image
image
image

Votre IP : 34.204.200.74
Dernier ajout : 17 janvier
Visiteurs connectés : 8

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Electronique, instruments -forum- > Divers > Domotique et monitoring

Rubrique : Divers

__________________________________________________________________________________________________________________

Domotique et monitoringVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Octobre 2013, (màj Octobre 2013) par : quentin  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Bonjour,

Je cherche des systèmes de domotique et de monitoring à distance de certains équipements du bateau. Mes recherches sont restées vaines, est ce que quelqu’un a des infos ?

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

16 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 3 octobre 2013 00:40, par tilikum écrire     UP

    Bonsoir,

    Rien qu’en tapant « systèmes de domotique et de monitoring à distance équipements bateau » dans n’importe quel moteur de recherche, on obtient déjà pas mal de pistes.

    La plupart des systèmes embarqués dans des mobiles comme les véhicules terrestres ou les bateaux fonctionnent sur les réseaux Wifi et GSM, ainsi que par satellite pour les plus sophistiqués.

    Tous les fabricants de matériel électrique, chargeurs/convertisseurs, groupes électrogènes, systèmes d’alarme ont leurs applications qui permettent de surveiller et de piloter n’importe quoi à partir d’un ordinateur distant et même depuis un smartphone... de n’importe quel point de la planète ! B-)

    Ainsi, vérifier l’état de charge des batteries, démarrer le frigo la veille d’arriver à bord... est très banal de nos jours ! |-)

    _/)

    Répondre à ce message

  • 3 octobre 2013 14:44, par yvesD écrire     UP Animateur

    monitoring à distance de certains équipements du bateau

    Il y a deux aspects : longue distance (cf Tilikum) et courte distance.

    Pour de courtes distances (mais c’est encore des distances) on a les systèmes de capteurs et de centralisation et de traitement de l’information
    NMEA 2000 semble fréquemment utilisé par les fabricants de moteurs récents (c.a.d conception postérieure à 1990) ou autres pour la diffusion de l’information qui, pour certains fabricants, et couplés à des systèmes de communication longue distance (des centaines de km plutôt que des centaine de millimètres) permet alors du télédiagnostique voir de l’intervention à distance. On s’approche, sur ces barques de 20m+ et 1000 CV+, des systèmes d’avioniques (à la fiabilité et la preuve près)

    Pour revenir à la collecte+traitement localisé à l’intérieur de la coque, on arrive à trouver des systèmes plus ou moins programmable de gestion d’alarme.
    Arduino est une souche hard+soft dont on trouve fréquemment le nom mais plutôt dans un cadre hobby, je n’ai pas réussi - pas fréquemment - à trouver des systèmes finalisés (= cash and carry) clefs en main.
    Il faut noter l’existence de composants intégrés, pas rares, prévus pour fonctionner en single-wire, et qui autorise un système centralisé de collecte ; et ce même si dans les produits finis ils ne sont utilisé que pour surveiller un seul point. Ainsi Velleman produit un capteur/afficheur de température VM145 pour un seul point de surveillance basé sur le composant MCP9800, lequel est prévu pour être monté en bus à deux fil (quasi single wire), être adressable et permettre laa surveillance de nombreux points

    Un PC peut aussi faire l’affaire pour le traitement, au bémol de l’interfaçage pour la collecte (capteurs et mux adaptés à notre monde PC pas si fréquents/).

    Quel est votre retour pour le domaine très local ?

    Répondre à ce message

    • Mmh... très joli le capteur de température en PJ, merci ! :-)

      Concernant le monitoring à distance, j’ai eu une démonstration en live il y a une dizaine d’années qui m’avait scotché :

      • Le bateau, 56’, 2 x 850 CV...
      • Le mécano américain arrive pour la maintenance...
      • Il installe entre les deux moteurs sa mallette d’où il sort deux câbles qu’il branche sur les boîtiers des deux moteurs.
      • Puis il sort de sa poche un téléphone mobile qu’il raccorde à sa mallette, tape un numéro et allume une clope...
      • Quelques minutes plus tard, vroom, le premier moteur démarre, et quelques secondes après , vroom le second aussi !
      • Durant quelques minutes les deux moteurs sont passés par différents régimes pour s’arrêter tous seuls... le téléphone a émit un bip-bip... il y avait un SMS avec les codes correspondants aux instructions de maintenance ! :-O

      Il parait que les très gros ont des contrats de maintenance comprenant la surveillance en live des moteurs par satellite en navigation. Autrement dit, c’est le fabricant des moteurs qui alerte le mécano du bateau en cas de problème... :-/

      _/)

      Répondre à ce message

    • 3 octobre 2013 23:21, par Alien écrire     UP     Ce message répond à ...  image

      J’ai passé tout l’hiver à concevoir et fabriquer des cartes d’interface Arduino/bato (nmea et moteur, bmv, ...)
      Objectif : tout logger sur une SDCard.
      Quand j’ai évoqué la chose sur PTP, on m’a laissé entendre que ceci n’avait aucun intérêt et que de toute façon cela existait tout fait
      Quand le printemps fut venu, après avoir remplacé les drisses, l’échangeur du moteur, installé un petit panneau solaire à pas cher mais qui fait beaucoup mieux que l’éolienne à très cher,
      je suis parti faire du bateau en vrai
      Et là j’ai découvert qu’entre le bateau virtuel et l’air du large, il y a une différence.
      Quel est l’intérêt de savoir ce qui s’est passé ?
      Alors qu’il n’y a pas eu de problèmes !
      Il est déjà très déprimant de contempler les traces sur openCPN.
      Construire des polaires ? quand on est parti sur la mer pour de vrai on a vite compris.
      Exploiter des millions d’enregistrement pour savoir ce que l’on sait déjà ?
      Vaut mieux se consacrer à la pèche et aux plaisirs de la navigation.

      Ce sidi j’ai à disposition les schéma, typons et tout et tout pour réaliser des cartes d’interface nmea/arduino (mega) et bmv 600 vers sd card et/ou port USB/série.

      Pas la peine de me raconter que c’est inutile. J’en suis convaincu.

      ;-)

      Répondre à ce message

      • 3 octobre 2013 23:36, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        Quel est l’intérêt de savoir ce qui s’est passé ?
        Alors qu’il n’y a pas eu de problèmes !

        Avec tout le respect que j’ai pour toi, quel est l’intérêt d’apprendre comment ça marche si ça marche bien Dans le même registre, c’est lorsque le fonctionnement n’est plus nominal que le logging des infos prend tout son intérêt
        Quand à surveiller des paramètres de fonctionnement et générer des alarmes si ... ça peut permettre de limiter les dégats, à temps. Mais de tout ça je suis sur qu’on est entièrement d’accord.

        Et pour tout dire, ton expérience Arduino m’intéresse, même si je ne déteste pas du tout la navigation ;-) tu nous en cause ?

        With respect, comme on dit de l’autre coté

        Répondre à ce message

        • Bonjour,

          Je suis un peu étonné et désolé de votre pessimisme, après que vous ayez beaucoup travaillé sur le sujet.

          Nous sommes une petite équipe de développeurs et d’infographistes, nous réfléchissons, depuis un moment déjà, au développement d’un logiciel libre de navigation.

          L’acquisition de données reste un vrai problème sur nos bateaux et l’émergence des micro contrôleurs, des pico ordinateurs permet de proposer des solutions à des coûts raisonnables, me semble t-il.

          Nous sommes donc intéressés par votre retour d’expérience et éventuellement peut être pourriez faire un bout de chemin avec nous.

          Répondre à ce message

          • Peut-être faut-il préciser de quelles données il s’agit de faire l’acquisition ... ?

            Pour les paramètres essentiels : vent, vitesse, position, cap, températures, etc ... les centrales de navigation font cela très bien en envoyant le tout au format NMEA vers un PC.

            Pour des paramètre météo (pression, hygrométrie, etc ...) il existe depuis quelques années des capteurs peu coûteux à interface USB intégrée qui se connectent sur un PC.

            De même des data-logger « standalone » pour divers paramètres (y compris des images animées) avec une sortie USB sont également devenus courants pour un prix raisonnable.

            Un développement amateur a le grand mérite de faire travailler les méninges, et c’est indispensable pour retarder Altzheimer ! C’est un sport auquel je me livre également .... mais il ne faut pas se tromper de cible : il devient difficile de faire original et moins cher que ce qu’on peut faire venir de Chine directement pour quelques dizaines d’euros, port compris.

            Le but sera donc d’abord de se faire plaisir ce qui est indispensable à une vie harmonieuse :-P

            Répondre à ce message

            • 4 octobre 2013 16:29, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

              il devient difficile de faire original et moins cher que ce qu’on peut faire venir de Chine directement pour quelques dizaines d’euros, port compris.

              Si je peux me permettre…

              • sauf à prendre plus de plaisir à faire qu’à consommer… sentiment que ne manqueront pas de partager les nombreux auteurs de PTP…

              Ce qui ne change rien à ta conclusion… Robert :-P

              Michel, toujours bloqué à Bozburun (y a pire...)

              Répondre à ce message

            • 4 octobre 2013 17:50, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

              Mon besoin est double : collecte au fil de l’eau pour en déduire des alarmes et constitution d’historique.

              Peut-être faut-il préciser de quelles données il s’agit de faire l’acquisition ... ?

              Je ne referai pas ce qui existe déjà, même en (un peu) plus cher, ce qui concerne vent, position, cap, ... est déjà disponible sur un bus (NMEA183 ou 2000 ou ST), c’est là que je le prendrais/
              Ma demande porte sur les températures et sur la pression atmosphèrique.

              Des collectes d’assez nombreuses températures relevées ici et là (cale moteur, alternateur, jiont tournant, ...) m’intéressent et je ne trouve rien sur le marché hors des datalogger (j’en ai, voir plus loin) qui ne permettent pas la surveillance en « temps réel »

              De même, concernant la pression atmosphérique, je ne trouve plus l’afficheur/enregistreur capable - en autonome et pour une consommation tellement faible que je peut le laisser fonctionner 24 x 365 - d’afficher au fur et à mesure la pression et l’histogramme sur 24-48 heures (c’est l’histogramme qui porte l’information atmosphérique ...) et, à la demande, de me restituer tout ça (2 mois de données ?) sous forme d’un fichier texte. Ces données me sont indispensables.
              J’avais dans le temps un barographe enregistreur Latitude (papier de caisse enregistreuse de longueur quasi infinie) parfait pour le coté mémoire, bien qu’imparfait pour restituer au fil de l’eau ou pour décharger son historique sur un prise USB, hélas il a défuncté.
              NASA, je crois, fait un meteoman : à prix acceptable (200€), design pas top (hideux), mais des fonctionnalités manquent. Quelques productions existent outre atlantique mais à des prix hallucinants.

              Remarques :
              Cette collecte/affichage au fil de l’eau est bien distincte et complémentaire de ce qu’un datalogger peut faire, qui affiche rarement, ne fait pas du fil de l’eau et ne permet donc pas de lever automatiquement des alarmes.
              Bien distinct aussi est le capteur connecté à un PC allumé, qui du coup ne répond pas non plus à toutes mes demandes (rester en marche pendant mes absences)

              Répondre à ce message

            • Ca c’est sur.
              Vaut mieux ne rien faire.
              Les chinois s’occupent de tout pendant que je soigne mon Alzheimer en faisant pousser des tomates et des salades.

              Désolé mais j’ai du mal à comprendre.

              J’ai une centrale B&G des années 2000, un GPS/lecteur FURUNO de la même époque, une Vhf AIS RO4800 et un PC à bord.
              Tout ceci est bien incapable de communiquer en bidirectionnel .
              Il n’y a que la vhf qui accepte des données en entrée pour les recracher vers le PC avec adjonction des infos AIS.
              Avec opencpn, je peut visualiser une seconde source de données et afficher un zouli tableau de bord.
              Cela ne va pas plus loin.

              Si il existe une solution chinoise, plug & play à moins de 50 € pour fédérer tout cela, enregistrer les données essentielles et les restituer, je clicke et paie en ligne tout de suite.
              .
              Pour yvesD : il y a une foultitude de capteurs de pression/température dans l’univers arduino. Il y a aussi des compteurs débitmètres et des jauges pour les réservoirs, des .... ,

              Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales