image
image
image

Votre IP : 3.227.235.220
Dernier ajout : 14 septembre
Visiteurs connectés : 13

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Entretenir le bateau -forum- > Expertise coque

Rubrique : Entretenir le bateau -forum-

__________________________________________________________________________________________________________________

Expertise coqueVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié 26 août, (màj 26 août) par : TRAN  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Bonjour,

j’ai repéré un voilier en région parisienne qui n’a servi que d’habitation et n’a que très peu navigué depuis sa mise à l’eau en 1987 et dont le prix d’achat proposé est assez bas étant donnée sa localisation, en partie je pense car la coque n’a jamais été expertisée depuis 1987.

Si je ne souhaite pas absolument naviguer avec ce voilier et juste y habiter également, pensez-vous qu’il y ait de grandes chances de grosses mauvaises surprises quand je ferai l’expertise de la coque ?

Merci beaucoup pour votre aide

Au plaisir de vous lire

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

12 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 26 août 21:18, par yoruk écrire     UP Animateur

    Difficile de répondre, ce sera le boulot de l’expert. Vous avez besoin de préparer un cahier des charges en fonction de ce que vous voulez en faire
    J’ai vécu une expérience traumatisante à ce sujet. En 2005, nous recherchions un voilier de 12 m. On nous propose un feeling, à voir à Egine. Je m’y déplace avec un ami, et le bateau nous tape à l’oeil... Pour nous, c’était fait. Le lendemain, l’expert nous douche sévèrement : face une légère fêlure du gel coat, il nous dit ce bateau a une histoire ... En suivant la fêlure, puis en contrôlant le bordé à l’intérieur, on a pu constater l’étendue de la casse. En fait, le bateau était tombé causant de gros dégâts au bordé. Dégâts masqués, invisibles pour nous, mais pas pour l’expert
    Michel

    Répondre à ce message

  • 27 août 10:13, par TRAN écrire     UP  image

    Bonjour

    je vous remercie pour votre message et pour vos précieux conseils, je suis désolée pour votre mésaventure, ce sont des dégâts qui ne peuvent pas être réparés à un coût raisonnable ?

    Répondre à ce message

    • 27 août 10:49, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Ce n’était pas un problème de réparation, simplement nous avions perdu confiance dans le vendeur, qui nous avait raconté des sornettes...
      Dans votre cas, les risques seront vraisemblablement liés à la structure du pont et du cockpit , et à sa résistance aux infiltrations. Si le pont est en sandwich balsa, il faudra vraiment que l’expert se prononce clairement sur sa pérennité.
      Si bien sur vous n’envisagez que de vivre bord, sans naviguer
      Michel

      Répondre à ce message

  • 27 août 11:03, par TRAN écrire     UP  image

    c’est ce que j’ai cru comprendre, je suis contente d’apprendre que l’on peut adapter le cahier des charges de l’expert en fonction de nos souhaits d’utilisation du voilier.
    Les frais d’expert pour votre projet sont restés à votre charge du coup ?

    Répondre à ce message

    • 27 août 12:22, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      De ce que j’ai lu et pratiqué, un expert répond aux questions qu’on lui pose (et à contrario ...) du gente : ce bateau est-il prêt à naviguer, sinon à combien se chiffrent les travaux, quelle est sa valeur d’assurance, sa valeur de revente, etc ...

      Il est bon de savoir que cette profession n’est pas (à ma connaissance) réglementée, à chacun sa propre approche pour jauger l’expert à venir, sachant qu’ils travaillent principalement avec les compagnies d’asurance et répondent le plus souvent à des questions de chiffrage des travaux et/où à des travaux (ou alternatives) à entreprendre.

      Accessoirement, vous trouverez sur ce site une décision de la commission de concurence concernant l’expertise maritime (’relative à des pratiques mises en œuvre par le CESAM dans le secteur de l’expertise des bateaux de plaisance ’) ici : http://www.plaisance-pratique.com/L...

      Répondre à ce message

  • 27 août 11:08, par TRAN écrire     UP  image

    La coque est en acier

    Répondre à ce message

    • 27 août 15:46, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Si la coque est en acier, renseignez vous sur l’expert : peu d’experts plaisance connaissent bien la construction acier et ses pièges, d’autant que le bateau semble avoir séjourné en eau douce.

      En acier, il est possible de mesurer l’épaisseur de la tôle restante par ultra-sons.

      En cas de doute sérieux sur la corrosion, il est habituel de percer la coque (au sec évidemment) pour vérifier l’épaisseur de métal sain (ça se rebouche facilement par soudure).

      On dit souvent qu’un bateau acier se corrode par l’intérieur ! L’accès pour examen à la coque est donc essentiel...

      Répondre à ce message

      • 27 août 16:06, par TRAN écrire     UP     Ce message répond à ...  image

        Bonjour et merci pour votre aide,

        vous voulez dire que nous pouvons le faire par nous-mêmes avec un appareil de mesure pour nous rassurer rapidement sans forcément faire appel à un expert ?

        Répondre à ce message

        • 27 août 16:38, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

          En théorie, oui, mais l’interprétation des mesures ultra-sons est délicate.

          Pour les gros bateaux, Veritas impose une qualification sanctionnée par un test pour les opérateurs.

          Restera à trouver l’appareil de mesure : un des plus courants, le Cygnus 4 vaut 2 500 € et je n’en ai jamais vu en location...
          https://www.cygnus-instruments.com/...

          Il en existe de moins chers (600 à 800 €), mais il ne fonctionnent en général bien que sur tôle bien nettoyée, ce qui n’est pas toujours le cas (couches multiples de peinture et antifouling). Un modèle plus élaboré comme le Cygnus, avec un traitement du signal plus complexe (écho multiple) est supérieur dans ce cas (voir doc joint)....

          JPEG

          Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales