image
image
image

Votre IP : 3.90.56.90
Dernier ajout : 22 avril
Visiteurs connectés : 11

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Mouillages et ports > Turquie > Côte Eolienne > Côte Eolienne/Archipel Ayvalik

Rubrique : Côte Eolienne

__________________________________________________________________________________________________________________

Côte Eolienne/Archipel AyvalikVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Juillet 2013, (màj 9 avril) par : Collectif Salacia   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Cet article étant géolocalisé localement, validez OK ci-dessous convient.

Turquie côte Eolienne archipel d’Ayvalik

Pour suivre ce lien vers PTP

Imray-Rod-Heikell / Turquie/côte Eolienne/archipel Ayvalik

Guide imray en français
Guide Imray, en anglais, pour la Turquie et Chypre
Mises à jour Imray en anglais

  • Tous les feux de la côte turque sont équipés de balises AtoN (transpondeurs AIS)
  • L’accès aux données NAVTEX par le web, comporte des risques, ceux de la qualité de la connexion 3G ou wifi… La sécurité est bien sûr d’y accéder par un récepteur NAVTEX dédié… mais vous serez limité à ce seul usage

Approche

  • Sans problème, que l’on l’aborde venant du Nord Est par le Golfe d’Erdremit, du Nord Ouest depuis Babakale, ou du sud depuis Mytilène
  • Le lagon d’Ayvalik est commandé par un chenal balisé de 3 paires de marques latérales, à respecter scrupuleusement

L’archipel comporte 3 bassins et une série d’îles extérieures à l’ouest (carte Google Earth août 2011)

  • Poroselene 39° 22’ 53.66 N 026° 35’ 57.05 E , à l’Est de Maden Adasi, grande baie, ou l’on mouille près de la côte nord. Il faudra prendre garde aux haut fonds du sud de la baie, peu ou mal balisés. L’ambiance est sévère, mais loin de tout on eut espérer un peu de solitude
  • Patrica Limani, à l’Est de l’isthme d’Alibey, complètement extérieur au lagon, il faudra contourner l’archipel et pénétrer dans le détroit d’Edremit. Soumis à l’influence du meltem, il faudra soigner son mouillage
  • Le Lagon ou Lac d’Ayvalik, une fois passé l’étroit goulet d’Alibey, marqué d’un chenal bien balisé. On trouvera plusieurs mouillages et de petites baies au S/SW du lagon : Kumru Bükü, Kumru Köyü (kumru signifie « tourterelle » en turc), et Camlik Köyü (Cam signifie « pin », et camlik « avec des pins ») dans ce lagon. Desservi par deux ports : Alibey au nord, sur l’île éponyme, et Ayvalik au sud, le « lake » comme disent les locaux, connait un grand succès touristique impactant gravement le style de vie en été. En basse saison, on y retrouve tout son charme
  • Les petites îles et îlots à l’Ouest d’alibey adasi (Mosko, Kara Ad, et surtout Yelice), offrent de beaux mouillages de beau temps, propices à la baignade. On passe généralement des amarres à terre
JPEG - 112.3 ko
Lagon de Poroselene
JPEG - 122.8 ko
Lagon de Patrica limani
JPEG - 71.1 ko
Lagons d’Ayvalik
JPEG - 74.7 ko
Mouillages extérieurs

Clearance

  • Ayvalik est un port d’entrée et de sortie

Général

  • Préservé : respect et réhabilitation des bâtiments anciens, urbanisme maîtrisé, permettent de conserver à l’ancienne cité grecque son caractère originel.
  • Très fréquenté, par du tourisme populaire turc, les bateaux de voyageurs à la journée peuvent devenir encombrants…
  • Multiples tavernes et restaurants, à Alibey comme à Ayvalik dans une ambiance turque décontractée
  • Larges possibilité d’approvisionnement, fuel au quai à Ayvalik (Setur marina)

Culture et Histoire de l’archipel

La ville moderne a été fondée vers 1580 par quelques pêcheurs grecs à la recherche d’un lieu à l’abri des pirates maltais et barbares . La région a été mentionnée à l’époque moderne par le célèbre amiral ottoman du XVIe siècle Piri Reis dans son livre Kitab-i-Bahriye . Les habitants d’Ayvalik et d’Alibey devinrent des marins très compétents, échangeant avec la Roumanie dans la mer Noire, et la région était très prospère jusqu’à la guerre d’indépendance dela Grèce en 1821. Elle fut ensuite détruite par représailles des Ottomans et les habitants fuirent vers le sud. îles de Psara et d’ Egine. Après la guerre, de nombreux habitants sont revenus et ont reconstruit la ville. Alibey est devenu un centre de construction navale pour les caïques traditionnelles.
Le célèbre historien grec moderne, peintre, restaurateur d’icônes byzantines et écrivain Photis Kontoglou est né à Ayvalik. Il a écrit une longue histoire de la région. En 1923, après la tragique guerre entre la Grèce et la Turquie, les habitants grecs ont été échangés avec des habitants turcs de Crète et de Macédoine. La ville actuelle compte 30 000 habitants et c’est plutôt agréable car elle est en dehors du circuit touristique habituel.
Source : cruiserwiki

C’est aussi le meilleur port pour visiter Pergame, toute proche

Michel s/y Laorana juillet 2013/avril 2019

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

3 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 18 août 2013 11:53, par yoruk écrire     UP Animateur

    Kumru Koyu et Camlik Koyu

    Au sud du lagon, deux baies refermées sur elles-mêmes, commandées par une passe orientée plein Nord-Est, vents dominants ici. Cette passe peu profonde, 6/8m peux déferler rapidement avec du Meltem puissant, bien que le fetch soit court (3 milles)
    - 

    • Kumru Koyu (l’anse des tourterelles)
      Tout de suite à l’Ouest après les passes, offre plusieurs possibilités de mouillage :
      • 1 sécurisé, dans l’anse NE, avec de bonnes profondeurs suffisantes pour éviter le gros du clapot résiduel des passes. On mouille par 3/5 m sur des fonds tenant bien. C’est le point indiqué pour le mouillage sur la carte jointe
      • Moins sécurisé, car probablement moins de hauteur d’eau pour mouiller, l’anse NW au nord des îlots Kumru adasi
      • Deux anses au sud, mouillages de beau temps selon Rod Heikell

    - 
    Cennet Koyu est l’autre nom de Kumru Koyu, signifiant en turc : « anse du paradis »…:-P

    • Camlik Koyu (l’anse avec des pins)
      Baie plus petite que Kumru Koyu, pour l’atteindre il faudra emprunter une passe étroite cadrée à son SW par un cône de basalte nommé ‘’la table du diable’’ (selon Rod Heikell, la tradition dit que les diables s’y réunissent pour boire du vin, manger et faire la fête)… Aucune explication logique avec son voisinage de la baie du paradis…

    On mouille dans peu d’eau immédiatement à l’Est, après les passes du diable !!!! :->

    Laorana, aout 2013

    JPEG

    Répondre à ce message

  • Poroselene

    Peu fréquenté, désert, on y trouvera une petite maison de pêcheur et quelques tentes isolées dans une ambiance familiale.
    L’approche se soigne particulièrement. Deux types de problèmes :

    • Deux seuils barrent les îles au nord de la baie
      • Entre Alibey adasi et Maden adasi, un seuil bien visible sur les cartes avec moins de un mètre d’eau. Les eaux sont claires, il est parfaitement identifiable
      • Un deuxième seuil, entre Maden adasi et Kucuk Maden adasi, non signalé sur les CM93 (même les 2011), avec lui aussi moins de un mètre d’eau. Il est signalé mais, sans détail, sur les Navionics. Parfaitement visible sur les fusion/transparences issues de Google Earth.
    • Une zone de hauts fonds, non balisés, au milieu et au sud de la baie, très mal signalés par les CM93. Les Navionics donnent 4 m pour la zone nord et 1,2 m pour la zone sud. Elles sont bien visibles sur les fusions/transparences.

    On mouille sur des fonds de posidonie et des patches de sable dur. L’eau très claire doit (il faut !!!) permet de contrôler si son ancre a bien accroché. Les vents dominant, forts, en été sont de Nord Est, mais peuvent virer au Nord-ouest l’après-midi, pour retourner au Nord-Est la nuit… Ils peuvent souffler très fort la nuit, les thermiques renforçant le vent synoptique (ndlr avril 2019 : à moins que ce ne soit le contraire !!!)

    Laorana, août 2013

    JPEG

    Répondre à ce message

  • L’article est mis à jour après contrôles cartographiques...

    Michel à Riposto

    JPEG

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales