image
image
image

Votre IP : 35.175.120.174
Dernier ajout : 19 novembre
Visiteurs connectés : 7

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > OpenCPN -forum- > Matériel connecté et microordinateur -forum- > Raspberry Pi 2

Rubrique : Matériel connecté et microordinateur -forum-

__________________________________________________________________________________________________________________

Raspberry Pi 2Version imprimable de cet article Version imprimable

Publié Mars 2015, (màj Mars 2015) par : Patrice  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Bonjour
Je poste sur ce forum qui m’apparaît très actif et compétent sur les sujets OpenCPN.

Pour le printemps, je planifie d’installer un Raspi 2 fixe avec OpenCPN et carto CM93. J’attends la livraison du Raspi 2 pour démarrer la config. Je ne suis pas compétent en outils open source. Je recherche des avis et conseils de personnes ayant parcouru le chemin.

Ma configuration est assez standard et peut concerner d’autres navigateurs.

J’ai une centrale Simrad (NSE 12, Simnet-nmea 2000) dont je vais connecter la sortie nmea 183 sur un Shipmodul miniplex 2E (modèle Ethernet).
Le Miniplex est connecté (Ethernet) sur un routeur wifi Alfa Networks. En théorie les données nmea 183 sont diffusées par le Miniplex (UDP de préférence) sur toutes les machines connectées (filaires et wifi) au routeur.
Le Pi 2 devra aussi être connecté au routeur par Ethernet pour récupérer les données nmea 183 sur OpenCPN.
Mon ambition est une communication dans un seul sens vers le Pi 2 (et wifi vers tablette) et pas d’utiliser OpenCPN pour des fonctions de pilotage qui sont toutes sur la centrale.
J’aimerais récupérer sur OpenCPN toutes les données nmea 183 disponibles, y compris l’AIS (Simrad classe B sur le Simnet) mais je suis prudent pour les données « haute vitesse ».

J’ai téléchargé les logiciels des sites Raspberry.
Que faut-il installer en priorité ?
Quelle version OenCPN ?
Installer sur une clé USB avec les cartes CM93 ? Un SSD sur USB ?

Je fais cela autant pour le « plaisir » que pour la finalité ; si j’y arrice, je pourrais faire un article complet sur la démarche.

Des conseils et avis ?

Patrice

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

13 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 7 mars 2015 14:27, par Nevermind écrire     UP Animateur

    Bonjour,
    je ne connais pas Raspberry, mais je pense que vous pouvez vous inspirer de cet article :

    http://www.plaisance-pratique.com/O...

    La partie sur les connexions en Wifi XP, W7 et W8 sera bientôt publié dés que Michel en aura la possibilité.
    Jean Paul

    un aperçu en Wifi entre W7 et W8.1 sur une tablette, on peut faire la même chose entre XP et W8.1

    JPEG

    Répondre à ce message

    • 7 mars 2015 15:05, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Aaaaarrgghhhh... Nevermind est un assassin... sans pitié pour mes vieux os...

      Je sors du fond de mes cales, un peu cassé... Je me colle à son logiciel dans la soirée..

      Michel

      En attendant je peux vous parler de la compatibilité SeaTalk => SeaTalk NG... en détail, c’était l’objet de mon exploration du fond des cales... Ha bon, ce n’est pas le sujet ???

      A+ et merci de votre patience...

      Répondre à ce message

  • 7 mars 2015 15:14, par Nevermind écrire     UP Animateur

    N’hésitez pas à utiliser le moteur de recherche pour les phrases NMEA :

    http://www.plaisance-pratique.com/l...

    http://www.plaisance-pratique.com/o...

    entre autres !

    Jean Paul

    Répondre à ce message

  • 7 mars 2015 16:15, par Patrice écrire     UP  image

    Merci pour les réponses, mais je me suis certainement mal expliqué.

    Dans le montage que je décris, il n’y a strictement rien de Microsoft. Par ailleurs, je connais bien la structure des phrases nmea et ce n’est pas l’objet de mes questions.
    Le Raspberry Pi 2 tourne sur un OS adapté à son processeur, même si une compatible windows 10 est évoquée par Microsoft.
    Mes interrogations concernent la configuration hardware/software du Pi 2 et la communication miniplex 2E-routeur-Pi 2. Quelle version d’OpenCPN ?

    Pour ceux qui ne connaissent pas le Raspberry Pi 2, je les invite à consulter les sites et forums dédiés à ce matériel (fondation anglaise) ; la démarche est intéressante.

    Patrice

    Répondre à ce message

  • 7 mars 2015 17:08, par Patrice écrire     UP  image

    Pour ceux qui veulent faire connaissance avec le Pi 2

    http://www.raspberrypi.org/raspberr...

    Répondre à ce message

  • 7 mars 2015 17:45, par yoruk écrire     UP Animateur

    Bonjour
    Si l’aspect «  Pratique  » de PTP consiste à faire tourner OpenCPN sur un bateau qui navigue, mené par un équipage de formation électronique basique, dans des conditions fiables et sécurisées, alors le côté «  Technique  » de PTP retournera la réponse :

    • OpenCPN V4.0.0 aujourd’hui parfaitement déboguée, sur W xxx dans 82% des cas
    • OpenCPN V4.0.0 sur Mac intel, partiellement débogué dans 7 % des cas
    • OpenCPN V4.0.0 totalement déboguée, sur Linux, mais réservé à des spécialistes dans 8% des cas
    • Divers :: 3%

    - 
    Si l’aspect «  Technique  » de PTP prime, alors de multiples «  Pratiques  » sont envisageables, y compris le Raspberry, mais aujourd’hui prioritairement le monde Androïd dont parle Nevrmind… et sur lequel nous travaillons dans l’esprit PC -> tablette et son potentiel de réplication dans le cockpit…
    - 
    Cà c’est concret. Maintenant si quelqu’un à des propositions d’articles montrant des pistes techniques matérielles innovantes… on prend, et on édite.
    - 
    En attendant on trouve des ébauches à ces liens

    Michel

    Répondre à ce message

  • 7 mars 2015 18:12, par Patrice écrire     UP  image

    Ok, j’ai compris.

    H&O n’est pas très réactif sur le sujet ; j’y suis intervenu.

    J’ai précisé que ma démarche tient autant du plaisir (je suis ingénieur mais pas informaticien) que du besoin.

    Le forum Cruisers & Sailing que j’avais perdu de vue me semble très intéressant, je vais me p^longer dans les interventions sur ce sujet.

    Un petit ordinateur sur 5V

    Faible consommation

    Pas de ventilateur

    1 GB de RAM

    Prise HDMI pour moniteur

    4 prises USB

    Un processeur quad core de 900 MHz

    OS Debian gratuit du monde libre

    Potentiellement très stable et pour 35 €

    Je suis surpris que cela ne suscite pas plus d’intérêt et cela ferait une machine dédiée à OpenCPN, fixe et pas chère. De plus je pense (sans pouvoir étayer) que faire tourner OpenCPN sur Raspbian serait beaucoup plus simple que de le rendre compatible avec les innombrables déclinaisons d’Android.

    Je vais poursuivre mes recherches.

    Patrice

    Répondre à ce message

  • 7 mars 2015 18:41, par yoruk écrire     UP Animateur

    Je vais poursuivre mes recherches.

    Excellent, et si nous pouvons vous accompagner, il y a chez nous des experts (levez vous !!!!) qui sauront bien, faire avancer un dossier “ Technique

    Mon observation sur les utilisateurs habituels d’OpenCPN, est à situer dans un cadre d’utilisation globale d’un ordinateur à bord :

    • Il sait communiquer, stocker des photos, surfer sur le web, gérer un programme de navigation, utiliser des programmes de bureautique, jouer, regarder des films.... etc...
    • Pour ce qui concerne les gens qui naviguent, ils sauront prendre les moyens pour gérer l’énergie nécessaire à leur production...

    Dans ce cadre, les recherches dédiées visant à nous libérer de l’impérialisme des industriel (MicroSoft et Apple entre autre), seront les bienvenus, de même que OpenCPN a su nous libérer de la suffisance de Maxsea (c’est mon humble avis)

    Merci
    Michel

    Répondre à ce message

    • 7 mars 2015 20:01, par Patrice écrire     UP     Ce message répond à ...  image

      J’évolue dans le même contexte et j’ai un pc portable très puissant pour le traitement photo et vidéo ; OpenCPN tourne dessus ainsi que Qtvlm, ZYgrib et divers logiciels météo spécialisés. Toutefois ce PC est éteint et fermé en navigation. Je préférais largement avoir un Raspi Pi 2 exclusivement dédié à OpenCPN (à ce prix, on peut se le permettre). J’ai un mini clavier Kii sans fil et on peut lui connecter un écran éloigné (un câble HDMI peut faire 10m). J’ai trouve un abaisseur de tension (6,50€ chez Amazon) 8-40 V vers 5 V pour 5amp sur 4 prises USB.
      Je préférais largement cette solution fixe et stable pour moins de 100€ (sans l’écran) à celle du PC et tablette.

      Je vous tiendrais au courant.
      Patrice

      Répondre à ce message

  • 7 mars 2015 20:47, par Alien écrire     UP  image

    Les sources d’open CPN sont disponibles.

    Yaka assembler et compiler :-))

    Deux solutions :
    1) qqun l’a déjà fait reste à le trouver
    2) le faire et en faire profiter les autres.

    Easy isnt’it !

    Mais ... tout ceci me semble bien compliqué :
    nmea 183 (rs232) -> ethernet -> wifi -> routeur -> etc... .

    Cela suppose un assemblage de modules hard et soft qui doivent être mis en boîte et testés individuellement puis chacun deux à deux et en final dans la configuration complète.

    Beaucoup de travail en perspective !
    Ce qui marche « on the bench » plante souvent dans la vraie vie.
    Souvent pour de bêtes raisons mais qu’on met des heures à identifier.

    Personnellement je suis un expert en bidouillages qui marchent une fois sur deux.
    J’ai fabriqué mon premier PC en 1976.
    Il a mis deux ans à fonctionner.
    J’ai cloné des dongles (faut pas le répéter)
    J’ai conçu et réalisé en mini-micro wrapping de nombreuses cartes d’interface.
    J’ai encore les restes d’une centrale de navigation en I2C avec un module de synthèse vocale qui annonçait : le vent tourne, le vent tombe, surchauffe moteur , etc...
    .Etc, etc...

    Avec le recul j’en tire la conclusion que je me suis bien amusé. Que j’ai perdu des centaines d’heures pour pas grand chose. Et que finalement j’aurais mieux fait de naviguer en vrai plutôt que de rêver à des trucs qui ne servent qu’à rester dans la cabine à s’émerveiller devant un écran qui nous annonce que la mer est belle et que les poissons rigolent.

    J’ai aussi appris qu’il ne fallait pas compter sur les fora (forum au pluriel) sauf pour des points de détail matériels ou logiciels.

    Si on a une idée, il faut l’approfondir par son travail personnel, la suivre et ne pas s’occuper des avis tels que le mien.

    Tu es ingénieur. C’est un métier dans lequel il faut être pragmatique, efficace et rapide à réagir. L’ingénieur c’est le bras armé de la société. Il fait tourner les usines. Il invente les produits nouveaux. Il peut rêver mais dans la sphère privée.

    Si tu penses que ton idée est bonne, il faut immédiatement créer une startup et protéger tout ce qui peut l’être .. Pour le reste motus et bouche cousue.

    Répondre à ce message

    • 7 mars 2015 21:44, par Patrice écrire     UP     Ce message répond à ...  image

      Tu as raison sur beaucoup de choses mais pas sur tout.
      En 1976, j’ai calculé un pont sur une HP 25 avec 49 pas de programme et 4 mémoires, en décomposant des sous programmes. J’ai ensuite eu un Spectravideo puis un Tandy 8088. Néanmoins je ne suis pas informaticien. J’ai co-cree une startup en 2004, étant le non informaticien de l’équipe, et 12h/j 6j/7 ; j’ai donné. Tout cela pour dire que d’une part, l’élément le plus important est la compétence (que je n’ai pas) et que d’autre part mon programme est la navigation, pas les nuits blanches fiévreuses et le café en intra veineuse, j’ai passé l’âge !
      De plus, il faut rester dans l’esprit open source et communautaire. Je testerais avec les briques existantes mais je ne me lancerais pas dans des développements dont je suis incapable.
      Je corrige ta description, le schéma est plus simple : source nmea 183 —> miniplex 2 E —> Ethernet routeur —> Ethernet Pi 2. Parallèlement, le routeur wifi peut diffuser sur PC, tablettes ... Tous ces équipements sont bien éprouvés et fiables. Le seul inconnu est de faire fonctionner OpenCPN (avec ses cartes) sur le Pi 2. Je sais que certains l’ont fait mais cela ne semble pas si simple, il y de l’espace pour simplification et stabilisation. C’est plus du packaging que de l’innovation.

      Patrice

      Répondre à ce message

  • 8 mars 2015 09:05, par yoruk écrire     UP Animateur

    Pour l’ami Alien

    Pour le reste motus et bouche cousue.

    Absolument, et partout, sauf ici, nous sommes entre amis, et nous comptons sur toi ;-)

    @ Patrice
    La nuit porte conseil, et je pense que ton idée est intéressante. J’aime bien cette notion de packaging. Il est bien possible que les dernières évolutions du Raspberry ouvrent des solutions d’économies d’énergie, pour les bateaux mal équipés en production
    On ne peut pas laisser passer l’occasion de développer ce qui peut être un attribut pour OpenCPN. Aussi sous peu, je vais ouvrir un article, dans la rubrique PTP dite High Tech d’OpenCPN dite High-Tech’Raspberry …

    Vous serez tous inviter à y laisser vos commentaires, et je nourrirai le dossier régulièrement, en fonction de nos progrès

    Puisqu’on y est, sur un sujet très proche, Nevermind vient de mettre à jour le 3ème chapitre de son article sur la mise en réseau d’OpenCPN… Merci à lui :
    http://www.plaisance-pratique.com/O...

    Etape suivante, on tente la traduction en anglais…. PTP ne tient plus en place… merci à vous

    Michel

    Répondre à ce message

    • Super, je crois qu’on est sur la même longueur d’onde.

      Pour être précis, il s’agit d’intégration et de packaging.
      J’ai fait le choix d’un réseau interne au bateau géré par un routeur wifi Alfa Networks (alim 12 V, PoE possible). le CPE wifi (Mikrotick 2SHPn) est sur le port WAN du routeur ; cela devra permettre l’accès Internet à toutes les machines du réseau (PC portable, tablettes et téléphones), y compris le Pi 2.
      C’est pour cela que j’ai choisi le miniplex 2E et pas le miniplex 2wifi. Je peux aussi partager une imprimante, un HDD, ... Le bateau doit aussi être un poste de travail, de temps en temps ...
      J’attends le Pi 2 d’un jour à l’autre.
      J’ai déjà l’alim : http://www.amazon.fr/gp/product/B00...
      et le clavier j’ai déjà évoqué : http://www.amazon.fr/gp/product/B00...

      En avril, je vais commencer la configuration et l’intégration. J’espère que la liaison miniplex —> routeur —> OpenCPN sur PC (Windows 8.1) marchera rapidement ; je passerai ensuite à OpenCPN sur Pi 2 (Raspbian). Là, je m’attends à quelques difficultés !

      Bravo pour l’article OpenCPN en réseau, c’est du boulot ! Si vous souhaitez un coup de main pour la traduction ou la relecture de textes en anglais, n’hésitez pas à me solliciter.

      Patrice

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales