image
image
image

Votre IP : 44.200.137.63
Dernier ajout : 3 octobre
Visiteurs connectés : 11

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Les échos du web > WIND SHIP

Rubrique : Les échos du web

__________________________________________________________________________________________________________________

WIND SHIPVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié 11 janvier, (màj 11 janvier) par : yoruk   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Mots-clés secondaires: Voiles_carènes_et_gréements , navigation_divers

WIND SHIP
Sensibilisation sur la situation des options de transports commerciaux propulsés par le vent
Enquête publiée par [© Mer et Marine
- >https://www.meretmarine.com/fr/cont...

Ce livre blanc a donc été rédigé pour « que les gens arrivent à se repérer et comprennent de quoi on parle ». Ecrit de manière collaborative par les membres de Wind Ship, il est aussi le fruit de dizaines d’entretiens réalisés auprès d’acteurs publics comme privés. « On a essayé de faire un tour à 360 degrés autour de ce sujet de la propulsion par le vent », sans pour autant être un document de recherche scientifique, puisque « l’idée était qu’on puisse s’adresser à un large public », et de disposer de « ce premier document pour aller un peu plus loin ».
Wind Ship publie, ce mardi 11 janvier, un livre blanc d’une centaine de pages sur la propulsion des navires par le vent. Rédigé avec le soutien de l’Ademe, le livre blanc est un premier état de l’art, tandis que l’association, qui rassemble les principaux acteurs français (18 membres) de cette filière émergente, envisage de creuser de manière plus approfondie certains sujets à l’avenir.

« Les plans d’innovation dans le secteur du transport maritime sont presque exclusivement tournés vers la recherche du carburant vert de demain qui alimentera les moteurs de nos navires dans un système business-as-usual. Cette ‘monoculture’ du moteur à combustion interne écarte de fait toute réflexion possible sur une source d’énergie alternative comme la propulsion par le vent. » Ainsi, aujourd’hui, « installer une aile et utiliser l’énergie du vent, ça reste encore quelque chose de plus difficile à appréhender de la part des armateurs car il y a moins de retour d’expérience que sur un moteur thermique »

Dans ce contexte, l’association dresse une liste de pistes pour structurer et accélérer le développement de la propulsion par le vent.

  • Ainsi, pour « convaincre les usagers de la pertinence des solutions », elle propose notamment de valider les performances des navires avec « un cadre harmonisé d’évaluation ».
  • Afin d’accélérer le retour sur investissement des premiers prototypes, le livre blanc suggère des aides au financement tels qu’ « un dispositif de subvention comme celui proposé par l’Allemagne, qui prend en charge jusqu’à 55 % du coût d’investissement et d’installation d’un système de propulsion par le vent ; une amélioration du dispositif de suramortissement vert des navires pour le rendre applicable et efficace, et y inclure la propulsion auxiliaire par le vent de manière réellement incitative ».
  • Dans l’objectif de soutenir le secteur des commandes ou des réglementations, le document propose aussi que les appels d’offres pour des marchés publics ou délégations de service public obligent ou permettent d’avoir recours à la propulsion par le vent, mais aussi :
    • de faciliter l’installation industrielle des équipementiers, de multiplier les propositions de lignes décarbonées depuis les ports métropolitains et d’outre-mer
    • ou encore « d’encourager la création de nouvelles dessertes de proximité et la mise en réseau des ports volontaires. »

Télécharger ce document, taille 5.6 Mo Document (PDF – 5.6 Mo)

Il y a 1 documents disponibles.


1  
5.6 Mo  
2022_livreblanc_wind_ship.pdf
UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

4 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 11 janvier 14:26, par yoruk écrire     UP Animateur

    Des technologies prêtes à décarboner le transport maritime
    Une opportunité industrielle pour la France

    Répondre à ce message

  • 19 janvier 07:41, par yoruk écrire     UP Animateur
    • 19 janvier 08:41, par lysigee écrire     UP     Ce message répond à ...  image Animateur

      100 m2 de voilure pour un Ro-ro de 145 m de long et 12076 de Gross Tonnage, c’est un peu ridicule. Le Falcon Maltese, yacht de 87m et 147 de gross tonnage a une voilure de 2400m2.
      Le spi d’un IMOCA fait 400 m2.
      Michelin lave plus vert :-))

      Répondre à ce message

      • 19 janvier 10:24, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        Merci Robert, mais...

        Mis au point par une équipe franco-suisse de Michelin, Wisamo (pour Wing sail mobility) permettrait de réduire jusqu’à 20 % la consommation de carburant des navires.

        Ils envisagent de réduire leur consommation, pas de concourir pour l’America’s Cup !!! S’ils obtiennent 20% d’économie, c’est une démarche intéressante... Que cette démarche s’accompagne d’arrières pensées publicitaires est plutôt positif... Je dirais que c’est dans le sens du vent !!!

        Michel, sans vent, à Riposto !!!

        Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales