image
image
image

Votre IP : 54.167.144.4
Dernier ajout : 25 octobre
Visiteurs connectés : 117

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Les moteurs -forum- > 3 ieme poste de commande Moteur/ Inverseur

Rubrique : Les moteurs -forum-

__________________________________________________________________________________________________________________

3 ieme poste de commande Moteur/ InverseurVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Décembre 2013, (màj Décembre 2013) par : Laversine  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Sur un bateau Bi moteur, avec 2 postes de commandes :
Inverseur / Accélérateur, Mécanique MORSE
1 sur Fly + 1 dans la cabine.
Comment installer un 3 ieme poste Morse dans le cockpit arrière
(Manœuvre de combat pour la pêche aux Thons)
Un fournisseur SEIMI : m’a fait parvenir un référence pour deux différentiels type DMD60, mais sans me donner le schéma de montage, ni comment faire.

merci de votre aide

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

11 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 21 décembre 2013 01:09, par tilikum écrire     UP

    Un fournisseur SEIMI : m’a fait parvenir un référence pour deux différentiels type DMD60, mais sans me donner le schéma de montage, ni comment faire.

    Pour avoir travaillé sur ce type de montage, ce que je peux en dire :

    • En tapant dans un moteur de recherche « SEIMI DM60 », on trouve déjà pas mal de renseignements...
    • Sauf si « tombé du camion », ce type de matériel est toujours livré avec des instructions très précises de montage.
    • Ce n’est pas vraiment compliqué à installer, mais ça demande de la rigueur et de la précision, sous peine de grosses galères...

    En pratique, je remarque qu’on utilise de plus en plus des commandes purement électroniques « plug and play » modernes, au détriment des bonnes vieilles commandes type « morse » 100% mécaniques... C’est certes moins fiable, mais tellement plus facile à installer, pourquoi ?

    • Les versions mécaniques ne soufrent pas de la moindre approximation, les terminaisons doivent être parfaitement alignées, les rayons de courbure maximum des câbles rigoureusement respectés !
    • Les versions électroniques fonctionnent avec des faisceaux de fils qui peuvent se permettre des virages et même des nœuds sans la moindre influence sur le fonctionnement...

    Autrement dit :

    • Les versions mécaniques demandent du temps et surtout de la compétence...
    • Les versions électroniques... juste de savoir lire une notice sans compétences particulières !

    En conclusion : c’est le prix de la main d’œuvre et uniquement le prix qui sera l’unique critère du choix ! |-)

    _/)

    Répondre à ce message

    • 21 décembre 2013 08:23, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Ne pas oublier les solutions hydrauliques, réputées extrêmement fiables, comme les produits Hynautic de Teleflex, qui sont également plus faciles à installer que la solution mécanique, notamment pour plus de deux postes de commande...

      Répondre à ce message

    • Merci de votre réponse
      Mais,,Les notices fournies sont pour cabler 2 postes,pas d’info pour 3 postes
      La transformation en systeme électronique,,, 9 000 € posé ,, !!
      En mécanique , le chiffrage pour le 3 ieme poste : Fourniture matériel environ 1 000 €
      + 1 000 € de MO par un Pro
      Trop cher pour moi
      Donc je cherche un Plaisancier qui connait le montage
      Au pire j’achete le schéma à un Pro
      Merci et bonne journée

      Répondre à ce message

      • 21 décembre 2013 11:33, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        J’ai un gros doute : le catalogue Morse limite le nombre de stations à 2 en commande mécanique et conseille les commandes électroniques au delà : voir page 177 du catalogue...
        Je pense qu’il y a de bonnes raisons à cette attitude (frottements ?). C’est sans doute pourquoi SEIMI n’a rien fourni : pas dans la doc fabricant !
        Kobelt, qui est la référence en matériel pour usage intensif, fait la même recommandation.

        Répondre à ce message

      • + 1 000 € de MO par un Pro

        Vu le boulot, je ne trouve pas que ce soit très cher... |-)

        Sinon, il y a des solutions vraiment pas chères à mettre en œuvre avec un minimum d’imagination.

        Si c’était mon bateau, j’installerais des petits vérins électriques débrayables en 12 volts dans les commandes mécaniques de la timonerie, avec télécommande filaire ou sans fils.

        Pour la pêche en solo, on pourrait même intégrer les commandes électriques dans un accoudoir du fauteuil de combat ! B-)

        Avec du matériel de qualité, la fourniture de devrait pas dépasser 2 ou 300 €... et le travail est à la portée d’un amateur soigneux.

        _/)

        Répondre à ce message

    • A titre d’exemple voici (en PJ) le coupleur morse mécanique monté à bord et qui permet à deux stations de commander un moteur et un inverseur. Il y a effectivement de la matière en mouvement et du frottement en puissance.

      C’est d’ailleurs ce qui m’est arrivé récemment : la commande morse qui devenait très dure et refusait de passer la marche arrière, avec au choix manœuvre de port (et prise de ponton) uniquement en marche avant ou présence d’un soutier dans la cale pour inverser à la mano et à la requête du timonier, et fissa.

      Lors de l’identification de la panne et réparation je me suis aperçu qu’un inconscient (moi ?) avait (malencontreusement) pesé sur un fourreau-guide de terminaison d’un câble morse (visible au bout de chaque gaine rouge sur l’image) et l’avait légèrement courbé. Et comme le câble (coulissant) et le fourreau (fixe uniquement dans le sens longitudinal) peuvent tourner axialement l’un par rapport à l’autre il est évident que leurs courbures respectives se sont progressivement mises en opposition de phase, augmentant les frottement jusqu’à interdire une manœuvre via le câble. Ça a d’ailleurs été la phase délicate d’identification de la cause, avec des frottements parasites presque négligeables/indétectables et pourtant suffisant pour bloquer.

      Bah, avec un système électrique, ça aurait été une cosse oxydée et donc résistive ;-)
      Seule note positive : le très faible coût de ces câbles (25€- pour un 2,5m), très commun.

      JPEG

      Répondre à ce message

      • A noter une différence importante entre les solutions au niveau manœuvre :

        • avec une solution hydraulique type Hynautic les manettes de tous les postes bougent en même temps et ils sont opérationnels en permanence,
        • avec une solution électronique, un seul poste est opérationnel mais tous les postes peuvent prendre la main instantanément,
        • avec une solution mécanique deux postes série ou parallèle ou mixte, on est dans la même situation que l’hydraulique et les deux postes (limite indiquée par Teleflex) sont opérationnels,
        • avec une solution mécanique à sélecteur, un seul poste est opérationnel à un instant donné et le passage nécessite la manœuvre du sélecteur (accessible en un seul endroit) avec souvent la nécessité de passer au point-mort pour changer de poste actif. La solution à deux sélecteurs en cascade est complexe à manœuvrer et réserve d’innombrables possibilité de gags pas toujours agréables....

        Par contre toutes les commandes Hynautic que j’ai vues étaient bi-levier (inverseur et cran pétrole séparés). On aime ou pas...
        A noter que les commandes Hymatic fonctionnent à l’eau glycolée : pas de tâches d’huile partout...

        Répondre à ce message

  • 21 décembre 2013 21:20, par Alien écrire     UP  image

    Vu le prix du thon sur le marché de Tokyo, je n’hésiterais pas à installer des commandes électro hydrauliques comme sur les bateaux de travail, les engins de chantier ou agricoles.

    Un joystick avec quelques boutons et on commande tout :
     les moteurs
     les inverseurs
     la barre
     les propulseurs di prua e di popa
     les guindeaux
     la passerelle

    http://socomhy.com/piece-agricole/p...

    Dans un vrai combat, c’est vaincre ou mourir.
    Alors ... faut pas mégoter !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright des logiciels, charte graphique, et images du bandeau supérieur : reproduction interdite sauf autorisation de reproduction de Robert Schirrer