image
image
image

Votre IP : 3.233.229.90
Dernier ajout : 8 juillet
Visiteurs connectés : 8

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Entretenir le bateau -forum- > ridoir de pataras hydraulique Navtec

Rubrique : Entretenir le bateau -forum-

__________________________________________________________________________________________________________________

ridoir de pataras hydraulique NavtecVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié 24 mai, (màj 24 mai) par : tchavalo  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Bonjour à tous,
c’est mon tour d’avoir une fuite sur mon ridoir hydraulique de pataras Navtec... fuite au joint spi de sortie de piston . Les devis de révision chez Navtec ou les autres fabriquants d’ailleurs sont très élevés (entre 500 et 650 euros pour le mien ) . Je souhaite donc essayer de le faire moi-même , ca n’est jamais qu’un vérin hydraulique avec quelques spécificités cependant ...ou trouver sur la Bretagne 29 et 56 voir 22 et 44 une boite qui connaisse le produit et soit capable de faire cette opération pour un prix raisonnable.Si l’un d’entre à une idée ou mieux a déjà procédé lui-même à l’opération , je suis fortement preneur , l’autonomie en voilier , il n’y a que ça de vrai ! mon modèle est un cylindre standard Navtec A250-LE-022 pour un pataras monotoron de 11.2 mm de diametre.On m’a dit qu’il y avait des tutos sur youtube pour ce modèle mais je n’ai rien trouvé sauf pour des vérins agricoles qui ne m’apporte rien d’intéressant.
Merci d’avance pour vos éclairages et vos retours d’expérience.

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

6 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 24 mai 22:41, par Négofol écrire     UP Animateur

    C’est un système de vérin classique assez simple.

    Le document joint indique la procédure de démontage/remontage pour différents modèles (page 18 pour le vôtre).

    Navtec vend des kits de joints de rénovation (A250-CSK-02 Seal Kit, -22 Cylinder, 3/4" Rod) pour 89 USD...

    https://store.offshorespars.com/pro...

    Cette rénovation semble, si les pièces mécaniques sont en bon état, à la portée de tout pro ou d’un amateur habile.

    Deux problèmes peuvent se présenter :

    • le besoin d’outils un peu spéciaux (genre clef à ergots)
    • la disponibilité d’un atelier d’une propreté suffisante pour démonter un matériel hydraulique, précaution indispensable pour un bon fonctionnement ultérieur.

    Et attention aux billes et ressorts (suivant modèles) qui ne demandent qu’à aller se cacher dans des coins inattendus au démontage !
    Faire des photos pour le remontage correct semble une bonne idée...

    Nota : un joint « SPI » (en réalité un joint à lèvres, SPI étant la société allemande qui a introduit ce produit) est un joint d’étanchéité sur un arbre tournant (sortie moteur ou inverseur), même s’il est utilisé dans un rôle similaire à celui ici sur les fourches de moto.
    Ici c’est un joint hydraulique (joint de tige)...

    Répondre à ce message

    • Merci beaucoup Négofol pour tous ces renseignements précieux . Je pense que je vais me lancer seul dans l’aventure, j’ai un atelier bien équipé et des amis qui connaissent bien la mécanique en général ... ça peut aider ! Je vais le démonter entièrement et changer tous les joints. Merci également pour la précision sémantique à propos des joints « spi » qui sont en réalité des joints à lèvres . Je m’en souviendrai !

      Répondre à ce message

      • Comme je l’indiquais, le point critique sera sans doute le démontage du bouchon du vérin qui entoure la tige, qui va demander une clé à ergots (trous borgnes visibles sur la coupe), plus ou moins standard...
        Il existe des clefs à ergots élaborées à ergots interchangeables et écartement réglable, assez chères (± 50 à 100 €).

        Exemple :
        https://www.otelo.fr/catalogue/jeu-...

        Sinon, la méthode que m’avais montrée un vieux mécano : un bout de fer plat (ou, si on est fainéant une veille clef à fourche de la bonne taille), deux trous au bon écartement, deux queues de forêts cassés du bon diamètre trouvés dans la boîte des vieux machins qui peuvent servir un jour, deux points de soudure et ça marche...
        Ce type de clé est aussi utilisée pour fixer les disques des meuleuses d’angle... vérifier, on ne sait jamais !

        Répondre à ce message

  • Si le point critique se trouve être le couvercle du vérin avec sa clé à ergots alors je ne m’inquiète pas trop... je suis artisan coutelier et je connais bien le travail de l’acier ... fabriquer une clé à ergots ne devrait pas trop me poser de problèmes. Je vais en profiter pour changer l’huile de l’ensemble du système et je sais qu’il faut une huile spéciale différente des huiles utilisée dans les circuits de freinage par exemple. Les docs que vous m’avez envoyé indiquent une SAE 15 sans détergent je pense.

    Répondre à ce message

    • Attention, il ne s’agit pas d’une huile SAE 15, mais d’un fluide hydraulique avec additif anti-usure. L’huile préférentielle est la SHELL TELLUS 15.
      Cette huile très courante est ancienne (le document NAVTEC date de 2 000...) Il existe des produits plus modernes dans la gamme SHELL, notamment des huiles pour environnement humide qui me semblent intéressantes comme la S2VA....

      Un fournisseur d’huile hydraulique pour la pêche devrait pouvoir vous conseiller dans votre région !

      A noter que le liquide ATF de boite automatique est déconseillé... et surtout pas de liquide de frein !

      Bien vidanger l’huile ancienne qui a pu absorber de l’eau au fil des années pour éviter les risques de corrosion.

      Un dernier point : le vérin est pressurisé à l’air coté opposé à l’huile, penser à le dépressuriser avant toute intervention, danger !

      Répondre à ce message

  • Merci pour toutes ces précisions qui me seront très utiles pour la réparation. Je vous fais part des résultats dès que c’est fait...ou pas.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales