image
image
image

Votre IP : 3.234.210.89
Dernier ajout : 19 novembre
Visiteurs connectés : 13

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Mouillages et ports > Turquie > Côte Ionienne > Côte Ionienne/Kusadasi

Rubrique : Côte Ionienne

__________________________________________________________________________________________________________________

Côte Ionienne/KusadasiVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Juillet 2013, (màj Août 2014) par : Collectif Salacia   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Cet article étant géolocalisé localement, validez OK ci-dessous convient.

Turquie côte Ionienne

Imray-Rod-Heikell / Turquie/côte Ionienne/Kusadasi

Edition française 2001
Edition anglaise 2013
http://www.4-oceans.com/guide-imray...
http://www.imray.com/Publications/I...

  • Pas d’erreur relevée.
  • Lacune de mise à jour (pour les deux éditions) :
    • L’édition de 2001 ne prend pas en compte la balisages des récifs à l’approche
    • Les deux éditions omettent le balisage du pipeline partant du port commercial vers le NW sur 0,6 milles
    • Tous les feux de la côte turque sont équipés de balises AtoN (transpondeurs AIS)

Approche

  • Claire mais à soigner, il faudra parer de nombreux hauts fonds
    • venant du nord : Akburun Kayasi balisé d’une cardinale Sud
    • Venant de l’Ouest : la danger isolé de Civercin Kayasi (balisé)
    • Venant du SW (Détroit de Samos) :
      • A 2 milles dans le SW Karakeçi Banklari marqué d’une cardinale Ouest
      • A 1 mille dans le SW, Petroma kayasi marqué d’une cardinale Ouest
  • Toutes ces marques, mais aussi les phares et balises du port et de la marina sont équipés de transpondeurs AIS (AtoN) facilitant grandement le pilotage
  • Il faudra aussi veiller aux très nombreux ferries et paquebots fréquentant le terminal touristique, à destination de Éphèse. Veille sur le 16 recommandée

Kusadasi marina (Google Earth Aout 2011)

  • marina moderne au standard turc : tout confort et qualité de service
  • Excellent plateau technique
  • On trouvera tout en ville toute proche.

Clearance

  • Port d’Entrée, la marina vérifiera le transitlog, l’acte de francisation, l’attestation d’assurance, comme dans toutes les marinas turques
  • Faire une entrée ou une sortie, ici obligera à un parcours du combattant. Les locaux administratifs sont loin (au terminal des ferries). On peut avoir intérêt à traiter avec une agence en douane

Général

  • Super marché aux portes de la marina. On fait ses courses en caddy
  • Très large approvisionnement en ville
  • C’est l’endroit idéal pour laisser le bateau, et visiter Éphèse

Kusadasi, le cri du cœur

  • On a beaucoup de mal à l’imaginer, mais, notre civilisation est née ici, de l’antique Teos à Halicarnasse, en passant par Ephese, Pythagorion, Port St Paul, Millet, Priène, Hérakleia, Didym et son fabuleux temple d’Apollon, Iassos, et… tant d’autres qui ont marqué notre passé grec et chrétien.
  • Bénéficiant d’une nature prospère et généreuse, les arts et les sciences ont pu s’y développer plus qu’ailleurs.
  • Et Kusadasi perpétue cette prospérité. Certes la ville s’est développé sans goût et de façon anarchique, mais… On y trouve cette vigueur qui a marqué le développement de notre civilisation il y a maintenant près de 3.000 ans.
  • Mr Raoul, aka Raoul DESPORT, alias Al BEC, nous le montre avec ces photos…

- 
SETUR Marina les toilettes impeccables. {JPEG}Kusadasi, le sellier à l'oeuvre {JPEG}Kusadasi, la ville bien tenue {JPEG}Kusadasi le marché des vêtements {JPEG}Kusadasi le marché alimentaire et son hygiène nickel +++ {JPEG}

- 

Michel Laorana juillet 2013

EDIT fin aout 2014 : voir le Post ci dessous

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

7 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 13 août 2013 17:52, par yoruk écrire     UP Animateur

    Kusadasi

    Communication de Raoul DESPORT (aka Mr Raoul) Mise à jour fin août 2014

    • KUSADASI est une grande ville qui présente l’intérêt de pouvoir faire “les papiers” d’entrée ou de sortie puisqu’il y a là les administrations compétentes relativement groupées à côté du port de commerce. Les faire soi-même ne pose aucune difficulté si on parle la langue ou l’anglais : Poliz, Bureau du Port, et Douanes dans cet ordre pour quitter. L’inverse évidemment pour entrer.
      La police derrière les grilles gardées par les policiers, bureau du port et douanes juste à côté. Cela prend en tout une demi-heure s’il n’y a personne. 
      Mais un oubli de tampon peut coûter cher… C’est la raison pour laquelle la plupart des « voyageurs » préfèrent comme moi confier le boulot à la capitainerie.
      Le mandataire de la marina demande 65 €uros.

    KUSADASI est une marina SETUR.  

    • Prix pour 12,00 mètres 4 179 € /an à sec, ce qui est plus cher qu’à flot (cis grutage aller et retour) et karcher. 2014.
    • La marina a été agrandie en 2010 et la place en ce moment ne manque pas.
    • L’inflation a provoqué la fuite légitime de certains ce qui fait que cette année 2014 les prix sont les mêmes que l’an passé.
    • Dès l’arrivée on est accueilli par un Zodiac qui indique un emplacement où attend un marinero qui prend les amarres. On n’a qu’à pousser la barre et attendre. Très pro.
    • Mais…
      • Il y a quelques années l’accès à la piscine était inclus dans le prix de la place, maintenant c’est en sus.
      • Il y a quelques années l’eau et l’électricité étaient inclus… Maintenant c’est en sus.

    Les chantiers

    • qui évoluaient dans des gourbis au fond du site sont maintenant tous ramenés à l’entrée dans des locaux neufs qui constituent le fond des magasins magnifiques de la luxueuse galerie marchande qui borde le boulevard.
      • On trouve deux mécaniciens dont il faut se méfier USATOFLU DENIZCILIK qui facture la vidange d’un Volvo MD 2040 au prix de celle d’une Ferrari. A éviter.
      • Un autre mécano s’est maintenant installé qui semble pratiquer des prix un peu inférieurs.
      • Pour les travaux de mécanique je continue d’aller à Sanayi (ndlr : zone artisanale turque typique) pour trouver un mécano à qui je demande d’intervenir à la marina. Cela coûte 22 euros / jour pour une prétendue assurance à payer à la capitainerie mais cela est vite rentable. (Convenir tout de même du prix horaire, de la demi-journée et de la journée avant. C’est plus sûr !)
    • J’ai fait refaire, dans cette zone, mon alternateur par un électricien qui m’a paru compétent. (Prix correct)
      • L’électronicien KYS est sympa et pratique lui aussi des prix corrects. Ma compétence ne me permet de juger de la sienne. Prix très corrects.
      • Un concurrent vient de s’installer juste à côté, ma fidélité au premier ne me permet pas de donner un avis sur la compétence du second.
    • Le sellier est lui aussi très sympa et pratique des prix corrects pour un travail soigné, même s’il faut parfois le freiner tant il va vite. Taud + Lazy bag : 800.00 €. Travail de qualité, renforts cuirs, bon tissu.
      Il m’a refait l’an passé la sellerie à un prix qui m’a semblé lui aussi dans les cordes.
    • L’arrivée de West Marine sur le site me semble profitable au niveau prix.
      • Le prix des anti-fouling a descendu de plus de trente pour cent et est maintenant moins cher que les magasins de sanayi.
        Le gars est de surcroît sympa. Dinghys Hélios.

    Sanayi

    • Pour aller à la Sanayi,
      • prendre le bus 1 ou 6 qui passe devant la marina. C’est direct.
      • Le 1 entre dans Sanaiy. Le 6 s’arrête devant si on le lui demande. (C’est sur la gauche) Environ vingt minutes.
      • Mais même en taxi l’affaire peut être rentable.
      • Avec un bon vélo c’est possible mais ça monte… mais c’est si bon de revenir 
    • Pour les achats de matériel bateau préférer OTO ANKARA (Sanaiy : Sit. Blok B N° 5-6) nettement plus « franc » que celui d’en face qui demande un acompte et promet des délais meilleurs sans les tenir. Mais ses prix ont tendance à augmenter.
      L’avantage est moindre depuis l’arrivée de Wes Marine.

    Le ship qui était dans l’enceinte de la marina a déménagé.

    • Il se trouve maintenant à deux cents mètres. Prendre à droite en sortant de la marina, faire deux cents mètres environ puis petite rue à gauche. C’est à cent mètres.
    • Mais ces prix sont bien plus élevés que WEST MARINE. Alors, pourquoi marcher ?

    La Ville  

    • Ville “moderne” avec ses immeubles de béton très année 80 de chez nous. Un urbanisme nul.
      La vieille ville avec ses rues marchandes est très agréable et le caravansérail magnifiquement restauré, transformé en hôtel de luxe avec bar et terrasse agréables. Cela vaut la balade. On trouve tout à KUSADASI et plutôt moins cher qu’ailleurs, sauf les attrape-gogos que nous connaissons tous.

    Restaurants :

    • Près de la marina :
      • STEAK HOUSE : Pour les carnivores, sans doute une des meilleures viandes de Turquie. Cote à l’os, Steak au poivre, Entrecôte… Mini 100 TL pour deux mais on se régale. Vin prohibitif servi à température des cuisines : 35° Celsius soit, horreur, 95° Fahrenheit. .
    • En ville :
      • Restaurant assez chic : Le SARAY Deux cents couverts. Spectacle folklo les soirs de marchés. Mercredi (Bazar) et Vendredi (Légumes). Dans les rues piétonnes à droite de la rue centrale. Viande correcte.
      • Restaurants « touristes » :
        • HOLIDAY INN dont les prix ont flambé dans les mêmes proportions que ceux de la marina… mais qui ne semblent pas redescendre. Accueil très oriental. Excellent plat-casserole.
          Restaurants « voyageurs » :
        • AVLU petite rue à gauche en venant du caravansérail – Kaleici Cephane Sokak N° 15. Prix attractifs.
          ESENAY : Inönü Bulvar N° 62, vers le cimetière musulman. C’est plus loin, mais vous serez le seul étranger ! Prix bas.

    Les Marchés

    • Le mercredi marché aux textiles, sacs, cuirs et faux en tous genres.
    • Le vendredi, marché alimentaire : C’est le coin où avitailler. Vraiment ! Tout est ici moins cher ! (Prendre le Dolmüs 1 ou 6) Environ un kilomètre depuis la marina.

    Informatique :

    • Pour problèmes informatiques voir CASPER près de la mairie (Beledyie) rue en face. « TEKNOLOJIADASI » Adnam Menderes Bulvari N° 30. Il démonte un portable en deux coups de cuillère à pot. Main d’œuvre à prix turc ! Étonnamment efficace. (A mon niveau, c’est-à-dire 0 !)

    Quincaillerie, plomberie, électricité

    • Quincaillerie Raccords tous tuyaux, vannes plomberie électricité KORAY TICARET, : Prendre la rue qui mène au cimetière. A gauche avant le cimetière à 100 mètres de Yeni Adliye Binasi. Le patron parle bien le français, ce qui aide pour acheter des raccords spécifiques. 

    Transports

    • Pour la ville : Dolmüs 1 et 6 mènent au centre-ville. Attendre à la sortie de la marina.
    • Location de voiture : Il y en a évidemment pléthore. SWISS dont la gérante parle le français peut pratiquer des prix avantageux. A deux cents mètres de la marina sur la droite en sortant. C’est sur la gauche du boulevard, peu après la terrasse immense de la galerie.
    • Bus pour Effes, bien sûr. (A ne pas manquer). OTTOGAR par le 1 ou le 6
    • Taxi-transfert aéroport / marina : Meilleurs prix. 50 € Téléphoner de la part de Monsieur Raoul à AKAN TAXI +90 53523047 30 (Prix négocié à quelques-uns).

    Répondre à ce message

    • 14 septembre 2013 15:46, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Reçu ce jour, de Mr raoul
      Bonjour,
      nous voila rentrés.
      En repassant à Kusadasi je me suis aperçu que les panneaux des mécanos avaient évolué et que Volvo avait été attribué à un autre mécano que celui dont je parle dans le texte que tu as reproduit.
      Le nouveau m’a l’ai un peu moins truand que le premier.
      Dans un souci d’équité, il serait bon de nommer les « techniciens » : USTAOGLU Yanmar etc... est le très cher, et peu commerçant
      Le second YAKAMOZ c’est un peu mieu, Il n’en demeure pas moins que la solution SANAIY reste la meilleure pour tous travaux un peu longs.
      Bon vent à vous.

      Yoruk pour A. B

      Répondre à ce message

  • 27 juillet 2014 11:03, par anterak écrire     UP  image

    L’enseigne West Marine a ouvert une surface commerciale de 500 m2 dans l’espace technique du marina Setur de Kusadasi : East Marine. Vous pourrez jouir de la puissance du réseau et de l’immense catalogue de www.westmarine.com.tr , ils peuvent rapidement commander des pièces à Istanbul et les faire livrer si elles n’étaient pas disponibles.

    Répondre à ce message

  • 1er novembre 2014 12:46, par anterak écrire     UP  image

    Bonjour à tous,
    bon les gardes de cotes turcs comme grecs sont très sensible à votre pavillon.
    Alors que tout le monde me signale qu’ils sont controlés rarement dans ces eaux, je viens d’en faire encore les frais.
    Rappellez vous les grecs m’avaient accosté pour me controler et me faire une remarque sur mon pavillon grec que j’avais mis a l’envers, j’avais fait mon possiblr en pleine houle ...

    Maintenant mercredi 29 octobre c’est les turcs qui m’ont accostés, interrompu ma partie de peche pour me renvoyer au port racheter un pavillon turc plus rouge que celui que j’avais qui s’etait un peu décoloré au soleil !!!!

    Bref veillez a bien avoir les bonnes couleurs et le bon sens !

    Répondre à ce message

    • Bref veillez a bien avoir les bonnes couleurs et le bon sens !

      Oui... ils sont (les turcs) d’une incroyable sensibilité à la mise en valeur de leur pavillon. Mais pas seulement à l’état du pavillon, il faut qu’il soit propre, aux bonnes couleurs et bien cousu... mais aussi à sa position : il doit être, en pavillon de courtoisie, plus haut que les autres pavillons du bord ; les propriétaires de ketch connaissent bien le problème : pas de pavillon national du bateau en corne sur l’artimon, il serait plus haut que le pavillon turc, de courtoisie dans les barres de flèches... à tribord...

      Je veille scrupuleusement à ce que mon pavillon breton, à bâbord, soit légèrement plus bas que le pavillon de courtoisie turc çà tribord...

      Ça peut paraître du pinaillage, mais il faut se souvenir que la Turquie est une nation jeune (29 octobre 1923)... ils en sont très fiers

      Ceci dit ils peuvent avoir des réactions très étonnantes, sur un ponton restaurant, mon voisin turc, m’a fait remarquer que mon pavillon de courtoisie était en mauvais état... Je n’en avais pas de rechange à bord, il est descendu dans son carré et m’a offert un pavillon neuf... et... une bouteille de raki... que nous avons partagé...

      Michel

      Répondre à ce message

  • 20 décembre 2016 10:58, par anterak écrire     UP  image

    Malheureusement, faute de fréquentation et du CA en baisse, le « Shipchandler » Eastmarine (anciennement Westmarine www.eastmarine.com.tr ) a fermé ses portes dans la marina Setur, c’était bien pratique pour acheter les produits de consommations tels que produits d’entretien du bateau, brosse, tuyau arrosage, additif pour essence, produit entretien WC, etc etc ... + tout ce qui était amarres aussi etc !!! C’est vraiment malheureux. Il va falloir maintenant anticiper les achats et passer soit par le Shipchandler qui est hors du marina 3 rues plus haut, via des catalogues (commande en 24h) des artisans présents, ou via internet sur eastmarine.com.tr mais il faudra une adresse de livraison à Kusadasi.

    Par ailleurs, la plus part des artisans et professionnels qui ont leurs ateliers dans l’enceinte du marina, vont vraiment passer un mauvais hiver, pas assez de travail, je ne sais pas qui restera encore debout au printemps et à l’été 2017 ! Certain atelier travaille à 15 ouvriers tout l’hiver, là ils ont à peine du boulot pour 5 !

    Confirmation, 75 à 80 unites d’étranger (non turcs) ont bien quitté le marina (pour cause d’instabilité du pays), ca a été légèrement compensé par l’arrivée d’unités turques qui ont déserté la marina de Teos (à cause de la hausse fulgurante de leur prix là-bas). J’ai compté en tout une vingtaine de bateaux avec pavillon étranger encore à flot là-bas (non US, donc DE, NL, ... etc).

    L’espace pour cale sèche est moitié moins rempli que l’année passée.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales