image
image
image

Votre IP : 3.89.204.127
Dernier ajout : 1er décembre
Visiteurs connectés : 8

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Electronique, instruments -forum- > AIS/VHF/GPS > Récupération GPS de l’AIS sur Sea Talk

Rubrique : AIS/VHF/GPS

__________________________________________________________________________________________________________________

Récupération GPS de l’AIS sur Sea TalkVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié 14 juillet, (màj 14 juillet) par : Thira  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Bonjour à tous,
Mon bateau est équipé de matériel majoritairement Raymarine. L’antenne GPS Raystar 120 ne fonctionne plus (j’ai déjà changé la pile, mais ça ne suffit plus !).
J’ai une antenne GPS SA 320 pour l’AIS (RO 4800) dont je récupère les informations sur le PC via RS232 et cela me suffit pour la navigation sur le PC avec Noé. Par contre, je n’ai plus de position GPS pour les bracelets « MOB » parlant le Sea Talk.
Comme les antennes GPS compatibles avec Sea Talk sont hors de prix (300 € pour une Raystar 150 !), je voudrais récupérer le signal du GPS de l’AIS, mais comment ?
Le bus Raymarine du bateau est composé de Sea Talk (1ère génération) et de ST ng.
Pouvez-vous me donner vos avis éclairés ?
Question subsidiaire : pourquoi ces antennes GPS « bateaux » sont-elles si chères, alors que les antennes USB valent 3 sous et marchent très bien ?
Merci d’avance
Jacques

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

4 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • Je comprend que

    • d’une part tu as des équipements sur bus SeaTalk et que tu souhaites les conserver (dont ta ’home base’ de tes MOD).
    • d’autre par tu es équipé d’une VHF Furuno RO4800 (http://www.furuno.fr/Multimedia/RO4...) qui récupère aussi les infos AIS des navires à proximité et en fait des phrases NMEA (à 38400 bit par seconde vu la bavardosité de l’AIS) que tu utilise d’ailleurs avec Noé

    Tu souhaites, si j’ai bien compris, que les infos AIS NMEA soient converties en phrases SeaTalk pour être ingérées par tes équipements ST, dont la ’home base’ de tes ’MOB’.

    Raymarine commercialisait un converstisseur NMEA <—> ST , le ST E85001 mais il n’est plus commercialisé (je l’ai à bord et j’ai des doutes sur ses capacités à convertir les phrases AIS)

    Shipmodul commercialise un multiplexeur qui récupère 4 entrées (en fait entrée / sortie ) NMEA et les multiplexe pour les réémettre vers ces 4 sorties et met tout ça à disposition sur un bus USB (vers un PC) ou sur une antenne WiFi (vers un PC également). Une de ces 4 entrée/sortie peut être raccordée à un bus ST et le shipmodul sert alors aussi de convertisseur ST <—> NMEA (j’ai utilisé cette fonctionnalité il y a presque 10 ans, maintenant je fais autrement avec le E85001)

    Il y a sans doute d’autre multiplexeur et/ou convertisseur sur le marché, le shipmodul a été assez détaillé sur nos forums et les autres un peu moins.

    Ce qui est à surveiller de près c’est la capacité pour le multiplexeur (ou convertisseur) de convertir du NMEA AIS (très bavard, donc à 38400 bit par seconde) en ST 1ère génération. Voir aussi le débit théorique du bus ST 1G qui pourrait constituer un goulet.

    Avec cet équipement shipmodul tu raccorde ton RO4800 sur une entrée et ton bus ST sur la sortie (la sortie 4). Tu peux même raccorder une autre source GPS (une souris GPS USB par ex, à moins de 50€) sur une autre entrée et configurer ton shipmodul pour tirer partie de la redondance (c’est ce que je fais)
    Tu peux acheter ce shipmodul assez cher (300 € ?) chez les redistributeurs des ports, tu peux aussi l’acheter bien moins cher (220€ ?) directement au pays bas

    Je n’ai aucune compétence sur le bus ST NG (nouvelle génération, aka 2000, basé sur un bus CAN je crois où tout est beaucoup plus cher et très adapté aux yachts de luxe et usine à gaz). Je crois qu’il existe un shipmodul qui supporte ce nouveau bus ?

    Répondre à ce message

    • Merci Yves,
      J’ai aussi lu sur un forum voisin (lien joint) que le E85001 ne lisait pas les communications à 38400 bauds, et que ST ne les comprenait pas non plus (à l’inverse de ST ng) :
      « the E85001 does not support 38400 BAUD NMEA 0183 communications and unlike SeaTalkng communications protocol, SeaTalk communications protocol does not support communications of AIS data. »
      Je ne savais pas que Shipmodul pouvait convertir NMEA en STng. Comme dans mon circuit, il y a un convertisseur ST/STng, cela devrait marcher.
      Mais tout ça est quand même bien compliqué, non ?
      Pour ce qui concerne l’évolution vers ST ng, je n’ai pas eu vraiment le choix, quand j’ai dû changer de pilote auto : c’est le protocole du système EV1...
      Jacques

      Voir en ligne : Interface raymarine e85001

      Répondre à ce message

      • Je trouve une contradiction entre l’assertion selon laquelle le SeaTalk historique ne supporterai pas le débit AIS et le fait que tu ai raccordé la home base de tes MOB sur ce bus ST, ayant toujours cru que ces boitiers individual MOB émettaient leur positions respectives selon le protocol AIS, à charge pour la home base de décider d’un jonas en puissance qui s’éloigne trop de la base.

        D’où une communication de type AIS sur ton bus ST entre le récepteur AIS et la ome base des MOB.

        Je joins l’excellent papier historique (vers 2002, il fait référence) de Thomas Knauf où il est écrit que ce bus ST passe du 4800 (voir page 3), papier avec lequel on comprend que dans ST toute la comm se fait sur un seul fil en utilisant les (composants intégrés) USART de l’époque pour transmettre en série et en interprétant le mauvais formatage d’une récepetion comme l’indice d’une collision forçant à arbitrer le bus, bluffant de simplicité pour l’époque.

        papier qui, au demeurant, permet de raccorder des tronçons ST sur un simple domino à 3 bornes (3€ les 10] sans utiliser la solution Raymarine (30€ pièce)

        Répondre à ce message

  • 15 juillet 12:24, par lysigee écrire     UP  image Animateur

    Pas de soucis. Le shipmodul transforme les phrases ais 38400 en 4800 dans le même flux Nmea que les autres appareils ca marche chez moi.
    D’autre part la gamme 3 de shipmodul permet une connexion bidirectionnelle avec Seatalk 1.
    Une remarque. Un multiplexeur uniquement pour le gps, ca peut paraître cher, mais ça va donner toutes les informations de navigation du seatalk au pc
    Robert

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales