image
image
image

Votre IP : 3.238.62.144
Dernier ajout : 19 octobre
Visiteurs connectés : 5

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > L’électricité à bord -forum- > Coupleur répartiteur > Comment alimenter 2 parcs batteries avec un panneau solaire

Rubrique : Coupleur répartiteur

__________________________________________________________________________________________________________________

Comment alimenter 2 parcs batteries avec un panneau solaireVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Mars 2015, (màj Mars 2015) par : damidams  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Bonjour à tous,

Je viens d’acheter un Lagoon 380 qui dispose de 2 parcs batteries de servitude indépendant.

1er parc (babord) : 3*140Ah alimenté par 1 répartiteur de charge et le gestionnaire de batterie (Cristec) —> il alimente le circuit 12v du bateau

2ieme parc (tribord) : 2* 200Ah alimenté par 2 panneaux solaires de 230W via un régulateur MPPT —> il alimente le circuit 220v du bateau via un convertisseur pur sinus de 1500

Auriez-vous une idée pour me permettre de charger le parc babord classique à partir des panneaux solaires. Comment mettre en place un commutateur en sortie du gestionnaire MPPT du solaire me permettant de choisir le parc batterie à charger ?

Merci beaucoup pour vos conseils et bonne journée à tous,
Damien.

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

37 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • Sur le Cata j’ai installé
    2 parcs : 1 de 110 et 1 de 440A
    panneaux solaires 300W
    MPPT charge les deux parcs par l’intermédiaire du cyrix.
    les deux alternateurs moteurs chargent les batteries.
    Un seul peut charger les deux parcs au cas ou.
    le chargeur de quai charge les deux parcs
    Et le BMV 602 contrôle tout ça
    jean Paul

    Répondre à ce message

    • Bonjour Jean Paul,

      Merci pour ce retour.
      Pourrais-tu m’expliquer quel est concrètement le montage entre le MPPT (des panneaux solaires je suppose) et le régulateur cyrix ? Tu utilises une des sorties du MPPT que tu envoies directement sur une entrées du Cyrix ç’est bien ça ? Est-ce la même que l’entrée prévue pour les alternateurs ?

      Enfin ton MPPT te permet donc d’alimenter deux parcs batteries distincts ? Le mien dispose d’une entrée (panneaux solaires) et d’une sortie vers batterie + une sortie 12v pour des consommables (éclairage ou autres). Il me faudrait donc un MPPT qui prévoit 2 sorties vers des parcs batteries différents si je comprends bien. Quel est le modèle de MPPT que tu utilises s’il te plaît ?

      Merci beaucoup
      Damien

      Répondre à ce message

  • J’essaye de faire un plan ce soir avec les caractéristiques
    jp

    Répondre à ce message

  • Bonjour,
    Les panneaux ne seront pas suffisant pour charger les batteries.

    230W = 11,5A (230w / 20v)

    cela étalera ton frigo au mouillage.

    Jean Paul

    Répondre à ce message

    • Bonjour Jean Paul,
      merci pour le schéma il m’aide à comprendre l’installation. Comme j’ai déjà un coupleur d’installer pour gérer la batterie de démarrage et le parc de servitude classique (installation lagoon) puis-je en ajouter un second entre le parc solaire et le parc de servitude classique également selon toi ?

      Autre question, j’ai 2 panneaux de 230w 24v montés en parallèle soit 460w. Je pensais que mon frigo aller tirer environ 5A ou 6A en fonctionnement (60w) et que les panneaux couvrirait sont fonctionnement mais chargerait aussi un peu les batteries.

      Si tu me confirmes que le solaire couvrira seulement le frigo, je pourrais à ce moment utiliser la sortie 12v du MPPT des panneaux pour alimenter le frigo directement et soulager ainsi le parc1 classique ?? Je ne couple plus les deux parcs mais le montage devient très simple à réaliser du coup. Qu’en penses-tu ?

      Bonne journée,
      Damien.

      Répondre à ce message

      • 2 panneaux de 230w 24v montés en parallèle soit 460w. Je pensais que mon frigo aller tirer environ 5A ou 6A en fonctionnement (60w) et que les panneaux couvrirait sont fonctionnement mais chargerait aussi un peu les batteries.

        Bonjour
        Pessimiste JP et il a raison. Cependant, avec deux fois moins de puissance et un régulateur très basique, je produis (au soleil d’été de Turquie) de 10 à 12 Ah entre 11H et 15H. La production journalière se situant entre 100 et 120 A. Ce qui me permet outre d’assumer mes dépenses de navigation, de produire les glaçons indispensables à une consommation modérée (certes) d’ouzo/raki ; tout en rechargeant un peu les batteries
        Le soir, avec une à deux heures de moteur (calmes + manœuvres au port ou au mouillage), je retrouve des batteries chargées
        Michel

        Répondre à ce message

  • Pour faire simple :

    la grande ellipse = tes 3 x 140A
    la petite = 2 x 200A

    http://www.victronenergy.fr/upload/...

    http://www.victronenergy.fr/upload/...

    JPEG

    Répondre à ce message

    • Salut JP,
      Désolé pour mon commentaire de 23h05... comme je n’avais pas reçu ta réponse encore j’essayais de faire patienter Damidams sans dire trop de bêtises ! ;-)
      Ton schéma est sympa, mais je pense :
      - qu’il faut préciser à Damidams que le fusible (marqué 40A) doit être d’une fois et demi la valeur de l’ampérage prévu sur ce fil.
      - que les batteries de servitudes sont branchées d’une manière qui ne plairait pas à Robert. Ne faut-il pas mettre le « moins » sur la dernière batterie de celles en parrallèle ?

      Hors sujet, mais une question que je me pose depuis un moment : Quels sont les avantages et les inconvénients d’un fusible ou d’un disjoncteur pour protéger une ligne comme sur le schéma ? J’aurais en effet tendance, comme à la maison, à remplacer tous les fusibles par des disjoncteur qui sont plus facile à réenclencher... surtout quand la réserve de fusible est vide !
      Merci aux spécialistes !
      Cdlt Piou

      Répondre à ce message

      • Salut Pierre,
        tu as raison, mais tu n’as pas du voir que j’avais mis un - sur la dernière batterie et un + sur la première.

        Evidemment le fusible doit correspondre à l’ampérage.

        Les gros fusibles sont plus difficile à trouver, je serais comme toi tenté par un disjoncteur.
        Jean Paul

        Répondre à ce message

      • Bonjour Piou,

        Merci pour la précision sur le fusible. Pour la section des cables, cela va en effet être du très gros, j’ai 6m entre les 2 parcs et sans ta remarque j’aurais pensé que du 20 ou 30mm² aurait suffit...

        Je joins la photo du montage standard lagoon avec le répartiteur (si je comprends bien le schéma de Jean Paul il est l’équivalent du Cyrix) et le régulateur de charge.

        Par rapport au schéma de Jean Paul, j’aurais dans mon cas un parc supplémentaire. La sortie du MPPT irait vers ce parc et ne serait pas connecté au 4 batterie de servitude (ovale rouge).

        Jean Paul, Je me permets de reprendre ton schéma en le modifiant pour vous demander, sur la base de théorique, comment vous modifieriez ce cablage pour relier le solaire au parc de la coque babord ?

        Merci à vous deux pour votre temps et votre indulgence face à mes questions.
        Damien

        Répondre à ce message

        • Équipement montage d’origine coque babord

          JPEG

          Répondre à ce message

          • A propos du répartiteur visible sur la photo, et qu’il faut (« vaut mieux », beuh !) supprimer :

            Le cyrix est prévu pour remplacer tel quel le répartiteur, en effet :

            • répartiteur = 1 entrée (ALT) et deux sorties (SERV et MOT)
            • cyrix = 1 entrée (borne 87) raccordée à ALT et aussi au + d’un parc (disons MOT disent les forum de PTP et ils expliquent pourquoi). 1 autre pole (marqué 30) est raccordé au + de l’autre parc (les forums suggèrent donc SERV pour ce 2ème)

            Donc, dans le recablage consiste à :

            • relier ensemble le câble reliant « entrée répartiteur » et le câble reliant « sortie répartiteur » et relier le tout à la borne 30 du cyrix
            • relier le câble reliant le répartiteur à SERV sur la borne 87 du cyrix

            Je te l’accorde, il faut aussi relier le cyrix (pole 86) au NEG (victron recommande le NEG de MOT), il y a donc de la création.
            Je te l’accorde encore, on peut relier, par un « poussoir sonnette » (fait contact entre deux poles si on le presse) la borne 85 (aka « start assist ») au POS de SERV. Mais ceci uniquement si on souhaite à l’occasion sortir d’une panne de démarrage ou la bat MOT est vide alors que la SERV est utilisable.

            Comme tu vois, tout est vraiment fait pour dégager facilement ce répartiteur à diodes, d’où le succès.

            L’image en PJ provient de la doc Victron

            JPEG

            Répondre à ce message

            • Attention quand même : un répartiteur courant (à diodes) entraîne une chute de tension de l’ordre de 700 à 800 mV, compensée, si l’installation a été bien faite, par une diode quelque part. Le remplacer par un Cyrix sans chute de tension (relais) nécessite de vérifier soigneusement les tensions de charge et corriger si nécessaire

              Répondre à ce message

            • Désolé d’oser répondre derrière YvesD qui est certainement meilleur que moi, mais il me semble que Damidams veut seulement relier deux réseaux « servitude » complètement séparés actuellement. Or le répartiteur sur la photo doit gérer la batterie moteur de cette coque et la batterie service de la même coque. Donc le conseil d’yvesD de le remplacer par un Cyrix est bon, mais c’est un problème supplémentaire à faire éventuellement plus tard, non ?:-P

              Pour lier les 2 parcs « servitude » il suffit de mettre un Cyrix entre les 2(avec le fil et le fusible qui va bien et dans le sens qu’on veut) de relier la borne 86 à un - batterie (tant qu’à faire celle liée à la borne 87 du Cyrix pour rester conforme au schéma Victron) et c’est tout.
              C’est une manip très simple... à part faire passer le fil dans tous les recoins tordus d’un bateau !
              Plus tard, bien sûr on peut remplacer les répartiteurs (il doit y en avoir un dans chaque coque, non ?) par des Cyrix, mais c’est une autre histoire comme dirait Kippling...
              Cdlt

              Répondre à ce message

              • Merci Piou pour cette précision. En effet c’est excatement ça, le répartiteur à diode d’origine gère la batterie moteur et servitude du parc classique à babord.

                Dans la coque tribord où se trouve le parc solaire qui alimente le convertisseur, il n’y a pas de répartiteur. Juste un MPPT.
                Donc si je comprends bien, je rajoute un Cyrix dans la coque tribord à la sortie de mon parc solaire. Puis je relie le - des batteries du solaire au 86 du cyrix, le + des batteries du solaire au 87 et le 30 au + du parc batterie babord classique (avec un fusible et le fil qui va bien).

                Ai-je bien compris ?

                Merci,
                Damien.

                Répondre à ce message

                • Pour moi c’est ça... mais attend confirmation des vrais spécialistes, je ne suis qu’un amateur un peu éclairé ! ;-)

                  Mais je suis étonné que dans ta coque tribord il n’y ait pas un répartiteur à la sortie de l’alternateur moteur qui répartit entre la batterie démarrage et la servitude qui accueille aussi la charge des panneaux.

                  Je viens de regarder un manuel du propriétaire de Lagoon 380 que j’avais trouvé sur le net, et je m’aperçois qu’aucun des 2 alternateurs moteur ne recharge la servitude ! J’ose espérer pour toi que c’est une erreur du manuel, car tu n’aurais que le chargeur de quai et les panneaux pour recharger la servitude !!! Un comble ! Ils n’ont quand même pas osé faire des bateaux comme ça ?!
                  Cdlt Piou

                  Répondre à ce message

                  • Bonjour Piou, il doit y avoir une erreur sur la doc car en effet l’alternateur charge le parc servitude classique (coque babord) et les batteries moteurs.

                    Parc contre, il n’y a pas de répartiteur en sortie du parc solaire coque tribord que l’ancien propriétaire a ajouté. En fait ce parc est vraiment isolé, il n’est même pas relié au moins de l’autre parc (en somme il n’est pas relié à la masse du bateau).

                    Du coup je crois que j’ai une autre option.
                    1 : Relier le moins de ce parc au moins de l’autre parc (par exemple en connectant le moins du parc solaire au moins de la batterie moteur tribord)
                    2 : installer un commutateur 12v (50A je pense) au niveau du tableau electrique du bateau
                    3 : Relier le plus du parc classique actuel qui arrive sur le tableau à la position 1 commutateur
                    4 : Relier le plus du parc solaire à la position 2 du commutateur

                    Objectif : Certes je ne charge toujours pas le parc babord avec le solaire mais je peux choisir quel parc batterie alimente mes consommateurs 12v (frigo, central de nav, lumière...)

                    Qu’en penses-tu ?
                    Damien.

                    Répondre à ce message

                    • 1 : Relier le moins de ce parc au moins de l’autre parc (par exemple en connectant le moins du parc solaire au moins de la batterie moteur tribord)

                      Quelque soit les montage et les spécificités du bord, je ne vois rigoureusement aucune raison de ne ps relier entre eux tous les négatifs de tous les parcs de batterie.
                      Si quelqu’un sait démontrer le contraire, merci d’avance ...

                      Des zones d’énergie flottantes (moins séparés ça fait flotter) à bord me semble constituer la source de problèmes obscurs (on dit ’effet de bord’, on peut dire ’dommages collatéraux’) à venir. Par ex la diode témoin (avec ou sans bouton-sonnette de test) qui reste muette (euh !) parce qu’elle ne retourne pas au moins du plus testé, etc ...

                      Et même si on avait un B2B (chargeur de batterie alimenté par batterie, avec isolation effective des entrées et des sorties), il me parait impératif de relier les moins des batteries entrée et sortie, je ne crois pas me tromper. Je ne parle pas d’un bloc opératoire flotant.

                      C’est quasiment comme la règle de concordance des temps, du fondamental de base ;-)

                      Répondre à ce message

                    • Bonjour Damidams, Je ne suis pas un fana des choses compliquées...KISS : Keep It Simple ans Stupid comme disent les Ricains... et notre ami YvesD !

                      Ce qui m’étonne sur ton bateau, c’est que l’alternateur tribord n’a l’air de charger que sa batterie de démarrage, ce qui est vraiment dommage ! Si c’est vraiment le cas, je te propose de mettre deux Cyrix :
                      - un entre la batterie de démarrage tribord et la batterie de servitude « solaire »
                      - un 2ème entre les deux batteries de servitudes
                      De cette manière, quelque soit le moteur qui tourne, tu recharges tes 2 servitudes et le solaire fait le complément dès que ça brille. Accessoirement, le solaire va aussi recharger ta batterie de démarrage tribord, donc si tu laisses ton bateau longtemps, tu es sûr de démarrer au moins un moteur ! Et n’importe lequel de tes moteurs qui tourne recharge les 2 servitudes
                      Pour moins de 100€ tu es tranquille pour ta ballade.
                      Si tu as 350€ de plus installe, à la place du Cyrix à tribord, un AtoB de chez Sterling qui te permettra de charger tes batteries 2 fois plus vite (et bien). Et tu feras tourner le moteur tribord en priorité pour recharger, bien sûr ! (donc installes toi dans la cabine bâbord arrière ! ;-) )
                      Pour les Antilles, je ne pense pas que tu aies besoin de plus, du moins si comme moi tu te déplaces un peu tous les jours, avec donc les moteurs qui tournent une 1/2h en début et en fin de déplacement, ne serait-ce que pour partir et remonter le mouillage, et naviguer un mini au moteur dans les coraux pour trouver ton « trou » du soir.
                      Physiquement, il est où ton 380 ?
                      Cdlt

                      Hors sujet, je ne saurais trop te conseiller de mettre des marches sur ton mat pour grimper facilement au premier étage de barre de flèches, car assis là tu es aux premières loges pour zigzaguer entre les « patates »... avec bien sûr quelqu’un de confiance à la barre !

                      Répondre à ce message

                      • Bonjour Piou,

                        Ta solution me convient pas mal sur le papier (non seulement je charge les 2 parcs servitudes mais aussi les batteries moteur, pour 100€ autant dire que tu me vends littéralement du rêve !

                        Il y a quand même 2 points que je ne suis pas capable de confirmer :
                        1) Il y a 2 alternateurs (1 pour chaque moteur) et je crois que chaque alternateur charge « sa coque », celui de tribord s’occupe en plus du parc servitude classique via le répartiteur à diode d’origine. Il y a un coupleur de batterie coté bâbord pour coupler le parc servitude au batterie moteur tribord et/ou babord c’est ce dernier point que j’ignore...

                        2) Si je mets un répartiteur entre les deux parcs servitude, le fait que le type de batteries (AGM coté solaire et plomb coté classique) soit différent ne pose t-il pas de problème ? Les chargeurs ( MPPT pour le solaire et Cristec pour le classique) doivent envoyer des tensions et courants de charges adaptés aux types de batteries qu’ils sont sensés charger je suppose. Si le MPPT doit chargé le classique vie le répartiteur ajouté cela ne va t’il pas être un problème...

                        Encore une précision concernant le répartiteur entre parc solaire et batterie moteur tribord dont tu parles. Je connecte la sortie du MPPT vers le répartiteur et du répartiteur je vais soit vers le parc solaire soit vers la batterie moteur c’est bien ça ?

                        Sinon, le bateau est à Rosas, tu es bienvenu pour l’apéro évidemment ;-)
                        Enfin pour les marches sur le mat je note le conseil. La personne de confiance je l’ai c’est ma femme ! Pour aller en haut du mat j’imaginais utiliser mon baudrier et le winch électrique est simple à utiliser pour ma femme même si je reconnais que je ne suis pas autonome...je vais réfléchir à ton idée.

                        A bientôt,
                        Damien.

                        Répondre à ce message

                        • Je n’avais pas pensé à ça, bon sang mais c’est bien sûr ! Je commence à comprendre mieux le schéma de FP et ça me rassure un peu.

                          Bien sûr , dans mon idée des 2 Cyrix, il faudra déconnecter simplement l’arrivée de l’alternateur tribord sur le répartiteur... fil qui doit pouvoir te resservir pour relier les 2 servitudes via le 2ème Cyrix( il est déjà passé d’une coque à l’autre et il est de la bonne section forcément... sauf si FP a fait n’importe quoi, ce que je ne saurais imaginer !)
                          Et donc sur le + de ta servitude tribord tu auras l’arrivée du solaire, l’arrivée de l’alternateur tribord(via le Cyrix n°1) et la liaison entre les 2 servitudes qui fonctionnera dans les 2 sens (Cyrix n°2). Donc tu ne modifies en rien le réseau solaire.

                          Ça m’ennuie un peu que tu appelles les Cyrix des répartiteurs, ce n’est pas le même rôle. Ce sont des coupleurs automatiques. Dès qu’on charge d’un côté(n’importe lequel) la tension passe au dessus de 13,2V et ça couple les batteries, et dès que la charge s’arrête et que la tension tombe donc en dessous de 13,2V ils se désaccouplent et tu retrouve tes batteries séparées. Aussi simple que ça !

                          Rosas, ce n’est pas si loin d’Aix en Pce... si tu as besoin d’un coup de main ça doit pouvoir s’arranger, je suis un gai retraité !

                          Répondre à ce message

                          • Bonjour Piou !

                            Heureux retraité qui navigue, donc doublement heureux !
                            Je crois bien que j’ai compris l’idée de ton montage dans son principe mais j’avoue que mettre en œuvre sa réalisation m’angoisse un peu. Je vais prendre mon temps je crois.

                            A ce sujet, si je déconnecte l’arrivé de l’alternateur tribord sur le Cyrix 1 de la coque babord (qui n’existe pas encore puisque d’origine il s’agit bien d’un répartiteur maintenant que tu m’as expliqué la différence) pour faire le lien entre les 2 + des parcs de services tribord et babord alors faut-il que je tire un autre câble de l’alternateur tribord vers le Cyrix 2 de la coque tribord ?

                            Aix ça n’est pas la porte à coté quand même pour l’apéro...avoir du temps c’est une chose mais la c’est du temps, de l’argent et de la fatigue. J’apprécie beaucoup ta générosité mais je ne peux pas en abuser comme cela. En revanche, il est probable que d’ici fin juin je traine mais coques vers les bouches du Rhône...Et là je culpabiliserai beaucoup moins lol ! Ma femme cuisine très bien et le rosé sera bien frais pas d’inquiétude dans ce cas là.

                            on peut prendre contact par mail dans ce cas, mon adresse est dmiklanek@gmail.com
                            Envoi moi ton adresse mail si tu veux bien.

                            Très bonne journée,
                            Damien.

                            Répondre à ce message

                            • Pour tout t’avouer, je suis très curieux de savoir ce que FP a mis à la sortie de l’alternateur tribord... car on ne peut pas raccorder simplement un alternateur avec 2 batteries, et il faut bien qu’il recharge aussi sa batterie démarrage...

                              En résumé :
                              2 fils entre l’alternateur tribord et sa batterie de démarrage. Distance courte donc fils pas trop gros (seul le calcul de l’échauffement t’oblige à ne pas trop faire fin) disons 15mm2 pour un 60A si 1m de distance.
                              Le Cyrix 2 se place entre la batterie démarrage et la servitude tribord. Distance qui devrait être courte aussi, probablement la même section. Tu peux installer sur ce Cyrix le « start assist » (sur la borne 85) pour te permettre de démarrer sur la servitude.
                              Le Cyrix 1 entre les 2 servitudes avec du fil balèze...50mm2 mini. Je pense que ton ex-fil alternateur tribord-répartiteur babord fera l’affaire. Mais je ne vois pas l’intérêt de brancher la borne 85 sur celui là.

                              Coque bâbord, tu peux laisser en l’état (sauf à débrancher le fil venant de l’alternateur tribord bien sûr). Plus tard tu peux remplacer le répartiteur par un 3ème Cyrix (monté comme à tribord) ce qui aura un double avantage :
                              — permettre de charger, pendant ton absence prolongée, la batterie de démarrage bâbord par le solaire
                              — permettre un démarrage sur la servitude en cas de pb de batterie de démarrage
                              Reste aussi la solution « luxe » de mettre un AtoB à la place du répartiteur, mais c’est plus cher....

                              Et bien sûr, comme le précise YvesD un peu plus haut, n’oublie pas de vérifier que tous tes « moins » sont connectés et avec des fils de même section que les +

                              La plus grosse « difficulté » de ce genre de bricolage est de sertir les grosses sections... tu as probablement intérêt à trouver un pro pour le faire, car il faut vraiment des pinces balèzes qui coûtent la peau du c..!

                              Bonne bricole !

                              Répondre à ce message

                              • Tu peux installer sur ce Cyrix le « start assist » (sur la borne 85) pour te permettre de démarrer sur la servitude.

                                Ceinture et bretelles sur le même pantalon, sur le cata j’avais aussi de bien longs (7m je crois) câbles de démarrage, du style « citadin par une pluvieuse matinée hivernale », dont l’énorme avantage était de ne pas être pré-affecté comme peut l’être un interrupteur à demeure. ça m’a servi une fois, pour démarrer le groupe à partir d’une des coques (sa batterie de démarrage était totalement isolée du reste du bateau, no way)
                                Bien sur, c’était un modèle sérieux, acheté à Rungis dans un accessoiriste pour camion, avec des pinces en métal fondu, pas en tôle. Bien sur, le poids ...

                                Répondre à ce message

        • Juste une petite précision au cas où ça t’aurait échappé : Dans le calculateur de section du fil en 12V, la longueur à prendre en compte est l’aller/retour entre les batteries, donc 12m dans ton cas. Et tu as de la chance de n’avoir que 6 m de fil entre tes 2 coques, moi c’est plutôt 8 avec tous les détours !
          Cdlt Piou

          Répondre à ce message

  • mais je compte bien sur une centaine d’ampère par jour aux Antilles.

    Pour les Antilles sans une éolienne cela sera plus difficile.
    En Med en été les nuages sont rares, par contre au Antilles les nuages sont là et ta production va baisser.

    Pour la sortie 12v du MPPT, il faut regarder l’ampérage, sur le mien c’est 15A, évidement pas de voltage la nuit ou sous les nuages.

    En Med en été tu peut tabler sur 200A / jour (j’avais fais le calcul sur un panneau :-> d’ou mon pessimisme)

    Ce qui me permet outre d’assumer mes dépenses de navigation, de produire les glaçons

    Avec mes deux frigos (dont un qui descend à zéro), je suis un gros consommateur d’énergie :
    environ 100A / j au mouillage, entre 150A et 180A de nuit en navigation (pour 8h en été) avec tous les instruments : radar, AIS, pilote, feux, PC et les deux frigos.
    J’ai toujours des glaçons !!! B-)

    De toute manière si tu veux que tout charger en même temps le Cyrix est indispensable.
    Jean Paul

    Répondre à ce message

  • Il faut imaginer que chaque parc quelques soit le nombre de batterie = une batterie

    Le MPPT n’a qu’une sortie vers la batterie.
    Si tu as deux batteries tu les relies avec le Cyrix suivant le schéma.

    Répondre à ce message

  • Merci à tous pour vos réponses et votre aide. Je vais donc investir dans un Cyrix et suivre le schéma.

    Il n’est pas exclu que lors de l’installation je vous sollicite à nouveau...

    Bon weekend à tous
    Damien.

    Répondre à ce message

  • Je ne suis pas d’accord avec le schéma proposé.

    * Sauf erreur graphique, toutes les batteries sont en parallèle via le chargeur de quai.
    Il faudrait un chargeur de quai à trois sorties.
    * Avec deux moteurs cad 2 démarreurs et deux alternateurs, j’installerais une batterie de démarrage pour chaque moteur avec les bypass et interrupteurs à clé permettant de démarrer d’un moteur avec la batterie de l’autre.
    * Il y a un gros risque à mettre les alternateurs en parallèle. Les régulateurs vont s’affoler.
    * Un cyrix par alternateur (euh... à tester)
    * Raccorder les PS sur les batteries de servitude via un bon régulateur MPPT
    * les batteries de servitude qu’elles soient bâbord ou tribord peuvent être isolées avec un système de switches . Mais cela ne présente guère d’intérêt. Il faut tout mettre en parallèle à condition qu’elles soient toutes de même technologie et du même age.

    Disjoncteurs/fusibles ! En basse tension et avec de forts ampérages il y a toujours un risque de soudure des contacts et le disjoncteur ne servira plus à rien. Le risque majeur c’est un court circuit entre des câbles ou autres directement reliés aux batteries. Dans ce cas l’intensité peut être de plusieurs centaines voire milliers d’ampères suivant la capacité des batteries.
    Donc rien n’interdit de protéger un circuit guindeau par un disjoncteur thermique de 100A tout en protégeant le circuit principal par un fusible de 500A.qui lui évitera l’incendie si le disjoncteur s’est soudé.
    On peut se procurer très facilement et pour pas cher des fusibles et porte fusibles de gros calibre sur EBay.
    Faut aller fouiner en Angleterre chez les vendeurs de pièces auto..

    Si le fusible fond, il ne faut pas le changer. Il faut commencer par chercher pourquoi il a fondu.

    Répondre à ce message

    • Bonjour, merci pour ce retour. En effet il y a une batterie de démarrage par moteur.

      Petite question qu’entends-tu par « les PS » s’il te plaît ?

      Enfin comme vu avec Piou, finalement une autre option pourrait me conenir :

      1 : Relier le moins de ce parc solaire (aujourd’hui il n’alimente qu’un convertisseur et n’est pas à la masse) au moins de l’autre parc (par exemple en connectant le moins du parc solaire au moins de la batterie moteur tribord)
      2 : installer un commutateur 12v (50A je pense) au niveau du tableau electrique du bateau
      3 : Relier le plus du parc classique actuel qui arrive sur le tableau à la position 1 commutateur
      4 : Relier le plus du parc solaire à la position 2 du commutateur

      Objectif : Certes je ne charge toujours pas le parc babord avec le solaire mais je peux choisir quel parc batterie alimente mes consommateurs 12v (frigo, central de nav, lumière...)

      Même question qu’à Piou, qu’en penses-tu ?
      Bonne journée,
      Damien.

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales