image
image
image

Votre IP : 54.144.55.253
Dernier ajout : 28 novembre
Visiteurs connectés : 7

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Cartographie > Les effets pervers du zoom vectoriel > Sécuriser une route - Compréhension des effets de zoom - Partie2

Rubrique : Les effets pervers du zoom vectoriel

__________________________________________________________________________________________________________________

Sécuriser une route - Compréhension des effets de zoom - Partie2Version imprimable de cet article Version imprimable

Publié 10 octobre, (màj 11 octobre) par : Collectif Salacia   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Sécuriser une route - compréhension des effets de zoom. partie 2

Effets pervers des déformations du zoom


JPEG - 41 ko
« IF » abréviation en grec de « IFALOS », signifiant : « écueil »
Le trait malencontreux d’une route prévisionnelle, masque un objet difficilement interprétable


Table des chapitres

liens utiles


Up

Effets pervers des déformations du zoom

Avertissement :
Outre les effets de déformation structurels liés à la technologie vectorielle, la taille de l’écran de lecture aura des effets sur la qualité de l’affichage, montrant clairement les risques de lecture défectueuse, propres aux tablettes et surtout aux smartphones :

JPEG - 13.1 ko
lu par un PC 15"
JPEG - 5.6 ko
lu par une tablette 10"
JPEG - 4.6 ko
smartphone 6,5"

Une carte électronique, qu’elle soit raster ou vectorielle a été numérisée à une échelle donnée, pouvant générer des problèmes suivant leur degré de grossissement : soit par une lecture avec un zoom insuffisant, c’est le cas rencontré par “Team Vestras”, soit par excès de zoom avec “Arafenua” soit par manque de zoom pour “Marion Dufresne II”, ce qui peut être potentiellement dangereux, il est donc essentiel de comprendre ce qui se passe.


Up

  • Pour les cartes raster Les cartes seront éditées à différentes échelles, chaque échelle étant zoomable. On peut changer d’échelle et zoomer plus ou moins pour chaque échelle donnée. C’est ce décalage de zoom, pour une échelle donnée, qui peut être dangereux.
    • Soit par excès de grossissement, qui peut détériorer le graphisme, avec un risque d’erreur de calcul des distance, ou de compréhension du texte
    • Soit par un zoom insuffisant, rendant les détails cartographiques difficiles à interpréter, phénomène aggravé par la vectorisation des éléments de navigation : route, traces, WP, notes personnelles qui garderont la même taille à l’écran, leurs paramètres étant généralement traité hors cartographie.


Up

  • Pour les cartes vectorielles
    • Le logiciel de navigation recherchera, au niveau du pointeur, la meilleure échelle numérisée en fonction des couches disponibles.. Avec deux limites :
      • au maximum du dé-zoomage il se bloquera, n’affichant qu’une carte illisible (échelle du planisphère), vision peu dangereuse, puisque ininterprétable.
      • Un maximum du grossissement, le logiciel bloqué au niveau de l’échelle la plus petite, n’affichera que ce palier. Le zoom déclenchera, alors, un effet de loupe dangereux déformant les textes et les objets
    • C’est pour cette dernière raison, que les éditeurs de logiciels de navigation affichent un avertissement, conformément aux recommandation du BEA Mer. Pour OpenCPN, l’affichage de sécurité s’effectue quand le zoom excède 200% de l’échelle de numérisation de la carte.
JPEG - 108.4 ko
Zoom faible
JPEG - 189 ko
Zoom en phase avec l’échelle
JPEG - 115.5 ko
Sur-zoom toléré
JPEG - 119 ko
Zoom excessif


Up

  • Parmi les vectorielles commerciales
    • Navionics, est le plus rependu des éditeurs de cartes grands public. Il est distribué soit par des entreprises proposant des logiciels de navigation, ScanNav entre autres, soit par des fournisseurs de matériel embarqué, RayMarine par exemple, mais aussi à prix réduit via leur logiciel “Boating” pour des tablettes ou des smartphones.
    • Ce n’est pas un logiciel de navigation officiel. Non reconnu par l’OHI, il ne répond pas aux normes internationales, et ne peut être utilisé qu’à titre privé. Néanmoins, son dynamisme en fait un outil utile et pratique. L’utilisation de son zoom, sans contrôle des sources cartographique, donc sans échelle affichée, en particulier pour les versions Boating, doit être accompagnée de beaucoup de prudence, en effet :
JPEG - 96.6 ko
Zoom faible
JPEG - 118.4 ko
Zoom lisible
JPEG - 64.4 ko
Zoom illisible
JPEG - 69 ko
Zoom excessif


Up

  • Navionics soft embarqué
    • Qu’il soit embarqué, ou tournant sur un PC, ce sont des cartes complètes compilées à l’aide de plusieurs sources officielles, gouvernementales et privées et présentées de manière intuitive.
    • On peut lui reprocher son mutisme sur ses sources, mais les versions sous formes de cartes mémoire pour traceur, ou PC dédié, offrent un excellent niveau de sécurité. Exemple ci dessous, pour deux copies d’écran obtenues avec un PC W10 tournant sous ScanNav.
    • Néanmoins, la troisième copie d’écran, tirée elle d’une version Boating, montre l’erreur d’affichage “intuitif” d’un fond à 2 m. L’affichage ScanNav reproduit la même erreur, mais, Navionics différencie les couleurs non pas par rapport à des sondes particulières, mais par rapport aux lignes de sondes ; 0,5,10, 20, 50...
JPEG - 77.6 ko
Navionics Zoom 1/50000
JPEG - 114.8 ko
Navionics Zoom 1/200000
JPEG - 62.6 ko
Les dangers des réglages intuitifs


Up

Moyens de contrôle des effets pervers

  • Les moyens développés par ScanNav
    • Pour les vectorielles ENC (S57 ou S63), ScanNav propose depuis sa barre d’outil un paramétrage de ses options d’affichage graphique. Le niveau de grossissement (zoom) est affiché dans un encart en haut et à gauche de l’écran. On peut rechercher le niveau de l’échelle lors de la numérisation de la carte, par un clic droit sur la carte qui fera apparaître les donnée OHI
    • Les Navionics-Boating sont paramétrables dans les mêmes conditions, mais, sans affichage chiffré du niveau de zoom, ni celui de l’échelle de numérisation. Boating n’affiche pas l’échelle sous la forme arithmétique( ex : 1:2000), mais sous la forme d’un segment avec la distance correspondante. Scannav, lui affiche l’échelle sous la forme arithmétique.
    • Les cartes Rasters s’affichent par plages d’échelles, si elles sont présentes. Un grossissement extrême les rend illisible. Il faut alors changer d’échelle, en ouvrant une autre carte. Généralement ce changement d’échelle est automatisé et piloté par le zoom.
JPEG - 131.9 ko
Paramétrage des variable d’affichage pour les S57 et S63
JPEG - 117.8 ko
Paramétrage des variable d’affichage pour les Navionics


Up

  • Les moyens développés par OpenCPN
    • Pour les vectorielles (ENC comme CM93), le paramétrage sommaire se fait depuis la barre d’outil. Spécificité :
      • Une barre ou une série de barres en bas de la carte permet l’affichage direct de la nature des cartes, dont la date et l’échelle de numérisation.
      • En bas et à droite de l’écran un fenêtre paramétrable indique le niveau de grossissement
    • Le logiciel déclenche automatiquement un avis d’over zoom (zoom excéssif) si la demande de grossissement excède de 200% le niveau de celle de la numérisation
JPEG - 101.8 ko
Paramétrage des variable d’affichage pour les CM93
JPEG - 59.7 ko
Affichage de risque de zoom excessif


Up
Liens utiles

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales