image
image
image

Votre IP : 3.238.4.24
Dernier ajout : 21 octobre
Visiteurs connectés : 8

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Les moteurs -forum- > Circuit de refroidissement > Perkins Perama M35

Rubrique : Circuit de refroidissement

__________________________________________________________________________________________________________________

Perkins Perama M35Version imprimable de cet article Version imprimable

Publié 13 octobre, (màj 13 octobre) par : Elyotis   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Bonjour à tous,

mon Perkins Perama M35 à très peu d’heures et je voudrais y brancher un chauffe eau. Est ce que qq’ un aurait un schéma de montage à me fournir svp ?

Merci de votre aide.

Marc

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

10 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 13 octobre 14:05, par yvesD écrire     UP Animateur

    Opération possible sur tous les moteurs équipés d’un double circuit de refroidissement (c.a.d un circuit d’eau de mer refroidissant un circuit d’eau douce eau+glycol refroidisant les chemises et tuti quanti).
    On force le circuit d’eau douce+glycol du moteur à passer par l’entrée prévue à cet effet dans le chauffe-eau pour retourner ensuite dans le bâti moteur, portant ainsi l’ECS produite par le chauffe-eau à une température élevée..
    Je ne vois pas en quoi l’age du moteur peut influer lors d’une installation si c’est possible d’origine.

    Donc, repérer sur le bâti moteur la sortie d’eau douce vers le chauffe-eau (lire la doc du moteur), insérer une vanne (peinte en rouge) et une durit vers l’entrée dédiée sur le chauffe-eau (lire la doc). Installer une autre durit du retour dédié sur le chauffe-eau (lire la doc) et la terminer sur le retour d’eau douce prévue sur le bati moteur (lire la doc) en insérant une vanne (peinte en bleu) juste avant le bati.

    Compléter le niveau d’eau+glycol, purger, compléter, purge, compléter ... (installer les durits de manière à éviter les poches d’air, et éviter aussi les pincements de ces durits par l’environnement). Le problème de purge se pose également lorsqu’on vidange le moteur ou le chauffe-eau, y penser (problèmes signalés par des intervenant sur PTP)

    Compter quelques quarts d’heure après que le moteur ait atteint sa température de fonctionnement (90 ° et plus, selon ...) pour constater que l’eau chaude (l’eau dite ECS) produite par le chauffe eau est chaude.

    attention  : l’eau douce+glycol élève le chauffe-eau à des températures trop élevées (proche de 100 °, bien plus élevées qu’en fonctionnement électrique), le risque de brulure est considérable. Penser à installer un mitigeur, soit sur le circuit de sortie d’eau chaude sanitaire (ECS) du chauffe-eau soit sur le/les robinets de puisage.

    En général dans une installation on évite que la température de l’’ECS dépasse 55-60 ° histoire de sauvegarder la peau des humains et d’éviter d’entartrer les canalisations lorsque l’eau douce potable est calcaire (dépend du port)

    Répondre à ce message

    • 13 octobre 16:05, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Très diffcile de trouver les docs de ce moteur, d’autant plus que le repiquage à faire sur le circuit eau+glycol dépend de la marinisation qui a été faite de ce moteur semble-t-il conçu à l’origine pour un usage terrestre. Perkins M30 est peut être le nom marin de la série 100 ...

      La pêche aux docs n’est pas miraculeuse et ne permet de répondre à la question : est-ce faisable.

      J’ai trouvé un manuel d’utilisation (en PJ) pour ce M30 dans lequel on voit bien un vase d’expansion (l’item 21, traversé par l’eau de mer par 27) et une absence de ventilateur, donc une utilisation adaptée à la mer (pas de ventilateur !) mais nulle mention de deux bouchons pour y repiquer nue circulation externe de l’eau douce+glycol.

      J’ai trouvé un manuel d’entretien notice-moteur-perkins-serie-perama-100-100fr-1-type-kd.pdf pour une version terrestre avec ventilateur (dans un prochain post), pas de bouchons ici et c’est normal. Ni d’ailleurs de vase d’expansion et d’eau de mer, normal aussi.

      J’ai péché un manuel d’atelier (en PJ du prochain mail) qui n’est d’aucune utilité dans le cas présent et m’a obligé à parcourir de faux sites de chargement des notices (dont https://www.manualslib.com/uploads/... qui est sans doute uniquement un collecteur/revendeur d’émail et un collecteur de redevance d’affichages de la pub). J’ai trouvé mon bonheur sur https://www.marinedieselbasics.com/... mais uniquement un manuel d’atelier

      toujours pas trouvé de manuel d’installation mentionnant ces deux bouchons sur le circuit interne d’eau+glycol d’un M30 marinisé

      A suivre donc ...

      Répondre à ce message

    • Merci beaucoup pour votre réponse. Mon pb est que je peux trouver mon retour sur la pompe à eau mais je n’arrive pas à trouver mon départ. Le manuel d’entretien ne donne aucun renseignement malheureusement et mes appels à Perkins ont été inutiles car ils me disent qu’ils n’ont rien due à l’âge du moteur. Sachant que c’est la même base que le Volvo MD 2040, j’ai regardé un 2040 et bien sur la partie de la pompe à eau est différente. Sur le Perkins il y a une durite du block à la pompe et je me demande si il me faut faire une dérivation en T pour aller au chauffe eau. Le retour se ferait avec une connection sur le haut de la pompe où il y a un écrou que je peux enlever.
      Merci encore

      JPEG

      Répondre à ce message

      • J’avais eu, dans le passé, des 2040 sur mon cata, la base de ce moteur est KPC (Kubota Pacific) réutilisé sur de nombreuxautres produits d’autre fabriquants, dont la land rover à carrosserie alu du début des années 50). Mon groupe électrogène de 5HP avait exactement la même base que le 2040 (38 HP) mais les accessoires différaient considérablement et il ne tournait qu’à 1500 rpm.

        On peut imaginer que la pompe à eau douce+glycol (celle montée en bout d’arbre, pas celle qui porte un impeller et qui pompe l’eau de mer) soit différente d’un produit (Volvo) à l’autre (Perkins ou Northern Light). Perso, je reconnais mal la votre.

        Je ne suis pas du tout capable de répondre à votre question sur un éventuel repiquage (du retour) à faire sur votre pompe à eau. Seul un vieil habitué des perkins saurait répondre. Bien sur le bureau des applications spéciales chez Perkins saurait répondre (ils servent à ça) mais le type M30 est bien vieux, faudrait pas mal de complaisance

        Je viens d’avoir Secodi (à La Rochelle, très compétent et très serviable). Après consultation de ses collègues le gars de l’atelier m’a répondu par la négative, on ne peut pas adapter de chauffe eau externe sur un M30, sans doute ajoute-t-il à cause de la puissance insuffisante le pompe à eau.

        Dommage.

        Répondre à ce message

        • Sur la photo de votre pompe à eau douce+glycol, où on voit le tuyau tricot et le bouchon sur le dessus, deux orifices qui, selon vous, pourraient servir pour un repiquage.

          J’ai un doute là dessus car cette pompe d’une part aspire le liquide du bloc moteur (à mon avis elle fait ça pas son embase appliquée sur le bloc moteur) et refoule ce liquide sous pression dans le vase d’expansion (via le tricot) ; à moins que ce ne soit l’inverse (aspiration du vase d’expansion et refoulement dans le moteur).
          De toute manière il faudrait identifier le rôle (aspiration ou refoulement) du bouchon sur le dessus et vérifier qu’il a un rôle opposé au tricot (aspiration pour l’un et refoulement pour l’autre). Si tout les deux ont le même rôle alors c’est une vis de purge, hélas. Et cette hypothèse (vis de purge) m’est conforté par l’alignement respectif du tricot et de la visible sur la photo, hélas.
          Un vieux mécano disais-je ...

          PS : le gars de Secodi confortait son info négative par le fait qu’i n’existe pas de pièce détachée Perkins pour ce repiquage, argument fort.

          Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales