image
image
image

Votre IP : 54.81.139.56
Dernier ajout : 24 novembre
Visiteurs connectés : 21

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Trucs et astuces > Les motorisations (brèves) > Desserrer un presse étoupe classique

Rubrique : Les motorisations (brèves)

__________________________________________________________________________________________________________________

Desserrer un presse étoupe classiqueVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Août 2011, (màj Août 2011) par : yoruk   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Desserrer un presse étoupe classique coincé


Ceci est un presse étoupe classique à étoupe… Beaucoup d’entre vous sont passé aux joints faciaux, joint à lèvres, joints modernes qui ne fuient pas…

Pas toujours faciles à aligner, pouvant poser problèmes à la remise à l’eau, pour peu qu’on ait oublié de chasser l’air, ou de débloquer le sel bêtement cristallisé à la mise au sec… Mais enfin, une fois réglés, ces petits problèmes, ce seraient de pures merveilles, plus une goutte d’eau… et on n’aurait même pas l’occasion de s’en pré occuper…
Heureux plaisanciers… malheureux utilisateurs… il vous manquera quelque chose de grandiose : la gestion de la tiédeur d’un presse étoupe à étoupe.

Le principe est simple et pratiquement aussi vieux que les lignes d’arbre :

  • Sur l’arbre, en sortie d’étambot : un manchon, durite souple et résistante
  • Fixé sur cette durite, un corps en métal recevant des tresses d’étoupe
  • Un refouloir mâle et femelle (mâle quand il s’insère à l’intérieur du corps du presse étoupe, mais femelle quand il s’emboite sur l’arbre…)
  • Le refouloir se serre sur le corps par deux écrous sur des vis fixées sur le corps…

Quand toute cette machinerie est en place, bien ajustée, vous pouvez régler la tension. Il faut :

  • Que de l’eau de mer lubrifie et refroidisse l’étoupe
    • Trop serré, çà ne fuira pas, mais l’’étoupe chauffera et endommagera l’arbre
    • Pas assez serré, le presse étoupe fuira et vous aurez à assécher régulièrement vos fonds
    • En fait, le bon réglage, permettra le passage d’une goutte d’eau toutes les 20 secondes à chaud, en tournant, et ne laissera rien passer à froid à l’arrêt.
  • C’est le bon réglage en principe. En fait c’est une question d’habitude : le corps de la bête devra rester tiède à la main, tolérant un léger suintement. (aucune connotation sexuelle bien entendu)
Maintenant, et çà n’arrive pas qu’aux autres, de perfides éléments extérieurs peuvent perturber ce bel ordonnancement. Ce qui m’est arrivé il y a peu ayant pris un bout flottant autour de mon hélice, en marche arrière. Bien serré autour de l’arbre, ce qui a sevré mon presse étoupe de la douce humidité à laquelle il était habitué.
Il a fallu desserrer le refouloir, pour donner du jeu l’étoupe, et regagner en humidité… Et là ce fut un rude combat, d’autant plus qu’il a l’âge du bateau, et que le sel cristallisé sur le corps, ne facilitait pas le desserrage.
Une solution pour éviter ce désagrément, est de prévoir deux écrous sur les vis, en amont des brides, qui permettront un desserrage en douceur… Comme sur la photo.

 

Maintenant, puisque que l’on peut faire des commentaires sur les brèves… On peut aussi en profiter, pour changer les tresses. Çà se fait très bien sur l’eau… J’attends des réactions…

Michel, Laorana, aout 2011.

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

4 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 18 août 2011 22:00, par DOUG LE écrire     UP  image

    Bonsoir,

    pour desserrer un presse étoupe bloqué, la clef à griffe est souvent inefficace et on a l’impression qu’on va tout crever.
    Il suffit le plus souvent de frapper d’un coup sec l’angle de l’écrou avec une massette par l’intermédiaire d’un jet en bronze pour le débloquer sans effort et sans risque ...

    Répondre à ce message

    • 19 août 2011 03:24, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Bonjour
      Tout dépend des facilités d’accès au corps du presse étoupe. Pour le Voyage 12.50, l’accès est très difficile, et les droitiers doivent travailler en contre main, sans recul.
      D’où cette idée d’un écrou intercalé, et travaillant régulièrement, et en douceur…
      Cordialement
      Michel

      Répondre à ce message

      • Bonjour
        on peut aussi préciser qu’en cas d’urgence à flot, il suffit d’enlever avec un crochet les 2 premiers tours de tresse et de les changer en laissant le vieux 3ème en place qui va permettre de faire l’opération quasiment au sec
        une petite astuce de montage : aplatir légèrement la tresse pour faciliter le montage et faire un serrage + en douceur
        Cordialement

        Répondre à ce message

        • 19 août 2011 09:59, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

          Merci jp ((ex jp) mais toujours jp)
          C’est ce qui me faisait dire que çà se change très bien sur l’eau. Faut juste de la méthode, de l’organisation et du sang froid.
          • Avant toute chose, découper les anneaux de tresse suivant la méthode indiquée par France hélice, dont le plan joint, est extrait : ->http://www.francehelices.fr/tresse-... ]
          • Si vous adoptez l’excellente préconisation de jp (ex jp), en aplatissant un peu la tresse, il faut le faire avant de découper vos anneaux. La parfaite longueur des anneaux, leur croisement à 90°, et la facilité d’introduction des anneaux de tresse autour de l’arbre et à l’intérieur du corps du presse étoupe, sont les clés d’une réalisation sans douleur.
          • Une fois vos anneaux prêt, contrôlez le bon état de votre pompe de cale, prévoyez de vieilles serviettes pour éventuellement étouffer une fuite si vous rencontrez un problème
          • Dégagez bien tout ce qui traîne autour du chantier
          • Dégagez le fouloir
          • Nettoyez la vieille tresse comme l’indique jp. Là vous devriez voir arriver de l’eau. En fait très peu, c’est plus spectaculaire qu’autre chose
          o Glissez les anneaux de tresse
          o Repoussez et réglez le fouloir

          Et voilà le travail

          Normalement votre équipière, éperdue d’admiration, vous aura préparé le Raki (çà le fait aussi avec l’ouzo, ou le Pastis…), et les glaçons synchro…. Je n’explique pas pour les glaçons synchro, c’est du rabaché…

          Cordialement
          Michel

          JPEG

          Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales