image
image
image

Votre IP : 54.224.109.48
Dernier ajout : 24 juillet
Visiteurs connectés : 219

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > En navigation -forum- > Télécharger Fichiers Grib ECMWF ?

Rubrique : En navigation -forum-

__________________________________________________________________________________________________________________

Télécharger Fichiers Grib ECMWF ?Version imprimable de cet article Version imprimable

Publié 2 avril, (màj 2 avril) par : Erik   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Salut à tous,

Je m’interroge sur la possibilité de télécharger des fichiers grib édités par l’ ECMWF. Je veux dire « facilement », soit par une interface de type Zygrib, que j’utilise au quotidien, mais qui donne le résultat des modèles GFS seulement, soit par un autre logiciel/appli que je ne connais pas encore ...

En fait, c’est en regardant la différence de données entre les 2 modèles (GFS et ECMWF) sur Windytv et en comparant celles-ci avec ce qui se passe « réellement » (ici aux Canaries en ce qui me concerne) que je me dis qu’il serait bon d’avoir au moins un « deuxième avis » en navigation car ECMWF me parait parfois plus pertinent. Le truc est qu’il faut être en ligne ... d’ou la nécessité de télécharger ces infos, sous forme de grib .

Je remercie d’avance celui ou ceux qui pourront éclairer mon feu de hune ... ;
Salutations
Eric

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

21 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • Bonjour

    Les gribs ECMWF existent.... mais il faut y mettre le prix :-(
    voir par exemple
    http://www.squid-sailing.com/fr/hom...

    Répondre à ce message

    • 2 avril 17:04, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Merci à Pytheas 54, plus rapide que son ombre ;-)

      Quelques renseignements complémentaires :

      Bonjour
      Effectivement, les GFS, s’ils sont toujours pertinents sur plusieurs jours (ils donneront la tendance), manqueront de précision par rapports aux nouveaux modeles.
      Deux nouveaux models se détachent aujourd’hui avec une définition meilleure que celle des GFS

      • WRF de OpenWRF, pour la Méditerranée.
      • les ECMWF pour d’autres parties des océans

      Malheureusement zyGrib de saura pas les charger directement. Pour la Méditerranée, il saura lire les WRF, mais il faudra les charger en format Grib, en externe. et ce sont des fichiers lourds...
      Ce qui est dommage, et je viens d’en vivre un exemple, avec un orage violent, généré par l’Etna. Les GFS ne le voit pas arriver contrairement aux WRF. Je vous ai fait une copie d’écran.
      Il faudra donc, pour ces deux modèles récents, trouver des moyens de téléchargement dédiés.

      PNG

      Répondre à ce message

  • 2 avril 17:25, par Erik écrire     UP

    Merci à tous les deux ! ;)

    Effectivement : rapides et complets ...
    Après une première lecture je ne tomberais pas dans la simplicité de dire « Américains gratuits / Européens payants » car, même si nos amis d’outre Atlantique sont plus concernés par la facile mise à disposition d’éléments de navigation/sécurité, l’Europe à quant à elle quelques atouts techniques à offrir ... enfin à vendre ... :)

    Je regarde tout ça, j’ai bien une tablette mais pour bouquiner, je continue de faire ma popotte sur PC donc je vais regarder Squid de plus près.

    Eric

    Répondre à ce message

  • Les gribs ECMWF pour le monde entier sont maintenant disponibles gratuitement par le biais de l’appli PredictWind Offshore
    https://www.predictwind.com/predict...
    en version W10 et W7/8.1
    La granularité n’est pas extraordinaire (0,5° = 50 km)
    Ils sont dispo jusqu’à 14 jours !!! de 3 en 3 h
    Paramètres : Vent, pluie, nébulosité, température, pression, vagues
    L’inscription au site est obligatoire (mais je n’ai pas reçu de courriels indésirables)
    Les gribs (format grib1 classique) se retrouvent automatiquement dans votre dossier de téléchargement dans un dossier ’PredictWind’. Ils sont parfaitement lisibles avec OpenCpn par exemple.
    Ces gribs ECMWF sont surtout utiles pour les prévisions à moyen terme (4 - 6 jours), étant plus fiables que les gribs du NOAA.

    PS Le version Android /ioS permet de visualiser les gribs ECMWF à une bien meilleure échelle (0,1° = 9-11 km) sur une zone bien plus réduite, mais le fichier grib ne semble pas téléchargé sur la tablette pour être réutilisé..

    JPEG

    Répondre à ce message

    • 21 juin 11:13, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Une petite remarque à propos des produits ECMWF : en général les produits mis à gracieuselment à disposition du public sont ceux ont l’échéance est postérieure à 3 jours.
      Les produits 0-3 jours sont réservés aux membres du consortium ECMFW, membres qui payent fort cher leur contribtuion au centre européen. Ces produits servent entre autre à initialiser les modèles nationaux (l’ébauche, à 0 h)
      La qualité est excellente
      Enfin, c’est ce que j’avais retenu il y a quelques années.

      La représentation graphique des produits > 3 jours, sur le site de ECMFW, met bien en évidence les vents grib supérieurs à 20 nds, ce qui est parfait pour savoir si on va s’en prendre plein la figure le week-end prochain (c’est l’utilisation que j’en fait, en jaune ça devient limite, en vert pas touche)

      en PJ ce que j’ai récupéré sur https://www.ecmwf.int/en/forecasts/... en navigant à partir de www.ecmwf.int puis Forecasters puis Charts puis High resolution forecast

      N’hésitez pas à jeter un coup d’oeil sur les prévisions d’ensemble (à comprendre)

      JPEG

      Répondre à ce message

        • 22 juin 08:03, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

          oui, exact, et en plus en résolution à 9 km !!!, sur W10 ou android....
          A noter que Predictwind, comme l’indique Pytheas54 est bien plus pratique avec la version android que celle de W10.
          Malheureusement, dans les deux cas, on ne peut pas récupérer les fichiers gribs pour les utiliser avec un programme de navigation
          Michel

          Répondre à ce message

          • 22 juin 22:57, par lysigée écrire     UP     Ce message répond à ...  image Animateur

            Les fichiers grib ECMWF sont disponibles chez Squid, mais ils sont payants 181 euros pour un an pour une zone (europe, méditerranée, atlantique nord), mais avec d’autres modèles probabilistes, et des fichiers vagues et courants. Depuis un mois, en Méditerranée, je ne vois guère de différence avec les Arpèges, sauf que les ECMWF ont une étendue de 10 jours, mais une fréquence de 3 heures, alors que les fichiers Arpège ont une étendue de 4 jours, mais une fréquence d’une heure.
            Et pour les prévision à 10 jours, je continue à préférer les GFS, de Zygrib, qui ont l’avantage d’intégrer dans un seul fichier, les rafales,la température, la nébulosité, les précipitations, la hauteur des vagues, et le CAPE et CIN pour l’instabilité orageuse
            Robert
            S/Y Lysigée

            Répondre à ce message

            • 23 juin 13:31, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

              Je ne suis plus trop au courant des différences intimes entre tout ces modèles payants (ECMWF, Arpège, Arome, Poseidon, etc.). Ce que je sais c’est que la plupart (la totalité ?) des modèles fins (méso-NH) européens dérivent directement du ECMWF (la plupart des météo nationales européennes contribuent lourdement au budget de ECMWF) pour leur initialisation (l’ébauche à 0h), que certains dérivent en plus de Arpège (je crois que c’est le cas pour les grec de poseidon), et que certain encore se regroupe à nouveau dans et autour d’un consortium Arome (c’est le cas des Met office d’europe centrale et de M-F)

              Lorsqu’on tente de comparer l’excellent ECMFW et les souvent blufant modèles locaux, c’est surtout là ou la topographie peut influer qu’il faut se méfier. Des comparaisons en mer egée ou au pied de l’Etna risquent de lever le doute. A l’inverse sur le plateau de Rochebonne ou en plein atlantique ...
              Enfin, toujours garder en tête la précision/définition de ces modèles. Je me souviens d’une catastrophique (selon les spectateurs) route du rhum qui malgré tout rentrait dans l’épure au niveau des prévisions (selon les prévisionistes) avec des incertitudes normales de 2B et de 12 ou 24 heures et 100 ou 200 km. C’est surtout les discordances qui doivent nous alerter.

              Perso, si j’étais encore en med, je crois bien que je taperai mon porte-monnaie de 180 €, et que j’étudierai sérieusement les prévisions probabiliste (les ’ensemble’ avec 51 conditions initiales) pour tenter de comprendre ce que je peux en tirer. Mais en Aunis, l’été ... je me contente très occasionnellement de quelques grib M-F payantes (compte alimenté de 100€ vers 1999, pas encore vidé)

              Répondre à ce message

              • 23 juin 14:09, par lysigée écrire     UP     Ce message répond à ...  image Animateur

                "j’étudierai sérieusement les prévisions probabiliste (les ’ensemble’ avec 51 conditions initiales)
                C’est ce que j’essaye de faire, et j’ai craqué mes 180 €, mais les conditions actuelles assez clémentes depuis mon départ de Sicle début Juin jusqu’à maintenant en Crète ne donnent pas beaucoup de différences.
                Et ça prend un temps fou:’-))
                Robert

                Répondre à ce message

                • 23 juin 17:01, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

                  réponse à Lysigée
                  "j’étudierai sérieusement les prévisions probabiliste (les ’ensemble’ avec 51 conditions initiales)
                  C’est ce que j’essaye de faire, et j’ai craqué mes 180 €, mais les conditions actuelles assez clémentes depuis mon départ de Sicle début Juin jusqu’à maintenant en Crète ne donnent pas beaucoup de différences.
                  Et ça prend un temps fou:’-))

                  Oui, mais dans la pétole, à part écouter le moteur. Ah oui, lire les cours de l’ENM et là le temps est assuré (compter en années) et le budget sera dépassé, mais au final ...
                  Moi j’ai un peu arrêté.

                  Répondre à ce message

  • 23 juin 13:58, par Erik écrire     UP

    Squid est effectivement payant et le cloisonnement des zones (pour moi) est tel qu’il m’en faudrait 2... De toutes façons, j’ai fait un essai payant avec fichiers GFS pour mieux connaitre le logiciel. Pour moi, Squid est très bien mais c’est un jouet pour geek, ou régatier sur une petite zone de nav.
    Pour de l’étude de traversée océanique, je continue donc avec mes way-points « prédictifs » positionnés « à la main »... dommage.

    Je fonctionne donc avec Windy (très pratique et hautement visuel) pour l’étude à terre et la décision de partir puis GFS uniquement via Zygrib via Iridium en mer.

    Concernant ECMWF vs GFS, il y a (heureusement) une très nette similitude entre les deux modèles, avec toutefois une bien meilleures précision pour l’ECMachin qui prend en compte la géographie des îles ou des côtes, si tout ceci reste à +- 4 jours...

    Maintenant, reste à savoir à quel dieu se vouer quand il s’agit de prévisions à plus de 5 jours, ECMWF ou GFS . Celles-ci, quelles qu’elles soient, seront toujours à prendre avec des pincettes on le sait mais on à affaire de nettes différences. A un tel point, que cela affecte les décision de « partir » ou pas ...

    J’ai l’exemple, en ce moment même ou je vais quitter les Açores pour la Bretagne sud et ECMWF me dit OK et GFS m’annonce une dépression à 990 avec des vents à 45 nds ... Qui croire ?

    JPEG

    Répondre à ce message

    • 23 juin 14:33, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Qui croire ???
      Aïe, aïe... Je viens de faire un test avec les GFS 0,25° pendant 5 jours puis 0,50° les cinq suivants... Sur 10 jours, j’ai vu passer 6 dépressions sur l’Atlantique Nord, dont la dernière, un peu monstrueuse mise en copie jointe...
      L’observation de Erik, est exacte, on est loin des conditions côtières, c’est un autre combat. Il me semble que ce que nous disent les GFS, c’est que de toutes façon, ce sera instable et problématique. et les renseignements plus précis peut être des ECMWF n’apporteront rien... le doute demeure. A dire vrai, je ne m’y risquerai pas... Mais ça ne relève pas de ma petite expertise.
      S’il faut absolument faire route, peut être prendre la précaution d’une assistance de routage pro... Il y a un article très poussé sur STW sur le sujet. Pacolarame, s’il passe par là, a participé à son élaboration...

      Michel

      JPEG

      Répondre à ce message

    • 23 juin 16:51, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Squid est effectivement payant et le cloisonnement des zones (pour moi) est tel qu’il m’en faudrait 2...

      Ceci suggère fortement un produit marketting, un prévi ne voit pas deux zones là où il n’y en a qu’une, c’est d’ailleurs l’idée sous-jacente à la notion de zone ;-)

      Tu confirmes ce que j’avais remarqué avec le modèle US (GFS) qui, selon les endroits, est d’un fouillé diabolique (comme un modèle de la méso échelle, non hydrostatique, topographie très pointue) là où ailleurs il est conforme à ce qu’on attend d’un modèle synoptique (avec une physique et un terrain/topographie différent), et cette différence remarquée ne porte pas que sur des océans ouverts, j’ai noté cette double approché même à proximité des reliefs, même dans des mers fermées et thermiques

      Au delà de 5 jours tu es en plein dans les mouvements généraux de l’atmosphère, très valide loin des cotes. ça te permet d’établir des stratégies, pas des tactiques fines. Tu te déroutera pour contourner une dépression active, tu ne gagnera pas le tour de l’ile de Ré. ça peut aussi servir à retarder à un départ, y compris pour une traversée du golfe de Gascogne fin juin.

      Tu apportes en douce un élément de réponse lorsque tu parle d’océan. Tu aurais parlé de mer, je ne dis pas ...

      En haute mer et passé 3-4 jours des modèles synoptiques (voir ’pire’) suffisent largement, de nombreuses études montrent que les détails pointus perdent toute importance lorsque l’échéance augmente, rapidement ça se ramène à de la propagation d’ondes planétaires (je ne suis pas météo de formation, se faire confirmer ce point par des vrais)

      J’avais prévu de m’arrêter là mais tu m’a ’agacé’ (with respect, of course)avec la discordance de modèle ;-)

      je vais quitter les Açores pour la Bretagne sud et ECMWF

      j’ai pas regardé ça de près, mercredi jen regardant ECMWF j’avais repéré des enroulements en vert entre le canada et l’islande, donc sans regarder plus en détail des dépressions actives dans ces parages. Est-ce que GFS verrait la limite plus au sud, est-ce qu’une dépression nordique suivrait un méandre (au lieu d’une circulation pure O-E) qui l’emmènerait vers le sud. Perso (et je ne suis pas prévi) à 4-5 jours et plus « c’est l’allure des isohypses à 500 hPa que je surveillerai car c’est le long de ces isohypses que le temps circule ». Éventuellement j’en rajouterai une couche en regardant les isotemp pour voir si les isohypses advecte de l’air froid ou pas. Mais là on entre en plein dans les cours de prévision générale de l’école nationale de météo (excellent bouquins, même par ces temps de Zygrib)
      Et aussi, je me taperai sans doute de comprendre les informations apportées par le ENS (prévi d’ensemble de ECMFW) et les enseignements que je peux en tire.
      Reste qu’un telle divergence entre deux modèles, c’est très moche, va falloir faire appel au sens marin.
      Faut pas se vouer à tel saint, faut que tous parlent à peut à l’unison, et sinon comprendre pourquoi (les prévi savent faire) où changer de coin (les marins savent faire).

      Plus simple encore, aller voir précisément ce que dit ECMFW, et là, bingo, lui aussi dit du mal du temps sur ton trajet

      Agacé par les différences que tu vois entre GFS et ECMFW, je viens de jeter un coup d’oeil rapide sur la carte à 500 (en copie, c’est la circulation générale) : au nord la circulation générale est zonale (O-E, isohypses orientées O-E) avec un poil de méandre sur la Norvège, la perturbation au SW de l’Islande va suivre ce chemin, en gros.
      Par contre les Azores (les chiures de mouche à gauche du bas de l’écran) sont en plein dans un énorme méandre : ça descend vraiment vers le sud, ça vire à l’E puis ça remonte vers le NE jusqu’à La Rochelle, ça passe ensuite vers l’E puis ça redescend en MED. ça donne une circulation à priori très ralentie voir localement stationaire, qui suit à peu près le même chemin. Mais cette forme très meandresque (là où il y a deux cercles dont un coloté en jaune citron), ça ressemble étonnament à une goute froide. Ca serait l’hiver, je dirais qu’un front (souvent occlus) sur la face W du méandre va stagner/osciller et que ça va pisser sur place avec des vents variables qui varieront beaucoup. Mais l’été je ne sais pas interpréter les goutes froides.

      Par ailleurs dans ce produit ECMFW on ne voit que 500 et temp à 1500 m (20 - 29 ° au sol à LR, ça me va encore). En faisant défiler les échéances on voit qu’a partir de mardi les isohypses se resserrent au N des Açores, ça va circuler vite, faut aller voir le produit (vent et pression au sol)

      Sur ce dernier on voit qu’il faut attendre mercredi 28 (base vendredi 23) pour voir une belle bande de jaune serein sur ta route entre Azores et Bretagne, qui se généralise ensuite et se renforce (le serein est remplacé par une verte perruche) jusqu’à dimanche 2/7
      Donc, ECMFW voit lui aussi du pas bon (jaune serein c’est 10-15 m/s soit 20 à 30 nds) puis du méchant sur l’W Iroise (vert c’est 20-25 m/s soit 40 à 50 Nds)
      caveat emptor  : ECMFW gradue ses échelles de vitesse en m/s, faut multiplier par 2 pour avoir des noeuds. C’est pour ça qu’avec eux le jaune me fait peur.

      vent à 850 / 1500 m  : c’est le vent libre des frottements sur le sol, passé la couche limite de turbulence. Pour nous c’est un vent environ (doigt mouille, relire Bernot) 30% plus fort qu’au niveau de la mer et surtout c’est la vitesse des rafales, s’il y en a (car c’est là que viennent/descende les rafales)

      température à 1500 m : les augmenter de 9 °C pour avoir la température au sol, en utilisant 0,6 °C / 100 m comme valeur du gradient vertical (lié à la détente adiabatique)

      conclusion : les deux saints parlent d’une même voix, ouff ! (à la même date, à voir)

      JPEG

      Répondre à ce message

      • « Conclusion : les deux saints parlent d’une même voix, ouff ! (à la même date, à voir) »

        Donc, soit on lit directement des GFS avec les approximations habituelles à + de 5 jours, soit on se fouette avec une couronne d’aubépine (ou d’isohypse) pour faire dire aux ECMWF la même chose mais pas forcément au même moment ... Mince ! :D

        On va donc tirer un bord sur la Corogne...

        Désolé pour l’agacement ;)

        Répondre à ce message

        • 23 juin 19:22, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

          On va donc tirer un bord sur la Corogne...

          hé Hop !!! retour à la croisière côtière... Tu divises les risques en deux !!! ... maintenant pour la deuxième partie du parcours... L’a traversée du golfe et l’atterrissage, j’ai peut être mieux que les ECMWF, avec les WRF... qui couvrent la zone avec des définitions à 4 et 12 km... Elles fonctionnent parfaitement en med, et leur éditeur vient d’étendre leurs prévisions à l’atlantique !!!

          Michel

          Répondre à ce message

          • « retour à la croisière côtière...  »

            Vite dit, j’ai 850 milles à faire pour toucher la côte :D et de toutes façons, le temps d’en parler de cette dépression et elle fait sa timide et ne se montre plus, on va peut-être enquiller direct du coup, on avisera en route en fonction de la Voix de l’Iridium ...
            On aime bien la Corogne, c’est mignon, mais pas envie d’y rester coincés...

            Répondre à ce message

        • 23 juin 20:17, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

          tirer un bord sur La Corogne pour éviter de se prendre un éventuel temps méchant plus au nord sur la route directe de Bretagne, ça me rappelle ce que je faisais il y 40 ans (la météo alors était vraiment affaire de spécialiste et de dictions de bonne gens) en revenant de Corse par situation mistraleuse : parti du cap Corse je visais Antibes ou Camarat, si le vent était trop fort je rentrais plus dans le golfe, et s’il était jouable (avec un muscadet, 6m sans le safran) je piquait plus sur Camarat. Très attentiste, et ça me menait souvent à Camarat.

          Y a peu être la même chose à jouer dans ton cas précis (et avec iridium) puisque l’incertitude sur ces méchants temps de fin juin porte surtout sur leur septentrionalité. Ca consiste à partir tôt (pour éviter l’agravation de fin juin), viser Brest et si le temps devient trop méchant se rabattre à ce moment sur La Corogne sans trop rentrer dans le golfe (c’est à plus de 100M des côtes que les fonds remontent de 4000 à 200m et que commence les déferlements (dit la théorie, moi j’y ai jamais été). Voire même rentrer sur La Corogne uniquement lorsque (chaque fois que) le temps s’annonce trop méchant puis repiquer sur Brest après.
          L’avis d’un vrai prévi ne serait pas du luxe avec en particulier le risque, si le temps avance plus vite que la mer (les 500 sont pas optimistes, ça devrait aller vite) le risque de trouver de la mer croisée après le passage de la perturbation. De toute manière la mer/houle ira plus vite que toi si t’as pas un 60 pieds. Mais c’est juste une idée de plus.
          bonne nav.

          Répondre à ce message

  • Voici un exemple où le recours à des prévisions ENSEMBLISTES est utile.
    A partir du site
    http://www.wetterzentrale.de/
    on peut accéder à une mesure de l’imprécision des prévisions en fonction de la position à la fois pour les prévis ECMWF et GFS
    Les deux modèles sont d’accord : il y a une très grande INCERTITUDE sur la pression en surface au sud de l’Irlande (et à l’W de l’Irlande)
    C’est indiqué par la couleur brun foncé sur les deux images jointes (à 192 / 186 h pour le 01/07 à 00h) (ECMWF / GFS)
    Les deux prévisions DETERMINISTES vues sur Windy ne sont donc pas si contradictoires que cela. Ce sont simplement deux possibilités parmi celles qui peuvent se réaliser...
    On ne peut rien dire de plus à une aussi longue échéance. Donc on attend

    JPEG

    Répondre à ce message

  • l’autre image

    JPEG

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright des logiciels, charte graphique, et images du bandeau supérieur : reproduction interdite sauf autorisation de reproduction de Robert Schirrer