image
image
image

Votre IP : 34.238.192.150
Dernier ajout : 12 novembre
Visiteurs connectés : 10

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Mouillages et ports > Turquie > Mer de Marmara côte N et Bosphore > Mer de Marmara-Nord, d’Ambarli à Silivri

Rubrique : Mer de Marmara côte N et Bosphore

__________________________________________________________________________________________________________________

Mer de Marmara-Nord, d’Ambarli à SilivriVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Janvier 2014, (màj 2 avril) par : Collectif Salacia   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Cet article étant géolocalisé localement, validez OK ci-dessous convient.

Turquie, Mer de Marmara-Nord, Ambarli à Silivri

Pour suivre ce lien vers PTP

Imray-Rod-Heikell / Turquie/Mer de Marmara/Ambarli à Silivri

Guide imray en français
Guide Imray en anglais pour la Mer Noire
Guide Imray, en anglais, pour la Turquie et Chypre
Mises à jour Imray en anglais

  • Tous les feux de la côte turque sont équipés de balises AtoN (transpondeurs AIS)
  • L’accès aux données NAVTEX par le web, comporte des risques, ceux de la qualité de la connexion 3G ou wifi… La sécurité est bien sûr d’y accéder par un récepteur NAVTEX dédié… mais vous serez limité à ce seul usage

Approche

  • Sans difficultés particulière. Il faudra gérer le courant, le trafic et les rails de navigation, beaucoup de ports sont envasés, il faudra veiller au sondeur
  • La cartographie est généralement déficiente

WIM ou West Istanbul Marina

  • Toute nouvelle marina, à 10 milles dans l’ouest de Ataköy. Adossée au giga port de commerce d’Ambarli, à l’Est et à un mega village de vacances à l’ouest...
  • On a peu d’information sur cette marina, voir ce lien : WIM
  • La lecture des cartes montre un risque de hauts fonds à l’ouest, sauf si les autorités portuaires l’ont fait draguer. mais on manque d’informations sur le sujet
  • La marina malgré son cadre particulier offre quelques avantages, dont celui non négligeable de sa proximité avec l’aéroport Ataturk (15 km)

Büyükçekmeçe

  • Büyükçekmeçe est d’abord une grande baie indentée dans la côte Nord de la mer de Marmara.
  • A 20 milles dans l’ouest du Bosphore, elle disposait plein nord et au fond d’une jetée utilisée habituellement par les pêcheurs
  • Un projet d’aménagement, est montré comme devant s’ouvrir en 2013/14. Or, rien n’était en cours de réalisation en septembre 2014.
  • Dans l’immédiat, seul est réalisé un immense parc d’attractions nautique
  • En l’état, les infrastructures offrent peu de possibilités pour un voilier, et l’envasement limite l’accès.
  • C’est l’un des points de départ du projet de percement du canal doublant le Bosphore

Mimarsinan

  • Grand port rustique où se mélangent petite pêche, chalutiers, petits cargos, et essentiellement des barques de pêche
  • Quelques plaisanciers locaux. On commence à être loin d’Istanbul.
  • Il faut veiller un phénomène météo particulier à cette zone. Un talweg orienté du NW depuis la Mer Noire, proche à moins de 20milles, peut provoquer des entrées d’air maritime très perturbantes.

Guzelce marina et Selimpasa

  • Deux ports artificiels de peu d’intérêt, pour des voiliers
  • Guzel marina récente, dédiée avant tout au motonautisme. Le petit port de pêche qui s’y logeait a été déplacé au SE.
    • On trouvera peu d’eau dans le petit port de pêche
    • peu de chose pour les voiliers dans la marina
    • L’arrière pays touristique et balnéaire, est sans charme
  • Selimpasa, à 7 milles de Guzelce, et autant de Silivri, dans l’Est, tout petit port de pêche avec très peu d’eau à l’entrée, est toujours bondé

Silivri

  • A un peu plus de 30 milles d’Istanbul et 40 milles de Marmara vers l’Est, Silivri est une bonne étape pour couper la route, vers les Dardanelles
  • Il faut garder en mémoire que vous serez en allure portante et bénéficierez d’un courant de +/- 2 nœuds
  • Port de grande pêche très actif, le môle central est presque toujours occupé. Les chalutiers s’installent à l’intérieur du môle ouest, et de ce fait il très rare de trouver de la place
  • Deux possibilités de mouillage forain :
    • dans la partie NE de l’avant port, en cherchant des fonds de 3/4 mètres, tenant bien
    • A l’extérieur, en bordure de plage au NW du port
  • La ville très active, est intéressante, et vivante. Très bonnes possibilité d’approvisionnement.

Ambiance

  • Hormis Silivri et peut être Mimarsinan, la côte offre peut d’attraits.En navigation, si on remonte contre vent et courant, ou si l’on laisse porter, il n’y aura pas d’options.
  • Les paysages sont sans charmes, industriels puis balnéaires en venant d’Istanbul, il ne commenceront à devenir plus agréable qu’après Silivri, avec des collines douces et bien cultivées.

Clearance

  • Rien ici, il faudra aller à Canakkale

Général

  • Quand ils le peuvent, les équipages bénéficiant de courant et d’un bon portant, tentent de rallier le port de Marmara en une seule traite de 60milles depuis Istanbul. C’est dire le peu d’intérêt de cette côte
  • Silivri est intéressante et offre de bonnes possibilités d’approvisionnement, mais se pose le problème du manque de place...
  • Si l’on prend l’option de continuer par la côte nord, en shuntant Marmara, on trouvera quelques bons ports agréables, et de belles criques de beau temps...

Michel, Laorana, janvier 2014

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales