le relai
                  amicalement
                  Michel FK8IK

                  Répondre à ce message

  • 16 décembre 2012 11:13, par phil44 écrire     UP  image

    Bonjour,
    Mon installation
    BLU ic 718 boite accord AH-4 antenne fouet modem pactor
    Tout fonctionne bien, sauf que en emission le pilote automatique disjoncte.
    Cela arrive aussi sur d’autres voiliers.
    J’ai acheté quelques ferrites, mais les mettre sur quels cables, antenne, cables de données ou alimentation ?
    ou autre moyen pour regler ce probleme
    en l’attente de vous lire, par avance merci

    Répondre à ce message

  • 11 janvier 2013 19:00, par NOVA VIDA écrire     UP

    Quelle est, à votre avis, le meilleur compromis entre une antenne verticale de 7 mètres et une antenne filaire LWA ? pour, je précise, l’émission HF et bien-sur la réception avec dans les deux cas une bonne boite d’accord
    73 à tous Philippe

    Répondre à ce message

    • Bonjour et bonne année.
      La réponse est dans la question, c’est un compromis et comme tout compromis il est à trouver au cas par cas. Donc je ne peux que vous donner mes constatations qui correspondent à des essais que j’ai fais sur mon Ovni 35. Je ne vais pas rentrer dans tout les détails d’essais que j’ai fait, mais en conclusion je travaille avec unes verticale 390 sheckespeare 7m sur les bandes amateurs de 10m à 30m (mouillage et navigation) et sur un long fil de 38m de long du 10m au 40m (au mouillage seulement) . Mais j’ai quand même sur le 20m (14,122 mhz) fait un essai avec les deux antennes et à la même heure je contactais à partir du lagon calédonien, la corse sur la verticale (meilleur rapport signal bruit) et l’ile Oléron sur le long fil (meilleur rapport signal bruit).
      Donc difficile de se faire une idée là dedans. Je vais continuer à faire des essais avec d’autres verticales, d’autres positions de long fils Toutefois l’antenne verticale me paraît la plus adaptée en navigation certainement dans la plupart des cas.
      Quelques questions essentielles :
      1)Quelles fréquences ou bandes de fréquences ?
      2)Dans le cas d’un long fil : positionnement sur le bateau
      3)Type de navigation
      Voilà, il n’y a, à mon sens, que des essais et encore des essais qui peuvent donner des réponses à chaque cas. Malheureusement si le bateau idéal n’existe pas il en est de même pour les antennes.

      Michel

      Répondre à ce message

      • Merci Michel et meilleurs vœux à toi aussi
        J’ai un catamaran de 40’ Privilège, donc je n’ai pas de patarat et j’ai imaginé un petit montage (pièce jointe) pour installer une antenne filaire de 20 m en V inversé, mais j’ai de toute façon une antenne SSB de 7 mètres ; Comme tu dit il faut faire des essais les deux solutions sont bonne........
        Philippe en Martinique

        Répondre à ce message

        • Ok,Philippe pour ton montage sur le cata, pour la navigation effectivement cela parait être la meilleure position(voir les résultats avec ce montage). Pour les mouillages je pense que tu aurai intérêt à faire partir ton long fil de l’étrave, de cette façon tu vas augmenter l’angle en tête de mat et ainsi (je pense) améliorer les résultats. Je t’envoie la position que j’ai donné à mon long fil de 38m sur l’Ovni35. Je me suis inspiré d’un OM radio amateur et aussi maritime mobile (F5AD, c’est une référence en terme d’antennes).
          j’espère que le séjour se passe bien en Martinique, j’y ai vécu 1 an et demi pour le Pro en 94/95 (construction de la centrale thermique de Fort de France) et j’ai fait quelques sorties en mer avec un trimaran jaune basé aux trois ilets. Mais peut être est-il parti ?
          Michel, FK8IK

          JPEG

          Répondre à ce message

          • Michel, j’habite en Martinique depuis bientôt 6 ans, nous sommes dans un appartement sur la marina de la pointe du bout avec vue sur la marina et sur mon cata........ (oui je sais il y a pire !)
            Le trimaran jaune est toujours là, il est mouillé au trou Étienne (de l’autre coté de la pointe du bout)
            Pour ce qui concerne mon antenne filaire je vais arrêter de ma prendre la tête
            Je pense que je ne vais pas faire de montage compliqué en haut du mat, je vais l’embarquer et ferez des essais comme tu dis et on verra bien, je te tiendrez au courant des résultats
            73 Philippe

            Répondre à ce message

            • SALUT PHIL,
              ok pour la pointe du bout, ma ballade du dimanche. Oui pour le long fil le mieux c’est de laisser le point fixe à la boite d’accord et avec une drisse équipée d’une poulie tu montes ton fil dans la mature et tu accroche l’autre bout à différents endroits, tu verra bien ou ça gène le moins, toujours en pensant à ouvrir l’angle le plus possible, ce qui n’empêche pas de modifier ce point d’attache selon le bord ou la gène du moment.
              Bon vent
              Michel

              Répondre à ce message

              • salut Michel
                Je vais faire comme ça, mais au mouillage uniquement (grand voile dans le bag) car l’idée d’installer un tube horizontal vers l’arrière du bateau en haut du mat, était de ne pas gêner le passage de la grand voile, afin de ne pas tout arracher au premier virement de bord...... HI
                Je vais remonter en haut du mat pour repasser une drisse supplémentaire (j’ai encore un réa de disponible) qui sera réservé à cette fonction.
                Pour ce qui concerne la boite d’accord, je laisserai branché la verticale en navigation et au mouillage je la débrancherai pour faire des essais avec la filaire ? Je pense que c’est ce que tu fais ?
                Michel ou est tu en ce moment ?
                Philippe

                Répondre à ce message

                • Salut Phillippe,
                  Oui je pense que dans un 1er temps c’est la bonne solution, après tu verra bien ce qui convient le mieux. En Nav je pense que la verticale est la mieux adaptée. Pour la boite d’accord, non moi j’ai une manuelle encore pour l’instant et elle à 2 prises d’antennes à l’arrière + une prise long fil. donc pas besoin de débrancher. Mais la boite auto est un plus indéniablement. Refaire les réglages à chaque changement de bandes,de fréquences ou d’antennes, c’est pas le pied. donc j’envisage sérieusement un achat dans les mois qui viennent.Quel choix ?that’s the question.la SG230 ou la CG 3000 ? ou autres.....
                  Je suis sur Nouméa actuellement.
                  Michel

                  Répondre à ce message

                  • MIchel
                    la cg 3000. Est très bonne, prix intéressant. Et fonctionne avec n’importe quel ttransceiver .
                    bertrand a trinidad et Tobago F3dd

                    Répondre à ce message

                  • Le problème d une boîte d accord manuel , est que si on travaille sur un long fil ou une verticale ,pataras ,etc..
                    L antenne rayonne des la sortie de la boîte. Par conséquent , la hf traverse le bateau et donc une grande partie du rayonnement se trouve perdue, et par environnement , les leds vont s éclairer. Hi !! C est pourquoi on. Recommande la boîte d accord automatique que l on place le plus près du fouet , de la verticale , ou du long fil, et c est pourquoi nombreux voiliers la mette dehors (elle est étanche ) , tout près du brin rayonnant.
                    bertrand a trinidad.

                    Répondre à ce message

                    • Merci Bertrand pour ton message ;
                      Et oui je sais, c’est bien la raison de mon choix pour l’achat d’une boite auto extérieure en plus des réglages mémoire bien sûr.
                      Mais bon c’est mieux que rien en attendant.
                      Ma verticale 390 SHAKESPEARE fonctionne bien du 30 au 10m en navigation et au mouillage
                      Mon long fil de 38m dégagé de l’ensemble des haubans m’a donné de bons résultats au mouillage sur 40m : l’hexagone 56 de part et d’autre avec 100 w pour moi aux heures de bonne propagation bien sûr.
                      Pour la boite d’accord, j’hésite vraiment entre la CG3000 et la SG 230 ;
                      La différence de prix n’étant pas négligeable, on peux penser que hors mis le coût de production pouvant être justifié par la provenant de chacune de ces boites, on peux également penser que la conception, la qualité des composants utilisés, la fiabilité sont aussi des critères important.
                      Les avis divergent assez concernant la CG 3000, j’ai des retours plutôt négatif surtout sur la fiabilité (boite en panne très rapidement après leus achats) mais j’ai également des retour positifs donc ????
                      Au plaisir de te lire
                      Michel

                      Répondre à ce message

  • PHILIPPE,
    Je reviens sur ton schéma de principe, pour ton long fil. Oui je pense qu’il est bon que tu fasse des essais avant d’envisager la pose de ce tube, pour 2 raisons :
    la 1ère : je pense que ton tube pour faire passer la voile dans les virements de bord devra faire au moins 30cm . Il va subir des efforts assez important dans les couts de butoir avec une houle de face, donc la fixation devrai être soignée voir même triangulé dans le sens horizontale mais aussi verticale. Ca n’est pas impossible a faire mais si le jeu n’en vaut pas la chandelle(comme disait ma grand mère), çà fait du boulot pour rien.
    la 2ème:l’angle prévu me semble beaucoup trop aigu dans se montage pour avoir un bon résultat. donc faire les essais comme précisé dans le message précédant, je pense que tu aura la confirmation de la meilleure position
    Au plaisir de te lire
    Michel FK8IK

    Répondre à ce message

    • Bonjour Michel,
      De retour en Martinique (nous revenons de Métropole..... je ne me rappelais plus à quel point le froid est horrible à vivre, nous n’étions pas équipé et par - 5 avec 10 cm de Neige à Paris c’était l’enfer !)
      J’ai ramené tout mon matos et je vais me mettre au boulot pour faire une installation QRO... enfin j’espère ne pas faire d’ erreurs, mais normalement avec toi, Bertrand et Tilikum si je me plante c’est que vraiment je suis bon à rien.
      Je vais donc installer un fouet de 7 mètres (je vais faire des jaloux, mais il faut que je vous raconte, j’ai acheté cette antenne Gromex avec une boite d’accord AT 130 et un FT 707..... pour .... 200 €) Mais ça c’est pour le QRA et ce sera une autre histoire... le TS 480 avec la face détachable et sa rallonge de 4 mètres, me permet d’installer la face détachable à la table à carte et l’émetteur le plus prêt possible de la SG 3000 et donc de l’antenne, j’ai hâte de faire des essais.
      J’ai également ramené un Daiwa CN 801 HP3 et une antenne filaire de 20 mètres ITA LWA , aussi un Yaesu FT 2800 export (136 à 174 Mhz).
      Bref je suis fou de joie comme un gamin qui viens de recevoir ses cadeaux de Noël....... HEUREUX !
      A bientôt
      PHILIPPE

      Répondre à ce message

      • Rectification : pas FT 707 Mais ICOM 707

        Répondre à ce message

      • salut philippe,
        oui difficile la métropole en hivers, de mon coté c’est prévu au printemps, j’espère qu’il fera meilleur ,bon je reste 6 mois alors je pense avoir du beau temps( France Espagne Portugal Irlande) et bien sur équipé radio dans la caravane.
        Félicitation pour les acquisitions, il ne reste plus qu’a installer tout çà. j’aime bien le principe du 480 avec la face détachable, je me demande si ce ne sera pas une de mes acquisitions, mais pour l’instant d’autres priorités (boite d’accord auto)
        au plaisir de te lire et bonne installation
        Michel

        Répondre à ce message

        • Michel,
          si tu as besoin d’infos sur le Portugal, ma femme est de Braga (au Nord) et nous adorons ce magnifique pays et ses habitants trés sympa. (bon resto et le bon Vinho tinto velho, essayes aussi après un bon café une Maciera ... Genre cognac... Mais plus doux)
          Philippe

          Répondre à ce message

          • Oi philippe,
            Obrigado pour les conseils gastronomiques, j’avais traversé le Portugal du sud au nord en moto il y a quelques années, mais c’était plutôt un raid en solo alors pas beaucoup de gastronomie pendant ce périple, mais par contre un bon souvenir de paysage magnifique et d’accueil chaleureux. Cette année ce sera avec la caravane « Eriba », équipée avec un 897 Yaesu, antenne verticale « canne à pêche », boite d’accord automatique SG230. Une façon différente de voyager, un peu comme le bateau, puisque nous partons avec notre « maison » sur roues et les haltes seront plus longues pour rayonner ensuite en voiture.Je n’hésiterai pas à te solliciter pour des bonnes adresses.
            Michel

            Répondre à ce message

            • 9 février 2013 23:04, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

              Bonsoir les Radios Amateurs (c’est comme ça que l’on dit ???)
              Je vous suis et vous lis régulièrement avec plaisir. Non pas que je sois passionné de radio, mais… les gens passionnés m’intéressent. Alors continuez hein… on vous écoute… enfin, on vous lit… ca y est j’ai attrapé un virus !!!
              Sur cette histoire de caravane, j’ai une très belle anecdote à vous raconter… Il y a une trentaine, d’années, on découvrait les Cyclades, en voilier. Un soir à Kithnos, à quai, benoitement… On a vu arriver une caravane avec un couple de retraités. Ils sont venu boire un coup à bord et lui, m’a raconté sa belle histoire.
              10 ans avant de prendre sa retraite, il a préparé son projet : faire le tour de la méditerranée orientale, en voilier… Ila économisé, acheté le voilier, préparé sa route, préparé ses cartes, préparé ses escales… pendant dix ans il a voyagé dans sa tête en laissant murir son rêve.
              6 mois avant de prendre sa retraite, sa femme a fini par craquer, en lui disant qu’elle était morte de trouille et que jamais elle ne pourrait le suivre…
              Alors, alors, cet homme a vendu son bateau, acheté une caravane et accompli avec sa femme son rêve par la route… escale, après escale, ils ont réalisé leur rêve, et c’est comme ça que nous les avons croisés…
              Comme quoi il y beaucoup de façon de voyager, hein…
              Michel

              Répondre à ce message

              • Salut Yoruk
                Ton histoire ma touché, je crois tellement en mon rêve, qu’il faudrait vraiment que l’amour pour ma femme soit beaucoup plus fort, vraiment beaucoup. On ne vie qu’une fois (enfin je ne suis pas sur de ça ... mais bon c’est pas le sujet !) La vie est très courte, il faut vivre son rêve, il y a trop de gens qui ont des remords de ne pas avoir fait ceci ou cela à la fin de leur pauvre vie c’est quand même trop bête de ne pas avoir au moins essayé...... Encore que dans ton histoire son rêve c’est a moitié réalisé, il a juste changé de monture et il a gardé sa femme.......... Vive l’amour !
                Pour ce qui concerne la radio, tu devrais te brancher toi qui aime les gens passionnés il ni a que ça sur les ondes..... n’est ce pas messieurs (Bertrand, Michel, Tilikum, pour ne cité qu’eux)
                A bientôt
                Philippe

                Répondre à ce message

                • Salut à vous deux et aux lecteurs éventuels (en radio « SWL » ÉCOUTEURS)
                  Trés belle histoire que celle que tu nous contes ici.Encore une preuve que l’important n’est pas le moyen, mais le voyage. L’important n’est pas la destination mais le voyage également. Il y a tellement de façon de voyager, la radio en est une. Quand aux passions, méfiance, elles dévorent et quelquefois aveuglent.
                  Sympa ce forum qui commence par la technique et qui continue en QSO(contact radio).
                  Michel

                  Répondre à ce message

                  • C’est ça qui est vachement sympa, faire un QSO sans micro........ Mais ne vous inquiétez pas la technique va bientôt revenir, c’est en nous ..... ça nous dévore.... notre temps et notre porte monnaies Mais c’est pas grave on est heureux ! et puis c’est quand même mieux que de passer ses journées au bistrot...... Hein !
                    Philippe

                    Répondre à ce message

                  • Bonjour Michel
                    Connais tu la boucle magnétique ? Je suis en train d’y réfléchir sérieusement !
                    Comme dis Bertrand :
                    Elle est multi bande comme votre pataras, ou votre fouet.
                    Elle est discrète et peu encombrante...... Et pour nous sur un voilier, c’est l’idéal.
                    Connaissez-vous une antenne de 50/90 cm de rayon qui couvre toutes les bandes ?
                    Un R.O.S de 1/1 sur toutes les bandes.
                    Elle n’a pas besoin de boite de couplage. (alimentation directe par coaxial)
                    Elle n’a pas besoin de plan de terre. (masse-contrepoids).
                    Quasiment aucune perte par absorption
                    Elle est très sélective et se comporte comme un filtre tant à l’émission qu’à la réception.
                    Elle est immunisée contre les parasites.
                    Elle ne connaît pas l’inter modulation.
                    Elle est directive.
                    Mais elle à quand même quelques inconvénients :
                    Sa réalisation demande un travail de précision et un peu de temps.
                    Le coût de la construction globale peut s’avérer trop élevé.
                    L’achat d’un condensateur variable sous vide de 10 à 500 Pfds à
                    fort isolement 6 KV est coûteux entre 200 et 350 $ et il faut savoir
                    où les trouver : seulement 2 ou 3 fabricants au monde : (Jenning,
                    Comet , Energy Labs ) ou le fabriquer soi-même, mais il ne sera
                    pas sous vide, et il faudra lui faire une cage étanche ....
                    Pour nous, les marins , le sous vide, est plus adapté car nous sommes
                    toujours dans un milieu très humide et salin.
                    Le plexi-glass ou même genre d’isolant n’est pas donné non plus.

                    Réglage pointu c’était vrai , mais maintenant l’utilisation d’un moteur
                    télécommandé supprime cet inconvénient.

                    Textes repris du site de Bertrand http://www.f3dd.org Pour les passionnés de radio il faut absolument le consulter, c’est du super !

                    Cette antenne plus discrète qu’un fouet de 7 mètres, à l’avantage de fonctionner sans boite d’accord, ni même un contre poids (plan de masse) !!
                    Maintenant il faut savoir ou la fixer, car il ne faut pas la toucher en émission avec 100 W, il y a danger de mort ! Pour ma part, je pense enlever mon éolienne, qui ne me sert pas à grand chose (j’ai 440 W de panneaux solaire) et la fixer à la place ?
                    J’ai une question à Bertrand : Peut on l’installer en polarisation horizontale ? A l’horizontale elle est omnidirectionnelle avec un angle de départ très bas sur l’horizon, favorisant le DX ?

                    Philippe

                    Répondre à ce message

                    • Oui, je l’ai envisagée il y a quelques temps, et c’est vrai que l’excellent article de Bertrand à ce sujet donne envie de se lancer dans la fabrication. Je ne l’ai pas laisser tomber dans les oubliettes, mais, jusqu’à présent j’ai eu d’autres priorités. c’est vrai qu’on la trouve dans le commerce, mais le plaisir de réaliser cette antenne me tente bien.
                      Affaire à suivre.
                      Egalement une question à Bertrand : quels retours a tu ?après maintenant quelques temps de fonctionnement.Sur le plan mécanique en mer formée, en terme de contacts réalisé ......ETC
                      Merci

                      Michel

                      Répondre à ce message

                    • Bien sur , elle peut être mise en polarisation horizontale , mais dans ce cas, pour obtenir un angle de depart faible pour le dx, elle devra être un peu plus surélevée par rapport á la version verticale.
                      en ce qui concerne son utilisation maritime , elle a résisté à toutes les contraintes du milieu .
                      Dans ma version verticale, plaçée sur un matereau de 2 m de haut à l’arrière du bateau , j ai contacte tous les continents , avec d excellents reports , et une écoute de réception très supérieure au dipôle comparatif dans plus de 90 % des cas.
                      Pouvant basculer sur l une ou l autre antenne . Ceci est dû qu’ un dipôle horizontale ou en V doit être , pour bien fonctionner, au moins à une demi-longueur d’onde de hauteur , quasi impossible sur un bateau.
                      En milieu marin , il convient de vérifier les connexions ( oxydation) , et les coaxiaux extérieurs , par chocs thermiques , et par induction des UV , pour éviter des pertes doivent être remplacés pratiquement tous les 3 ans. Si vous ouvrez un coax externe après 2 ans , vous serez surpris de voir l oxydation interne ( gaine de cuivre devenue noire et oxydation de l’ ame centrale) provoquant des noeuds et des ventres , c est à dire pertes énormes et Tos. ) L ANTENNE FONCTIONNE , bien sur puisque vous avez une boite d accord qui va absorber cette perte , mais un rendement catastrophique.... si on envoie 100 w et au bout de l antenne on a plus que 10 w ... !!!!! et en plus une boite qui vous dit : c est bon 1/1 ...
                      Attention : fonctionnement ne veut pas dire rendement A plus
                      73 bertrand

                      Répondre à ce message

                      • Merci Bertrand pour ta réponse et les retours d’expérience. Oui, ce type d’antenne semble vraiment intéressant pour du /MM. C’est vrai que sa fabrication demande beaucoup de soins mais le résultat semble au bout ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas. Et puis rien ne vaut mieux qu’une expérimentation. J’avais bien travailler le sujet avec ton article très précieux pour une réalisation, mais d’autres priorités m’avaient écartés du projet. Je pars au mois de mars pour 6 mois en Europe et je vais essayer de trouver le condensateur pour sa réalisation. Ce sera plus facile que sur notre pauvre cailloux
                        Merci encore

                        Répondre à ce message

                        • Bonjour a tous
                          Jean Claude FR5EC m’a donné ce tuyau pour les Cv : voir ici : http://www.wimo.com/cgi-bin/verteil...
                          5 — 250pF, 8kV, broken 30,00 €
                          20 — 1500pF, 10kV 220,00 €
                          Bertrand, quelle est ta préférence ? Sont elle bien sous vide ?
                          J’ai trouvé du cuivre en 40 et le moyen de le faire cintré par un pro. Quelle est pour toi le bon compromis au niveau du périmètre de l’antenne si l’on désire émettre sur toute la bande de 3 à 28 Mhz
                          Philippe

                          Répondre à ce message

                          • Jennings USL-500-5N606

                            (Other variations of this capacitor are sometimes available, inquire)
                            USL-500-3S USL-500-5S

                            Jennings USL-500-5N606 glass vacuum variable capacitor.
                            Rated Capacitance 5-500 pf
                            Peak Voltage 5 KV
                            Current Amps (RMS) Maximum 40 amps
                            Shaft Diameter 1/4 inch splined shaft
                            Turns for Full Travel Max 19
                            Important Dimensions
                            Max length 5.75 in / 146.05 mm (including shaft)
                            Max Diameter 2.4375 in / 61.9125 mm
                            Weight 17.2 oz / 487.6118 g
                            Mounting Permanently attached flange for front end mounting and FM0D Flange needed for rear end mounting, shown in photo, but not included. (Available at additional cost)
                            See our flange page : http://www.mgs4u.com/Jennings-flang...
                            Condition New / Unused

                            Price : $295.00

                            CV de 5 à 500 pF soit de 3.5 à 28 Mhz... enfin je crois ?
                            Antenne : tube 40 mm, diamètre 1 mètre
                            Boucle de couplage tube de 20 mm, diamètre 0.20 mètre.

                            Bertrand, tu penses que je peux y aller comme ça ?
                            Philippe

                            Répondre à ce message

                            • Est ce que c’est bon ?
                              Philippe

                              Répondre à ce message

                              • Salut philippe,
                                j’avais, il a de cela quelques temps, étudier un peu le sujet suite à l’article de Bertrand et j’avais fait un tableau comparatif. Il faudrait que je replonge un peu à l’intérieur pour me remémorer tout ça (ce n’est pas mon quotidien, alors on oubli). je te joint le fichier excel que j’avais fait à l’époque, il est modifiable selon le désire de chacun. De mémoire il me semble que j’avait opté pour une solution 1 m de diamètre de 30 à 10 m : dimension raisonnable pour un maritime mobile et un rendement encore intéressant jusqu’à 40%.Par contre c’était avec 400 watts, là je pense qu’en voilier 100 watt suffisent sinon gare à la dépense d’énergie et tu réduis la valeur du condensateur donc le prix.Tu peux t’amuser avec à faire des simulations il suffit de changer les valeurs des cases jaunes.
                                Rentre dedans et on en discute si tu veux. je vais me remettre un peu le nez dessus
                                Michel FK8IK

                                Répondre à ce message

                                • Merci Michel
                                  C’est super j’ai modifié les valeurs (100 W, Diamètre du tube de cuivre, en conservant le mètre) j’arrive sur le 30 mètres à 52 % de rendement pour une valeur moyenne de capacité à 93.
                                  Je vais continuer à affiner
                                  Philippe

                                  Répondre à ce message

                                • Michel
                                  j’ai trouvé ce CV qu’en penses tu ?
                                  Vacuum Variable Capacitor 5-250/5kV-75A New and Sealed Vacuum Variable Capacitor 5-250/5kV-75A New and Sealed à 119 $ ça me semble bien !
                                  http://qro-parts.com/product_info.p...
                                  Philippe

                                  Répondre à ce message

                                  • celui ci me parait bon , beaucoup plus haut le cv a 30 euros (broken) à eviter , car un cv dont le verre est grisé , n est plus un cv sous vide, et dans notre milieu marin : inutilisable.

                                    les valeurs vont dépendre du diam de ta boucle , et les frequences choisies. il faut savoir que le reglage est très pointu. le moteur pas à pas s y prete bien.

                                    l utilisation du logiciel décrit sur mon site te permet de faire une bonne approche pour choisir ton cv.

                                    un isolement autour de 10 kv et plus me parait meilleur . le logiciel en lui fournissant ta puissance 100w par ex et la frequence te fournit le mini d isolement en kv volts.

                                    prends ton temps pour bien choisir. a plus bertrand

                                    Répondre à ce message

                                    • je ne pourrais t’en dire plus que Bertrand sans aucun doute plus expert que moi (novice)
                                      je me tiens donc simplement au tableau que je t’ai envoyé donc : de 30 à 10 m la valeur du CV est largement suffisante, tu pourra même toucher le 40 m avec un rendement de 20% environ , par contre la tension c’est plutôt 9v, (5v semble un peu limite). mais comme dit Bertrand ne te presse pas, laisse murir, fait des simulations pour retrouver les valeurs de CV que tu trouves sur le marché. Qui peut le plus peut le moins, donc ne soit pas trop limite. Et 2ème Dicton, « qui va piano, va sano »
                                      Amicalement
                                      Michel, FK8IK

                                      Répondre à ce message

                                    • ce que je veux dire par très pointu : le réglage se fait au mm. lorsqu on a ,sur un CV,une plage en picofarads plus grande pour couvrir une gamme plus importante pour une boucle d’un petit diamêtre , 15 tours de l axe devient très très pointu. (en supposant que pour couvrir la totalité des valeurs du condo, il faut faire 15 tours de l’axe.
                                      lorsqu’on a une plage plus étroite en pico sur un cv (parce qu on choisi une gamme plus etroite en fréquence) le même nombre de tours de l axe du cv, rend le réglage plus facile.
                                      Par contre , acheter un cv sous vide à 30 euros felé , peut être interessant pour faire des essais à la maison. Mème avec un moteur pas à pas , avec une variation d angle tres petite , lorsqu’on fait le réglage , vous allez vite comprendre ce que j’entends par réglage pointu .
                                      DONC le choix du CV , sa plage en pico , est fonction de votre choix. le logiciel est important pour cela.
                                      tos 1/1 , on tourne l axe de 1 à 3 mm et on peut se retrouver avec un tos de 5 !

                                      c est pourquoi il faut bien reflechir ( frequence souhaitée , diametre pour efficacite et compromis entre valeur du cv et isolement.) bertrand f3dd revoir mon site

                                      Répondre à ce message

                                      • Merci Bertrand pour ce point très particulier.
                                        Effectivement, on imagine très bien par ce côté pointu de l’antenne, l’OM qui se ballade sur l’ensemble des bandes ( c’est mon cas), n’en aura pas fini d’affiner les réglages à chaque station trouvée.
                                        Il faut donc l’envisager plutôt en mono bandes ou pour peu de bandes. ou alors il faut l’utiliser pour lancer appel et non pas en recherche (si j’ai bien compris)
                                        Michel, FK8IK

                                        Répondre à ce message

                                        • Effectivement, le choix en bateau, serait d’avoir une antenne de réception type fouet ou filaire et de régler la fréquence de la boucle magnétique sur la fréquence choisie pour émettre ? ....... C’est nettement moins intéressant sur un bateau..... encore que (à condition d’avoir de la place) cette solution pourrait être intéressante pour de bons QSO...... pour des OM’s recherchant la qualité et la perfection.
                                          Mais la solution de Michel peut être effectivement à étudier (la mono-bande) oui mais laquelle choisir ? what is the big question ? C’est un véritable dilemme ! Les 20 mètres peut être ? pour les RA et les 11 mètres pour les autres ??
                                          Philippe

                                          Répondre à ce message

                                          • la boucle magnetique permet tout de meme une grande plage de travail. une boucle de 1 m de diam permet de bien trafiquer entre 10 et 30 Mhz avec de tres bons resultats. et des reglages precis.
                                            Le probleme est pour celui qui veut la faire fonctionner de 2 à 30 Mhz.
                                            si on descend en frequence par ex de 2 à 7 mhz , le diam va etre plus grand bien sur et on aura les memes avantages que la precedante . par contre de 2 à 30 beaucoup de soucis. Donc le choix d ’une tranche est necessaire. entre 10 et 30 Mhz , c ’est la bonne tranche de frequences pour effectuer des liaisons intercontinentales DX ( tour du monde) . entre 2 et 8 Mhz c ’est plus pour des liaisons à courte distance. 73 bertrand

                                            Répondre à ce message

                                            • Oui, effectivement c’est bien ce que l’on retrouve sur les simulations, je dirai même que les non télégraphistes peuvent éliminer le 30 m ou il est rare de trouver des stations en phonie (ici quelques stations Australiennes l’utilisent dans ce mode)
                                              on devrai ainsi limité la valeur du condo 49 pf 6v pour les critères hypothèses suivantes :
                                              diamètre boucle 1,05 m
                                              diamètre conducteur 5 cm (Philippe cela me parait gros pour le cintrage , je vais me renseigner de mon coté)
                                              puissance : 150 w

                                              Répondre à ce message

                                              • Allez, on peut même resserrer entre 14 et 28 Mhz, diamètre de la boucle 1, 00 m
                                                ou 1,05 m
                                                en tube de 4 cm (ce qui est déjà pas mal !) pourquoi 5 cm Michel ? Ici impossible de trouver du tube de 5 cm en cuivre (Martinique)
                                                puissance 100 W maxi en bateau (protégeons nos batteries)

                                                Valeur du CV 5 à 50 pF 10 Kv, c’est déjà moins cher !

                                                Philippe

                                                Répondre à ce message

                                                • Désolé, je me suis tromper, diamètre 40 (42) le 50 existe(54) mais faut le cintrer !
                                                  La capa : Jennings GCS-55-15S vacuum variable capacitor, glass, rated 5-55 pf, at 15 kv peak . Maximum current is 40 amps at 17 mhz .
                                                  environ 189 euro
                                                  on retombe sur celle du site de la boucle magnétique de Bertrand : Travail pour rien ? non, meilleur compréhension que de prendre tout cru. Merci Bertrand
                                                  on attends son avis ?
                                                  Salut philippe

                                                  Répondre à ce message

                                                  • Bonjour Michel, oui c’est exactement ça, j’aime savoir ce que je fais et surtout comprendre. Même si Bertrand nous donnes, tout cru comme tu dis, ses formules ! J’aime décortiquer, prendre le pb à l’envers, le retourner, inventer d’autres possibilités, quitte à revenir au point de départ ..... mais au moins je maitrise mieux le sujet.
                                                    Philippe

                                                    Répondre à ce message

                                                    • Salut Philippe
                                                      C’est bien ce que je voulais dire, Bertrand nous a donné la base, a chacun de nous de réfléchir, de comprendre. Et quand au bout de tout çà on retombe sur la base alors on peut se mettre au boulot (n’exagérons rien quand je dis travail c’est avant tout un divertissement).
                                                      je vais voir de mon côté si je trouve du diamètre 54 et les possibilités de le cintrer (j’ai un ami qui dirige une entreprise de plomberie, peut être me donnera t-il un tuyau,hi(hilarité), pour le cintrage).
                                                      Une boucle magnétique de 2 m pour les bandes basses au QRA (maison) ne serai pas pour me déplaire.
                                                      Celle de 1m serai réservée pour le bateau.

                                                      Michel FK8IK

                                                      Répondre à ce message

                                                      • C’est marrant on pense exactement pareil, je pensais fabriquer une de 2 mètres de diamètre pour la maison (j’ai un jardin minuscule en co propriété) et une plus petite (1m) pour le bateau.
                                                        J’ai trouvé un JENNINGS THT 15 Kv sous vide motorisé d’occasion (comme neuf, en provenance de l’armée !) chez un pro. Il va de 1 à 1000 pF un peu trop gros et trop lourd ...... Mais pour la grande boucle de 2 m en gros tube de cuivre, cela devrait le faire. J’attend le prix ??

                                                        Philippe

                                                        Répondre à ce message

                                                        • Qui pourrait me parler de l’ ICOM 775 DSP ?
                                                          Me répondre sur mon adresse perso (novavida972@gmail.com) car ce n’est pas un transceiver (une « BLU » ) mobile, donc aucun intérêt pour ce forum
                                                          Philippe

                                                          Répondre à ce message

                                                          • Désolé, je ne connais pas ce matériel, apparemment bon matériel d’aprés les forums.
                                                            Pour les tubes de cuivre, je suis allé voir mon plombier favori, le cuivre et cintrable jusqu’au diamètre 32, au dessus très difficile. Quand aux diamètres on peux aller jusqu’à 62, mais alors le prix !!!. donc pour la 2m si elle se réalise avec du 42, 54 ou 62 il vaut mieux envisager un polygone, avec coupe et soudure ou avec coudes mais les coudes dans ces diamètres sont aussi très cher.
                                                            Michel FK8IK

                                                            Répondre à ce message

                                                            • Pour les gros diamètres de plus de 2", c’est juste une question d’outillage et de savoir faire... ! ;-)

                                                              Ceci dit, pourquoi absolument du cuivre, lourd et cher ? Le tube alu est léger, relativement facile à cintrer dans les gros diamètres, peu coûteux... et probablement suffisamment bon conducteur, non ?

                                                              On pourrait même s’amuser à réaliser l’antenne en fibres de carbone... mais cela devient très technique. :-/

                                                              _/)

                                                              Répondre à ce message

                                                              • Oh, la belle occasion d’avoir une réponse à une question existentielle qui me travaille depuis l’époque où j’avais tenté de réaliser une antenne quadrifilar hélicoidal (QFH) pour recevoir en mer les satellites polaires défilants (dans la bande des 150 Mhz).

                                                                La question, qui s’adresse aux instruits, à ceux qui murmurent à l’oreille des dipoles, est : « un coude rapporté/soudé a-t-il les mêmes propriétés d’impédance etc ... qu’un coude cintré dans une barre d’un seul tenant, l’antenne a-t-elle alors les mêmes propriétés »

                                                                Répondre à ce message

                                                              • Tu a raison pour l’alu, moins bon conducteur que le cuivre mais tellement moins cher, il suffirait peut être d’augmenter le diamètre pour compenser...... ? Mais ça c’est une question pour Bertrand.
                                                                Mon plombier me disait qu’effectivement le cintrage de gros diamètre en cuivre est avant tout un savoir faire que tous les plombiers ne maitrisent pas, il m’a parlé de cintrage au sable ........... !
                                                                Philippe

                                                                Répondre à ce message

                                                                • Pour cintrer un tuyau en cuivre recuit au sable il suffit de remplir ledit tuyau avec du sable fin de silice (celui de Fontainebleau était idéal mais est peut-être maintenant protégé, le sable coraillier je n’ai pas pratiqué), de boucher les deux extrémités (bouchon de liège fortement enfoncé, peut être lié) et de couder le tout sur le genoux. La présence du sable empêche le tuyau de s’écraser au cintrage. Il peut être utile de recuire à mi-parcours (recuire, pour moi, c’était porter le tuyau au rouge sombre et le tremper vivement dans l’eau).
                                                                  Sur des gros diamètres (au delà de 18 pour moi) j’utiliserai une grosse cintreuse de TP (à louer, sinon 500+ €), sans sable (j’ai perdu mon bidon), et si ça cloche et si le recuit à mi-parcours ne suffit pas peut-être irais-je faire une virée en douce et nocturne à Fontainebleau.

                                                                  Répondre à ce message

                                                                • Tu a raison pour l’alu, moins bon conducteur que le cuivre mais tellement moins cher, il suffirait peut être d’augmenter le diamètre pour compenser...... ?

                                                                  Franchement, je ne penses pas que la différence soit mesurable entre l’alu et le cuivre. D’ailleurs, toutes les antennes Yagi et autres sont en alu !

                                                                  Pour le fun, les seules antennes que j’ai fabriquées en cuivre étaient des Yagi six éléments pour capter Radio Bagdad en FM... à 50 km de distance... car je n’avais pas d’alu sur place ! :-P

                                                                  Ces antennes avaient une autre particularité : aucun isolateur, tout à la masse (comme son fabricant... ) , adaptation par gamma match... B-)

                                                                  Pour le cintrage au sable, yvesD explique très bien la technique, mais pour cintrer un tube pour une antenne de deux mètres de diamètre, ce qui fait un rayon de un mètre, ce n’est probablement pas nécessaire, sauf avec du tube aux parois vraiment trop fines ! ;-)

                                                                  En pratique, n’importe quel matière conductrice convient pour fabriquer une antenne, je ne compte pas celles fabriquées avec du matériel de récupération, y comprit le fil de fer galvanisé... ! :-))

                                                                  _/)

                                                                  Répondre à ce message

                                                                  • Oui Fred, tu a surement raison, je laisserai le soin à Bertrand de nous faire la preuve du contraire... Si contraire il y a ? Cuivre , Alu, inox, tube galva,... En pratique, n’importe quel matière conductrice convient pour fabriquer une antenne, je ne compte pas celles fabriquées avec du matériel de récupération, y comprit le fil de fer galvanisé... ! :-))
                                                                    En tous les cas, quelque soit le matériau (a part le cuivre recuit en couronne) il n’est pas facile de cintrer un cercle parfait, en tube de 42 mm ou plus, d’un petit diamètre ; en l’occurrence 1 mètre, pour le bateau..... ?
                                                                    Philippe

                                                                    Répondre à ce message

                                                                    • Un début de réponse entre le cuivre et l’acier  :
                                                                      Fil d’antenne en acier inoxydable ?
                                                                      Par Alex VE2AMT
                                                                      Nous avons tous été tentés de le faire, mais quelles sont les conséquences de remplacer le fil de cuivre de notre antenne par un fil en acier inoxydable ?
                                                                      Du point de vue mécanique
                                                                      Les aciers inoxydables ont des limites élastiques plus élevées que le cuivre. Le ratio est en général de 2 à 3 en faveur de l’inox. selon l’alliage utilisé, le plus commun étant le 18-8 / 304
                                                                      À force égale, un monobrin d’acier inoxydable aura donc un diamètre plus petit qu’un fil de cuivre. Forcément le vent aura moins d’emprise sur celui-ci et il sera plus difficile à repérer.
                                                                      Un fil d’acier inoxydable est plus difficile à souder qu’un fil de cuivre. Une brasure pour acier inoxydable avec décapant spécial à l’acide devra être employée.*
                                                                      Du point de vue électrique
                                                                      En courant continu, l’acier inoxydable est environ 38 fois plus résistif que le cuivre mais aux fréquences HF il ne l’est que de 20 fois.
                                                                      Cette différence s’explique par une plus grande pénétration du courant HF dans des matériaux plus résistifs. (Skin effect)
                                                                      Inutile de dire que les pertes vont être supérieures, mais de combien ?
                                                                      Supposons qu’on remplace le fil de cuivre AWG no.14, dia. 0.0641po., d’une antenne 80 mètres par un fil d’acier inoxydable no.18, dia. 0.0403 po.
                                                                      Supposons aussi que la longueur d’une telle antenne en cuivre est d’environ 125 pieds et que son impédance au point d’alimentation est de l’ordre de 50 ohms.
                                                                      La résistance ohmique HF (la partie qui ne transmet pas et qui chauffe le fil) du fil de cuivre no.14 est d’environ 1.61 ohms alors que celle du fil d’acier inoxydable no.18 est de 32 ohms.
                                                                      En conséquence l’impédance de la même antenne mais en acier inoxydable no.18 sera de
                                                                      50 – 1.61 + 32 = 80.39 ohms
                                                                      Résultats :
                                                                      Le rendement de l’antenne de cuivre est de (50 – 1.6) / 50 = 96.8%
                                                                      Sur 100 watts, 3.2 watts sont perdus en chaleur.
                                                                      Le rendement de l’antenne d’acier inoxydable est de (80.39 – 32) / 80.39 = 60%
                                                                      Sur 100 watts, 40 watts sont perdus en chaleur.
                                                                      Des pertes additionnelles dues au TOS viendront s’ajouter si on utilise un câble coaxial de 50 ohms. I faudra donc passer à du 75 ohms pour un rendement maximum.
                                                                      Une conséquence « apparemment bénéfique » attribuable à cette importante perte de rendement est une grosse augmentation de la bande passante donc une plus grande facilité de syntonisation et un TOS réduit sur toute la bande.
                                                                      C’est ce qu’on appelle « Le bon TOS pour la mauvaise raison » !
                                                                      Philippe

                                                                      Répondre à ce message

                                                                      • Suite et fin entre le cuivre et l’acier.......... je cherche pour l’alu :
                                                                        http://f5ad.free.fr/Liens_coupes_AN...
                                                                        Bonne lecture pour les plus courageux..............je ne vous ai pas copier tout l’article (6 pages) mais c’est fort intéressant
                                                                        Philippe

                                                                        Répondre à ce message

                                                                        • Alu contre cuivre........ d’après FR5EC :

                                                                          Quatre remarques fondamentales pour réussir votre antenne :

                                                                          choisir un tube de gros diamètre !

                                                                          alimenter l’aérien par l’intermédiaire d’une boucle de couplage !

                                                                          réaliser votre antenne en cuivre !

                                                                          choisir un cadre rond !

                                                                          NB : Pour un cadre de 0.9 m de diamètre le rendement global de l’antenne (par rapport à un doublet de référence) sera fonction non seulement du diamètre du tube utilisé. mais aussi de la matière du tube...

                                                                          par exemple, sur 14 Mhz avec 100 W,
                                                                          Diamètre du tube
                                                                          en mm Rendement en %
                                                                          par rapport au doublet
                                                                          tube de cuivre tube d’aluminium
                                                                          14 .... 45.9% .... 24.6%
                                                                          20.... 54.8 %.... 31.8%
                                                                          30.... 64.5 %.... 41.1%
                                                                          43.... 71.8%.... 49.4%
                                                                          50.... 75.2 %.... 53.8%

                                                                          Calcul d’après le logiciel http://www.standpipe.com/w2bri/soft...

                                                                          NB : Imaginons la déception de l’OM qui aurait choisi du tube d’aluminium de 14 mm de diamètre ! Celui-ci risque fort d’être victime du « syndrome EH » (plus communément appelé le syndrome de « la charge fictive ») avec à peine 25 % de rendement par rapport au doublet ?! (pour un cadre rond)
                                                                          Voilà, j’ai bien bossé........... à vous maintenant !
                                                                          Philippe

                                                                          Répondre à ce message

                                                            • 21 février 2013 13:02, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

                                                              J’ai pas mal pratiqué la plomberie, y compris en cuivre.
                                                              Dans un tel cas (forts diamètres) je louerais une cintreuse adaptée chez le loueur du coin, le surcout n’est pas considérable.

                                                              Répondre à ce message

                                                              • si vous allez sur mon site , je donne les details pour l optimisation d ’une boucle magnetique., avec les tableaux d’efficacité-
                                                                Pour une antenne à ligne ouverte telle que dipole, yagi, quad etc.. à plusieurs elements , l’utilisation de l aluminium est parfaite. (efficacite et poids).
                                                                Une boucle fermée est totalement differente : il s agit d une grosse boite d accord avec une spire et un condo. RLC. La notion d’efficacité est primordiale , le minimum de soudure et de preference à l’argent, pour eviter les pertes ohmiques .(le rendement de l’antenne en dépend) donc si on peut cintrer , c est la meilleure solution. car on aura que deux soudures pour la jonction au condo.
                                                                Lorsqu on fait une seule boucle , l utilisation du cuivre est interessante pour son rendement en hf.
                                                                Pour obtenir le même rendement avec un tube d’alu ... le diamêtre du tube doit être près de 30 % plus important...c est la seule difference.. le prix est bien sur en faveur de l alu ... mais on trouve des barres de cuivre de 52 mm de diam en 5m pour 200 euros. et on soude plus facilement en brasage le cuivre que l ’alu qui demande un savoir faire en tig ou mig.

                                                                Répondre à ce message

  • 23 février 2013 01:58, par tilikum écrire     UP

    Alu contre cuivre........ d’après FR5EC :

    Quatre remarques fondamentales pour réussir votre antenne :

    choisir un tube de gros diamètre !

    alimenter l’aérien par l’intermédiaire d’une boucle de couplage !

    réaliser votre antenne en cuivre !

    choisir un cadre rond !

    NB : Pour un cadre de 0.9 m de diamètre le rendement global de l’antenne (par rapport à un doublet de référence) sera fonction non seulement du diamètre du tube utilisé. mais aussi de la matière du tube...

    par exemple, sur 14 Mhz avec 100 W,
    Diamètre du tube
    en mm Rendement en %
    par rapport au doublet
    tube de cuivre tube d’aluminium
    14 .... 45.9% .... 24.6%
    20.... 54.8 %.... 31.8%
    30.... 64.5 %.... 41.1%
    43.... 71.8%.... 49.4%
    50.... 75.2 %.... 53.8%

    Calcul d’après le logiciel http://www.standpipe.com/w2bri/soft...

    NB : Imaginons la déception de l’OM qui aurait choisi du tube d’aluminium de 14 mm de diamètre ! Celui-ci risque fort d’être victime du « syndrome EH » (plus communément appelé le syndrome de « la charge fictive ») avec à peine 25 % de rendement par rapport au doublet ?! (pour un cadre rond)
    Voilà, j’ai bien bossé........... à vous maintenant !
    Philippe

    La théorie est toujours intéressante... mais correspond elle à la pratique ?

    J’ai quelques doutes !

    _/)

    Répondre à ce message

  • 23 février 2013 02:01, par tilikum écrire     UP

    Je vais peut être demander à TILIKUM, s’il peut faire ça pour moi ..... Hein Fred !

    Vu mon planning... vers juillet-août... ça ira ? :o)

    _/)

    Répondre à ce message

  • Bonjour à tous,
    En ce qui me concerne, le choix d’une boite SG230 est concrétisé.
    Les 1ers essais seront effectués à terre pendant mon séjour sur l’Europe de Avril à Septembre en /Portable caravane ( France, Espagne, Italie et Irlande).
    Je ne manquerai pas de vous faire part des résultats.
    A partir de Septembre, les essais continuerons en /MM sur le lagon calédonien
    Amicalement
    Michel FK8IK

    Répondre à ce message

  • Bonjour Bertrand,

    J’aurais aimé savoir ce qu’il fallait mettre comme protection sur le cuivre nu de l’antenne avant quelle ne s’oxyde ??
    je ne voudrais pas mettre n’importe quoi !
    merci de ta réponse
    73’s Philippe et bon vent

    Répondre à ce message

  • Un RA dont je ne direz pas l’indicatif, m’a dit : — Ne fait surtout pas ta delta-loop en CUIVRE , je t’expliquerai pourquoi !!!!! Mais je n’ai toujours pas de réponse !!
    Vous les pro pouvez vous m’en dire plus, pourquoi un loupe magnétique en cuivre et pourquoi non une autre antenne ?????? ou plus spécialement telle ou telle type d’antenne HF ?????
    J’aimerais vraiment que l’on éclaire ma chandelle
    Amitiés Philippe

    Répondre à ce message

    • Une delta loop , n est pas une boucle magnetique , ni une fractale , donc l utilisation du cuivre n a aucun intérêt.
      D autre part une delta loop est une mono bande , on peut la tailler par un triangle isocèle en fil electrique isolé, on peut la faire en v pointe en bas par deux brins de tube alu et le troisième horizontel en fil , les longueurs dépendent de la fréquence . Etc.. Etc.. En hf. Sur un bateau c est pas le pied , en VHF , on peut concevoir une delta loop a plusieurs éléments . la longueur totale des trois cotes : 1.02 lambda ... En hf. Par ex sur 14 MHz , on est à plus de 21 mètres ... Soit 3 brins de plus de 7 m .... !! Par contre , une boucle magnetique de 1m de diamètre , le rendement et l efficacité du tube de cuivre n est plus à prouver , il est certain. Et plus le diam du tube sera important, plus l efficacité et bande passante plus élevée , avec un rapport signal/ bruit nettement amélioré. Donc l utilisation du cuivre dépend du type d antenne que l on veut faire. Les dipôles , les yagis sont en général en tube d aluminium , comme de nombreuses antennes , ou en fil electrique , l utilisation du cuivre n a del intérêt que pour des antennes très spécifique, comme la boucle magnetique, les fractales etc..ou le rendement dépend de la nature même du composant. Avec , deux inconvénients : le poids et l oxydation .
      Amitiés. Bertrand

      Répondre à ce message

      • En hf. Par ex sur 14 MHz , on est à plus de 21 mètres ... Soit 3 brins de plus de 7 m .... !!

        Ah... j’adore les delta loop pour la simplicité de fabrication : pas besoin d’isolateurs en attaquant par des gamma match... mais ça peut en effet être volumineux : 400 m3 pour une six éléments sur 14 Mhz ! :-O

        J’ai fabriqué des delta loop pour le 7 et le 3.5 Mhz, simplement avec du fil de fer galvanisé au début, puis avec du câble inox qui ne s’allonge pas comme le cuivre, qui m’ont permit des liaisons avec les cinq continents avec pas plus de 40 watts... ce qui m’a valu à l’époque la visite des autorités marocaines suite à la dénonciation d’un RA jaloux... persuadé que j’utilisais des kilowatts ! :’-)) Ce crétin n’avait pas réalisé que s’il est facile d’avoir un ampli à l’émission, ça l’est beaucoup moins à la réception... :-P

        La seule fois où j’ai utilisé du tube cuivre faute d’avoir trouvé de l’alu a été pour la fabrication d’une série de yagi six éléments non-isolées avec double gamma match, pour capter à 150 Km les émissions en français en FM, l’émetteur était à Bagdad... ! :-))

        Ce qui d’ailleurs a failli m’apporter quelques ennuis avec les militaires irakiens qui m’ont brièvement prit pour un espion à la solde des iraniens... j’ai été bon pour offrir un exemplaire gratuit au chef de la sécurité... :o)

        _/)

        Répondre à ce message

  • Je suis un peu moins idiot, je pensais qu’il y avait un vrai gros problème avec la fabrication d’une antenne en cuivre (hors mis la boucle magnétique, que je vais réaliser, merci Bertrand)........ Mais si c’est juste sans « aucun intérêt » effectivement, autant utiliser de l’alu, plus léger, moins cher, pas ou peu d’oxydation = que des avantages si le rendement de l’antenne est égale !
    Philippe

    Répondre à ce message

    • par contre pour les expérimentateurs, le cuivre qui est un excellent conducteur hf , est souvent utilisé car il se soude très facilement, on peut lui faire prendre des formes à volonté, on le trouve facilement partout, son seul défaut est la lourdeur au m et l ’oxydation. Sur le plan de la conductivité il est top .
      les courants hf , circulent en surface et tres legerement dans l’epaisseur des tubes ( on appelle cela la peau )
      lorsqu’on travaille avec des reactances superieures à 25 ohms , comme c est le cas des antennes 1/2 ondes ou onde entiere (yagis ,quad etc..) les pertes ohmniques sont tres faibles , donc autant utiliser de l’alu ou du fil ..l’efficacité sera bonne d’autant qu’il est facile d’adapter l’impédance . par contre , pour des antennes où la réactance est inférieure à 1 ohms : on se doute bien que la qualité du support peau doit être au top , comme l’argent ou le cuivre .. et que les soudures doivent être parfaites , la moindre perte ohmnique joue très fort sur le rèsultat de l efficacité de l’antenne. c est pourquoi pour la boucle magnétique (2 soudures à l argent entre la boucle et le condo) et utilisation du cuivre pour la très bonne conductivité ..... amities bertrand

      Répondre à ce message

  • Bonjour Bertrand
    Je viens d’être surpris (non stupéfait) par une installation sur un bateau en alu 16 mètres (neuf)
    IL NI A AUCUN PLAN DE MASSE !!!!!
    Les pataras sont en kevlar (parfait pas d’interférences comme avec un pataras en inox) un long fil grimpe jusqu’au mat, relié à une boite d’accord automatique (parfait) sauf que celle ci est isolée de l’alu (normal pour les problèmes d’électrolyse) un coax jusqu’à l’émetteur .........aucune masse, si ce n’est le négatif des batteries !!!!!! et en plus ça marche fort (la Nouvelle Calédonie tous les jours depuis la Martinique)
    Le TOS est correct ............ Sauf que les LED du bateau ont tendance à s’allumer en émission.
    Je pense que ça doit rayonner pas mal et qu’un plan de masse est indispensable même sur un bateau en alu ?? Mais comment ça peut fonctionner comme ça ????? Est ce que le plan de sol se fait tout seule par la masse du bateau en alu et l’eau autour ??
    Amitiés Philippe

    Répondre à ce message

    • Dans certaines circonstances, juste avec quelques watts avec une charge fictive sous le tas de charbon au fond de la cave... on arrive à des résultats surprenants !

      Autrement dit, lors d’une propagation exceptionnelle, n’importe quelle installation basique peut en effet donner des résultats époustouflants... de temps en temps ! :o)

      A vérifier dans la durée, en soustrayant les affirmations fréquentes des nombreux mythomanes du milieu RA... :’-))

      _/)

      Répondre à ce message

    • Si les leds s allument , sa boite d accord est probablement près de la table à carte , à coté du transceiver et non près de l’antenne. (boite manuelle) ..... /....
      le long fil le long du mât joue le rôle d antenne (hautes impédances) , la boite l accorde sur la fréquence , mais il y a quand même un plan de masse . normalement il doit se faire au niveau de la boite vers la coque via un pont de condensateurs, mais il peut se faire au niveau de la table à carte un plan de masse via un pont de condensateurs dont l arrivée se fait derrière le tableau électrique.. (pas facile à voir, sauf y mettre son nez.)
      Sans plan de masse , le rendement est désastreux. S il travaille sur une seule fréquence , ex 13970 khz pour contacter son copain , il a pu faire un dipôle vertical alimenté en son centre par le coax et la boite d accord permet un bon trafic sur une bande passante importante.et voir sur des harmoniques. pas facile de faire un diagnostic sans voir : Mais il n y a pas de miracle ... il y a une explication.. et comme dit titikum : il est vrai qu’on peut accorder n importe quel bout de fil , et faire un qso par propagation exceptionnelle. !

      Répondre à ce message

  • 16 novembre 2014 01:49, par MICHEL FK8IK écrire     UP  image

    Bonjour à tous,
    Installation du tuner SG 230 concrétisé sur le bateau
    1 antenne fouet de 7m en naviguation
    1 antenne long fil au mouillage
    voir photos

    JPEG

    Répondre à ce message

  • 16 novembre 2014 01:54, par MICHEL FK8IK écrire     UP  image

    Autres photos
    125 contacts réalisés lors de ma dernier sortie début Novembre
    Asie, Afrique, Amérique, Europe et régions du pacific bien sur
    du 40m au 12m en cw et phonie
    Bonnes Nav. à tous
    Michel

    JPEG

    Répondre à ce message

  • 16 novembre 2014 01:58, par MICHEL FK8IK écrire     UP  image

    Le tuner à l’intérieur ne me sert que pour la lecture du SWR et de la puissance

    JPEG

    Répondre à ce message

  • 11 décembre 2014 23:44, par NOVA VIDA écrire     UP

    Salut Michel
    Je suis en train d’installer mon ICOM M800 avec façade détachable
    Je souhaiterais faire des essais avec toi
    voici mon adresse mail pour que l’on puisse se fixer un RDV radio sur une fréquence et une heure précise

    Philippe novavida.972@gmail.com

    Répondre à ce message

  • 24 février 2015 02:49, par novavida écrire     UP

    Où peut on trouver du feuillard en cuivre ? La BLU se faisant de plus en plus rare sur l’eau on trouve de moins en moins ce genre de matériaux !
    Qui connait une bonne adresse ?
    Merci de votre réponse

    Répondre à ce message

  • Bonsoir,
    West marine en vends :

    http://www.westmarine.com/buy/metal...

    Je recommande vivement 2/3 voir 4 couches de peinture car cela devient vite ( 2/3 ans ) de la dentelle vert’-de -gris .
    C’est long et fastidieux à faire , mais quel bonheur de ne pas avoir à le changer trop vite !!!
    Je me demande aussi si un« encapsulage » résine ne serait pas plus adapté à la longévité ??????
    Cdlt ;

    Répondre à ce message

  • un site pour le feuillard cuivre
    http://www.gacopper.com
    Michel

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales