image
image
image

Votre IP : 18.234.255.5
Dernier ajout : 28 novembre
Visiteurs connectés : 10

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Voiles, carènes, gréements -forum- > Anneaux aluminium

Rubrique : Voiles, carènes, gréements -forum-

__________________________________________________________________________________________________________________

Anneaux aluminiumVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié 22 octobre, (màj 22 octobre) par : tchavalo  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Je voudrais savoir quel est la nuance d’aluminium utilisé pour fabriquer les pièces d’accastillage sur nos bateaux ... j’ai besoin de pas mal d’anneaux de friction en alu et vu les prix ... je préférerais les fabriquer moi-même. L’anodisation doit pouvoir se faire facilement ... et avec un bon tour ...
Merci pour vos réponses

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

2 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 22 octobre 16:09, par Négofol écrire     UP Animateur

    De nombreuses nuances sont utilisables suivant la technique de fabrication. Puisque vous parlez de fabriquer des pièces au tour, il faut se limiter aux nuances se prêtant bien à l’usinage..
    On peut citer :

    • 5083
    • 5754
    • 6082
    • 6064

    A éviter impérativement les alliages séries 2000 (notamment le 2014, très courant) facile à usiner mais très mauvais en ambiance marine (contient du cuivre...) et 7000 (aluminium-zinc, notamment 7075) ainsi que les nuances dites de décolletage :2011 T3, 2030 T3 et 6262 T9 qui contiennent du plomb et du bismuth.

    A noter que l’usinage optimum est obtenu à des vitesses de coupe de 800 à 1 000 m/mn, que toutes les machines ne permettent pas : pour un diamètre de 4 cm, ça représente 7 à 8 000 t/mn, que peu de tours classiques atteignent !

    Par ailleurs, je pense que les anneaux de friction subissent une anodisation spécifique pour diminuer le coefficient de friction, pas nécessairement courante : anodisation dure suivie de polissage, je pense. Il existe même un procédé (Ni-Tuff) qui permet d’inclure du téflon dans la couche d’anodisation.
    Je crains que la réalisation d’anneaux de friction performants ne soit en fait ni triviale ni très facile, sinon ça existerait depuis longtemps !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales