image
image
image

Votre IP : 35.172.217.40
Dernier ajout : 6 décembre
Visiteurs connectés : 12

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Le confort à bord -forum- > Encore un problème de frigo

Rubrique : Le confort à bord -forum-

__________________________________________________________________________________________________________________

Encore un problème de frigoVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Juin 2012, (màj Juin 2012) par : Maidoforlock  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Bonjour,

Je viens de m’inscrire sur ce forum sur les conseils de mon ami Peio (Pierre Aubineau).

Je navigue sur un bateau âgé de plus de 60 ans mais mon installation frigorifique est récente. Elle est basée sur 2 groupes : un BD 35 qui alimente un frigo classique, un BD 50 qui alimente un congélateur. Les 2 groupes sont vieux d’un an. Ils sont refroidis tous les 2 par sabots sous la coque.

Depuis hier le BD 50 ne tourne qu’une minute, s’arrête puis redémarre à nouveau pour une minute, etc. La cloche du groupe reste froide mais les tuyaux de sortie sont très chauds (on ne laisse pas la main dessus). Le tuyau de retour est froid mais sans givre. L’électronique semble aussi anormalement chaude (en tous cas beaucoup plus chaude que celle du BD "( qui, lui, fonctionne normalement).

Si quelqu’un a une idée sur cette panne (en particulier Tilikum dont je viens de lire les articles)....

Alain

P.S. j’ai changé le thermostat : idem !

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

51 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 16 juin 2012 17:55, par tilikum écrire     UP

    Bonjour,

    Je trouve étrange que les tuyauteries du condenseur soient chaudes et pas le compresseur...

    Le problème de ces groupes refroidis par la plaque sous coque, (outre celui du refroidissement insuffisant en eaux chaudes) est une erreur de conception : le filtre déshydrateur est installé sur l’aspiration du compresseur au lieu d’être où il devrait être, à la sortie du condenseur, formant ainsi un piège à huile !

    On en a parlé ici il y a quelques semaines...

    Ou alors il y a un problème d’alimentation électrique, décrit , mais je n’y crois pas trop...

    Le tuyau de retour est froid mais sans givre

    S’il y a habituellement du givre sur la tuyauterie de retour, c’est qu’il y a trop de fluide réfrigérant = surcharge !

    Quelle est l’intensité absorbée lorsque le compresseur tourne ?

    _/)

    Répondre à ce message

    • Merci pour cette réponse rapide !!!

      J’ai eu l’idée d’intervertir les sabots de refroidissement de BD 35 et du BD 50 pour voir si la panne ne pourrait pas provenir d’une obstruction des canalisation du dit sabot (ainsi que le proposait un frigoriste local — je suis dans une petite île grecque). C’est pire : maintenant le BD 50 ne tourne plus que quelques secondes avant de s’arrêter.
      Reste à voir le filtre qui est effectivement placé juste avant l’entrée du groupe (mais c’est la même chose pour le BD 35 qui, lui, fonctionne très bien). L’ennui c’est que nous sommes samedi soir et que j’ai deux agneaux et du poisson dans ce p**** de congélo ! Pas de pro avant lundi et ils n’ont pas ce modèle de filtre disponible (faut commander à Athènes).

      Répondre à ce message

      • 16 juin 2012 22:31, par tilikum écrire     UP     Ce message répond à ...

        ...BD 35 et du BD 50 pour voir si la panne ne pourrait pas provenir d’une obstruction des canalisation du dit sabot...

        Ouille... ce n’était pas vraiment une bonne idée :

        • Les deux groupes n’ont certainement pas la même quantité du fluide.
        • Suivant la température les pressions peuvent être très différentes.
        • Même s’il n’y a pas eu de fuite lors déconnexion/reconnexion, les charges sont probablement faussées...

        ils n’ont pas ce modèle de filtre disponible (faut commander à Athènes).

        Étonnant : ce type de filtre équipe n’importe quel frigo domestique ! On peut très bien en utiliser un légèrement plus petit ou jusqu’à trois fois plus gros sans inconvénient... :-/

        _/)

        Répondre à ce message

        • 17 juin 2012 09:52, par Peio écrire     UP     Ce message répond à ...

          Bonjour,

          Je réponds à la place d’Alain qui a des pb de connexion Internet, ce matin.

          Hier soir, il a rebranché le BD 35 sur son sabot originel, puis il l’a déconnecté de l’évaporateur du frigo et raccordé à l’évaporateur du congélateur. Après bien des soucis (parmi lesquels une grosse fuite due à un torique cassé), ça a l’air de fonctionner et le congélateur semble rester froid ce matin. Donc l’objectif principal de sauver ses 15 kg d’agneau, ses poulpes et ses poissons semble atteint. Il faut dire qu’il dispose de tout le matériel nécessaire (manifold, joints, petite bouteille de gaz...).
          La seule question (que je me pose) c’est que le BD 35 tourne sans arrêt. Peut-il supporter ça plus de 48h d’affilée ?

          Lui se pose d’autres questions :

          1) Comment savoir si le BD 50 ne manque pas d’huile ?

          2) Si on peut le savoir et si c’est le cas, comment remettre de l’huile et en quelle quantité ?

          3) Pourquoi l’électronique du BD 50 était beaucoup plus chaude que celle du BD 35 lorsque le premier tournait par intermittence sur des durées ne dépassant pas la minute ? Est-ce normal ? (les ailettes du radiateur de la carte étaient presque brûlantes)

          4) Si ce filtre est mal placé, y a-t-il moyen de braser un filtre neuf à un meilleur endroit avec ce système de refroidissement ? A ce sujet, il a une grande longueur de tuyaux lovés conduisant à— et venant du— sabot. Il me dit que KOK lui a spécifié de ne surtout pas raccourcir ces tuyaux. Y a-t-il une raison majeure pour ne pas les couper, par exemple pour y insérer le filtre plus près du sabot ?

          Il dispose de tout ce qu’il faut pour faire des brasures à l’argent et, en raison de son ancien métier, il sait très bien faire ça. Compte-tenu de tout ceci, quelle est la meilleure solution pour qu’il répare son groupe de façon (plus ou moins) définitive et pour ne pas avoir le même problème dans un an ou deux ?

          Grand merci pur l’aide, en tous cas.

          Peio

          Répondre à ce message

  • 17 juin 2012 13:36, par tilikum écrire     UP

    On en a parlé ici il y a quelques semaines...

    Et la précision est Le nouveau filtre déshydrateur doit être installé classiquement à la sortie du condenseur juste avant le raccord rapide, ou tant qu’à faire deux brasures de préférence sur la tubulure de l’entrée de l’évaporateur (le plus petit tube).

    Très important : positionner le filtre déshydrateur verticalement ou incliné de maximum 45°, l’entrée en haut et la sortie en bas.

    Ne pas toucher aux niveaux d’huile.

    Bien séparer les tubes du condenseur, afin que le retour ne soit pas réchauffé par l’aller...

    Impérativement tirer au vide l’installation avant de recharger.

    Surveiller l’intensité absorbée, à plus ou moins10% près :

    • Pour le BD35F, maximum 6 A en début de cycle, 4 A à -10°C, 3 A à -25°C (0 bars)
    • Pour le BD50F, maximum 7 A en début de cycle, 5 A à -10°C, 4 A à -25°C (0 bars)

    Bien réglés ces compresseurs peuvent tourner 24/24 à longueur d’année, et en pratique il est bon de régler la vitesse au minimum nécessaire pour obtenir et maintenir la température souhaitée, ce qui aura deux effets :

    • Moins de démarrages qui absorbent beaucoup d’énergie,
    • Meilleur rendement car le système est moins chaud

    C’est expliqué ici :Réglages BD35/50/80F

    La tubulure de retour au compresseur ne doit pas givrer !

    La fiche technique du BD35F et celle du BD50F

    _/)

    Répondre à ce message

    • Bonjour,

      Merci pour ces renseignements très détaillés.

      J’ai le condenseur à air d’origine du BD 50. Je vais donc le placer en série du sabot sous la coque.
      Que pensez-vous de remettre le filtre déshydrateur là où il était à l’origine, c’est à dire sur ce condenseur à air (comme sur l’une des photos que vous publiez dans un autre fil) ?

      Alain

      Répondre à ce message

      • Re-bonjour,

        Un doute affreux nous étreint, Peio et moi. Sur les photos de chez KOK marine ici : http://frigoboat.pagesperso-orange.... le filtre/décanteur est placé sur le tuyau qui part du haut du compresseur et aboutit à un raccord mâle (circuit basse pression ?). Sur la page suivante toujours chez KOK, le schéma : http://frigoboat.pagesperso-orange.... montre (peu clairement il est vrai) un filtre placé sur le tuyau qui part du bas du compresseur et qui aboutit sur un raccord femelle.

        Sur mon bateau, le filtre est effectivement monté sur le tuyau bas et aboutit à un raccord femelle. Est-ce le bon montage, même si ce n’est pas le meilleur ?

        Alain

        Répondre à ce message

      • 17 juin 2012 17:46, par tilikum écrire     UP     Ce message répond à ...

        Bonjour Alain,

        J’ai le condenseur à air d’origine du BD 50. Je vais donc le placer en série du sabot sous la coque

        Très bonne idée : lorsque l’eau est chaude le rendement sera bien amélioré, avec une consommation moindre.

        Que pensez-vous de remettre le filtre déshydrateur là où il était à l’origine, c’est à dire sur ce condenseur à air

        Pour que ça fonctionne correctement, il faut :

        • Installer le condenseur à air entre la sortie compresseur et le condenseur « sabot ».
        • Installer le nouveau déshydrateur à la sortie du condenseur « sabot »...
        • Ou mieux, à l’entrée de l’évaporateur. Le but d’un filtre est de filtrer les impuretés qui pourraient boucher le tube capillaire (débris de brasure, calamine de cuivre produite par la brasure, poussière...).
        • Impérativement virer le filtre déshydrateur installé sur l’aspiration du compresseur.

        On récapitule : compresseur -> condenseur à air -> condenseur « sabot » -> déshydrateur -> évaporateur -> compresseur.

        Toujours garder à l’esprit que le fluide réfrigérant est à l’état liquide à la sortie du condenseur, et comme tous les liquides dont l’huile qui circule avec, ont une tendance naturelle à suivre la loi de la gravité : du haut vers le bas, d’où l’importance de la position si possible verticale du déshydrateur.

        C’est bien le problème de ces groupes « K » : en plus du fait que le déshydrateur est installé au mauvais endroit, il est monté à l’envers et toujours plein d’huile !

        Bonnes brasures...

        _/)

        Répondre à ce message

        • 17 juin 2012 17:53, par Pil-Poil écrire     UP     Ce message répond à ...

          J’ai vérifié sur mon vieux compresseur d’il y a 24 ans et sur le nouveau d’il y a 5 ans : le déshydrateur est monté vertical et en sortie du condenseur à circulation d’eau dans mon cas.

          Voir l’image.

          JPEG

          Répondre à ce message

          • 17 juin 2012 18:45, par tilikum écrire     UP     Ce message répond à ...

            C’est bien ce qui est consternant et incompréhensible : ce fabricant propose des groupes refroidis eau et à air de très bonne qualité où les déshydrateurs sont bien montés dans les règles de l’art, et ils ont ce modèle « K » où tout est faux ! :’-(

            Personne au monde, même pas les Chinois ne font cette erreur... ! :-/

            J’envoie beaucoup de clients trop loin de chez moi chez KOK, leurs produits sont bien finis, les évaporateurs d’une grande qualité, mais je les prévient de deux choses :

            Éviter les modèles « K » et les évaporateurs équipés de détendeurs à la place de la détente par capillaire.

            _/)

            Répondre à ce message

            • 17 juin 2012 19:58, par Peio écrire     UP     Ce message répond à ...

              Bonsoir (pour nous) à tous,

              Question pour Tilikum :

              Comment sait-on si un évaporateur est équipé d’un détendeur ou d’un capillaire ?

              Je pose la question car je compte commander demain un groupe W 50 pour remplacer mon vieux CLD marine (qui fonctionne toujours avec un mélange gazeux infernal) mais dans lequel je n’ai plus une totale confiance. Ce groupe serait relié à un évaporateur B 200 Danfoss. Est-ce valable ?

              Pour alain, le frigoriste local vient demain mais nous avons une base de discussion solide avec lui grâce à vous.

              Grand merci, à nouveau.

              Peio

              Répondre à ce message

              • 18 juin 2012 19:43, par tilikum écrire     UP     Ce message répond à ...

                Oups... je n’avais pas vu passer la question...

                Comment sait-on si un évaporateur est équipé d’un détendeur ou d’un capillaire ?

                Il suffit de poser la question au fournisseur !

                A priori, le modèle 200B de Veco (et non pas de Danfoss qui ne fabrique pas d’évaporateurs) semble d’après la photo être équipé d’une détente par capillaire...

                C’est le modèle qui est installé dans les congélos des Super Maramu d’Amel.

                A gauche de la photo, il y a un truc qui ressemble à un déshydrateur mais ce n’en est pas un : il s’agit d’une capacité tampon qui ne sert pas à grand chose mais ne fait pas de mal (c’est vide).

                _/)

                JPEG

                Répondre à ce message

  • 18 juin 2012 17:11, par Peio écrire     UP

    Bonjour,

    Je reviens à l’instant d’une petite visite à mon ami Alain sur son bateau Maid of Orlock.

    Il est en train de remonter son BD 50 K défaillant et je pense qu’il est en train de faire une bêtise.
    En fait, il a découpé à la disqueuse son vieux filtre déshydrateur pour voir ce qu’il avait dans le ventre et il a constaté que c’était simplement des petites billes de silicagel. Le frigoriste local lui a fourni un filtre neuf avec une entrée et une sortie différenciées par des diamètres différents de tuyaux à braser (si j’ai compris, un tube de gros diamètre à l’entrée, un tube de diamètre plus fin en sortie).
    Mais en secouant le tube, il a vu que des biles de silicagel pouvaient en sortir par le côté « sortie » et non par le côté « entrée » (tube de gros diamètre) où elles sont emprisonnées par un petit grillage (je n’ai pas pu voir ce qu’il en est réellement).
    Il s’est donc effrayé de ce que des billes puissent sortir du déshydrateur poussées par le flux de gaz et a décidé de le monter verticalement, mais la tête en bas. De cette façon, dit-il, elles ne pourront pas partir vers l’évaporateur et risquer de boucher le capillaire. Je pense quant à moi que c’est une erreur, que le flux de gaz dans ce déshydrateur de très gros diamètre relativement aux autres canalisations doit être très lent et en tous cas largement insuffisant pour pousser les billes vers le haut et que c’est pour ça qu’il faut le monter verticalement grille d’arrêt en bas (pour empêcher les billes d’en sortir par gravité).

    Est-ce que j’ai raison et fait-il une erreur en montant ce filtre « upside down » ?

    Peio

    Répondre à ce message

  • 18 juin 2012 20:07, par Maidoforlock écrire     UP  image

    Bon, je suis sur Maid of Orlock et mon ami Alain est au désespoir. Il a tout remonté et c’est pareil (voire pire). Le BD 50 démarre 10 secondes et s’arrête pour une période plus ou moins longue (plusieurs minutes en général) puis rédémarre pour 5 à 10 sec etc.. Chez KOK le patron lui a dit au téléphone que c’était « l’électronique qui avait subi une surtension ». Alain a donc fait l’essai d’intervertir les boîtiers du BD 35 et du BD 50 (devant moi). C’est pareil.

    Reste quoi ? Le compresseur naze ? Il a à peine plus d’un an d’âge, d’après Alain...!

    A moi, ça me donne l’impression qu’il y a quelque chose qui coince dans le compresseur dès qu’il démarre et qu’il se met en sécurité.

    Penses-tu que ce soit ça et que ça veuille dire changer le compresseur ?

    Peio

    Répondre à ce message

    • 18 juin 2012 20:14, par tilikum écrire     UP     Ce message répond à ...

      Je n’ai toujours pas la réponse à ma question du début : quelle est l’intensité absorbée ?

      _/)

      Répondre à ce message

    • 18 juin 2012 21:13, par tilikum écrire     UP     Ce message répond à ...

      Reste quoi ? Le compresseur naze ? Il a à peine plus d’un an d’âge, d’après Alain... !

      • Avec ce genre de refroidissement, en eaux chaudes j’en ai déjà vu qui ont cassé en quelques mois...

      A moi, ça me donne l’impression qu’il y a quelque chose qui coince dans le compresseur dès qu’il démarre et qu’il se met en sécurité.

      • C’est possible mais pas sûr : il peut s’agir d’un simple problème d’alimentation électrique. Quel est le code d’erreur ?

      Penses-tu que ce soit ça et que ça veuille dire changer le compresseur ?

      • Aucune idée, mais si je pose des questions précises auxquelles on ne me répond pas, je ne sais pas diagnostiquer.
      • En pratique, on me demande comment faire, je ne peux que suggérer des solutions éprouvées.
      • Ma question : est-ce que ma procédure suggérée a été respectée ou non ?
      • Je ne peux pas faire mieux, n’étant pas magicien !

      _/)

      Répondre à ce message

      • Ouais, désolé.

        Si ça avait été mon bateau et mon frigo je n’aurais pas procédé comme ça...

        Mais Alain est un fonceur qui ne te laisse pas le temps de réfléchir, d’interroger et de tester les réponses.
        J’essaye de l’aider comme je peux (en particulier en venant sur ce forum où je l’ai inscrit presque de force) mais il a actuellement une accumulation de problèmes avec du matériel presque neuf. Hier par exemple son Yamaha 6CV quasi-neuf a refusé de démarrer après qu’il soit venu à mon bateau me voir avec ce moteur qui marchait parfaitement.

        Cette accumulation d’emmerdements le déprime un peu beaucoup et je reste avec lui en essayant de l’aider comme je peux et de lui remonter le moral. Mais là le coup de BD 50, c’est le coup de trop... Là il pense à prendre l’avion pour Athènes aller-retour pour acheter un nouveau compresseur, c’est dire

        Voili-voilou, je suis désolé que les choses ne se fassent pas à mon idée non plus.

        A demain et encore merci pour ta patience.

        Peio

        Répondre à ce message

        • 25 juin 2012 10:00, par Peio écrire     UP     Ce message répond à ...

          Bonjour à tous et à Fred en particulier,

          problèmes résolu pour Alain qui a monté son nouveau BD 50 en suivant les conseils de Tilikum (emplacement du filtre, réinstallation du radiateur etc.). Pour la petite histoire, il a découvert à l’occasion qu’il avait une connexion foireuse au tableau électrique. Très probablement, sa panne initiale venait de là et il a fusillé son ancien BD 50 en lui injectant du gaz n’importe comment (de fait, il est maintenant HS, faisant klong-klong quand on le secoue).
          C’est donc une panne dont il faut se méfier. Apparemment, le compresseur peut démarrer puis il s’arrête au bout de quelques secondes parce qu’il n’a pas l’ampérage/voltage nécessaire du fait de cette connexion défectueuse. Mais lorsqu’on mesure ensuite le voltage sur le compresseur à l’arrêt, on retrouve 13,6V et on ne se méfie pas...

          Quant à moi, j’ai posé mon vieux CLD marine sur le quai où il a immédiatement trouvé preneur. J’ai monté le W 50 F refroidi à l’eau de mer qui tourne à merveille (j’ai pu boire mon premier apéro avec glaçons hier :-) ) A ce sujet, j’ai apporté quelques modifications de mon cru au montage préconisé par Fred et ça a l’air efficace. Je vais en dire quelques mots dans son article initial concernant ce groupe particulier.

          Peio
          Haize Egoa

          Répondre à ce message

          • 25 juin 2012 12:55, par tilikum écrire     UP     Ce message répond à ...

            Pour la petite histoire, il a découvert à l’occasion qu’il avait une connexion foireuse au tableau électrique. Très probablement, sa panne initiale venait de là...

            Dommage de ne pas avoir lu le lien donné dans le premier post : diagnostic où il est décrit comment installer une led de contrôle et d’en interpréter les codes... :-/

            Lorsque un compresseur s’arrête anormalement, ce n’est jamais dû à un manque de fluide. Au contraire, s’il en manque, le compresseur ne s’arrête plus !

            Pour le « klong-klong » lorsqu’un compresseur est secoué, c’est normal et pareil pour le neuf : il est en fait posé dans la carcasse sur quatre ressorts très souples, et la course latérale est limitée par des butoirs en plastique. Quelques photos sont disponibles ici

            _/)

            JPEG

            Répondre à ce message

  • 3 octobre 2012 12:20, par oskarma écrire     UP  image

    Bonjour à tous,

    J’ai acheté un Super Daimio l’année dernière, bateau de 1977 qui n’avait pas touché l’eau depuis au moins 3 ans. A l’intérieur de celui-ci, est un petit réfrigérateur auquel je n’avais pas eu le temps de m’intéresser. Je n’ai pas de factures, donc je ne connais pas sa date d’installation, ni la dernière fois qu’il a fonctionné.
    Maintenant que je vis au port, branché au quai, le moment est venu de me pencher sur le problème :

    Il ne refroidit pas assez. Lors du démarrage, le ventilateur se met en marche, le compresseur se met à vibrer (j’imagine donc qu’il fonctionne), et le tout fonctionne toute la nuit sans jamais ne s’arrêter. Au petit matin, l’évaporateur est seulement frais et un peu humide.
    Sur le boîtier du thermostat à l’intérieur du frigo, il y a marqué « ICEMASTER - Refrigeration an Bord - Made In Germany ». Sur le compresseur, il y a marqué « BD 2,5 102Z3012 - 12VDC - 280cm3 Oil ». J’ai cru comprendre que c’était un Danfoss.
    Il fonctionne donc en 12V et est refroidi pas un ventilo.

    D’où peut venir le problème ? Manque d’huile ? De Gaz ? De liquide ? J’avoue que mon intérêt pour les frigos naît en même temps que ce problème m’est apparu.

    S’il faut des photos, dites le moi et j’en ferais !

    Merci de votre aide !

    Répondre à ce message

    • 3 octobre 2012 12:45, par tilikum écrire     UP     Ce message répond à ...

      Bonjour Oscar,

      Si le compresseur tourne et que l’évaporateur n’est qu’à peine frais au bout de plusieurs heures, c’est manifestement un manque de fluide réfrigérant.

      S’il y a manque de fluide, c’est qu’il y a une fuite qu’il faudra réparer avant de recharger.

      Le problème avec cette référence de compresseur BD2.5 est qu’il fonctionne au R12, interdit depuis bientôt 20 ans, même si on en trouve encore dans certains pays...

      Les compresseurs Danfoss qui ont suivi sont le BD2.5F, BD3.0F, BD35F, BD50F... et quelques autres qui fonctionnent au R134a, le fluide actuellement autorisé.

      Seul un frigoriste pourrait sauver ce compresseur avec un fluide autorisé, mais cela risque d’être plus onéreux qu’un groupe neuf...

      Voir le foutoir des réfrigérants :’-(

      _/)

      Répondre à ce message

      • 3 octobre 2012 12:59, par oskarma écrire     UP     Ce message répond à ...  image

        Merci pour la réponse rapide.
        Comment dois-je m’y prendre pour détécter la fuite ? L’évaporateur fais un peu d’eau, et je détecte de la condensation sur le tuyau froid qui va du condenseur à l’évaporateur (il n’y a d’ailleurs qu’un seul tuyau sur l’évaporateur, je pensais que c’était un circuit où le liquide arrive par un tuyau et resortait gazeux par un autre...). Le reste du groupe est sec. Un peu poussiéreux mais sec.

        - Est-ce que je cherche un liquide huileux ou un liquide transparent ?
        - Une fois que j’aurais repéré la fuite, il n’y aura plus qu’à installer un nouveau compresseur et le tour est joué ?

        Répondre à ce message

        • 3 octobre 2012 14:11, par tilikum écrire     UP     Ce message répond à ...

          Ce n’est pas si simple... un petit groupe frigorifique comme le tien doit contenir entre 60 et 80 grammes de fluide, et s’il en manque dix grammes ça ne fonctionne plus. S’il y en a 10 grammes de trop, ça ne fonctionne pas non plus, ou alors très mal et avec une grosse consommation électrique.

          S’il s’agit d’une micro-fuite, c’est très difficile à détecter, même avec un détecteur de fuite électronique très sensible, le mien est sensé « renifler » une fuite de 2 ou 3 grammes par an !

          Les sources de fuites classiques sont dans l’ordre des probabilités :

          • Les raccords rapides
          • La valve d’accès
          • L’évaporateur (corrosion)
          • Le condenseur (corrosion s’il est en ferraille)

          Pour le compresseur, c’est plutôt rare, vu que la carcasse est en tôle de 4 mm d’épaisseur... ça a le temps de rouiller un certain temps avant que ça perce ! :o)

          Vu le prix d’une intervention (réparation fuite, tirage au vide, remplacement filtre déshydrateur et charge d’un fluide de remplacement autorisé comme le R413) un groupe neuf complet avec son évaporateur sera toujours moins cher.

          _/)

          Répondre à ce message

  • 9 octobre 2012 14:54, par aurora écrire     UP  image

    Bonjour,

    Un petit coup de pouce me serait bien utile...
    J’ai achete un compresseur BD50 neuf il y a 2 mois. Installe, mise en marche il a parfaitement tourne pendant ces 2 derniers mois. Cette semaine j’ai arrete mon systeme pour un bon degivrage. Au reallumage le frigo a tourne 2 heures sans probleme puis s’est arrete. Desormais le compresseur cale immediatement a l’allumage... Et pourquoi donc ??...

    Quelqu’un aurait une idee ??

    Le module elect ?? Un blocage dans le circuit ?? Une relation avec le degivrage ??

    Merci pour votre aide
    Marc

    Répondre à ce message

    • 9 octobre 2012 15:40, par tilikum écrire     UP     Ce message répond à ...

      Bonjour Marc,

      L’expérience démontre que neuf fois sur dix il ne s’agit que d’un problème d’alimentation électrique, ce qui est décrit dans cet article

      Il y a une bonne chance que la solution s’y trouve... ! ;-)

      _/)

      Répondre à ce message

      • 16 octobre 2012 11:33, par aurora écrire     UP     Ce message répond à ...  image

        Merci pour ta reponse.

        Le probleme n’est pas resolu, voila ce que j’ai fait :

        J’ai mis la LED sur le boitier, elle m’a donne 3 clignotement donc ROTOR BLOQUE selon la doc.

        J’ai appele mon reparateur prefere qui a constate que les pressions etaient bien equilibrees de part et d’autre du compresseur. Qui a constate que le compresseur faisait mine de demarrer une demie seconde avant de se bloquer. Qui a constate que meme en connectant l’entree sur la sortie en shuntant le circuit de froid, le compresseur faisait la meme chose. Meme chose en shuntant le thermostat. Meme chose en shuntant le pressiostat.

        Derniere solution par elimination : Le module electronique est fatigue... Je l’ai demonte, il ne montre aucun signe de corrosion ou de composant grille.

        Comment faire pour savoir si le module est mort ou pas ?? (A part en mettre un neuf...!!)

        Merci pour votre aide.
        Marc

        Répondre à ce message

        • 16 octobre 2012 14:33, par tilikum écrire     UP     Ce message répond à ...

          J’ai mis la LED sur le boitier, elle m’a donne 3 clignotement donc ROTOR BLOQUE selon la doc.

          Ce code d’erreur peut faire suite à celui d’un seul clignotement pour le même défaut de tension trop basse.

          La pression qui génère l’erreur 3 clignotements rotor bloqué, c’est au dessus de 5 bars côté basse pression.

          Il n’est pas impossible que l’unité électronique soit défectueuse, c’est rare pour un groupe de seulement deux mois mais ça arrive... et le seul moyen de lever le doute est d’en essayer une autre.

          Mais j’insiste quand même sur ce paragraphe de l’article :

          Le code d’erreur le plus fréquent est celui d’un clignotement, qui indique une tension trop basse. Cette tension n’est pas celle de la batterie, mais celle aux bornes de l’unité électronique.

          Soyez attentif, même des professionnels se font avoir : au moindre mauvais contact, l’unité électronique va se mettre en sécurité, et il n’y a pas de temporisation. L’électricien amateur ou parfois professionnel, va appliquer les pointes de touche d’un voltmètre sur les bornes de l’unité électronique, pour vérifier la tension. C’est la bonne procédure.

          Mais la plupart des multimètres modernes sont à affichage digital, et il y a un temps de réponse pour l’affichage. Or dans le cas d’un contact défaillant, le compresseur va tenter de démarrer, l’unité électronique va se mettre en sécurité, et la LED clignoter sans que le voltmètre n’indique la moindre chute de tension. La mise en sécurité s’est produite en moins d’un dixième de seconde, et le multimètre n’a rien enregistré ! Sur certains multimètres à affichage analogique, l’aiguille est tellement bien amortie qu’on a le même problème …

          Il y a une parade toute simple pour savoir la vérité : brancher à la place, ou en parallèle, une ampoule de 12 volts 100 watts. Comme c’est une bête résistance sans sécurité électronique, on pourra enfin lire la vraie chute de tension, sur n’importe quel type de multimètre.

          Reste une possibilité encore plus rare mais déjà vue : que ce soit le compresseur lui-même qui soit défectueux... les compresseurs et les unités électroniques Danfoss (devenu Steco) sont fabriqués en Chine depuis 2009...

          Ceci dit, un compresseur de deux mois devrait être encore couvert par la garantie, quelle est la marque et le modèle du groupe frigorifique ?

          _/)

          Répondre à ce message

          • 17 octobre 2012 22:56, par Peio écrire     UP     Ce message répond à ...

            « les compresseurs et les unités électroniques Danfoss (devenu Steco) sont fabriqués en Chine depuis 2009... »

            Ca alors !

            Et pour ce qui est des petites pompes elles aussi chinoises, quelles conclusions ?
            Chez moi ça va...

            Là, je suis en phase de test de mon refroidisseur à base de radiateur de moto. Ca semble fonctionner aussi.

            Peio
            Haize Egoa

            Répondre à ce message

            • 18 octobre 2012 12:55, par tilikum écrire     UP     Ce message répond à ...

              Et pour ce qui est des petites pompes elles aussi chinoises, quelles conclusions ? Chez moi ça va...

              Il est encore un peu tôt pour valider une utilisation durable, mais pour l’instant elles fonctionnent toutes.

              J’en ai aussi placé comme pompes de gavage de dessalinisateur, et j’en ai installé une puissante (80 watts) pour le WC du bord, à la place de la Flojet 17 litres minutes... qui était très bruyante !

              _/)

              Répondre à ce message

          • 31 octobre 2012 11:54, par aurora écrire     UP     Ce message répond à ...  image

            Bonjour,
            un petit message histoire de donner un etat des lieux. J’ai change l’unite electronique et bien pas de chance, le probleme reste a l’identique. Nouvelle buse, shunt du presiostat, shunt du thermostat, controle des bobinages du compresseur... rien y a fait. Derniere hypothese le compresseur est mort, mais 2 mois seulement apres l’avoir achete, ca fait mal au c... Toujours 3 flash a la LED.

            Bref, je suis a l’instant ou je vous ecris au bord du bateau, les bras tenant mon groupe froid et tendus par dessus bord, seul une petite conscience ecologique m’empeche de transformer mon installation froid en un abri a poulpe...

            Merci encore pour vos conseils.
            Marc

            Répondre à ce message

            • 31 octobre 2012 14:24, par tilikum écrire     UP     Ce message répond à ...

              Nouvelle buse, shunt du presiostat, shunt du thermostat,

              Aïe ! Je commence à comprendre : l’évaporateur n’est pas équipé d’une détente par capillaire mais d’un détendeur ?

              Encore un fabricant (j’en connais deux) qui n’a pas lu Les instructions Danfoss qui recommandent en neuf langues de ne pas utiliser de détendeur !

              Problème connu, il suffit de le virer et d’installer une détente par capillaire, ou de remplacer l’évaporateur par un modèle conforme...

              _/)

              Répondre à ce message

              • 31 octobre 2012 19:08, par aurora écrire     UP     Ce message répond à ...  image

                Interessant. Je ne savais pas.
                Qu’est-ce que cela signifie en pratique ? Le détendeur a-t-il flingué mon compresseur ou bien le compresseur respire-t-il encore et peut-il encore fonctionner si je change le détendeur pour un système capillaire ??

                encore merci pour ton aide.
                Marc

                Répondre à ce message

                • 31 octobre 2012 20:09, par tilikum écrire     UP     Ce message répond à ...

                  Le détendeur a-t-il flingué mon compresseur ou bien le compresseur respire-t-il encore et peut-il encore fonctionner si...

                  Une détente par capillaire permet aux pressions de s’équilibrer en quelques minutes, ce qui n’est pas toujours le cas d’un détendeur qui peut rester « étanche » en dessous d’une certaine pression, interdisant ainsi l’équilibrage des pressions

                  Ce type de compresseur à bas couple de démarrage est incapable de redémarrer au dessus de 5 bars, d’où le code d’erreur « 3 ».

                  Pour s’assurer que le compresseur est encore « bon », il suffit d’en retirer une partie du fluide réfrigérant pour vérifier s’il démarre bien en l’absence de pression du côté HP.

                  Si le côté HP est muni d’une valve Schrader, cela permet de mesurer la pression à l’arrêt et de purger un peu de fluide pour tomber en dessous des fatidiques 5 bars.

                  S’il n’y a pas de valve, déconnecter le raccord rapide côté HP et purger un peu du côté sortie du condenseur.

                  En pratique, pour les groupes souffrant de ce problème on se contentait de virer un peu de fluide pour permettre le fonctionnement en sous-charge avec des performances bien sûr réduites, en attendant de remettre l’installation en conformité... on en a modifié des dizaines dans mon coin !

                  Ceux qui n’ont pas été modifiés ont parfois cassé à la longue...

                  _/)

                  P.S. A noter qu’en principe il est interdit de laisser volontairement fuir des fluides réfrigérants dans l’environnement... :-/

                  P.S. 2 Je suis justement en train de modifier un évaporateur en remplaçant le détendeur par un capillaire, je vais prendre des photos que je posterais demain...

                  JPEG

                  Répondre à ce message

      • 16 octobre 2012 12:14, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        neuf fois sur dix il ne s’agit que d’un problème d’alimentation électrique

        Et dans nos ambiances humides et salées une borne résistive est vite arrivée. Un voltmètre le plus proche possible du moteur renseigne bien, à vide on peut trouver 13V et constater que ça tombe à 8V dès que ça tente de démarrer.
        J’ai aussi eu le cas d’une borne à languette directement soudée sur un circuit imprimé (et non boulonné-soudé), par un fabriquant avec pignon sur rue. Au bout de 6 ans la languette état devenue baladeuse.

        Répondre à ce message

  • 19 mars 2014 09:10, par 30 daniel écrire     UP  image

    Le 18/03/2014 13:19, 30daniel@laposte.net a écrit :

    salut à tous et à Fred en particulier mon pb plus de froid et après inspection de l’engin le ventillo démarre bien, mais en mettant la main et un manche de tournevis sur le groupe il semble ne pas tourner batteries 13,2v à l’entrée du groupe deuxio ampèremètre sur l’alim conso 230miliampères confirmation à mon avis d’un groupe qui fait le mort bd 35F question y a t-il un fusible dans le boitier électronique sous qq forme que ce soit. et aurais tu un avis sur cette panne et quel serait pour ma petite technique l’operation à effectuer pour que ça remarche, ou dois-je faire une croix dessus
    Merci à toi
    Daniel

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales