image
image
image

Votre IP : 35.175.190.77
Dernier ajout : 13 décembre
Visiteurs connectés : 15

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Grand Voyage > Organisation du voyage au long cours > Le Rio de la Plata

Rubrique : Organisation du voyage au long cours

__________________________________________________________________________________________________________________

Le Rio de la PlataVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Novembre 2013, (màj Novembre 2013) par : Vent de Folie   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Cet article est géolocalisé.

Géographie

Le rio de la Plata est un estuaire formé par les fleuves Uruguay et Parana et constitue la frontière entre l’Argentine et l’Uruguay. Son bassin versant de plus de 4 millions de km² est le deuxième d’Amérique du sud après celui de l’Amazone et représente environ un quart du continent. Il reçoit 160 millions de tonnes de sédiments par an. De ce fait le delta de ces fleuves avance de 15 m par an et il se forme de nombreux bancs qui deviennent des îles.
 

Météo

  • régime général
    Le climat est tempéré : les hivers sont doux (10°C) et relativement peu pluvieux (100 mm par mois), les étés chauds et secs (26°C et 50 mm par mois).
    Les vents dominants sont de secteur N/NE l’été et de secteur SO l’hiver avec rotation d’un secteur à l’autre.
  • phénomènes locaux
    • Pampero
      Le pampero est le phénomène le plus redouté sur le rio de la Plata. Il est plus violent en été mais peut se rencontrer toute l’année.
      C’est un vent de sud-ouest accompagnant un front froid, pouvant atteindre les 50 nœuds avec de fortes rafales. Il dure généralement de 2 à 4 heures. Précédé d’orages et accompagné de pluies, il occasionne une forte baisse de la température.
      Signes précurseurs : après une période de plusieurs jours de temps chaud et humide avec vents de secteur NE, due à la descente N-S d’un front chaud, une ondulation de ce front génère une dépression qui se positionne à l’est du rio de la Plata, alors qu’un anticyclone est centré sur l’ouest de la Patagonie.
    • Sudestada
      La sudestada est un phénomène hivernal.
      Comme son nom l’indique, ce sont des vents de sud-est occasionnés par la présence d’un anticyclone sur l’atlantique et d’une dépression centrée sur l’Uruguay ou le nord-est argentin. Leur force peut atteindre 25 à 45 nœuds mais surtout ils persistent plusieurs jours.
      Ce vent forme une sorte de bouchon à la sortie du rio de la Plata, empêchant l’écoulement des eaux. Pour une vitesse de 35 nœuds, le niveau du rio augmente d’un mètre mais une sudestada persistante ou des vents plus forts peuvent amener ce niveau à +3 ou +4 m. Outre les conditions pluvieuses et froides, la montée des eaux provoque des inondations, surtout sur la rive argentine qui est d’origine alluvionnaire.
JPEG - 124.2 ko
Situation de pampero
JPEG - 20.7 ko
Piriapolis après un fort pampero
JPEG - 35.7 ko
Situation de sudestada
  • bulletins météo :
    Par VHF en Argentine sur le canal 67 après appel sur le 16 à 8h, 12h, 16h et 20h.
    Ou sur internet :
    En Argentine : http://www.smn.gov.ar/?mod=pron&amp...
    En Uruguay : http://meteorologia.gub.uy/index.ph...

    Navigation

    La profondeur du Rio de la Plata n’excède 10 mètres que vers son embouchure dans l’océan Atlantique. Dans sa partie médiane elle est comprise entre 5 et 10 mètres mais dans sa partie haute elle n’est que de 2 à 3 mètres. Des chenaux dragués en permanence permettent l’accès aux ports de Montevideo et Buenos Aires, ainsi que la remontée des fleuves Uruguay et Parana, notamment pour permettre au Paraguay d’avoir un accès à l’océan Atlantique.

  • marées
    Le marnage moyen à Buenos Aires est de 50 cm. Les marées sont de type semi-diurne avec inégalité diurne.
    On voit donc que la marée a une influence faible sur la hauteur d’eau. Pour connaitre plus précisément celle-ci il faut prendre en compte d’autres phénomènes.
  • hauteurs d’eau
    Les précipitations influent peu sur le niveau du rio de la Plata, ce qui est moins vrai pour ses affluents. Par contre il faut absolument prendre en compte le secteur du vent et sa force.
    Le rio étant orienté NW/SE un vent soutenu de SE (Sudestada) fera bouchon à l’écoulement des eaux vers l’océan Atlantique et fera monter le niveau du Rio de la Plata jusqu’à 1,20 mètres en temps normal. A l’inverse un vent de secteur NE, en accélérant l’écoulement de l’eau, fera baisser le niveau d’environ 70 centimètres.
    Les Prefectura Naval du Rio peuvent vous fournir la hauteur d’eau actuelle et sa tendance en les contactant sur le canal 16 ou sur leur site : http://www.prefecturanaval.gov.ar/w...
JPEG - 113.4 ko
Le rio de la Plata
GIF - 30.7 ko
Correction de hauteur pour 30 noeuds
JPEG - 73.8 ko
quelques épaves...
  • dangers
    Les voiliers à tirant d’eau important feront attention d’éviter les bancs de sable, bien cartographiés mais nombreux et étendus.
    Un autre danger est représenté par les épaves qui jonchent par dizaines les fonds du rio de la Plata. Elles sont balisées par une ou deux balises de danger isolé mais peuvent être de grande taille et ne sont jamais bien loin de la surface.
    Elles nous rappellent qu’un coup de vent peut lever une mer courte et très cassante dans ces eaux peu profondes (même les vagues des NGV reliant Colonia à Buenos Aires sont traîtresses !).
    La navigation doit toujours être envisagée par beau temps établi.

Ports

  • Côté uruguayen : Punta del Este, Piriapolis, Montevideo/Buceo, Juan Lacaze, Colonia del Sacramento, Carmelo
  • Côté argentin : La Plata, Buenos Aires, puis en embouquant le rio Lujan on trouve le cœur de la « Nautica » argentine avec San Isidro, San Fernando et Tigre.

Mouillages

Il est possible de mouiller pour la nuit côté uruguayen si le temps est calme. De nombreux rios sont aussi accessibles grâce à un faible tirant d’eau.
Côté argentin, il y a très peu de possibilités et ils ne sont autorisés que de jour : vous devrez trouver un port pour la nuit.

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

2 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales