image
image
image

Votre IP : 3.89.204.127
Dernier ajout : 29 novembre
Visiteurs connectés : 12

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > L’électricité à bord -forum- > Divers > problème électrique sur Océanis 40 BENETEAU

Rubrique : Divers

__________________________________________________________________________________________________________________

problème électrique sur Océanis 40 BENETEAUVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Août 2013, (màj Août 2013) par : fredau13   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Bonjour à Tous,

Je suis tout nouveau sur le site, venu ici par le bouche à oreille et sur les conseils d’un ami

J’ai un problème électrique sur mon océanis 40 de mars 2009, et j’aimerai vous le soumettre :

Jusqu’en février 2013, RAS (j’ai acheté le bateau en janvier - mais l’ancien proprio qui est devenu un copain me certifie n’avoir jamais eu de probs similaires, je le crois sincère car le 1° mois RAS...)
Puis j’ai eu un problème de tension affichée sur le circuit du propulseur d’étrave
Conséquence : si j’ai moins de 13V, je ne peux activer mon prop...
Et pas de prop... sur un bateau de cette taille...(12,20X3,95), c’est dur dur !
C’est passé SEUL un moment... Puis ça revient... Sans plus d’explications !!!
A devenir fou..
J’ai fais appel à un pro (!)... en juin dernier
Sa solution : démonter les 2 relais l’un aprés l’autre moteur en marche ; éteindre le moteur ; remonter les relais et redémarrer... Ça a marché... un temps... Là ça ne marche plus (selon le technicien c’était une remise à zéro du système )
Cette méthodologie m’a toujours laissé perplexe, mais je n’y entends pas grand chose...!
Puis, dernièrement (semaine dernière) mon problème s’est aggravé : outre le prop toujours HS, mon guindeau se comportait comme s’il n’était pas assez alimenté au moment de relever mon ancre d’un mouillage...
Puis le winch électrique a été poussif 1 ou 2X, avant de s’arrêter définitivement...!
S’en est suivit une odeur de brûlé près des batteries de servitude, qui nous a poussé à stopper le moteur...
Depuis j’ai redémarré le moteur, ça ne sent plus le brûlé mais prop, guindeau et winch ne fonctionnent pas...
Pas de fusibles grillés
Bossant la semaine, j’y retourne demain pour poursuivre mes investigations
Pouvez vous m’aider ?

Voici les faits :
- J’ai 2 batteries au gel pour les servitudes, de mai 2012 ; en mesure directes, elles affichent une tension de 13,4V chacune
- J’ai 2 batteries dédiées à mon propulseur (Optima), de mai 2013 ; en mesure directes, elles affichent une tension de 13,4V chacune
- J’ai 1 batterie , d’origine (03/2009), pour le moteur ; en mesure directe, elle affiche une tension de 13,4V
Sur mon tableau de contrôle général, j’ai une tension visible de 13,3 - 13,4V (chargeur de quai éteint)
Lorsque je mets en route mon moteur, mon compteur de chaine digital m’indique une charge variable de 9,9V à 11V, moteur accéléré ou pas (alors qu’au tableau général j’ai 13,3V...)
Ce compteur ne s’allume que moteur sous tension ; à noter : avant de démarrer : tension affichée = 13V ; moteur allumée elle chute à 9,9V...
Du coup mon relais (5 bornes, 12V - 25A) claque (pas assez de jus) et je ne peux pas allumer mon propulseur d’étrave, à qui il faut 13V mini pour autoriser l’alimentation...
- Je pensais que ça venait des batteries, d’où l’échange en mai 2013... Pour rien ! (600€)
- Puis j’ai pris ce gars... Pour pas trop de résultats ! (400€)
- là je viens de changer le relais qui claque.... pour rien (10€)
- j’ai pensé à une défaillance de la commande propulseur (changée en janvier, l’ancienne était HS) ; lorsque je la débranche, ça ne change rien....
- j’ai pensé à une défaillance du compteur de chaine digital... (Celui qui m’indique la tension erronée) ; lorsque je le débranche, RAS tjrs ce problème !
Mon propulseur, branché en direct, fonctionne...
Idem pour le guindeau...
Pas testé encore le winch en direct...
Je me dis qu’un « truc » doit consommer anormalement sur la ligne...
Tous les éléments ont été montés de série, à la livraison du bateau...
Mais je suis hors garantie...
J’hésite avant d’engager de nouveaux frais ; cette histoire m’a déjà beaucoup coûter... pour rien !
- Quelqu’un a-t-’il déjà rencontré ce problème ?
- quelqu’un a-t’- il le schéma électrique de Beneteau (qui ne le communique pas) ?
Je suis convaincu que c’est une panne bégnine (coupe circuit défectueux ? cosses mal sertie ?) mais comment prospecter utilement ?
D’avance merci de m’éclairer.... au sujet de ce problème électrique !
frederic

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

9 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 22 août 2013 11:32, par yvesD écrire     UP Animateur

    Ce que je comprend :
    Lorsque tu actionnes le guindeau/propulseur, la tension que tu as mesurée sur la plage avant semble bien insufisante (autour de 9 - 10 V) pour un fonctionnement normal du relai et compteur de chaine, alors que la tension meusrée à la plage arrière (bateries et voltmètre du tableau) reste correcte (13V +).
    Bien evidemment on fait l’hypothèse que toute cosse est correctement souquée (c’est de l’électricité, on souque !).

    De là à imaginer une résistance accrue des conducteurs et/ou autres cosses entre les batteries et les goinfres en courant de la plage avant il n’y a qu’un pas.

    J’ai pu constater, dans le passé, un vieillissement (== résistance ohmique augmentée) des cosses serties sur du 50 et 95 carré. J’ai pu traiter ce problème en désoxydant les facombiné avec le spray désoxydant des ship. J’ai ausi du remplacer et re-sertir quelques cosses avec la pince ad-hoc (80cm de bras de levier). Seuls les multiples brins de la périphérie du cuivre étaient noircis.
    Un autre intervenant de ce forum m’a à l’époque rappelé avoir changé du 50 carré au départ de son alternateur lorsqu’il l’a passé de 50A à 135A, avec un résultat très positif.

    Est-il possible que l’odeur de brulé (ozone ?) dans ta cale batterie soit liée à un contact trop résisitif (cosse mal serrée, dessertie) qui aurait chauffé et « brulé »

    Tu peux aussi traquer les résistances abusives en promenant un multimètre (sur voltmètre CC et calibre le plus faible) entre l’amont et l’aval de toute partie du raccordement (borne de batterie, cosse, 50 carré, ...) pendant qu’un comparse tente de manœuvrer le guindeau/propulseur, moteur en régime élevé tant qu’à faire. Les valeurs lues ne devraient pas dépasser 100 mV (environ) et la somme de ces valeurs ne devrait pas atteindre les 3 - 4 V que tu constates.

    Répondre à ce message

    • Bonjour,

      Merci de ta réponse, et de ces pistes que je vais explorer demain

      L’ideal pour moi serait d’avoir le schéma électrique de mon bateau, mais BENETEAU refuse de communiquer sur le sujet
      Un bateau... même de 40 pieds... c’est pas gros, et il y a des cables partout...!
      Sans schémas ça fait un peu « fouilli » et dur dur de savoir où commencer (sauf à avoir un coup de bol !)

      J’ai mis de la bombe à contact sur tous les contacts apparent... vérifié toutes les fixations visibles (il y en avait une de desserrée mais ça n’a rien changé)

      Une précision :

      j’ai la version proprio, donc 2 cabines

      - mes 2 batteries Optima sont dans la cabine avant, sous le lit ; il y a à cet endroit un coupe circuit rouge et un noir
      - mes 2 batteries au gel (servitudes) sont dans la cabines arrière, avec 1 coupe circuit noir et 2 rouges... + 1 disjoncteur pour le winch elec et 1 pour le guindeau
      la batterie moteur est sous la descente, dans le compartiment moteur

      Un copain m’a dit que chez BENETEAU les coupes circuit seraient un peu faible, et serviraient parfois aussi de « fusible »
      Demain je vais donc en priorité les vérifier...

      frederic

      Répondre à ce message

      • 22 août 2013 12:57, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        J’ai mis de la bombe à contact sur tous les contacts apparent

        J’avais trouvé ça insuffisant. J’avais déposé toutes les cosses de leur bornier et ensuite décapage mécanique et chimique des cosses et borniers, y compris les faces cachés en temps normal. Et les « vernis » d’oxyde s’étaient accumulé là et en m’en débarrassant (de ces « vernis » j’ai résolu mon problème.

        Pour info, même tes batteries à l’avant et leurs câbles courts peuvent être touchées par le problème du vieillissement des cables (pas les cosses, les câbles) comme me l’avait rapporté l’intervenant que j’évoque, même pour des câbles courts.

        Répondre à ce message

      • 22 août 2013 13:02, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        Un bateau... même de 40 pieds... c’est pas gros, et il y a des cables partout... !
        Sans schémas ça fait un peu « fouilli » et dur dur de savoir où commencer (sauf à avoir un coup de bol !)

        Sur un bateau ancien on parle plutôt de spaghetti que de fouilli mais une fois le plan relevé (compter 10 à 15 jours dans les fonds, si !) on acquière une connaissance tellement intime qu’au moindre problème on peut imaginer le parcours de l’électron ;-)
        Sans blaguer, un schéma précis du circuit électrique de son propre bateau (conforme à la réalité, bien sur) me parait indispensable, presque une condition sine qua non pour qu’il flotte ...
        Je ne saurai trop t’engager à te lancer dans son élaboration.

        Répondre à ce message

  • Puis le winch électrique a été poussif 1 ou 2X, avant de s’arrêter définitivement... !
    S’en est suivit une odeur de brûlé près des batteries de servitude, qui nous a poussé à stopper le moteur...

    Il n’y a jamais de fumée sans feu, quelque chose a grillé et si le winch n’est plus alimenté, il devrait être facile de trouver quoi !

    J’ai 2 batteries au gel pour les servitudes, de mai 2012 ; en mesure directes, elles affichent une tension de 13,4V chacune
    J’ai 2 batteries dédiées à mon propulseur (Optima), de mai 2013 ; en mesure directes, elles affichent une tension de 13,4V chacune
    J’ai 1 batterie , d’origine (03/2009), pour le moteur ; en mesure directe, elle affiche une tension de 13,4V
    Sur mon tableau de contrôle général, j’ai une tension visible de 13,3 - 13,4V (chargeur de quai éteint)

    Sauf si le chargeur a été stoppé quelques minutes auparavant, ces tensions me semblent plutôt improbables... ! Ou alors l’instrument de mesure est faux.

    Lorsque je mets en route mon moteur, mon compteur de chaine digital m’indique une charge variable de 9,9V à 11V, moteur accéléré ou pas (alors qu’au tableau général j’ai 13,3V...)

    Où est mesurée la tension du compteur de chaîne, sur la servitude ou sur le guindeau ?

    Moteur en marche, la tension au tableau devrait être supérieure à 14 volts, 13,3 volts, ce n’est même pas une tension de floating.

    En bref, il faut en priorité se procurer un multimètre précis, ou mieux une pince ampèremétrique pour courant continu, et on pourra discuter de la méthode de dépistage de la ou des pannes.

    Pour l’anecdote, le dernier bateau où j’ai vu autant de pannes cumulées avait tout simplement toutes ses batteries déchargées, les systèmes de charge étant HS : alternateur grillé, et chargeur ne dépassant pas 13,5 volts...

    _/)

    Répondre à ce message

  • Re-bonjour Tilikum et YvesD,

    En réponse à vos contributions - dont je vous remercie -, je vous précise bien que je suis totalement novice et inexpérimenté en probs électriques...
    Ce qui me pousse à agir seul, c’est, dans l’ordre :
    1- la volonté de « connaitre » mon bateau, pour me l’approprier et savoir me débrouiller seul en cas d’avarie le jour où je suis en mer, loin de tout (question de sécurité)
    2- question d’argent : BENETEAU me prend 110€ de frais de déplacement (magasin situé à 5kms de mon bateau...) + 70 € HT de l’heure + les pièces
    Je suis conscient que tout à un coût, mais j’ai souvent l’impression que plaisance rime avec pigeon à plumer, et ça m’énerve...
    3- S’il y a des réparateurs très compétents en nautisme, il y a aussi pas mal de « bricolos » qui surestiment leur valeur via des factures très salées eu-égards aux résultats (pour mon probs spécifique, j’ai déjà versé 400€ à quelqu’un qui m’a été recommandé... pour rien !!)
    4- l’envie de re-naviguer au plus tôt (saison pas finie !), une fois ce problème résolu
    Si seulement je connaissais quelqu’un de fiable et raisonnable près de chez moi ! ...

    Concernant le fait de réaliser un schéma détaillé de mon installation (@ yvesD)
    C’est sûrement l’idéal, mais, comme tous les actifs de mon age (j’ai 44a) je bosse un max, et n’ai qu’un ou 2 jours de libre par semaine...
    15j pour relever l’existant = 15 semaines.... + résolution du problème... ce qui veut dire que je ferai ma prochaine nav à/c de janvier 2014 = impossible !!!!

    @tilikum

    je crois aussi que quelque chose a brulé ; mais les fusibles ont l’air bon... au relais du winch arrive bien 13V... comment chercher ailleurs pour un novice ? (c’est un copain de passage qui m’a testé en direct le guindeau et le prop... pour le winch il était tard, on a pas démonté les protections par manque de temps (il n’était pas passé pour ça...)

    Concernant mes mesures je les reprendrai, mais effectivement j’avais stoppé le chargeur peu de temps avant... (moins de 10 min)
    pour la mesure affichée, celle-ci a été prise en lecture visuelle directe sur l’écran à LED du compteur de chaine
    A noter qu’en relevant l’ancre (guindeau poussif) cet écran s’allumait/ s’éteignait (défaut d’alimentation)
    Moteur en marche relevé lu = relevé affiché sur le même écran
    Concernant mon chargeur je ne le crois pas HS (?) ; j’ai 2 panneaux solaires sur un portique (2X90W) et si je ne les couvre pas, bateau à quai chargeur branché ma tension affichée monte parfois à 14,8V ce qui déclenche une alarme sonore au panneau d’affichage...
    Sinon il charge à 14,2V en moyenne
    Quand à mon testeur, c’est un multimètre digital neuf, acheté pour l’occasion... (j’en avais pas)
    une idée me vient à vous lire : ce WE je mesurerai le voltage fourni moteur tournant en direct sur l’alternateur
    Une question : comment tester un coupe circuit et en déduire s’il est bon, ou pas ?
    Merci d’avance
    frederic

    Répondre à ce message

  • Bonjour à tous

    Un petit retour suite à mes problèmes électriques : ce WE, aidé d’un (super) copain, nous avons plongé dans les « entrailles » de Bibar II, à la recherche de la panne maudite....
    Il semblerait que nous en soyons venu à bout !
    En fait, le problème venait de mes interrupteurs différentiels du guindeau, et du winch, situés près des coupes circuits
    Ceux montés d’origine par Beneteau semblent être de piètre qualités ; ils étaient HS
    Nous les avons remplacés par mieux, tout remarche, c’est le top !!
    Coût (des pièces) : 2X93€....
    Encore merci de vos contributions, et de votre aide
    Frédéric

    Répondre à ce message

    • En fait, le problème venait de mes interrupteurs différentiels du guindeau, et du winch, situés près des coupes circuits

      « interrupteurs différentiels »... je ne pense pas, ils seraient obligatoirement bipolaires (deux bornes en entrée et deux en sortie) alors que je suppose une seule borne en entrée et une en sortie ? Donc du standard « plaisance », soit des disjoncteurs thermiques ou au mieux magnéto-thermiques... ;-)

      Plus sérieusement... c’est donc dépanné, mais pas forcément réparé ! J’explique :

      • Un moteur électrique est toujours donné pour une puissance en watts, une intensité en ampères et une tension en volts.
      • Exemple : un moteur de guindeau de 1000 watts va absorber sous 12 volts un peu plus de 80 A en charge.
      • Le même moteur de 1000 watts, qui tournerait sous 10 volts va absorber 100 A avec la même charge.... = surcharge !

      Autrement dit, plus la tension chute, plus l’intensité augmente, et plus l’intensité augmente, pire est la chute de tension !

      En pratique, si le câblage et/ou les coupes circuits sont « fatigués » et génèrent une chute de tension trop importante, des disjoncteurs neufs vont en effet permettre le fonctionnement des moteurs du guindeau et du winch, mais avec le même effet pervers que le dopage... jusqu’à ce que mort s’ensuive !

      Toujours en pratique, vérifier la tension de fonctionnement et l’intensité absorbée en charge des moteurs.. histoire d’être serein pour l’avenir ! ;-)

      _/)

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales