image
image
image

Votre IP : 18.204.227.117
Dernier ajout : 29 mai
Visiteurs connectés : 5

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Sécurité -forum- > Understanding sea state for better passage planning

Rubrique : Sécurité -forum-

__________________________________________________________________________________________________________________

Understanding sea state for better passage planningVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié 1er mai, (màj 1er mai) par : yoruk   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Understanding sea state for better passage planning/Comprendre l’état de la mer pour mieux étaler les vagues


Un excellent article sur l’état de la mer
En anglais, mais le traducteur automatique Google fonctionne parfaitement.
https://www.yachtingmonthly.com/sai...

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

6 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

  • Très bien même si en anglais.
    Et plus grand public que l’excellent « Météorologie générale et maritime » (chapitre 14) de Vourc’h / Fons / Le Stum (on l’a tous à bord) mais ce dernier propose les abaques utiles pour prévoir quand la mer va déferler au large (exemple commun du golfe de Gascogne et la retombée du plateau continental à 100 M des côtes, avec déferlantes à 100 M itou

    • Risque de déferlantes au large, Utilisation des abaques de la page 129, figure 10.76
      En prenant ce 400 m comme solution de l’équation page 126 (L = 1,5 x T x T, L=longueur d’onde, T=période) on trouve que T = 16 secondes pour avoir une longueur d’onde d’environ 400m et donc un déferlement à la remontée du talus continental (souvent ) 100M du littoral vendéen).
      L’abaque 10.76 de la page 129 précise que ce 400m est atteind avec 50 Nd de vent (force 10, vagues de 4m s’élevant à terme à 6-10m, période de 14 à 15") pendant 48 heures, cette hypothèse est réaliste l’hiver dans le golfe de Gascogne pour une force et une direction constante d’une dépression qui approche depuis le S du Goenland et se dirige vers le SE . Si la force et plus courrament la direction varie beaucoup le fetch devient trop court pour lever cette mer. Voir aussi la remarque sur le fetch mobile
    • vent contre courant
      Voir aussi la remarque de la figure 10.78 p. 130 à propos de l’effet désastreux du courant contre le vent en fonction du rapport U/C : vitesse du courant / Célérité de la vague. Remarquons que l’abaque ne fonctionne que pour des U/C de 0 à -0,3, déjà bien dangereux
      Y penser même en sortant du golfe du Morbihan par force 3-4 (7 à 15 Nds, disons 10 Nds mais à contre-temps (au flot, au max de courant dans le pif pour un sortant)
      • Hors courant avec 10 Nds de S on aurait H1/3=0,3 m (mer calme) qui ne déferle pas ... bien sur, longueur d’onde de 15 mètres, période autour de 3" donc célérité C = 5m/s ou 2,5 Nds )
      • Dans le courant au plus fort du flot (U=4 Nds devant port Navalo). Le U/C de la figure 10.78 donne 4 / 2,5 soit -1,6 bien en dehors de l’abaque de la figure 10.78. Les 0,3m deviennent facilement 2 à 3 mètres et la longueur d’onde passe de 15 mètres à 2 - 1,5 mètre, très ... cambré. C’est le cas lorsque le courant s’aligne avec le vent de S entre Navalo et Méaban et aussi avec la route suivie par le fifty de notre navigateur qui rallie malgré tout Belle Ile. C’est très rock and roll
      • notre british, lui, à pris l’example du singe (swinge) devant Aurigny (Alderney), là ça swing

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales