image
image
image

Votre IP : 3.238.252.196
Dernier ajout : 20 août
Visiteurs connectés : 7

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > L’électricité à bord -forum- > Courant alternatif > Augmenter la puissance disponible sur prise de port 230V 16A avec batteries 12V

Rubrique : Courant alternatif

__________________________________________________________________________________________________________________

Augmenter la puissance disponible sur prise de port 230V 16A avec batteries 12VVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Juillet 2021, (màj Juillet 2021) par : elodie  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Bonjour, j’habite sur un bateau amarré à un port avec une prise 16A (je navigue de temps en temps).

Je souhaiterais augmenter la puissance disponible momentanément, notamment car je bricole pas mal et j’ai un découpeur plasma qui fait souvent souter les plombs (pourtant je coupe le compresseur avant). Une découpe dure 30s grand max, je pense donc que des batteries sont adaptées.

Ayant à ma disposition des grosses batteries au plomb (pour mon propulseur d’étrave, donc inutiles lorsque je suis à quai), je souhaiterais les utiliser pour palier ces pics d’intensité. Je pensais à les raccorder à un onduleur de forte puissance (idéalement 10kW, soit 32A en 230V). Dans l’idée lorsque je tire par exemple 25A, 16A seraient tirés de la prise et le reste (9A) serait tiré des batteries connectées à l’onduleur.

J’ai beaucoup cherché mais impossible de savoir si on onduleur, même « online » peut fonctionner comme ça. Un onduleur est prévu pour prendre le relai en cas de coupure du principal, mais je ne sais pas s’il peut aussi envoyer le jus des batteries en + du principal.

Est-ce qu’un montage plus simple avec inverteur + batteries serait possible ? Si oui comment. Il faudrait synchroniser les phases du principal et de l’inverter.

Merci !

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

14 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • Je ne connais pas de moyen simple pour « additionner » le secteur fourni par la prise de quai et la sortie d’un onduleur..., d’autant qu’il existe des règlements ENEDIS interdisant la réinjection de tensions sur le réseau.

    Par ailleurs un onduleur 10 kW alimenté par des batteries 12 V, c’est quand même 1 000 A à tirer soit des câbles monstrueux.

    Je ne suis d’ailleurs pas certain qu’un tel onduleur existe ! Ces puissances se trouvent sur des onduleurs pour installation photovoltaïques, mais ils sont alimentés en continu sous 300 à 800 V et coûtent plusieurs milliers d’€ !

    Ne serait-il pas plus simple d’alimenter votre découpeur avec un groupe électrogène ? Un groupe de chantier à essence se trouve dans ces puissances (5-8 KW) pour 500 à 600 €...

    Répondre à ce message

    • Bonjour Négofol et merci pour votre réponse.

      J’avais trouvé des onduleurs de fortes puissance mais c’est très très cher (plusieurs milliers d’euros, exemple https://ecataleg.be/fr/produit/310131), et pas sur que ça fonctionne. On trouve surtout du matériel pro pour les serveurs d’où le prix. Je pensais pouvoir en trouver un vieux d’occasion pas trop cher.

      Oui j’ai commencé à chercher pour un groupe électrogène mais ceux de 7kW sont aux alentours de 700€ et ça prend de la place, c’est dommage pour un besoin ponctuel de quelques secondes.

      Un convertisseur 12V > 230V (inverter) c’est beaucoup moins cher et plus compact, mais il y a ce problème de synchronisation des phases.

      Concernant les batteries j’ai 4 batteries VETUS VESMF125 qui sont données pour 850A CCA (le courant que peut délivrer la batterie à froid pendant 30 secondes) donc normalement pas de soucis (32A en 230V => 613A en 12V sans compter les pertes de l’inverter) et des grosses cosses de batterie de tracteur, avec des cables (courts) de 70mm2 (le propulseur d’étrave fait 8kW)

      Répondre à ce message

  • Bon j’ai trouvé ma réponse sur un forum américain (quelqu’un qui posait la même question), réponse :

    « It’s a BIG no no. »

    https://www.cruisersforum.com/forum...

    pas besoin de traduire. En gros on ne peut pas combiner 2 sources AC car elles ne serait pas en phase. il y a des solutions pour synchroniser les sorties mais apparemment ça coute cher :

    « In commercial land, and solar land there are inverters to sync the outputs, but lots O $$$.. »

    Voir en ligne : AC Outlet Wiring / Inverter / Generator

    Répondre à ce message

  • Du coup je vais m’orienter vers une solution plus simple, connecter mon découpeur plasma sur l’inverseur non relié au réseau.

    Avez-vous une idée pour garder en méme temps la connexion entre les batteries et le chargeur (relié au réseau) et celle à l’inverseur ?

    J’ai utilisé un VSR (appereil qui switche entre 2 entrées en fonctions de la tension mesurée) pour le raccordement des batteries au propulseur d’étraves et à l’alternateur.

    Répondre à ce message

  • C’est bon j’ai trouvé mon bonheur => Victron MultiPlus, disponible en plusieurs versions de puissances/voltages différentes. C’est un équipement orienté solaire, qui combine les fonctions de chargeur batteries, onduleur (UPS, relai en cas de coupure) et inverseur.

    Non seulement ça mais en plus il permet exactement ce que je recherche, combiner la puissance des batteries et du réseau

    « PowerAssist - Boosting the capacity of shore or generator power
    This feature takes the principle of PowerControl to a further dimension. It allows the MultiPlus to supplement the capacity of the alternative source. Where peak power is so often required only for a limited period, the MultiPlus will make sure that insufficient shore or generator power is immediately compensated for by power from the battery. When the load reduces, the spare power is used to recharge the battery. . »

    https://www.victronenergy.com/uploa...

    En français

    « Les fonctions la plus importantes sont le « Powerassist » et le « Powercontrol ». Ces fonctions consistent à prendre l’énergie des batteries et de l’ajouter en sortie lorsque la demande dépasse la capacité du groupe électrogène ou de la prise de quai. Grâce a ces fonctions, il est possible de gérer des intensités de pointe supérieures à la puissance d’un groupe ou d’un raccordement pendant un laps de temp. Le surplus de puissance est utilisé pour recharger les batteries lorsque la demande en puissance diminue. »

    https://www.wattuneed.com/fr/destoc...

    Par contre c’est très cher, j’ai trouvé des équivalents chinois beaucoups moins chers mais pas confiance, dans site à l’autre les spécifications change. J’ai déjà un équipement Victron et c’est de la qualité. C’est très bien documenté

    Répondre à ce message

    • C’est quand même le prix de quatre groupes électrogènes...

      Répondre à ce message

      • mais c’est plus compact, et ça présente mieux - sur un yacht de luxe un peu usine à gaz - que des groupes électrogènes même repeints en bleu victron ;-) ;-) ;-)

        Répondre à ce message

        • Au fait, n’avez vous pas un groupe électrogène sur votre yacht ? Il serait alors possible d’alimenter le découpeur avec le groupe et le reste sur la prise de quai.

          Répondre à ce message

          • Mon yacht ? Haha elle est bien bonne ! Si j’avais un yacht vous pensez bien que je m’embêterais pas à bricoler au découpeur plasma... C’est un bateau en acier riveté qui a bientot une centaine d’années. Niveau électricité pour l’instant j’ai un cable + une multiprise.

            Bien sur c’est plus cher qu’un groupe électrogène mais j’avais déjà prévu d’ajouter un onduleur (UPS) car on a souvent des coupures de courant sur le port. Ensuite cet appareil permet également de charger les batteries et comme j’ai prévu de mettre des panneaux solaires ça m’évitera d’ajouter un appereil en plus.

            Donc je préfère prendre un appareil qui en 3 plutot que d’acheter un chargeur, un groupe électrogène et un onduleur. Vous avez peut être une péniche mais pas moi, la place à bord est chère.

            J’ai bien regardé la doc du Victron mais je ne vois de certification pour le réseau électrique. Vous êtes sur de vous pour l’histoire d’Enedis (je n’ai pas dans l’idée de ré-injecter sur le réseau) ?

            Répondre à ce message

            • C’est vous qui avez parlé de yacht. :-))

              Je remarque par contre que le plus gros Multriplus ne propose que 4000 W de puissance continue à 40°C, qui est la température habituelle d’une salle des machines, soit 17 A, à peine plus que la prise de quai.

              Par contre, il est possible d’en mettre deux en parallèle pour disposer de 30 A (schéma de la datasheet) !

              Il semble que la vérification de l’installation n’est pas nécessaire si la tension d’alimentation de l’onduleur est inférieure ou égale à 48 V, cas des Multiplus.

              Le guide UTE C 15-712-1 ne s’applique pas aux micro-onduleurs (cf. domaine d’application du guide). Dans le cas de tension maximale d’entrée côté continu de 48 Vdc (TBTS), la probabilité d’apparition d’un défaut sur la partie d.c. entre module et micro-onduleur est faible.

              Répondre à ce message

              • Super merci pour ces explications ! Oui je n’avais pas fait attention, la puissance chute rapidement en fonction de la température, clairement ça ne sert à rien (dans mon cas) si c’est pour avoir 3700W (surtout que la température donnée semble être celle de l’appareil plutot que la température ambiante). Sauf si c’est uniquement un problème de puissance de crête mais je ne pense pas vu que mon découpeur plasma est un modèle à inverter.

                Il y a des modèles plus puissants disponibles sur le site victron mais ça dépasse beaucoup trop ma limite niveau budget... Bon je vais essayer de trouver un groupe électrogène d’occasion. On sait jamais ça pourra servir un jour

                Répondre à ce message

                • Sur les documents, la puissance crête est celle admise un court instant, comme par exemple le démarrage d’un moteur (gros climatiseur... j’ai l’impression que c’est l’application visée), Mais la puissance continue est celle à considérer pour une charge de plus de quelques secondes : c’est la puissance que le système de refroidissement de l’appareil gère correctement.

                  Effectivement, le prix de deux Multiplus installé est du même ordre que celui d’un petit groupe insonorisé fixe, qui semble beaucoup plus souple en offrant une complète autonomie...

                  Répondre à ce message

  • Quelle que soit la solution, et comme précisé plus haut, il n’est pas question d’« ajouter » du courant à celui de la prise du quai sans respect des conditions réglementaires.
    Le risque d’un renvoi de courant non maitrisé sur le réseau terrestre est trop grand.
    D’une part les appareils transformant le courant et calant la fréquence sont équipés d’un dispositif bloquant leur fonctionnement si le réseau public est défaillant, d’autre part il faut obtenir un CONSUEL (rapport certifiant que l’installation est conforme) avant toute mise en service.
    Obtenir ce consuel, l’autorisation des autorités portuaires et celle de RTE vous préparent de belles journées...
    De plus votre assureur vous remerciera de respecter les directives de la division 240 ou 245 si vous bricolez vous même.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales