image
image
image

Votre IP : 54.227.127.109
Dernier ajout : 12 décembre
Visiteurs connectés : 17

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Mouillages et ports > Mouillages et ports Patras à Corinthe

__________________________________________________________________________________________________________________

Mythique Trizonia golfe de Corinthe - GrèceVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Juillet 2015, (màj Juillet 2015) par : yoruk   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Cet article est géolocalisé.

Mythique Trizonia - Golfe de Corinthe - Grèce

Mythique, ainsi l’on voulu les anglo-saxons. Rod Heikell s’en est fait le chantre.

  • Dans les années 80 du précédent millénaire, Ion et Smiley Voyantzis, ont construit un bâtiment destiné à recevoir les bateaux anglo-saxons de passage. Repris et développés par Alison Fraser, vers 1990, c’était devenu Lizzie’s Yacht Club, connu comme le loup blanc dans toute la méditerranée orientale
  • On pouvait y manger, y boire (les anglo-saxons savent faire), s’y reposer, poster et recevoir son courrier, consulter la météo, faire la fête, voire plus selon les mauvaises langues francophones !!!
  • Alison Fraser décédée en 2007, le batiment a été racheté par des particuliers, et c’est devenu un endroit privé. Néanmoins, la légende de Trizonia était écrite et elle perdure

Approche

  • Si l’entrée dans la baie en elle même pose peu de problème, le contour de lîle doit se soigner
    • En particulier la passe à terre entre l’île et le continent, venant où allant vers Patras. Les cartes sont peu précises, et les eau troublées
    • On trouve un courant significatif et aléatoire, pouvant lever un clapot désagréable, voire pénible
  • Sous votre seule responsabilité, vous pouvez télécharger mes traces et la carte en fusion transparence que j’ai établies... Elles étaient juste pour moi... Sans plus
    Zip - 293.1 ko

Trizonia offre deux possibilités de mouillage

  • La baie en elle même, à l’extérieur du môle portuaire. On y mouille par des fonds de 3 à 8 mètres, tenant bien. Peu de place , il faudra soigner son rayon d’évitage et éviter d’obstruer les passes du port
  • Le port lui même, on l’on mouille alongside, mais pas partout, comme il sera montré plus bas. Les quais sont rustiques et agressifs, les bollards aléatoires, et les visiteurs quelques fois débutant (beaucoup de bateau de location).
    • Les deux pontons orientés N/S squattés par des bateaux ventouses, sont généralement inaccessible pour les voiliers de passage
    • Une épave dangereuse obstrue la partie orientale du bassin central (entre les deux pontons N/S). Ce sera traité plus bas
  • On peut mouiller alongside à l’intérieur du môle SE, et sur ancre arrière au quai, à l’extérieur de ce môle (avec les vents dominant de NW et une mer calme)
    • On peut mouiller alongside, des deux côtés du môle sud. On trouvera rapidement des hauts fonds à l’extrémité extérieur W de ce môle
    • On peut mouiller enfin arrière au quai Est, mais... il semble que ce soit réservé aux habitués...

Trizonia vu du ciel

le môle SE, le quai Est et en arrière plan la passe d’entrée à droite le quai E, de face le quai des barques, à gauche le Ponton N/S en arrière plan, la passe à terre SE en regardant vers l’ouest, les 2 pontons N/S, et le môle Sud en regardant vers le SW, les mouillages forains en baie
JPEG - 100.3 ko
JPEG - 148.9 ko
JPEG - 128.7 ko
JPEG - 137.6 ko
JPEG - 116.4 ko

Les aléas des mouillages en Grèce

  • Depuis plus de 10 ans une épave dangereuse obstrue une partie du bassin entre les deux pontons N/S
  • De jour bien visible, mais encore faut-il savoir qu’elle est là
  • De nuit ou la tombée du jour, c’est un piège

Clearance

Aucun contrôle et... aucune aide !!!
Rien ici, il faudra aller à Patras
 

Général

  • Aucun confort, pas d’eau, pas d’électricité, pas de carburant, pas de sanitaire, ramassage des poubelles aléatoire
  • On trouvera de l’aide (douches, sanitaires, lavage du linge, wifi, eau/jerrycan, etc...) chez les restaurateurs
  • Une petite supérette offrant le minimum, mais là aussi les restaurateurs sauront vous dépanner
  • Excellents bars et restaurants sur la petite crique face au continent. On y trouvera de la wifi
  • On peut gagner le continent par des passeurs faisant la navette. Très nombreux passages en été.

 
Michel sy Laorana juillet 2015

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

2 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 16 octobre 2015 19:17, par bernard écrire     UP  image

    Bravo , Michel,
    j’y suis passé trois fois cet ete, une fois amarré , deux fois au mouillage, un peu hors saison, un endroit que j’apprécie bien, bien qu’ils soient en train de défigurer la côte est en faisant un chemin...
    bateaux ventouses, coulé, dix ans !, le gros cata avec un barrage antipollution autour, un vrai mépris envers les marins qui passent et recherchent une bonne et belle escale.
    il manque un maître de port, qui mettrait de l’ordre, comme à Skyros, que je viens de quitter , où le petit port offre des services nombreux et d’une qualité que je n’avais encore jamais rencontrée, come quoi il faut la volonté et organisation, deux qualités qui manquent trop souvent par ici.
    Bernard sur Mandala , cata alu.

    Répondre à ce message

    • 16 octobre 2015 20:30, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Merci Bernard

      En fait, c’est vraiment mythique, et chargé d’histoire, de notre histoire, celle des marins plaisanciers vagabonds... Un peu comme la non moins mythique Levithia, don des dieux au milieu de la mer Egée...

      Trizonia, la légende a été entetenue par les plaisanciers anglo saxons, dans les années 80 (le millénaire précédent) où ils avaient su organiser un havre entre Patras et Corinthe, dans une mer quelques fois inhospitalière...

      En plus, son aspect secret et retiré du monde, a chauffé les fantasmes... On dit que l’accueil aux marins dépassaient très largement l’avitaillement basique... On dit aussi que le caïque coulé dans le port, aurait servi à accueillir d’accortes soubrettes slaves, se posant en concurrence de l’organisation britannique à terre... On dit que le caïque n’aurait pas coulé par hasard... On dit, on dit... probablement rien que des ragots... Mais ça fait rien, on a envie d’y croire... Et tout ça participe au mythe... Ca a quand même une autre gueule que les marinas stérilisées bien propres, où on te tire 60 euros, sans que tu puisse choisir la couleur (brune, blonde ou rousse...bon je déconne là)

      Alors, ils (nos amis grecs) laissent à l’abandon, et c’est vrai qu’un maître de port manque... Mais faut pas désespérer, ils progressent, à Skyros, tu as raison ( et déjà décrit par Peio : Skiros selon Peio ) mais aussi beaucoup d’autres endroits, pour ne citer que ceux qui m’ont marqué récemment : Loutra en Kythnos, ou encotre mieux, Finikas à Syros...

      Portes toi bien Bernard et merci de ton témoignage

      Michel à Licata (c’est pas mal)

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Tous les articles géolocalisés de Plaisance Pratique :


Copyright et informations légales