image
image
image

Votre IP : 54.80.33.183
Dernier ajout : 22 novembre
Visiteurs connectés : 9

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Entretenir le bateau > Construction - Réparations > Revêtir avec du liège projeté.

Rubrique : Construction - Réparations

__________________________________________________________________________________________________________________

Revêtir avec du liège projeté.Version imprimable de cet article Version imprimable

Publié Août 2011, (màj Août 2011) par : kapstad   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Comment fabriquer du liège projeté et l’appliquer sur une paroi dans un bateau.

Le liège est un matériau naturel ayant de relativement bonnes qualités isolantes (thermique/phonique). Des plaques de liège de faible épaisseur sont couramment utilisées pour réaliser l’isolation des coques, avant le vaigrage ou servant de vaigrage dans les endroits ayant une faible hauteur sous barreau. Malheureusement, après un travail laborieux de pose il arrive que les plaques se décollent au fil du temps, dans les angles notamment ou simplement à cause l’humidité emprisonnée entre la coque et le liège.

Le liège projeté consiste à utiliser des granulés de liège calibrés mélangés à un liant. L’application se fait avec un pistolet à crépir.

Les qualités inhérentes au liège et les avantages que j’ai constatés sont :

  • protection contre la condensation et les ponts thermiques
  • bonne adhérence
  • application simple et rapide
  • application facile dans les angles, recoins…
  • recouvrable par une peinture
  • offre un fini homogène

Les inconvénients :

  • protection obligatoire des parties que l’on ne souhaite pas enduire
  • les parties recouvertes ne seront plus accessibles (important dans le cas d’une coque en acier)
  • une bonne isolation thermique nécessiterait une épaisse couche d’enduit (cf. caractéristiques du liège), un autre matériau sera donc nécessaire en complément.
  • relativement sensible à l’arrachement

Matériaux nécessaires

  • Granulés de liège
  • Liant acrylique
  • Colle PVA
  • Eau
  • Pigments (facultatif)

Matériel nécessaire

  • Pistolet à crépir
  • Compresseur
  • Seau pour effectuer le mélange
  • Tamis (1.6 mm)

Le matériel en image

La colle PVA La poudre de liant acrylique Granulés de liège expansé Pistolet à crépir Tamis N°14

Formule

C’est de façon empirique que je suis arrivé à ce mélange, qui offre la bonne consistance pour l’application (ni trop liquide, ni trop pâteux). Les volumes peuvent donc varier en fonction des produits utilisés…

  • Le produit est composé de :
    • 2.5 litres de liant acrylique, obtenu en mélangeant 2 litres d’eau avec 0.5 litres de poudre de liant acrylique
    • 1 litre de colle PVA
    • 3 litres de granulé de liège, j’ai utilisé un tamis de 1.6 mm pour le calibrer. Une autre granulométrie peut être choisie en fonction du rendu souhaité.

Rendement :

J’ai appliqué le liège projeté sur une coque en aluminium, sous le pont uniquement, sur une épaisseur d’environ 4mm.

  • Il m’a fallu :
    • Un sac de 250 litres de granulé de liège expansé (non terminé)
    • 27 litres de colle PVA
    • 7 kg (11.2 litres) de poudre de liant acrylique (soit environ 50 litres de liant acrylique)

Le coût total a été d’environ 250 euros (liège + colle + liant acrylique)

Remarques

  • Le granulé de liège expansé a une légère odeur de brulé, je n’ai pas le recul nécessaire pour affirmer qu’elle s’estompe. Il paraît qu’elle diminue. Elle n’est pas agressive, mais présente.
  • Le liège expansé est dit plus isolant que le liège non expansé. Il est en tout cas moins cher.
  • Le granulé de liège est couramment vendu dans une granulométrie supérieure à celle nécessaire (4-10mm). J’ai utilisé un concasseur à grain afin d’obtenir une granulométrie convenable avant de la tamiser.
  • Ne trouvant pas de tamis assez fin pour séparer la poussière de liège, j’ai utilisé une moustiquaire.
  • Il faut appliquer le liège en fines épaisseurs, dans le cas contraire le mélange risque de couler le long des parois. J’ai appliqué un minimum de 5 couches pour avoir un fini correct.
  • Il est important de bien nettoyer à l eau le pistolet après chaque utilisation.
  • Le mélange de la poudre de liant avec l’eau ne doit pas créer de grumeaux. J’ai utilisé un bidon de 5 litres dans lequel je mélangeais énergiquement la poudre et l eau.

Et pour fini, le résultat :

La structure nue La structure revêtue
UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

38 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 31 août 2011 15:49, par yantho écrire     UP

    Bonjour,

    ce produit m’a semblé intéressant pour limiter (voire empêcher) la condensation.

    De mon côté j’ai utilisé un produit dont le mélange était déjà fait, en pots de 12 kg que j’ai du payer aux environs de 13 € le kilo, il m’a fallut environ 1 kg par m² et j’ai mis deux couches (mais il me semble qu’il s’agit de granulats non soufflés).

    Il faut évidemment prévoir un isolant thermique en plus car le coef d’isolation est proche des mousses habituellement utilisées, polystyrène extrudé par extrudé par exemple, mais un pote a utilsé des plaques de liège soufflé hélas très poussiéreux et plus cher (mais il a une très puissante fibre écolo).

    Je suis un peu surpris par la remarque sur la fragilité, j’aurais beaucoup de mal à l’enlever et certains l’utilisent pour rendre antidérapantes des marches d’escalier à terre, j’ai entendu dire (mais pas vérifié) qu’on l’utilisait sur des ponts de bateaux de pêche ou servitude.

    En tout cas très efficace contre la condensation comme j’ai pu le constater cet hiver.

    Un autre pote a utilisé la version colorée en blanc afin de ne pas avoir à vaigrer certains éléments de structure (barrots de pont).

    Répondre à ce message

  • 31 août 2011 15:53, par yantho écrire     UP

    Bonjour,

    ce produit m’a semblé intéressant pour limiter (voire empêcher) la condensation.

    De mon côté j’ai utilisé un produit dont le mélange était déjà fait, en pots de 12 kg que j’ai du payer aux environs de 13 € le kilo, il m’a fallut environ 1 kg par m² et j’ai mis deux couches (mais il me semble qu’il s’agit de granulats non soufflés).

    Il faut évidemment prévoir un isolant thermique en plus car le coef d’isolation est proche des mousses habituellement utilisées, polystyrène extrudé par extrudé par exemple, mais un pote a utilsé des plaques de liège soufflé hélas très poussiéreux et plus cher (mais il a une très puissante fibre écolo).

    Je suis un peu surpris par la remarque sur la fragilité, j’aurais beaucoup de mal à l’enlever et certains l’utilisent pour rendre antidérapantes des marches d’escalier à terre, j’ai entendu dire (mais pas vérifié) qu’on l’utilisait sur des ponts de bateaux de pêche ou servitude.

    En tout cas très efficace contre la condensation comme j’ai pu le constater cet hiver.

    Un autre pote a utilisé la version colorée en blanc afin de ne pas avoir à vaigrer certains éléments de structure (barrots de pont).

    JPEG

    Répondre à ce message

    • Effectivement un produit équivalent existe dans le commerce.

      L’avantage de mon mélange est le prix : environ 4 euros le kilo. En ce qui concerne la tenue je précise que je n’ai pas préparé le support, uniquement passé un coup d’éponge humide. La tenue est moins bonne sur les parties peintes...c’est la peinture qui s’arrache et non le revêtement.

      Répondre à ce message

      • 9 février 2013 05:16, par marine écrire     UP     Ce message répond à ...  image

        Bonjour,
        Désirant également fabriquer mon enduit de liège à projeter, pourrait-il m’être précisé si il est obligatoire d’utiliser un liant acrylique en POUDRE, plutôt qu’un liant acrylique liquide prêt à l’emploi ? Les liants sont-ils de tous de même composition et donc de qualité égale ?
         De même concernant la colle PVA, pensez-vous que toutes les colles (si pva) sont valables et que le choix de la marque de la colle peut-être au moins cher ?
        En faisant des recherches, il s’en trouve évidement à tous les prix, mais la qualité n’est pas précisée !
         Dernière question, après projection de l’enduit de liège contenant ces liant Acrylique et colle PVA, pourrait-il y avoir des conséquences fâcheuses (décollement, moisissures etc...) dans le cas de contacts éventuelles avec de l’eau, si le phénomène était répété ?

        Merci de votre avis, et réponse !
        Cordialement, marine

        Répondre à ce message

        • Bonjour, malheureusement je ne peux pas vous répondre avec certitude, ma démarche était empirique, il est très certainement possible de changer les proportions et l’origine des produits...je n’ai pour le moment pas assez de recul pour vous donnez des retours sur la qualité du produit...
          Cordialement
          Dominique

          Répondre à ce message

  • 20 mai 2013 13:49, par tooko écrire     UP  image

    Bonjour, je ne suis pas de la maison, mais j’ai pour objectif de projeté du liège sur les parois de mon fourgon...et pourquoi pas de fabriquer mon propre isolant en suivant vos conseil. J’ai donc une petite question concernant votre technique, en êtes-vous toujours satisfait et à votre avis, peut-on passer le produit à la liane à la place du pistolet ? Bonne journée à vous.

    Répondre à ce message

  • 1er octobre 2013 18:14, par Temathe écrire     UP  image

    Bonjour,
    merci pour le tuto !
    je compte utiliser ta « recette » pour un camion et j aurais voulu savoir combien de m2 tu as recouvert avec ta préparation ?
    merci d avance

    Répondre à ce message

  • 4 mars 2015 09:16, par diego_skump écrire     UP  image

    Bonjour,
    Je déterre ce post car je m’apprête à employer cette méthode.
    J’aimerais avoir votre avis sur le remplacement du liant acrylique par ce produit « Apprêt extérieur siloxane acrylique » :
    http://isoshop.fr/4830-appr-t-ext-c...
    J’ai l’impression que les caractéristiques techniques sont similaires.
    Seulement ce conditionnement est beaucoup moins cher que les liants acryliques que j’ai trouvé (GERSTAECKER, LEFRANC BOURGEOIS, ou atres).
    Sinon si vous avez des pistes de liants acryliques en gros conditionnement...
    Merci
    Gauthier

    Répondre à ce message

  • 1er avril 2015 23:48, par Toma écrire     UP  image

    Bonjour,
    D’abord merci de nous faire profiter de vos experiences !! Super motiv’ de fabriquer soi-même un liege à projeter...
    Je m’apprête à essayer, et c’est peut être une question bête, mais j’ai beau chercher je ne trouve pas la raison d’utiliser liant + colle ?
    J’ai l’impression qu’ils ont tous deux à peu près les même caractéristiques...
    Si vous pouvez m’éclairer, que je sache quoi regarder pour choisir ces produits...

    Merci !!

    Répondre à ce message

  • 17 mai 2016 18:38, par Maxl31 écrire     UP  image

    Bonjour,
    super travail !!!!
    Combien de m2 avez recouvert avec votre produit ? je n’ai pas su trouver la réponse dans le descriptif...
    désirant reproduire la même chose que vous, je recherche la colle pva j’en trouve plusieurs sorte sur internet, laquelle avez vous pris ?

    cordialement.
    max

    Répondre à ce message

  • 19 septembre 2016 19:57, par émilie écrire     UP  image

    Bonjour,

    Je souhaite isoler mon fourgon avec du liège projeté. je l’ai déjà acheté en magasin et je voudrais savoir si vous avez acheté le pistolet « spécial liège projeté » ? Je pensais en louer un mais ceux préconisés pour le liège ne semblent pas disponibles à la location...

    Merci d’avance pour votre réponse,

    Emilie

    Répondre à ce message

  • 22 novembre 2016 09:05, par makokoy écrire     UP  image

    Salut !

    Merci pour toutes ces infos, cet article est une mine d’or pour moi :-)

    J’étudie un peu toutes les solutions envisageables pour mon fourgon, et je voudrais l’insonoriser un peu avec une mousse thermo accoustique doublé d’un scotch double face.
    Je pense que non, mais d’après vous peut-on coller au scotch double face sur le liège projeté ?

    Répondre à ce message

  • 11 avril 17:36, par izarra31 écrire     UP  image

    bonjour
    je fais remonter le post car je vais me lancer dans l’aventure du liège projeté. Le produit tout prêt du commerce est cher. aussi le faire moi même m’intéresse.
    J’aimerai entrer en contact avec des personnes ayant réaliser eux mème la recette. j’ai quelques questions :

    Il existe du granulat de liège de 0.5-2mm est trop fin ? vaut il mieux le 2-5mm ?
    Est il possible d’avoir une teinte blanche et si oui avec quoi ?
    Quelqu’un a t il essayé sur le pont comme anti dérapant ?
    J’ai un bateau alu (brise de mer 31) que je restructure à 100%. La coque est à nue intérieur comme extérieur.
    Je suis ouverte à tout retour d’expérience pour ce liège projeté.
    Merci

    Répondre à ce message

    • Bonjour,

      Je possède également un brise de mer 31, que nous rénovons entièrement (coque complètement à nue à l’intérieur !) et je vais tenter le liège projeté avec la recette faite maison cet été ! Pour le moment je vais seulement faire l’intérieur, mais l’idée de le faire en anti dérapant reste dans un coin de ma tête si cela marche bien.

      Si vous souhaitez nous contacter pour que nous puissions échanger à ce sujet, vous pouvez le faire sur notre blog : http://farsadennec.wixsite.com/lebl...

      A bientôt ! :)

      Répondre à ce message

      • 19 juin 17:28, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        Bravo pour la réfection du bateau. Il est superbe.

        Bravo aussi pour le projet. Si votre route passe par la Méditerranée, contactez nous, on a des trésors de renseignements disponibles. pensez aussi que pour les problèmes d’électrolyse (votre bateau est en alu), nous avons des dossiers pertinents...

        Bon courage

        Michel, à Othonoï, en Grèce

        Répondre à ce message

  • Bravo pour cette rénovation,

    Très réjouissant aussi de voir que ce bateau agé de plus de 40 ans reste parfaitement sûr et élégant, en plus. Un peu d’esthétique ne gâche rien.

    Je garde de super souvenirs de navigations parfois musclées entre Bretagne et Corse, avec mon Brise de Mer 31 gardé 13 ans.
    Je sais que son nouveau propriétaire avait également vidé tout l’intérieur , depuis j’ai perdu la trace de « Borvo ».
    Lorsque je l’ai vendu, il n’y avait aucun problème de corrosion, nous avions cependant du refaire quelques soudures autour de l’aileron de safran.

    Francois.

    Répondre à ce message

  • 30 juin 17:46, par Prodicor écrire     UP  image

    PRODICOR nouvelle marque, bientôt disponible en Françe
    www.prodicor.com

    JPEG

    Répondre à ce message

  • 30 juin 17:49, par Prodicor écrire     UP  image

    Prodicor revêtement de finition coloré á base de liége.
    Produit écologique.

    JPEG

    Répondre à ce message

    • 30 juin 20:49, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Bonjour
      Merci de votre communication enrichissante sur notre article sur les projections de liège.
      Vous vous présentez comme professionnel ; ce qui pour nous est un gage de qualité. Merci aussi de garder en mémoire, que nous sommes une association 1901, sans but lucratif, et merci aussi vous en tenir aux données techniques, qui sont le fondement de notre association
      Dans ce cadre... Merci d’avance de vos communications techniques à venir
      Cordialement, Michel

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales