image
image
image

Votre IP : 54.224.109.48
Dernier ajout : 23 juillet
Visiteurs connectés : 227

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > OpenCPN -forum- > Divers non classés OpenCPN -forum- > Pb Miniplex / instruments divers / OpenCpn

Rubrique : Divers non classés OpenCPN -forum-

__________________________________________________________________________________________________________________

Pb Miniplex / instruments divers / OpenCpnVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié 10 juin, (màj 10 juin) par : Lobs   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Bonjour...
Je suis pas sur de poster au bon endroit.
Toutes mes excuses par avance si je me suis trompé !

Mon probleme :
J’ai differents instruments a bord, toujours achetes plutot « au moins cher ».
Sans reflechir a la compatibilite.

* GPS traceur sondeur Garmin GPSMAP 498 [NMEA]
* Radio ASN AIS(rx) Radio Ocean RO4800 [NMEA]
* Bidata ST40 Raymarine (Speedo, profondeur) [SeaTalk]
* repeteur « Navman Repeat 3100 » [NMEA]
* Pilototo ST1000 [NMEA]

Pour doubler mes chances d’arriver ou je veux, j’ai un

* PC Asus T100 avec une « souris GPS » et OpenCPN (Cartes CM93)

Tout ca fonctionne separement plutot pas mal.
Ca fait l’taf quoi.

MAIS....
L’interet de tout ca serait que ca marche ENSEMBLE. (et/ou separement en cas de panne)
Interconnecter radio et GPS deja, pour avoir l’ASN et l’AIS

Bref... Finalement j’ai achete un

* Miniplex 2wi de chez Shipmodul [NMEA et SeaTalk]

en esperant tout interconnecter et tout retrouver sur le PC avec Opencpn.
Surtout : GPS, Radio, Bidata, repeteur et PC (windows)
(le Pilote, j’men fout)

Mais j’arrive a peu pres a rien....
Qqun connait ???????????????
Merci d’avance....
A+, Lolo

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

20 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • Bonjour,
    Est ce que, pour avancer le schmilblik, ce cablage vous semble bon ou pas ?
    MERCI
    A+, Lolo

    JPEG

    Répondre à ce message

    • Bonjour
      Je ne pourrai pas vous répondre personnellement.
      J’ai acheté cette version du miniplex wifi et je n’arrive pas à la faire fonctionner. Mon problème était différent du vôtre, je souhaitais partager l’AIS de ma VHF/AIS entre mon PC tournant avec OpenCPN et ma tablette android... D’où mon choix d’une ré émission WiFi....
      Je n’y suis pas arrivé
      Désolé,
      Michel

      Répondre à ce message

    • Résumé  : pour moi, tout ça baigne, depuis 2000 sur deux bateaux successifs.
      Moi, c’est un USB, pas un WiFi, ma sortie USB va vers le PC+OCPN

      Mis à part le fil de masse/référence/0GND votre schéma est identique au mien, qui fonctionne

      Moi j’ai 3 parleur GPS (Sondeur, GPS Furuno, AIS Simrad) et 1 bus SeaTalk (1 ST40 et 1 ST50), et je regroupe tout ça sur une seule sortie USB à destination de mon PC (OpenCPN et aussi de MPXconfig pour configurer le miniplex). ça fonctionne sans problème.
      (hors sujet 1 : l’AIS envoie ses positions GPS directement à la VHF, qui ne les reçoit que de lui)
      (hors sujet 2 : l’info NMEA multilpexée par le shipmodul est aussi disponible sur une sortie ’NMEA’ que je retrofit dans le convertisseur NMEA-SeaTalk, mon ST40 Wind reçoit le vecteur vitesse du GPS, il peut ainsi déduire un vent réel)

      J’ai même poussé le luxe jusqu’à utiliser la fonction de redondance du miniplex pour alimenter OCPN avec des positions GPS à partir du GPS Furuno et si ce dernier tombe en rade à partir du AIS Simrad. Et ça marche.
      mes notes disaient :
      RMC est émis par le GP32 (port 2 du shipmodul) et l’AIS (port 3 du shipmodul)
      La doc du shipmodul, p. 21, annonce
      This option deletes duplicate NMEA sentences received on multiple inputs. When enabled, the multiplexer assigns a priority to incoming NMEA data based on the input on which it is received. The USB port has the highest priority, followed by NMEA In 1, In 2, In 3 and In 4 in descending order. If for instance two GPS receivers are connected to input 1 and 2 and both GPS receivers output GPRMC sentences, only those from the GPS on input 1 are passed. This feature can be useful to set up a second GPS as a backup for the main GPS.

      Il faudrait :
       cocher « priority »
       mettre GP32 sur port 2 et AIS sur port 3
       cocher « check GPS status »
      Sentences of which the Status flag is checked are APB, GGA, GLL, RMA, RMB, RMC, VTG and XTE.

      Sur le fil noir 0V/GND/masse/ref qui va de 1B à outB j’ai des grandes réserves dans la mesure où Shipmodul est très soucieux de soigner la séparation des masses. Chaque entrée est isolée, arrive sur un coupleur optoélectronique. Les sorties sont aussi isolées des entrées. Et du coup j’en profite.
      La doc Shipmodul est parfaite à ce sujet, elle traite très bien de ce problème (c’est précis et pas verbeux). Elle évoque les très très rares cas -et la manière de faire si on devait tomber dans ce travers - où on pourrait se permettre d’utiliser la masse (le 0V de référence) de l’un pour alimenter la sortie B d’un autre,
      C’est à lire, c’est dense mais ça résiste mal à 3 ou 4 lectures. Désolé.

      PS : pour être plus exact, j’ai dans un premier temps utilisé le port 4 comme port convertisseur SeaTalk. Ultérieurement (pour d’obscures raisons personnelles) j’ai inséré un convertisseur Raymarine 80008 (conv ST-NMEA) entre mon bus ST (ST40 et ST50) et le port 4, et le port 4 est repassé en NMEA. Mais il avait marché en ST, je confirme.

      PS : l’outil mpxconfig est remarquable, il doit être utilisé pour configurer (et débugger) l’installation. On peut sauvegarder la config dans un fichier texte sur le PC

      Répondre à ce message

      • Moi, c’est un USB, pas un WiFi, ma sortie USB va vers le PC+OCPN

        Hello...
        MERCI beaucoup pour ta reponse, et pour ce « remontage de moral » ! :)
        Si deja j’arrive a le faire fonctionner en USB, il ne restera qu’un mini probleme a regler : le Wifi.
        Jusque la je n’ai jamais reussi a voir quoi que ce soit sur OpenCpn.

        Sur le fil noir 0V/GND/masse/ref qui va de 1B à outB j’ai des grandes réserves...

        J’ai biensur lu et relu et rerelu la doc et pas mal d’articles.
        Force est de constater que je suis moins mauvais avec « les bouts d’bois » qu’avec un clavier !
        J’ai utilisé le cablage de la doc : pour les cas « a 3 fils » Une entrée, une sortie, une masse commune. (voir copie de la doc jointe)

        J’avais jusque la toujours passé tous les cablages via le Miniplex, je vais aller recabler tout ca comme sur le dessin deja, et voir ce que ca donne.

        MERCI ENCORE Yves....
        A+, Lolo

        JPEG

        Répondre à ce message

        • J’avais jusque la toujours passé tous les cablages via le Miniplex, je vais aller recabler tout ca comme sur le dessin deja, et voir ce que ca donne.

          L’idée est de faire simple et aussi d’éviter les circulations des ’masses’.
          Le plus propre me semble que chaque appareil (les parleur NMEA, le PC, le shipmodul) reçoive la nécessaire terre de référence (aka 0V de référence) à partir de son alimentation propre en 12V.
          Ensuite chaque entrée recevra - sur son entrée isolée opto - les deux fils de la sortie NMEA du parleur raccordé.
          Ensuite chaque consomateur (le PC, le pilote auto) recevra les deux fils d’une sortie du ShipModul
          Et tout ça sera propre, et c’est ce qu’il nous faut, KISS, pantalon et bretelles et jambes croisées.

          Jusque la je n’ai jamais reussi a voir quoi que ce soit sur OpenCpn.

          Perso je procéderais comme ça, une fois les parleurs raccordés physiquement par fils aux entrée A à D et le PC raccordé au miniplex (moi c’est par USB) :

          • je lance mpxconfig (prendre la dernière version sur le site shipmodul, ainsi que la dernière version des drivers et de la doc, lire la doc et la notice d’installation, installer ce qu’il faut)
          • en m’aidant de la doc (et un peu de la copie d’écran jointe), configurer les entrées A à D et les sorties
          • retrouver le bouton (voir la doc) qui permet de voir défiler les phrases NMEA dans mpxconfig, et au besoin rectifier la config pour voir apparaitre tous les parleurs (moi, je les éteind et allume sélectivement)
          • et seulement une fois que mpxconfig me montre du NMEA tel que je l’attend je configure OpenCPN (boite à outil) pour que sa barre du bas (position dite par le GPS) et une boire carrée (nsp) passe dans la couleur qui faut (vert, je crois) et que mon bateau (en rouge) soit à la bonne position (et que les flèches vertes des cibles AIS des parages apparaissent aussi)
          • et alors je met à jour ma doc en sauvegardant la config du shipmodul avec le bouton (en bas à gauche) « Read Configuration ». A l’avenir ça devra remarcher dans les mêmes conditions sinon ...
          JPEG

          Répondre à ce message

        • Si je me souviens bien de la documentation, les entrées et sorties sont galvaniquement isolées. Il faut donc que les bornes « A » ET « B » (« IN » et « OUT ») soient connectées car il n’y a pas de connection avec les bornes Gnd et Com.

          Répondre à ce message

          • Entrés et sorties sont isolées.
            Chaque parleur (s’il parle sur deux fils bien sur) fournit le 0V de son entré (mal dit, on est sur une entrée opto, y a pas besoin de 0V, faut juste d’un retour de courant, histoire d’allumer la LED de l’opto)
            Le shipmodul tire sont 0V de référence interne de son alimentation et pourrait s’en servir pour fabriquer le ’B’ de sa sortie mais si la sortie est isolée opto, là encore cette sortie est flotante par rapport au 0V de l’alim (et au 0V interne) et c’est le listener (à l’autre bout de la sortie) qui va ’polariser’ ce outB

            Bon, c’est ce que je comprend mais, pas bien assuré que je suis je suis tout à fait prèt à entendre des précisions.

            Le schémas prévoyant de connecter un inB à un 0V de référence est mentionné pour le cas ou le parleur parle sur un seul fil (raccordé à inA) et où la référence de ce signal l’est par rapport à une masse commune. Y a des gorêts qui font ça (parleur sur un seul fil), de faire du NMEA avec du RS232 en 0V et 5V. ça tombe dans l’épure, de justesse, c’est évoqué dans de nombreux fils sur PTP

            Répondre à ce message

  • Hello
    Je rentre de deux jours a bord, entre les travaux de menuiserie, j’ai pu recabler toute l’installation comme le plan.

    Resultat... Ben ca marche !!!! ;-)
    GPS, ASN, AIS, OpenCpn, Wifi, tout ca est tres positif !

    Reste deux soucis :
    * Le Bidata ST40 (Seatalk) ne transmet qque deux informations :
    Vitesse et temperature...
    Manque Profondeur, log, Vmax, Trip, Vmoyenne... etc etc !????

    * Le navman Reapet recoit que peu d’info NMEA.
    Et surtout il n’est pas « directement » compatible avec le Bidata pour ce qui est des infos importantes : Speed et Sonde.
    L’un est en Navbus, l’autre en Seatalk.

    Je vais faire qqs recherches sur le sujet, mais savez vous si c’est « compatiblisable » ?? :-))
    MERCI... Beaucoup ! ;-)
    A+, Lolo

    Répondre à ce message

    • Bonjour
      j’ai suivi tout le post, mais je ne suis pas intervenu, YvesD ayant été plus rapide et j’abonde dans son explication.
      Les informations V max, Vmoyenne, etc. ne sont pas informations primaires et sont des informations élaborées par le Bidata St40. Elles ne sont transmises sur le réseau Seatalk que pour d’autres afficheurs seatalk. Elles ne sont pas transmises sur le réseau NMEA car il n’existe pas de phrases standards NMEA pour ces informations. C’est au receveur des infos NMEA, en l’occurrence OpenCPN, de les élaborer. je laisse les experts Opencpn espliquer où les trouver (à mon sens par la fonction trace)
      En revanche il existe des phrases pour le trip et le log (VLW), mais j’ai eu un bidata st40, j’ai maintenant un ST60 et je ne les jamais vu dans mon log NMEA, et elles semblent ne pas être transmises voir le doc NMEA joint, chap 4.2 Autohelm, un peu ancien certes)
      Pour la profondeur, si elle n’apparaît ni sur l’afficheur bidata, ni sur Opencpn, je suggérerai de vérifier le capteur de profondeur et/ou la liaison avec le bidata.(l’autre capteur est ok, il mesure à la fois la vitesse et la température et fait donc son boulot
      Vu que tu indiques que la température est transmise m’incite à penser que tu parles en fait de l’affichage sur le bidata, car sauf erreur de ma part, il n’existe pas non plus de phrases NMEA pour cette donnée.
      Il s’agirait alors d’un dysfonctionnement du bidata
      Robert sur Lysigée à Cythère

      Répondre à ce message

      • Merci Robert, bonjour à tous

        Les phrases NMEA

        « je laisse les experts Opencpn expliquer où les trouver (à mon sens par la fonction trace) »

        Bien que ce ne soit pas ma tasse de thé, ni que je sois expert, pour le peu que je sache, voir OpenCPN, via son module Connexion > gestion du port > filtrage des entrées et des sorties

        Ce module, peut gérer ces phrases. Une liste déroulante offre des choix standards. On peut même ajouter des phrases, mais à mon avis il faudra qu’elles soient acceptées par OpenCPN. Voir l’excellent guide technique officiel, mais en anglais :
        https://opencpn.org/wiki/dokuwiki/d...
        Je ne pense pas qu’il y ait d’autres choix que les NMEA 0183
        Michel

        PNG

        Répondre à ce message

      • Merci Robert...
        J’aurais du comme pour la programmation du Miniplex, faire simple :

        Mon Bidata ST40, affiche toutes ses fonctions.
        Mais ne renvoie via l’entree 4 du Miniplex
        QUE vitesse et temperature.

        Il ne me manque QUE la profondeur


        Pour preciser mon installation, tout est a l’interieur, a la TaC.
        A la barre je n’ai qu’un compas et le repeteur Navman Repeat 3100.

        Pour ca que j’aimerais y voir affiché les infos de base : Vitesse et profondeur.

        Cette machine a trois modes de fonctionnement :
        Un double affichage (celui qui m’interesse) Vitesse profondeur. Port d’entree NAVBUS
        Un mode « vent » (mais je ne suis pas concerné)
        Un mode NMEA ou je peux afficher qqs infos interessantes (SOG, COG... etc etc)

        Est il possible (et si oui comment) de brancher le Bidata (Seatalk) sur le port d’entree NAVBUS du Repeteur ?????

        Répondre à ce message

        • Je me reponds tout seul afin surtout de corriger mes betises.
          Mon Repetiteur n’est pas un 3100, mais un Navman Repeat 100 ! (collector ? |-) )
          Du coup pas de Navbus, juste 4 entrées NMEA !

          On en revient au pb de base : le Bidata ne fourni pas toutes ses infos !
          (Et donc le repetiteur ne les voit pas rentrer, normal !)

          Ha si une question subsidiaire :
          Les 4 entrées NMEA du repeat n’ont qu’une masse commune (masse de l’alim)
          Quel cablage utiliser sur la sortie du Miniplex « single ou differential » ?
          A+, Lolo

          JPEG

          Répondre à ce message

          • RTFM, en français lire le manuel. C’est la procédure à suivre en cas de doute (comme en maths, hésitations -> définition).
            Ce que je viens de faire.
            Et je suspecte (page 4 du pdf) en lisant de nombreuses fois que les entrées sont isolées et rien sur les sorties ... que les sorties (hors USB) ne sont pas isolées opto. Mais rien de bien grave si le miniplex et le repeat sont toujours et tout le temps alimentés par la même source de 12V et de GND, les batteries du bord par exemple.
            Dans ce cas donc les signaux NMEA seront relatifs au 0V de référence de l’alim (le 0V des batteries), tant pour le shipmodul que pour le repeat (relire le haut de la page 5), et le schéma de la figure 23 n’aide pas puisque le repeat n’a qu’une entrée pour le NMEA. Il suffit d’alimenter le shipmodul et le repeat, et de relier outA à l’entrée du repeat ... et c’est tout. De plus le montage en étoile (autour des batteries) garanti l’absence de boucle (et donc de boucles parasites de courant). Mais il faut garantir que le shipmodul et le repeat partagent en permanence le même 0V de référence par les batteries d’alim.

            Là, c’est un peu hors sujet
            Ca pourrait poser problème dans le cas très précis où le shipmodul et son listener ne sont pas (par l’alim) au même potentiel de référence.
            Ca pourrait m’arriver sur ma vieille si (hypothèse d’école) mon shipmodul fournissait du NMEA à mon PC OpenCPN par un cordon réduit à 1 fil (en pratique je passe par USB). En effet mon shipmodul est alimenté par les batteries du bord et mon PC, en mer, est alimenté par un convertisseur 230 VAC - 18VDC, convertisseur qui isole sont entrée et sa sortie (c’est un victron phoenix 2350 VA, j’ai vérifié, la sortie 230 VAC est isolée de l’entrée 12V, POS ou NEG). Les 0V de références des deux instruments sont donc disjointes, elles flottent et la liaison data serait du grand n’importe quoi. Dans ce cas précis il faudrait sans doute interposer un isolateur opto entre le OUT du shipM et le IN du PC, la LED de l’opto étant alumée, coté shipM, par le outA et le outB et de l’autre coté le transistor photosensible étant relié au 2 et au 7 de la mini RS232 du PC.

            Là, c’est très hors sujet, quoique ...
            On reliera avec profit un de mes fils préféré sur PTP, là où l’auteur explique comment éviter de se servir d’un port USB comme fusible en présence de boucles de courants. Son port USB c’est le port interne (pour config) d’un AIS à 900 €, ça met cher le bout. Allucinant.

            A mon bord j’ai constaté 300 mV de ddp entre les ref de mes deux équipements (le PC sur ses batteries internes ou son bloc secteur VAC-VDC) et l’écran 19" (sur le onduleur VDC-VAC ou le 230 du quai), et j’ai constaté des grandes poilades lorsqu’au port le quai disjoncte puis est réarmé, presque aussi bien que la vielle anglaise, le facteur et son chien.

            Répondre à ce message

  • Hello
    En suivant bien tous vos conseils, et apres les premiers resultats positifs, je suis allé recabler tout ca proprement, et repris tout ca au calme.

    J’arrive a un resultat tres proche des 100% (Yess ! :-)) )

    ASN, AIS, conversion Seatalk/ NMEA, vitesse et profondeur du Bidata, tout fonctionne et est visible sur la tablette avec OpenCpn en wifi ou via l’USB ! parfait.
    J’ai « trié » les infos necessaires pour limiter les redondances inutiles.
    J’ai aussi inversé les sorties 1 et 2 (par rapport a mon shema de base) afin de profiter des 38k de la sortie 2 pour l’AIS.

    Ne reste plus qu’un mini soucis : Le Repeat 100 (4 entrees NMEA) « reconnait » je ne sais pas comment, que les infos que je lui presente (Vitesse profondeur) ne viennent pas d’instruments de sa gamme (Navman 100) et donc les affiche comme « informations complementaires » (Ce qui en soit est deja un net progres ! )
    Est il possible de contourner ce probleme ?
    En changeant l’ ID du Bidata ???
    En modifiant (je crois que c’est possible) les phrases en sortie pour le Navman ?
    Si ca fonctionnait comme je l’espere, j’aurais, a la barre, un double affichage vitesse/profondeur comme un bidata

    Merci de vos lumieres, et encore 1000 MERCI pour votre aide |-)
    A+, Lolo

    Répondre à ce message

    • Et merci du retour

      Michel, en veille (boite de nuit et ses 1000 décibels juste dans les oreilles à Lefkas :-(( )

      Répondre à ce message

    • Je crois avoir constaté que les deux premiers caractères de phrases NMEA (historiquement ’GP’) sont changées/forcées par certains instruments. C’est, je crois, le cas avec le convertisseur Raymarine 80002 que j’insère entre mon bus SeaTalk et l’entrée NMEA de mon shipmodul.
      Je crois avoir lu que le shipmodul est capable de réécrire certaines en-tête.
      Mais n’ayant jamais eu besoin de ça je n’ai pas poussé plus loin.
      Si j’étais confronté à un tel besoin je :

      • tenterais de visualiser les trames, avec mpxconfig (il fait ça très bien)
      • lirais le manuel. Il est riche, il est long, il est complet, il est utile.

      Désolé de ne pouvoir être plus utile.

      Répondre à ce message

      • Salut,
        Merci encore pour toute ton aide Yves ! ;-)

        Oui la doc du shipmodul est parfaite,
        Meme si souvent un peu « lourde » et touffue pour les nuls en mon genre.
        (Sans ton aide y’a des parties dont je n’avais vraiment pas pigé l’importance !)

        Mon pb la, est que les doc Navman sont nettement moins completes ! :-((
        Tout ce que je trouve sur le sujet dans les doc c’est :
        « le repetiteur peut afficher les données des instruments de la serie 100 ainsi que les données au format NMEA d’autres appareils »

        Le probleme est que je ne sais absolument pas a quoi ressemblent les trames en sortie d’un instrument NAVMAN 100 !!!
        Puisque j’en ai pas.
        Pas facile de « copîer » un truc dont on ne sait pas a quoi il ressemble...
        Bref, je vais essayer encore et encore, mais ca ne me semble pas gagné ! :-))
        Je reviendrai si je trouve une solution...

        MERCI A TOUS
        A+, Lolo

        Répondre à ce message

  • Hello
    Encore une question qui sera mieux « de ce coté la »...

    Je suis etonné de ne voir sortir du Bidata ST40 via le Miniplex que 3 trames NMEA
    (Que j’ai bien enregistré dans un fichier log cette fois !)

    DBT (Profondeur)
    VHW (Vitesse)
    MTW (Temperature)

    Pourquoi pas de VLW (Log) ? Parce que le bateau est a l’arret pour les essais ????
    Merci
    A+, Lolo

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright des logiciels, charte graphique, et images du bandeau supérieur : reproduction interdite sauf autorisation de reproduction de Robert Schirrer