image
image
image

Votre IP : 3.227.235.220
Dernier ajout : 15 septembre
Visiteurs connectés : 14

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Electronique, instruments -forum- > Bus NMEA/Seatalk > GPS Raymarine RS130 et bus Seatalk1

Rubrique : Bus NMEA/Seatalk

__________________________________________________________________________________________________________________

GPS Raymarine RS130 et bus Seatalk1Version imprimable de cet article Version imprimable

Publié Janvier 2015, (màj Janvier 2015) par : Zakouski  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Cette question s’adresse à ceux qui ont une bonne connaissance du bus SeatalK1.

Tous mes équipements de navigation échangent leurs données via un réseau Seatalk de première génération (seatalk1). Tout allait bien jusqu’à ce que mon GPS RS120 tombe en panne. Raymarine ne vend plus que le GPS RS130 qui s’interconnecte avec le bus SeatalkNG, il faut donc connecter le GPS à un convertisseur Seatalk NG-Seatalk1 qui d’une part génère un bus seatalk NG, et d’autre part délivre un branche du bus Seatalk1. Je n’ai pas de problème avec cette partie du montage, C’est l’organisation du réseau Seatalk1 qui me pose problème. La documentation qui vient avec le convertisseur donne deux contraintes que je ne comprends pas très bien.

1.« the autopilot S1, S2 ou S3 cannot be connected to the converter nor to any device on the converter’s Seatalk spur. A Seatalk autopilot will usually be connected directly tyo the multifunction display » (dans mon cas le E80).
Dois-je comprendre que si je pars du E80 je dois avoir
- une daisy chain avec en premier relai le S2 (le calculateur du pilot auto) puis ensuite les instruments vent, tridata la console du S2 (le ST6002) et d’autres équipements éventuellement,
- une autre daisy chain avec éventuellement d’autres instrument et qui se termine par la connection au convertisseur (une seule prise Seatalk1 disponible).

2.« The seatak1 spur connected to the converter is for connection of up to 5 devices »
Dans l’architecture de réseau décrite ci-dessus, si je pars du convertisseur, j’ai plus de 5 appareils dans la daisy chain :
- l’écran multifonction E80,
- Le calculateur du Pilot AUto S2,
- l’écran tridata (ST60),
- L’afficheur Vent (ST60)
- La console du Pilot auto (ST6002)
- la VHF
- le compas électronique.

Donc impossibilité.

L’architecture du bus Seatalk1 permet-elle une architecture de bus en étoile ? Et si oui, comment se met-elle en place ? Faut-il des connecteurs spéciaux ? Cette architecture permet-elle de lever cette deuxième contrainte ?

Existe-t-il une documentation décrivant les règles d’architecture du bus Seatalk1. J’ai trouvé chez Raymerinr un tel document pour le bus SeatalkNG, je n’ai rientrouvé pour le bus Seatalk1.

Merci d’avance de votre aide, une réponse même partielle aux questions posées me serait d’un grand secours.

Olivier Joussellin

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

3 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales